Cèdre de l'Himalaya (cedrus déodra blue)

Bonjour aux membres présents.

 

Voici mon acquisition de ce week-end: Un cèdre bleu. Il mesurait 1m50. je l'ai "transporté" et non "rempoté".

Il a un nébari plutôt sympa et l'avantage de posséder pas makl de branches basses pour un arbre de pépinière.

Je souhaite le former en "shakan". Je n'anvisage aucun travaux avant cet hiver. Là, je vais tenter de liguaturer (première fois pour moi) et s'il le faut de sélectionner les branches. Points sur lesquels j'aurai, au regard de mon inexpérience besoin de vos conseils.

 

Que pensez-vous de ce "planning" ... et de cet arbre?

 

D'avance merci.

245214

IMG_1298.jpg

245215

IMG_1299.jpg

245216

IMG_1297.jpg

 

 

Il est joli, perso je lui laisserai une saison de pousse entière avant de ligaturer et de sélectionner pour voir comment il se comporte. Comme tu as de nombreux départs assez régulièrement répartis, il ne me semble pas urgent de tailler ou mettre en forme.

OK. celà veut donc dire : Aucune intervention avant 2017?

Bonjour, j'ai eu un cèdre de l’Himalaya que j'ai conservé 15 ans ou plus, c'est un arbre magnifique et qui sens bon. Tu as bien choisi le tiens je trouve.

 

Les nouvelles pousses sont très très souples et tombantes. La base des branches fini par se déplumer en raison des aiguilles qui meurent au bout de 2 ou 3 ans, je ne sais plus trop, et qui changeront l'aspect de ton arbre, il ne faudra pas t'en inquiéter. Les nouvelles aiguilles sont vert vif, se foncent avec le temps et se couvrent d'une pellicule blanchâtre qui leur donne leur aspect bleuté.

La ligature marche bien mais l'écorce est tendre et marque facilement, il ne faut pas serrer les fils. Il vaut mieux ligaturer les branches de quelques années, car les plus jeune prendront une forme de tire-bouchon tellement elles sont souples.

Personnellement, je trouve que c'est un arbre qui réponds bien à la taille au printemps, par une explosion de nouvelles branches.

 

Le plus critique de mon point de vu, c'est le rempotage, d'ailleurs, je pense que l'arbre n'en a pas besoin qu'on remplace son substrat, c'est juste une question esthétique. Le miens était toujours resté dans son pot de pépinière et s'en portait très bien, il aimait bien l'engrais, mais quand je l'ai rempoté dans un port à bonsai (un gros pot pour cascade de contenance équivalente) il en est mort 2 ans après malgré tout le soin que j'y avais apporté. 

 

 Si tu coupes des petites branches, il y a une sorte de pli à la base, dans lequel tu peux glisser les lames de ton outils, les coupes sont moins visibles après, assez naturelles, bcp plus que si tu racles le tronc avec une pince concave. Ne te précipite pas avant de couper ou ligaturer.

Bonjour, 

après le transpotage de mon cèdre, je constate le brunissement de certaines aiguilles. Peut être mon substrat n'est il pas assez drainant.

J'ai lu sur un forum que 80% pierre ponce et 20% ecorce de pin compostée étaient l'idéal.

Voici mes questions:

 

Ce jaunissement est il une évolution logique?

Cela peut il venir de la façon dont je l'arrose.

Puis je le transpoter à nouveau et donc mettre le substrat drainant cité plus haut? (je l'ai transpoté il y a seulement 15 jours)`

 

Merci pour vos réponses.

Le cèdre n’aime pas trop qu’on lui chatouille les racines, après rempotage il a tendance à perdre des aiguilles…

Il n’aime pas avoir soif ni être noyé, pour savoir s’il boit correctement, soupèse ton pot avant l’arrosage, s’il est lourd c’est qu’il a suffisamment d’eau…

Les miens sont dans 50 % akadama 50 % pumice, avec un peu d’écorces de pin compostées. Ton mélange me semble suffisamment drainant

Correction après relecture, dans quoi est il planté? Quel est ton substrat??

Bonjour Fabizen.

 

Comme ce n'est pas la saison, j'ai conservé les 2/3 de la motte initiale (celle de la jardinerie). J'ai gratté en périphérie puis j'ai fait un mélange composé de Pumice et écorce de pin moyenne.

J'ai posé la motte sur ce substrat et j'ai comblé les vides avec.

La motte "de base" est très compacte.

Mon arrosage consiste en une pulvérisation des aiguilles deux fois par jour et de la motte tous les deux trois jours. J'arrose toujours mes arbres avec un pulvérisateur manuel (de marque Matabi, un premier prix) sur les conseils de Bonsai Barber.

Lorsque je pulvérise la motte, l'eau ruisselle vers le bas mais ne pénètre que très peu. D'où mon inquiétude sur le caractère peu drainant de mon substrat.

Je peux te poster des photos des aiguilles jaunies si besoin.

 

Merci encore pour ton aide. 

Poste des photos c’est toujours mieux…

Tu as sûrement un contraste entre ta motte d’origine et ton substrat périphérique, il faudrait tremper ton arbre en bassine une fois par semaine afin de bien humidifier l’ensemble puis tu surveilles…

Tu es sûr que c’est un deodara ? Le deodara a des aiguilles longues et un port pleureur avec branches assez fines.

