[Nebari] Acer palmatum d'Adrien74

Bonjour,

 

Je me joins à vous pour le challenge "nebari".

J'ai un acer palmatum que j'ai acheté au printemps 2011 en godet et que j'ai transplanté dans une caisse de culture. Depuis, il n'a jamais été rempoté, la caisse est pleine de racines et je doute que le racinaire actuel soit joli. Il aura donc sûrement droit à une marcotte au niveau du collet, sauf bonne surprise.

 

Les bourgeons commencent à gonfler, les plus avancés sont comme sur la photo ci-dessous

221519

Bourgeons_AcerPalmatum_2014-03-21.jpg

 

Je pense qu'il est donc temps de faire le rempotage (dans une caisse plus grande). Mon souci, c'est que pour les jour à venir, la météo annonce des gelées nocturnes avec un pic à -6° dans la nuit de lundi à mardi. Je n'ai pas de serre ou de garage lumineux. Mon seul moyen de protéger l'arbre est de le mettre dans un trou dans le jardin et de le recouvrir d'écorces de pin. Ou alors la cave... :spb79:

Je ne compte pas (trop) attaquer le racinaire existant puisque je pense faire une marcotte, et profiter de toute la vigueur de l'arbre cette saison. Mais c'est bien froid quand même, non ?

 

Qu'en pensez-vous ?

 

Autre question : pour la marcotte, d'après vous, plutôt un tourniquet sur le tronc ou j'entaille jusqu'à l'aubier ? Le tronc, au niveau actuel du substrat mesure entre 2 et 2,5 cm de diamètre.

 

Merci d'avance pour vos réponses

si il gèle tu peux le mettre à la cave pour la nuit.

Dans un trou avec un bon paillage ça devrait le faire, non ?

ben... ça serait surtout un bon moyen de se retrouver avec de la terre sur (donc aussi dans) le substrat qui viendrait d'être changé lors du rempotage.

adrien: oui c'est le bon moment pour rempoter.

si il gèle tu peux le protéger la nuit dans ta cave sans problème (sorts le la journée)

Bah de la terre ça n'a jamais tué un arbre ;) Et puis avec un paillage bien fait on peut limité le phénomène et lorsque les dernières gelées sont passée on sort l'arbre de sont trou. Et que dire d'ailleurs de la culture en pleine terre (terme abusif d'ailleur puisque le substrat n'est pas de la terre) ;)

de la terre dans un substrat minéral/drainant n'a jamais amélioré le substrat.

 

que dire de la culture en pleine terre... qu'on dirait bien que tu n'as pas vraiment compris son concept...

déjà:

- le terme n'a rien d'abusif, le substrat utilisé est la terre de la parcelle dans laquelle tu plantes tes arbres.

- suivant la qualité de ta parcelle tu peux éventuellement améliorer le sol (par chaulage, incorporation de matière organique, favorisation de l'activité des lombrics etc...).

- elle se passe en pleine terre et non en pot. donc les conditions de culture n'ont rien à voir.

pour le reste, lis le lien que j'ai inclus dans ce message, tu y verras peut-être un peu plus clair. ;)

Bah en fait non. j'ai bien compris le concept de la culture en pleine terre ;-) Et je persiste à dire que le terme est abusif ;-) Mais je m'explique et tu me diras si je me trompe tant que ça :

L'idée de la culture en pleine terre c'est de faire un trou dans son jardin, par exemple, d'en tapiser le fond et les cotés de planches, ardoises, carrelages... de façon à contenir les racines. Ensuite on fait un tapis de substrat, on place l'arbre et on comble de substrat. Et quel substrat ? Dans le lien qui est dans ton message Niko dit utiliser en majeur partie de la pouzzo qu'il mélange avec un peu de terre de jardin. Sur d'autre post, des membres disent utiliser 100% de drainant... C'est dans ce sens que je dis que le terme 'pleine terre" est abusif : Non seulement le substrat dans lequel les racines évoluent n'est pas de la terre mais en plus elles sont contenues dans un espace bien délimité. Faire pousser des tomates dans ton potager, ça c'est de la culture en pleine terre.

Mais bon je te l'accorde ce n'est qu'un point de vocabulaire ;-) Et je n'ai jamais dit que la terre améliorait le substrat même si pour ma part j'aime bien garder une petite part d'organique dans mes substrats. :-)

hervé, désolé mais oui, tu te trompes. à la fois sur le confinement de l'arbre et que sur le substrat.

mais chacun...

ceci dit la question d'adrien c'était: peut il rempoter malgré les risques de gelées:

oui tu peux. et protège ton arbre si il gèle.

On frise la mauvaise foie là... Mais là n'est pas le sujet effectivement.

Bonne culture Adrien :-)

Merci à vous 3 pour vos réponses.

