Se fabriquer des souvenirs de Bretagne

Comme je dois bientôt quitter la Bretagne, j'ai voulu inviter les membres de mon club (Auprès de mon Arbre à Redon) à délocaliser une de nos réunions à la maison. Le but était que chacun puisse travailler librement mes arbres afin que j'emporte avec moi des traces et des contributions des membres qui chacun à sa façon m'a déjà apporté beaucoup. C'est ce que nous avons fait samedi dernier.

Un peu plus d'avant/après

Belle idée.

Mais on ne quitte jamais vraiment la Bretagne.

Encore d'autres

Tu as raison. D'autant plus que la prochaine idée, ça serait de s'échanger des arbres, de les prendre en pension pour quelques années. Comme ça on serait obligés de se revoir pour se les rendre. Bon chut, ils sont pas encore au courant. En fait j'en avais déjà parlé en réunion, mais ils ont fait semblant de ne pas avoir entendu.

PS : si il y a des pbistes de Bretagne ou d'ailleurs accros du ciseau et de la pince concave qui auraient envie de se défouler sur d'autres arbres que les leurs, je vais essayer de remettre ça en juin ou juillet : il faudra tailler court pour que ça rentre dans les cartons.

L'occasion de se connaitre, de partager et de rencontrer les talentueux membres du club Auprès de mon Arbre (enfin s'ils veulent bien revenir).

Ouais j'avais pas du être assez explicite. Je me disais pourquoi pas sur certains de ses arbres en trouver qui pourraient passer dans d'autres mains, histoire d'enrichir leur histoire au travers du travail et de la vision d'autres personnes. Pour celui qui reçoit, le challenge est d'assurer la culture et de trouver éventuellement une meilleure voie ou de simplement continuer à l'améliorer, pour celui qui transmet d'accepter de s'ouvrir à d'autres visions et méthodes. Pour les deux, ça fait du lien.

Faut dire aussi que les verres sont pas longtemps restés pleins !

Des nouvelles de quelques-uns des arbres travaillés ce jour-là par vos mains expertes : un burger, un orme, un pommier et un chêne.

La Biz à vous les morbihanais !