Il me semble que c’est un atlantica glauca, ses aiguilles doivent être bien piquantes dans ce cas!!

Très belle essence le cèdre !!

Non, je crois bien que c'est un deodara blue. Les aiguilles sont douces, un peu comme de la soie.

 

Je m'atèle aux photos, et je poste celà en suivant.

Voici les photos de ce jour (il pleut à bordeaux)

 

245536

_DSC7378.jpg

245537

_DSC7379.jpg

245538

_DSC7377.jpg

245539

_DSC7376.jpg

245540

_DSC7384.jpg

245541

_DSC7383.jpg

245542

_DSC7381.jpg

245543

_DSC7388.jpg

245544

_DSC7387.jpg

245545

_DSC7386.jpg

245546

_DSC7385.jpg

245547

_DSC7389.jpg

245548

_DSC7380.jpg

Bon, à priori de la végétation jaune il n'y en pas tant que cela sur l'arbre et pas trop non plus au pied du substrat ou autour du pot. Les aiguilles jeunes semblent également se trouver à l'arrière des jeunes pousses. Elle sont donc plus anciennes et moins exposées au soleil.

 

Les jeunes rameaux et les bourgeons sont fragiles sur le cèdre, un rien peut les "casser" à la base et les faire jaunir. C'est ce à quoi je pensais au départ mais visiblement ils sont en bon état.

 

Sinon, effectivement la coexistence de deux substrat différents doit jouer, mais tant que cela reste dans les proportions actuelles je ne vois rien d'inquiétant. S'il reste toujours contre ce mur peut être le tourner régulièrement pour faire varier l'exposition.

 

Sur le fait que l'eau d'arrosage ruisselle plus qu'elle ne pénètre soit le substrat est très dense et très compact et lorsqu'il est sec l'eau glisse. Pour éviter humidifier une première fois  le substrat, puis faire un vrai arrosage. Tout va toujours mieux sur un substrat déjà humide.

  • 1 avec Kingju

Pas d’affolement, rien d’inquiétant au niveau des aiguilles…

yessss!!!! 

merci pour votre réponse. je commencais à m'inquiéter. D'autant plus que j'aimerai bien développer cet arbre qui me semble prometteur.

 

Donc, si j'ai bien compris vos conseils, je ne change rien. Ni le substrat, ni l'arrosage. Je tourne de temps en temps le bonhomme histoire que toutes ses faces se développent harmonieusement. (J'essaierai de lui trouver un meilleur emplacement plus tard).

 

Voici encore quelques questions:

 

Pour l'heure je n'utilise aucun engrais, faudra-t-il en utiliser? Si oui, quand?

Me faudra-t-il envisager un rempotage cette année?

Bref, quels soins apporteriez vous à cet arbre en culture?

 

Merci encore pour votre concours.

Ah ben si changer quelques petits trucs quand même :

 

1- Si l'eau ne pénètre pas il faut changer la méthode d'arrosage en attendant de faire un vrai rempotage donc il faudra bien rempoter soit à l'automne si toutes les conditions de protection contre le gel sont présentes soit au début du printemps.

2 L'engrais il en aurait fallu avant oui mais maintenant tu reprendra l'engraissage à la fin début septembre avec un engrais contenant dde la potasse en majorité

Sans intention de faire de la pub, Or brun avec algues spécial bonsaï et cactées, engrais liquide essentiellement organique vu l'odeur (beeuark!), a une formule intéressante pour l'été et l'automne: NPK 2-2-6. J'en ai vu l'effet très net sur le bourgeonnement de mes arbres.

ok merci encore.

 

à y regarder de près, le substrat d'origine de l'arbre a une texture argileuse, un peu comme de la glaise... ceci expliquant cela. Donc rempotage effectivement à l'automne ou au printemps. Dans ce substrat j'ai peur que l'hiver soit fatal... a voir.

Pour l'arrosage, je vais passer à la pluie avec un petit arrosoir.

Pour l'engrais, je vais me procurer (sauf contre-ordre) celui dont parle Tsubaka. pouvez-vous m'indiquer la fréquence d'utilisation svp.

 

 

merci encore pour votre aide

J'en mets à deux tiers de la dose standart, une fois tous les deux arrosages, mais à chaque arbre selon sa dose, c'est à voir sur résultat. L'important est de ne pas risquer de bruler les racines, donc mollo, dans le doute.

Rempotage printemps

Ne prends pas de risque avec du cèdre

A protéger du gel ( les racines souffrent en dessous de -5 en pot )

Ok,

Merci pour vos conseils.

Je posterai régulièrement des nouvelles de cet arbre.

A ce propos, j'ai lu sur la toile que pour les résineux les départs de branches devaient avoir un angle inférieur à 90°. Dans le cas de mon arbre, je suis loin du compte. 

Je compte le cultiver sans rien faire d'autre que le rempotage l'anée prochaine. J'espère que les branches seront encore "corrigeables" dans un an...

En entaillant le dessus de la branche avant de l'abaisser y'a moyen de corriger l'angle.

 

Mais c'est pas du tout le soucis du moment.