Rimes et histoires d'arbres

voila je l’ai trouvé tellement beau que je crois qu’il mérite d’être partagé :

J’étais enfant, et lui, déjà il était grand. J’étais une enfant solitaire et lui, un arbre centenaire. Il était l’ami que j’aurais voulu avoir. Le confident que je n’aurai jamais. La discrétion, il connaissait. La trahison il n’en serait jamais. Enfant, il a séché mes larmes pour des histoires de trottinettes. À l’adolescence, il a supporté mes graffitis pour des histoires d’amourettes. Il était mon meilleur ami. Je l’avais baptisé " mon vieux ".

Il m’a vu grandir, m’épanouir, et finalement partir vers mon destin. Il fut un témoin muet de la mort prématurée de mes parents et encore une fois, il fut celui à qui je racontai mon chagrin. Son feuillage et son tronc me sécurisaient. Son silence me réconfortait. À chaque épisode de ma vie, " mon vieux " était toujours là. À la mort de mes parents, je repris la maison familiale. Non pas pour celle-ci, mais pour " mon vieux ". Il faisait partie de la famille. Je ne pouvais me résigner à l’abandonner ainsi aux mains d’étrangers qui n’auraient pas compris.

À mon mariage, " mon vieux " était notre hôte car la réception se déroulait à ses pieds. Lorsque mon mari me quitta pour une autre, " mon vieux " me fut encore fidèle.

À l’annonce de ma maternité, " mon vieux " fut le seul à ne pas contester.

Lorsqu’une loi absurde de la ville me força à l’abattre, " mon vieux" se tenait fièrement debout résigné par sa destinée. Ce fut la dernière fois où il sécha mes larmes.

Mais, je me battis pour avoir le bois de son tronc et j’en fis le berceau de mon bébé.

Non seulement il vivra pour plusieurs générations dans ma famille, mais il m’apprit par la même occasion à découvrir ma passion pour le bois. J’en fis mon métier.

Merci " mon vieux ", et tu feras toujours partie de ma vie et de celle de mes descendants !

AUTEUR:

Lynn Bélanger Repentigny, Qc (CANADA)

si vous en avez d’autres je suis amateur…