Tamarin

bonjour, j’ai récemment trouvé un tamarin au tronc superbe (il ressemble un peu à un chêne blanc), mais il pousse dans un sol sableux… en fait il pousse dans du sable ! bref : la racine plonge bien profondément. De plus il s’agit d’une fabacée, et il me semble qu’elle réalise des symbioses aux niveau de leurs racines avec des bactéries fixatrices d’azote. Un prélèvement trop rapide ne me semble pas approprié.

J’envisage de réaliser une marcotte souterraine (!) sur le tronc (voir schéma après), et une taille de l’appareil aérien. Vue ma localisation, la croissance et la multiplication cellulaire devrait être boosté, j’imagine faire le tout sur un ou deux ans donc.

Mais je me pose une question : dans quel ordre réaliser la marcotte et la taille de structure ?..

  • si je fait la marcotte et que je taille en laissant quelques tire-sève, la sève brute monte, la sève élaborée redescend vers la zone marcottée et il y a différenciation de cellule en nouvelles racines (en principe). MAIS est-ce que les racines anciennes (qui assurent l’approvisionnement en nutriments et eau) peuvent s’en sortir sans sève élaborée ? n’y a t-il pas un risque de carence en apport en eau et minéraux ?

  • je pense faire les deux en même temps, mais je doute encore…

Il y a aussi la solution de faire la taille de structure, attendre un an ou deux, puis faire la marcotte, attendre un an… mais j’ai peur que la première année quelqu’un se dise : "ohhhh !!! on dirait un "banzaï" !!! si je le prenais pour faire plaisir aux enfants !!!", et zou ! juste un trou quand je reviens…

bref… je me tâte et j’ai bien besoin de quelque conseil avisé pour ce mixe yamadori/marcotte…

(deux dernières choses :

  • une des branches est cassée assez proche du tronc (cercle bleu), et je ne vois pas très bien comment m’en sortir avec elle : la supprimer ?

  • mon schéma de marcotte est bon ou pas ? la ligature sert à quoi au juste ?, j’ai lu des choses contradictoires là-dessus)

merciiii !!!