Première mise en pot d'un noisetier

Bonjour à tous, voici enfin le moment de mettre en pot mon noisetier qui est en pleine terre depuis au moins 4 ans. Ça n'a pas été simple, pas vraiment de racine pivot mais quelques racines assez mal placées et épaisses mais il fallait que ça rentre dans le pot.

C'est mon tout premier rempotage d'un yamadori et j'ai eu quelques frayeurs mais j'ai pris le risque en laissant un max de radicelles.

Sur la photo du placement en pot on voit d'ailleurs une grosse racine à droite que j'ai du laisser pour faire trépied sinon l'arbre partait dans le sens inverse de sa courbure.

J'ai également taillé un peu les branches gênantes à mon goût, seules subsistent quelques branches de cimes dont je ne sais pas trop quoi faire pour le moment.

J'ai mis les 4 faces en photo pour vous montrer l'équilibre de l'arbre (il avait poussé au pied d'un autre noisetier et donc pas mal de branches du même côté) et j'ai donc laissé les 2 petites pousses à la base du tronc qui seront amenées à donner un 2eme tronc (même si un arbre n'a qu'un tronc mais vous aurez compris) après sélection future.

Il est placé en serre jusqu'à sa reprise et la fin des gelées matinales.

Reste plus qu'à espérer que le peu de racines que je lui ai laissé lui permettront une bonne reprise.

J'attends aussi vos conseils de taille de structure :-)

Merci.

Pas mal du tout , le travail est propre , j'aurais fait quelques modifications quand même pour enlever un max de défauts et prendre un bon départ .

 

1- La première branche basse , fine , à ne pas toucher et à laisser pousser pour obtenir un diamètre plus cohérent avec le reste . ( puis revenir en arrière pour la conicité )

 

2- Celle au dessus à plutôt une bonne conicité mais elle est déjà trop grosse et longue par rapport à la première , donc je reviendrais sur les deux petits départs pour encore gagner en conicité et limiter un trop gros développement , à sa base je couperais celle qui croise le tronc ( je me souvient avoir hésité sur un autre post mais avec ces nouvelles photos elle est vraiment mal placée ) , et je raccourcirais aussi celle juste après sur la même branche en laissant un nœud pour un éventuel nouveau départ intéressant . 

 

3- Encore au dessus , il y a une branche qui revient vers nous ( sur la face de la photo choisie ) , je la couperais , elle n'est pas super bien placée et ça crée de l'espace qui sera important dans le futur .

 

4- Plus haut sur la droite , je raccourcirais cette branche au premier départ pour gagner en conicité et limiter son développement par rapport à celles d'en dessous .

 

5- Au dessus à gauche aussi je raccourcirais pour équilibrer .

 

6- Et pour la cime , je la redescendrait au départ du dessous , gain de conicité et ça rééquilibre l'arbre qui part peut être trop vers la droite .

 

En sélectionnant ainsi , tu aurais allégé le nombre de bourgeons à nourrir et tu aurais pu taper plus fort dans le racinaire pour enlever plus de gros tubes , le "trépied" tu t'en fou , tu cales l'arbre avec le substrat ça marche pareil ( avec fixations bien sûr ) , tu pourras corriger ça au prochain rempotage . Je pense aussi que ton arbre te proposera des départs intéressants sur la face ou il en manque .

 

Voilà c'est ce que moi j'aurais fait si cet arbre était le mien , ton travail reste tout à fait valable , c'est juste ma façon de voir les choses , Il est vraiment mignon ce petit noisetier .

 

276562

post-49256-0-55390700-1489306313 (1).jpg

Ok moi ça me va aussi, de toute façon avec le peu de racines que je lui ai laissé j’ai peur qu’il ait un peu de mal à redémarrer. Quand je taillais les branches c’était gorgé de sève. Merci pour les conseils.

