L'arbre dans l'arbre

L’article de J. Somm "Wu-Wei ?3 dans EB21 pp10-11, m’a interpelé :

Voila, me suis-je dit, ce que je comprends, ce que je ressens, lorsque j’entends parler de l’esprit d’un arbre en bonsai…

Pas seulement une question de respect de l’écologie et de "l’intégrité physique" de l’arbre, mais bien la réponse à la question "l’Arbre est-il dans l’arbre" … (ou "l’Arbre était il dans l’arbre ?").

En guise de raccourci de chez raccourci, je reprends le paroxisme souligné par Somm :

la dénaturation de l’arbre et de l’art, dans la [color=« #3366FF »]D[/color]émonstration-[color=« #3366FF »]S[/color]culpture-[color=« #3366FF »]P[/color]erformance ([color=« #3366FF »]DSP[/color]) aboutit à la [color=« #FF6666 »]D[/color]énaturation-[color=« #FF6666 »]S[/color]howbiz-[color=« #FF6666 »]P[/color]oudre aux yeux ([color=« #FF6666 »]DSP[/color])

… et là, [color=« #FF6666 »]DSP[/color] était déja bien dans [color=« #3366FF »]DSP[/color] :newsm_9: