Pin sylvestre ten jin

3ème mise en forme pour ce pin acheté en 2013 à Laurent Breysse. Pot de Juan Delire

 

Mise en place des branches et rameaux, avec raccourcissement léger. Je me pose la question de la longue branche descendante, la garder, la supprimer ou la raccourcir. Au départ elle me paraissait essentielle, moins maintenant

Tu aurais d'autres photos, stp , les 4 faces +1 du dessus.Difficile à dire sur une seule tof et en 2 D.@+

Vi, il me semble aussi. J'étais persuadé avoir déjà un post ouvert pour cet arbre mais apparemment non. Je mettrais d'autres photos, mais pas des 4 faces. J'en choisis qu'une et c'est la bonne, du moins au début

oui mais c'est pour mieux connaitre l'arbre et se faire une idée de l'arbre en 3 D ;-)

j'avoue que le jin qui descend me fait drôle. Ça fait trop miroir avec la branche en cascade (enfin le tronc, l'arbre quoi^^)

Sur photo tout du moins.

J'en croise un de temps en temps en haute Corrèze qui ressemble énormément à celui ci, comme quoi il suit une certaine logique ;)

L'arbre au départ en octobre 2013:

 

face arrière

302611

DSC03188 copie.JPG

 

côté droit

302613

DSC03192 copie.JPG

 

face avant

302612

DSC03190 copie.JPG

 

le dessin du projet

302614

Croqueton.jpg

 

1ère mise en forme en 2015

302615

DSC02672.jpg

 

hiver 2017, la 2ème branche de gauche a sauté cette semaine

302616

DSC_0022 - copie.jpg

Une belle évolution !!

Perso je ferais sauter la branche basse

302627

F4CE43C5-506F-4045-BF5C-A31314213F10.jpeg

Voir même plus peut être

302628

5AD213A8-12C8-4313-9D7D-E7717CE5D180.jpeg

J'avoue qu'elle m'embête aussi parce qu'elle est trop dans le prolongement de la partie descendante du tronc. Je pense la réduire dans un premier temps parce que j'ai des rameaux un peu plus haut. Je me demande même si je vais pas inverser la face avant, comme quoi rien n'est définitif

On peut voir l’autre face ?

Faudra attendre ce WE ;) que je ripe vers mes terres normandes

Les deux jins me titille un peu, celui du haut car il est dans la continuité et éloigne le regard, celui du bas me gêne et il cache un mouvement du tronc.J'arrive pas à bien lire l'arbre à partir des photos.Je pense aussi que je l'enlèverai.Tu sembles avoir assez de matière sur l'autre pour tout faire, ça devrait aussi te permettre de créer un espace vide plus découpé en dessous notamment en créant des paliers.@+

Le ten jin raconte l'histoire d'un arbre dont la cime a été foudroyée, raison pour laquelle la cime s'est recréée plus bas à partir d'une branche. Le jin du bas est sans doute trop long et mériterait certainement d'être raccourci

Moi, ce sont les longueurs cachées qui me gène.

Le ten jin est tellement loin avec une direction opposée à l'arbre qu'il me semble que, j'aurais utilisé la longueur des branches pour placer l'arbre dans la direction du tronc (suivant la face choisie). La ligne de tronc en éclair aurait été le point focal de cet arbre

En fait j'ai cherché à réduire visuellement ces longueurs tout en m'inspirant de dessins d'arbres déjà vus dans un style proche. Il est vrai qu'une partie de la branche descendante est cachée. Mais en même temps cette même branche qui supporte tout le feuillage semble s'accrocher au tronc principal au tiers supérieur de l'arbre

 

C'est toujours un compromis et si je la montre je risque de ne plus bénéficier des petits mouvements de la base du tronc puisqu'il faudra faire pivoter l'arbre. Mais bon, c'est une piste à explorer

 

Un dessin de Naka (Tome 2) un peu dans le même genre, toutes proportions gardées évidemment

 

302732

dessin Naka.jpg

...une partie de la branche descendante est cachée. Mais en même temps cette même branche qui supporte tout le feuillage semble s'accrocher au tronc principal au tiers supérieur de l'arbre

En survolant ce sujet hier, j'avoue que je je n'ai rien compris à cet arbre. Je me focalisais essentiellement sur la photo la plus récente.

302733

Pin_gwinru1.jpg

Je ne comprenais pas du tout pourquoi un "manchon" non écorcé se terminait par ce ten-jin (la flèche dans mon schéma). La photo me faisait effectivement croire qu'une branche partait de ce manchon au 2/3 de la hauteur en A.

Pour comprendre ce type d'arbre il faudrait que la photo fasse voir l'épingle à cheveux. Naka en est tout à fait conscient puisque son dessin rend perceptible la courbure à 180°.