Je me suis trompé de photo pour l'explication , avec les numéros on s'y retrouve mieux ^^

 

276567

post-49256-0-55390700-1489306313 (1).jpg

+1 Ben34

Ah ben heureusement que j’ai pas sauté directement sur l’arbre avec les pinces :wink:

Un peu de sphaigne autour du pied lui ferait du bien!

Je l'émiette en la frottant sur un tamis de 3/4 mm et après je l'étale sur le substrat. Cela garde la fraîcheur et favorise l'enracinement parait-il! Un autre avantage ça évite au substrat de sen aller lors de l'arrosage.

Enfin moi je dis ça, chacun fait comme il veut et avec ce qu'il a   :cool:.

Pascal. 

Tu achètes de la sphaigne en bloc comme on voit sur les sites spécialisés ou celle du coin suffit ? lol

En général je la prend en jardinerie pour dépanner (mais pas donnée)

Je vais avoir plusieurs marcottage à faire alors je pense la prendre sur le lien qui suit. 

http://sphaigne-du-chili.com/index.php#

Je vais certainement prendre 1 kg.

Si tu en prends chez eux dis le moi! Après si c'est que pour un arbre et que c'est urgent vaut peut être mieux aller en jardinerie.

J’en avais entendu parler de la sphaigne du Chili. Je pensais aussi faire sécher de la mousse et la mélanger avec du terreau très fin pour saupoudrer la surface du substrat, ça peut fonctionner ?

Le terreau risque de colmater ton substrat au fil des arrosages!

Éventuellement tu pourrais chercher différentes mousses pas trop épaisses que tu disposes tout autour. Si ça peut t' éviter des dépenses! 

Sinon il y a quelques années j'avais fait comme tu dis, faire sécher de la mousse puis la semer sur le substrat. La mousse se réhydrate et repousse. 

Pour faire pousser des la mousse sur tes pots, murs ou tout autres supports un minimum poreux, tu peux laisser sécher de la mousse, la broyer et la mélanger à du yaourt nature que tu viens déposer la ou tu veux que la mousse ce développe.

C’est magique!! Ca permet avec des pochoirs de faire du graff végétal :wink:

Si ça peut aider…

J'avais vu ce truc il y a longtemps dans une émission de jardinage ou la personne badigeonnait son pot de terre cuite de yaourt pour le faire verdir à court terme. Par contre sur le substrat ça craint pas de mettre du yaourt !? lol

Alors la je ne sais pas du tout j’ai pas encore testé :joy:

quelqu'un à déjà des retour sur la fibre de coco broyé ? J'en ai mélangé un peu dans mes substrats, je débute donc pas de retour pour l'instant. j'ai l'impression que ça ne colmate pas le substrat en tous cas.

la sphaigne ce trouve assez bien en foret, j'en trouve aussi bien dans le Quercy qu'en basse ou haute Corrèze.  Il faut savoir un peu où chercher certes, mais au final c'est quand même moins cher que la "sphaigne du chili" xD

Perso pas besoin d'aller si loin, j'ai de la "Sphaigne des Hauts de France®" dans mon jardin :-)

Dans le gazon au pied des coins ombragés après l'hiver je n'ai qu'a gratter un peu avec le râteau à feuilles pour me retrouver avec un ballot d'un mètre cube ! mdr

Alors j'en ramasse, je fais sécher, je tamise fin et je saupoudre c'est bien ça ?

Mais ça va donner une mousse rase dans les pots ? Parce qu'en l'état ça fait des moutons de 10cm dans le gazon ! Pour moi sphaigne et mousse ça n'a pas vraiment le même aspect je trouve, la "sphaigne" ça fait plutôt des grands fils (tiges)...

oui voila, ce n'ai pas la même mousse. La sphaigne garde beaucoup plus d'eau, beaucoup plus longtemps. elle part en poudre moins vite quand elle sèche.

Ok. Mais ça va pas me faire des coussinets de 10cm d'épaisseur sur mon substrat, si ? mdr

non, mais 3 ou 4 cm  facilement si tu charges un peu xD