Prélèvement buis

Salut à tous!

 

Je sais que cela a déjà été abordé dans plusieurs sujets, mais je reste un peu sur ma faim.... Beaucoup d'infos contradictoires (à peu près autant que d'intervenants^^), des fiches techniques qui ne collent pas avec ce que je lis à droite à gauche...

Je propose donc aux personnes QUI MAITRISENT / PRATIQUENT d'alimenter le sujet. Même si chacun a sa façon de faire, ses petites astuces, ça pourrait être intéressant d'avoir une check list des points importants, des différentes possibilités, et surtout des résultats obtenus!

 

J'ai la possibilité de récupérer 3 buis chez mon père, assez anciens (je dirais une 15-20 ans), qui ont toujours eu droit à un entretien minimaliste. Du coup, une base de 15-20 cm de diamètre, bien tortueuse; une hauteur d'environ 1m20, une vague forme de boule... Je fournirai quelques photos à l'occaz, mais ça fait un bon moment que je me dis qu'ils pourraient faire une base de travail vraiment intéressante, plutôt qu'une corvée d'entretien pour mon père :-) . D'autant plus que j'ai cru comprendre que le buis était une espèce intéressante pour les yamadori, assez facile à prélever et qui répondait bien. D'où mes questionnements, et mes heures passées sur les forums à essayer de trouver des réponses.... Allez c'est parti!

 

- période de prélèvement: j'ai lu au printemps (février - mars), quand il est en fleurs, à l'automne car il fait ses racines en hiver... J'ai même lu en août! Suis totalement paumé! Vos expériences résultats? Sachant que pour abriter du froid je peux avoir à disposition une "serre" low cost (armature + bâche transparente), qui à mon avis peut abriter du vent et de quelques frimas, mais pas forcément des grosses gelées...

 

- méthode de prélèvement: là je pense que ça va à peu près. J'ai cru comprendre qu'il n'y avait pas trop de difficultés, pas de racine pivot,....

 

-mise en pot: quel taille de bac prévoir pour ce type d'arbre? Quelle profondeur? Et du coup, quelle taille de motte récupérer? Avant de me lancer dans les recherches, il me semblait avoir lu qu'un yamadori restait avec sa motte d'origine transpotée le temps de la reprise. Et là, je lis tout l'inverse! Vous confirmez? Dès le prélèvement, mise à nu des racines et rempotage dans substrat adapté?

 

-partie aérienne: j'ai lu que le tronc pouvait être mis à nu, que cela provoquait un excellent redémarrage. Sans aller jusque là..... On taille très court, en gardant juste un peu de végétation?

 

Si vous voyez d'autres points à aborder, n'hésitez pas!

Les différences dans ce que tu as pu lire s'expliquent par des différences de:

- zones géographiques de prélèvement;

- zones géographiques de reprise;

- moyens de reprise;

- moyens d'hivernage;

- habitudes perso (prélèvement en motte ou à racine nues par exemple).

 

C'est plutôt s'il n'y avait qu'une et une seule méthode qu'il faudrait s'inquiéter.

 

Je me permets de corriger un truc dans ce que tu dis:

- les buis font bel et bien des grosses racines (assimilables à des pivots), MAIS font aussi un racinaire fin de surface. Dans mes cas perso, j'ai toujours fait reprendre l'arbre uniquement avec ce racinaire de surface (ou presque).

Bonjour,

C’est très gratifiant le buis et facile à récupérer.

Chez moi dans le sud ouest (Lot) j’ai eu le plaisir de prendre une dizaine de spécimens à l’automne (on peut presque tout ramasse ici à l’automne avec de grandes chances de réussite). Je crois que septembre/octobre c’est plutôt bien comme période quand les nuits commencent à être un peu plus fraîches. Il peut y avoir des grosses racines profondes mais en général un tapis de radicelles se trouve souvent près de la surface (sur mon terrain c’est souvent le cas).

La reprise est plutôt facile à part 2 ou 3 exemplaires que j’ai perdu car je n’ai pas pris assez de racines, j’ai même réussi à faire repartir des arbres restés racines à l’air pendant plusieurs semaines après un glissement de terrain. Évite le plein gel le premier hiver en protégeant les pots.

J’ai remarqué qu’ils aiment la pouzzolane et le gravier calcaire et de la terre d’origine au prélèvement, mais après reprise j’utilise pumice, akadama et pouzzolane.

Attention à la pyrale sur un arbre récolté qui pourrait le tuer avant qu’il reprenne.

Salutations

Le Sabi

 

- les buis font bel et bien des grosses racines (assimilables à des pivots), MAIS font aussi un racinaire fin de surface. Dans mes cas perso, j'ai toujours fait reprendre l'arbre uniquement avec ce racinaire de surface (ou presque).

je confirme pour le racinaire fin de surface. Le buis aime un substrat humide.

 

pour la réussite de reprise des prélèvements, je les remet en terre, enveloppé dans du tissus pendant 1 ou 2 ans et pour voir l’état des racines, je retire la terre de surface et soulève le tissus qui laisse apparaître les racines qui se sont développées.

Je reviens sur le prélèvement/rempotage en Aout. Effectivement je suis assez bluffé par les réactions. J'en ai testé 3 cet année et c'est incroyable mais ils repartent bien. Celui que j'ai rempoté m'a presque dit qu'il n'avait rien senti...la pousse ne s'est même pas stoppé!

Cependant il me faudra attendre l'année prochaine pour pouvoir comparer la vigueur avec ceux prélevés en septembre 2016.