Rétention en air de différents substrats

Suite à un message de Marcotte me demandant mes abaques pour les milieux, j’ai fait un peu de ménage et présenté tous mes résultats sur deux graphiques (en fait je devais couper du bois cet aprem’ mais le vent du nord m’a un peu dégouté…)

Légende :

KTS1 : tourbe blonde neutrailisée (pH=6) pour professionnels de Klasmann, en vente en Bretagne chez Hortibreiz à Caudan. Produit de très bonne qualité

EPC : écorce de pin compostée, c’est le terreau "Orga Arbre et haies" fabriqué par "Aquiland" à Landiras, Gironde, était aussi en vente chez Hortibreiz mais aux dernières nouvelles ils faut aller désormais dans le maine et loire. Le prix était environ de 5€ pour 50 L et non pas presque 12 € pour le même volume comme le fait un professionnel du bonsai de mon coin. Je l’utilise non tamisé.

La pouzzolane est celle de Bricomarché, "les jardins de fabrice".

Pour la perlite, les essais avec le KTS1 est de la perlite achetée chez hortibreiz, pour l’écorce de pin compostée, c’est la "perlibéton" en vente chez tous les marchands de matériaux.

Comme le même milieu a des propriétés de rétention qui varient avec la hauteur du pot, j’ai fait les essais pour deux hauteurs, 8 cm et 15 cm.

13256

porosites_image8cm.jpg

13257

porosites_image15.jpg

Quelques commentaires:

  • les mesures ne sont pas très précises, donc pas venir râler pour cela ;), de même, il ne faut pas prendre ces chiffres pour des matériaux proches mais néanmoins différents : pouzzo de granulométrie plus faible ou plus élevée, autre terreau (la rétention en eau des terreaux du commerce varie d’un facteur 1 à 4 env).

*Comme on le voit, en faisant varier les proportions de chaque élément, on peut faire varier considérablement la rétention en air. IL est donc plus important de s’intéresser aux caractéristiques obtenues qu’aux éléments constutif, par exemple, dire "Y a de la tourbe, c’est de la daube asphyxique", c’est pas forcément vrai car cela n’aura pas du tout la même aération avec 10% de tourbe ou 75%.

  • je n’ai pas mesuré la rétention en eau (sauf dans un cas), c’est un tort. D’après des mesures indirectes, dans le pire des cas la porosité effective du milieu ne descent pas en dessous de 55% donc pour avoir la rétention en eau, on peut faire 55-%air pour avoir une valeur minimale

*Comme dit à plusieur reprise ici, le mélange de deux constituants de granulométiries différentes prooque une baisse de la porosité totale.

Ex : pour EPC1:pouzzo 1, la rétention en air en 8 cm est de 30 %.J’ai mesuré la rétention en eau, elle est de 24% donc porosité totale 54 %. On perd 10 % de porosité. C’est ch… mais c’est encore le moyen le plus simple pour augmenter la rétention en eau car l’adjonction de terreau tamisé n’augmente pas sensiblement cette rétention en eau et il faudrait de la pouzzo très fine (1-2 mm) pour avoir l’augmentation de rétention en eau sans perte de porosité.

*Ce serait sympa si qq un pouvait faire le même type de mesures avec l’akadama et la pierre ponce (pumice).

…et maintenant que vous avez mal à la tête, ne pas oublier que le substrat n’est que l’UN des éléments responsables des % d’air et d’eau, les deux autres étant l’arrosage et l’arbre, par l’intermédiaire de sa consommation d’eau ;) .