Olivier de pépinière

Moi j'ai une astuce qui me vient de ma grand-mère, pour privilégier les racines supérieures, au rempotage je coupe celles du dessous :)

Merci les gars, je me sens moins seul!..

Pourquoi marcotter en dessous d un nebari existant. J ai beau relire je ne comprends pas..

C'est juste un "bon départ" de nébari. Apparemment ce n'est pas un nebari avec plein de radicelle et tout, prés à servir.

Je conçois bien qu'en coupant il finirait par refaire de nouvelles racines et finirait par repartir. Je me demande juste si avec d'abord une marcotte sous ce départ de nébari il ne ferait pas des racines hautes plus vaillamment (et améliorerai le début de nebari) !? Du coup au moment de couper (sevrer) il devrait déjà avoir plus de racine pour repartir qu'en coupant direct !?

Bah au final, fais comme tu veux. Si ca t’amuse de marcotter, marcottes.

Mais bon de l’avis general ici (dont certains avec un peu d’experience quand meme (pas mon cas)), ca servira pas a grand chose…

Et depeche toi, ca commence a etre le bon moment…

Clement

 

Si ca t'amuse de marcotter, marcottes

Si ça te rassure aussi.

Mais c'est sûr que c'est loin d'être indispensable pour l'arbre.

Au final l'important ce n'est pas la quantité de racines en périphérie du tronc qui compte, mais la qualité. C'est pour ça qu'on s'enquiquine à chaque rempotage à tailler les racines, les réduire, les ligaturer (si si on peut), les sélectionner, etc...

Avec 3, 4 ou 5 racines bien placées on peut construire un beau nebari.

 

Quand j'entends causer de marcotte à tout bout de champ et pour n'importe quelle raison, j'ai tendance à sortir le bazooka. La marcotte c'est très très aléatoire et il faut vraiment une situation particulièrement inesthétique, genre grosse racine tubulaire ou bulbaire que d'un côté, qui ne puisse pas être résolue par des greffes sur les autres côtés, pour tenter une marcotte

De toute façon en général c'est un brave souk qu'on découvre en dépotant ces oliviers de pépinière : souvent un gros morceau de bois sous le départ des racines, qu'on est obligé de scier (je parle pas de la réserve naturelle que se constitue un olivier dans la nature, la fameuse" boule"). Bref ceci pour dire que cette idée de marcottage risque de ne reposer sur rien de faisable au bout du compte.

Tu es dans la bonne période pour le couper en deux ,après tu lui réduis un peu le feuillage pour la reprise . Puis le bas va pousser (plein de rejets) .

 

Déjà nous quand on rempote ......on fait vite et protéger les racines pour ne pas que ça sèche  . Faire la marcotte>>>va le flinguer

 

De toutes façons ,amuses toi avec ,ne prends pas la tête .C'est costaud .

Rongé par la curiosité (et pis comme il partait bien, nouvelles pousses de partout et tout) chus allez creuser la question.

C'était une tané ! La terre d'origine est super compact !

Vous aviez raison, passé les 2 ou 3 premiers centimètres de la surface c'était remplis de petites racines. Réparties de façon dense et homogène dans tout le bloc de ..on va appeller ça de la terre (mais il faudrait des analyses géologiques plus poussé pour pouvoir se prononcer sur la nature de cette ..mais on va appeler ça de la terre pour le moment).

Pas, ou trés peu, de racines plus grosses que les autres.

Je n'ai pas réussi à atteindre le cœur de la motte,

Au final j'ai réduit les racines en en virant entre la moitié et 2/3 (en bas), et j'ai rempoté dans un pot type saladier avec un mélange pouzzo akadama et un peu de ..terre 

Pour équilibrer j'ai virer quelques branches, principalement au centre :

241445

Olivier-7Mai2015-Rempoté.JPG

 

Parcontre ya un truc inquiétant je trouve. Après avoir rempoté, j'avais bien arrosé car on ma toujours dit de le faire après un rempotage. L'arbre est rester à l'intérieur pour la nuit. Et au matin il avait une pellicule de moquette de moisissure autour du tronc en bas, semblant suivre les racines du nebari juste en dessous :/

Depuis je l'ai mis dehors en plein Soleil et envisage de ne plus l'arroser pendant un moment pour tuer ce truc.

