Pincement de l'epicea

En regardant les bourgeons de mon epicea, je me suis aperçu que tout pousse en fin de branche. Je me demande si on ne peut pas appliquer la méthode de pincement des pins pour faire bourgeonner en arrière : désaiguiller et couper légèrement les extrémités des branches.
Qu’en pensez vous ?

Salut à tous,

 

Je fais un petit déterrage de sujet. J'ai acheté récemment un petit Sapin de Corée (Abies koreana) d'environ 2 ans et j'aurais voulu savoir si certains d'entre vous avaient de nouvelles expériences à partager sur le pincement des sapins en bonsaï.

 

Dois-je procéder comme pour l'épicéa ou y-a-t'il des spécificités propres au genre Abies ?

 

J'aurais tout aussi bien pu rebondir sur ces sujets...

http://www.parlonsbonsai.com/forums/index.php/topic/290-coment-tailler-un-conifere/

http://www.parlonsbonsai.com/forums/index.php/topic/44678-ramification-des-coniferes/

 

Merci d'avance !! :)

Personne pour relancer ? :)

Personne pour relancer ? :)

Désolé de ne pas vraiment t'aider sur cet espèce  . Mais  je pense que tu peux pincer comme on fait pour nos pins .

De toutes façons quand tu leur coupes la tête ou le bout des branches en général pour ne pas dire tous ,ils rebourgeonnent en arrière .

J'espère que les copains vont mieux te guider que moi 

Je pense que comme tout picea ou même mélèze, il faut tailler au-dessus d'un bourgeon. Certains bourgeons sont plus apparents en fin d'été (notamment les mélèzes, en fin d'automne pour les picéas et abies, ou grossissent plus tard en fin d'hiver. Il faut réduire les rameaux au-dessus d'un bourgeon bien placé pour la future direction du rameau.

 

Le bourgeon terminal et les bourgeons en amont vont produire une touffe d'aiguille qui va s'allonger. Il sera toujours possible de pincer cette extrémité, en laissant une partie de la pousse nouvelle, pour équilibrer la vigueur des branches et rameaux. Auquel cas on ne touche pas aux branches et rameaux faibles

Ce fil est vraiment un mélange indigeste. Alors que son intitulé concerne le genre Picea (Epicéa) on y parme de cèdres, de Pins, de Mélèzes et enfin last not least de Sapins (Abies koreana).

 

Une fois de plus disons le clairement les Epicéas (Picea) et les Sapins (Abies) sont deux genres bien différents qui ne se cultivent pas de la même manière. De plus on trouvent pas mal d'Epiceas menés en Bonsaï alors que les Abies sont bien plus rares. Et pour cause ! Cultiver un Abies alba c'est très difficile quant à la mise en forme.

 

Concernant les Epicéas (Picea abies et autres Picea...)

- On ne desaiguille pas.

- Le bourgeonnement très en arrière est assez difficile. Le bourgeonnement arrière sur des branches qui possèdent encore des aiguilles est possible.

- Les Picea ne forment pas de chandelles (comme les pins).

- Les bourgeons éclosent en formant une pousse vert clair et très tendre pendant 3 a 4 semaines. On pince ces pousses qui se réduisent facilement grâce à une rotation entre l'index et le pouce. On élimine généralement 3/4 de la pousse dans le sommet de l'arbre et 1/3 sur les branches basses.

- Le pincement est uniquement effectué sur des branches vigoureuses. Celles qui ne possèdent que deux ou trois pousses ne devraient pas être touchées sous peine de disparition (voir remarque de Gwinru, message précédent).

- On peut tailler / couper des branches : il faut le faire en hiver avant la montée de sève.

- Les Picea peuvent se ligaturer ou être haubanés. mais il faut savoir que ces arbres possèdent une mémoire d'éléphant. Après un an de ligature elle pourront revenir à leur position initiale après suppression des fils. Cela est d'autant plus vrai  que la branche est vigoureuse, bien sûr.

Merci à Thanh et Gwinru pour vos réponses, c'est très sympa à vous (même si le sujet parle au départ des épicéa, hein ! ;) )

 

@ bonsaiphil : j'avais remarqué que le sujet portait sur le genre picea et je sais pertinemment que picea et abies sont deux espèces distinctes. D'ailleurs si tu prends le temps de relire mon post, tu pourras t'apercevoir que je le mentionne - certes indirectement -, mais tout de même : "Dois-je procéder comme pour l'épicéa ou y-a-t'il des spécificités propres au genre Abies ?".

J'ai lu que des rapprochements pouvaient être faits entre les deux espèces pour ce qui est des techniques culturales, d'où mon intervention ici.

 

Tu remarqueras que je renvois également à deux autres fils concernant plus largement la culture des conifères. Sans doute aurai-je mieux fait de poster sur ces sujets...

 

Quoi qu'il en soit, rien ne sert d'être aussi piquant !