 

J'essaie de trouver une photo de l'arbre ou du moins de sa base.

Si le racinaire est ok, je ne me priverai pas de l'utiliser, bien sûr. Mais j'ai un doute, car j'ai transpoté l'arbre lorsque je l'ai reçu au printemps 2011, sans m'occuper des racines. Et depuis, il a poussé dans sa caisse (bac polystyrène de poissonnerie, bien plat) sans aucune intervention sur le racinaire. Il a surtout bien poussé l'année dernière. Bref, c'est de la culture faite par un débutant qui apprend saison après saison. Nous verrons bien.

Pour le moment, il n'est pas encore question de le rempoter, tout simplement parce que je ne peux pas, le jardin est sous 15 cm de neige (je pensais qu'on aurait de la pluie) et je n'ai que le jardin pour "travailler". Je suis finalement en déplacement pour les jours suivants. Je verrai à mon retour... Les bourgeons n'ont pas beaucoup évolué depuis les photos.

 

Pour ce qui est de la pleine terre, je ne vois pas bien l'intérêt si on ferme l'espace par le bas et les côtés et que tu remplis de substrat drainant... Si c'est pour re-créer les conditions d'un pot, que gagne-t-on ?

Pour moi, la pleine terre, c'est littéralement de la pleine terre (comme pour tes tomates), avec à la limite de quoi conserver les racines à plat autour du tronc.

J'ai retrouvé cette photo prise en novembre dernier. L'arbre est toujours dans cet état (sauf les feuilles bien sûr), dans la même caisse en polystyrène pour le moment.

 

221757

AcerPalmatum_13112013.jpg

 

Au départ, je voulais faire un double tronc et faire une marcotte plus haut que le niveau actuel du substrat, mais l'angle des 2 futurs troncs ne me plaît pas, donc je vais conserver l'arbre en entier...

Oui effectivement Adrien, erreur de ma part et petite discussion avec Manumidam (en toute convivialité). Je retire ce que je dis plus haut concernant la culture de pleine terre ;-)

A+

J'ai rempoté mon arbre hier soir.

Premier constat, les racines ont complètement colonisé la caisse en polystyrene, mais surtout, certaines se sont ancrées dans le polystytène. Il m'a donc fallu détruire la caisse pour récupérer l'arbre.

 

Forcément, la caisse étant très peu profonde, la galette est très plate.

222255

DSC02119.jpg

 

En revanche, le départ des racines n'est malheureusement pas bon : une très grosse racine qui représente entre 1/4 et 1/3 de la masse racinaire et plusieurs racines qui partent n'importe comment du tronc (en tournant autour, en montant...).

222256

DSC02122.jpg

 

Je paie là le fait de ne jamais m'être intéressé au racinaire. Je décide de conserver beaucoup de racines pour que l'arbre garde sa vigueur et de poser un fil de ligature pour marcotter juste au-dessus de la grosse racine.

222257

DSC02123.jpg

 

De l'hormone de bouturage sur le tronc, de la sphaigne hâchée plaquée tout autour et l'arbre est rempoté dans une caisse en bois, avec du substrat qui remonte bien haut. Rendez-vous dans quelques moi, quand le tronc aura gonflé pour voir si la marcotte est efficace.

222258

DSC02125.jpg

t'aurais mieux fait, selon moi, de travailler sur le racinaire existant, en coupant en biais cette grosse racine proche du tronc. tu aurais saccrifié une bonne partie du racinaire, mais tu en aurais laissé suffisament. de nouvelles racines se seraient développées sur ce moignon, et tu aurais gagné un an sur ton nebari :) (apres, c'est juste un an, c'est pas la fin du monde...

J'ai peut-être été frileux...

 

Mais comme tu le dis, papymandarin, l'avantage de la marcotte est de permettre d'avoir des départs de racines bien répartis. Ici, pour avoir une base correcte, il m'aurait fallu fortement tailler dans le pain racinaire et donc également au niveau des branches, la grosse racine partait de "bien plus haut" que les autres... J'ai préféré la solution (de facilité ?) de conserver la vigueur de l'arbre et de m'en servir pour continuer à bien faire grossir le tronc et espérer une belle marcotte. J'ai peut-être perdu du temps, mais cela fait aussi partie de mon apprentissage...

 

Merci en tout cas pour vos remarques.

Merci pour ta réponse bien illustrée. Je préfère également le nebari de la 3ème photo.

De mon côté, il va falloir tailler dans le racinaire à un moment donné, certainement au printemps prochain. J’en suis conscient, mais normalement, à ce moment-là, il faudra également que je taille fort au niveau des branches, donc ça s’équilibrera je pense.

Je ne me cherche pas d’excuses, j’ai sûrement été trop frileux, je l’ai dit…