Ce type de nuisance optique ne survient que lorsqu'on aplati l'arbre par la photo. Dans la réalité la perception de la structure générale est évidente : on a d'une part une vision stéréoscopique et d'autre part on est en mesure de changer de point de vue.

 

Mais si tu crois en la nécessité d'une définition d'une face avant d'un bonsaï, il faudrait prendre en compte sérieusement la remarque de MBdeMaibelle.

La souplesse légendaire du pin te permettra sans doute à réorienter la partie descendante pour aboutir à une face avant cohérente en vue d'expositions ou de clichés photographiques voire de dessins.

 

Tu as bien voulu me proposer un de tes superbes dessins pour m'aider à résoudre un problème similaire où il faut trouver un compromis entre mouvement du tronc et présentation d'une épingle à cheveux. Mais dans ce cas l'espèce ne possèdait aucune souplesse....

Je ne sais pas si j'ai bien compris vos réticences/interrogations. Effectivement l'arbre est issu d'un pliage naturel, en épingle à cheveu qu'on voit bien sur la photo de la face avant, avant travaux. C'est ce qui m'a séduit dans cet arbre avec le ten jin lui aussi naturel.

 

Ensuite se posait la question de savoir si ce pli devait être immédiatement visible ou pas, sachant qu'il fallait aussi privilégier les mouvements du 1er tiers sur le tronc montant. La branche conservée qui descend, après ce pli, est derrière le tronc et effectivement j'ai voulu laisser penser que cette branche semblait jaillir du tronc au 2ème tiers de la hauteur.

 

J'avais travaillé un pin un peu dans cet esprit avec Font, Arnaud, Ferreira puis Kawabe, ce pin est malheureusement mort depuis, où une longue branche derrière le tronc amenait un volume de végétation assez bas.

 

302737

DSC_0037 copie.JPG

 

Peut-être me faudrait-il pivoter l'arbre pour faire apparaître ce pli du tronc ou carrément changer de face, en prenant la face arrière actuelle comme face avant. La perception de la construction du tronc serait peut-être plus évidente

Je pense qu'il faut voir le départ de la branche car cela montre l'histoire de l'arbre et rend crédible toute la construction.

Voici une interprétation toute personnelle avec la branche qui passe derrière le tronc pour revenir par devant, un ten jin réorienté et visuellement allongé par un shari.

 

302739

Pin ten jin.jpg

@Gwinru

Je te rejoins quant à la séduction qu’exercent ces branches pliées naturellement à 180°

Je te comprends quand il faut trouver un compromis entre le mouvement du tronc et la "visibilité immédiate" du pli. Mais cette immédiateté ne tient que dans deux contextes :

- L'exposition, quand les points de vue de l'arbre sont limités.

- La tradition nippone qui veut qu'un bonsaï possède un avant et un arrière

 

"...j'ai voulu laisser penser que cette branche semblait jaillir du tronc..."

J'ai déjà vu des jaillissements plus spectaculaires !

Car, enfin, cette partie de l'arbre descend quasi-parallèlement  à la partie ascendante. Elle apparait progressivement sur la photo dite "de face".

Tu vois bien que cette histoire de face avant t'enferme dans des considérations qui tendent à privilégier l'apparence photographique de l'arbre au détriment de ce qu'il est vraiment : un arbre avec une épingle à cheveux.

Ne serait ce pas là un exemple qui illustrerait la manière dont les conventions japonaises induisent des contorsions intellectuelles, des stratégies de dissimulation qui amènent loin de la vrai nature d'un arbre donné ?

 

....'il faut voir le départ de la branche car cela montre l'histoire de l'arbre.

.... la branche qui passe derrière le tronc pour revenir par devant,

D'accord pour le premier point.

Le second point : cet enroulement spiraloïde me semble vraiment artificiel. Non, non et non.

En revanche , imaginer que la partie verte de ce pin puisse cacher une partie du tronc ne m'effraie pas du tout, au contraire.

Je me demande si effectivement tu n'aurais pas intérêt à montrer ces deux troncs ainsi que la tête d'épingle.Peuvent -ils être ou devenir le point focal de l'arbre ? @+

Ne serait ce pas là un exemple qui illustrerait la manière dont les conventions japonaises induisent des contorsions intellectuelles, des stratégies de dissimulation qui amènent loin de la vrai nature d'un arbre donné ?

 

C'est pas faux. D'autant que j'ai toujours des scrupules à planquer les défauts d'un arbre par des artifices et circonvolutions contre nature.

Je pense faire une photo de l'autre face qui permettra peut-être une lecture plus immédiate de l'arbre.

 

@corto le point focal est toujours un concept sur lequel je m'interroge. Sur certains arbres c'est évident avec un shari bien situé. Sur celui-ci je suis plus partagé. C'est peut-être à celui qui regarde de déterminer où réside l'attrait d'un arbre (s'il y'en a un)