Les oliviers fonctionnent t'ils en symbiose avec un champignon ? Comme le font les chênes par exemple. Ou bien il y  ya un truc qu'en profite pour attaquer les racines ? Ou juste l'écorce des racines peut'être ?

Le pot il est bien percé au fond ?

Pourquoi est-il resté en intérieur la nuit ?

Il nous faudrait une photo des "moisissures", cela peut être beaucoup de choses anodines

Le pot il est bien percé au fond ?

Ouioui, il ya bien un trou au fond.

 

 

Pourquoi est-il resté en intérieur la nuit ?

Ça c'est trouvé comme ça.

Je les fait le soir, il est lourd et j'avais mal au dos.

 

Il nous faudrait une photo des "moisissures", cela peut être beaucoup de choses anodines

Voici :

241463

Olivier moisissure rempotage (Mai2015).JPG

 

La photo est en macro je ne sait pas si ça aide vraiment. C'est une moisissure blanche, du genre "coton".

Ça semble s'être réduits aujourd'hui. Je me demande même si celle qui est visible n'est pas morte et affaisser en faite ?!

est ce que tu as mis de l'engrais organique?

cette année je teste un engrais qui me fait une sorte de toile comme celle-ci 

Ah oui ! J'en avais mis avant le rempotage oui.

Sans doute ça, plus l'humidité du gros arrosage de rempotage couplé à la nuit en intérieur.

J’ai eu la même chose avec un engrais universel en petits granulés sur de l’Akadama

Attachment 241475 not found.

Ah bah ça me rassures !

Si c’est ça ça doit pas être bien grave. Probablement des champignons qui finisse de décomposé l’engrais !?

 

Sinon ce matin les toutes jeunes feuilles m'ont dit qu'il avait soif. du coup je lui est mis un peu d'eau. Et ça a viré ce qui restait de "moquette". Je pense donc que le plein Soleil et l'air extérieur l'avait bien tué (la moisissure) et que c'était resté visible mais mort jusqu'à ce que l'eau la "nettoie/vire/dissolve".

 

Merci :D

( Je viens de relire les premiers messages d'ya 4 ans, qu'est ce que j''étais lourdingue avec mes histoires de marcotte ! :blink: )

 

4 ans plus tard. Je n'ai pas changé grand chose.

 

307602

Olivier - Mars 2019.JPG

 

Il n'ya pas eu de probléme majeur (même eu 10 grosses olives l'an dernier).

Son plus gros soucis a été un genre d’attaque d’oiseaux ya 2 ans !

En faites la voisine a pris l’habitude chaque hivers de mettre des graines de tournesol pour les oiseaux. Et pour une raison que j’ignore ils aimaient bien aller les manger dans le pot de mon olivier (je crois qu’ils devaient utiliser les graviers de pouzzoulane qui recouvre tout le dessus pour maintenir les graines droites pendants qu’ils les décortique, ou un truc du genre !?). Du coup le pot était recouvert de coque de graine. C’était pas génant je laissait faire.

Sauf qu’à un moment elle a cesser de leur donner des graines. En pleine hivers les pauvres petits affamés se sont mis à creuser dans le pot à la recherche de graines oubliées. Et mine de rien une bande de moineau affamée ça creuse profond quand même !

Bon aprés je l’ai déplacé, j’ai mis des tuiles cassé dessus et ils ont changés leurs habitudes (ou ils sont morts de faim je sais pô). Le probléme ne s’est pas représenté.

J’aurrais bien aimé que le feuillage soit plus dense. J’ai remarqué ça avec plusieurs oliviers. Lorsqu’ils sortent tout juste de la pépinière ils ont un feuillage assez dense, mais au bout de quelques mois ça deviens plus éparce. Je ne sait pas si c’est du au condition de culture ou si « ils trichent », j’imagine qu’ils pourraient peut’être resserer les branches avec un filet ou un fil quelques semaines avant de les envoyer aux pépinières ? Ou juste en les entassant en rang serrer ?

Une autre hypothése serait que l’ensoleillement soit moindre, mais je suis dans l’herault et même exposé plein-caniar ils semblent tous faire ça.

Avez-vous déjà remarqué ça aussi ? Vous savez pourquoi ?