Futur marcottage Acer palmatum

Une sphaigne détrempée inhibe la prolifération des racines, mais rien n'est perdu car tu aura un super nebari... Je te conseille de ré inciser juste sous le bourrelet, proprement, et  de remettre ton sac de sphaigne, bien fermé et de mouiller avec une seringue à travers. Par contre, met un sac noir ou du papier allu par dessus car les racines n'aiment pas le soleil... sinon elles se transforment en branches!

Merci pour vos conseils

 

Effectivement, vous avez raison,  la première était bien à l'abri de lumière, emballée dans un second sac noir,

par contre pour la 2e marcotte, le pot en plastique est noir mais j'ai fermé la partie supérieur avec du cello

et du papier collant transparent qui devait probablement laisser passer la lumière

 

je vais donc bien 'essorer' la sphaigne, soupoudrer copieusement d'hormones et

remballer le tout, bien à l'abri de la lumière

 

Merci les gars!

Pas de quoi, et sûr que ça va marcher!

Encore qlq questions...

 

Quand sevrer? La première semble prête... pas mal de racines, qui atteignent déjà le fond du sac (+ de 20cm)

Rempotage directement dans akadama ou substrat bonsai?

De combien faut il réduire la partie aérienne?

Tu sèvres exactement dans la situation de ta première marcotte: à vue de nez, elle est parfaite! Pour le rempotage, classique, en faisant attention à la fragilité de tes racines, que tu ordonnes bien pour profiter des perspectives d'un futur beau nébari. Je ne vois pas la partie aérienne, si elle est touffue ou pas, mais je te conseillerais de la rabattre d'un tiers, le tout étant de veiller à limiter l'évaporation foliaire, ça peut se faire en laissant tes arbres à l'ombre et en brumisant.

peu importe la saison?

 

Ok, j'avoue, les risques de 'grosses chaleurs' en Belgique au mois d'aout

sont plus 'limités' que dans le sud  :)

En principe, ta première marcotte peut être sevrée maintenant, mais avec les précautions d'usage question chaleur. Elle semble assez vigoureuse pour faire son lit avant l'hiver. La deuxième, trop tardive, devra sans doute attendre le printemps prochain. Faire attention aussi au maintien de l'arbre rempoté: c'est fragile, les racines, à cet âge, et il ne faut pas compter sur elles pour tenir l'arbre!

Ok, merci pour tes conseils!

Je vais lui préparer une belle petite caisse de culture et...

sortir la scie ;)

 

N'oublie pas de prévoir une bonne dose de mastic pour enduire les coupes! Ne la fais pas trop à raz des nouvelles racines non plus, tu pourrais facilement les abîmer, et risquer une éventuelle nécrose de leur base.

Perso, je préfère, quand le gabarit s'y prête, un sécateur qui coupe bien, même gros (modèle élagage), à la scie: cela fait des coupes plus nettes, propres et on s'embête moins à maintenir les racines hors de la zone de combat qu'avec une scie.

Wi tu as raison, je vais plutôt utiliser un sécateur, la partie à couper doit faire 2,5 à 3cm de diamètre

 

Tu mastiques les 2 cotés y compris celui qui sera enfuis dans le substrat?

Le mastique va tenir?

Il faut évidemment mastiquer ta coupe enterrée.

Si ta coupe est sèche avant l'application, le mastic tiendra.

Tu peux prendre un mastic à base de goudron de pin, du genre de "l'homme qui sent fort" (c'est un jeu de mots).

C'est celui que je préfère pour ça, il est vraiment étanche, et j'ajoute élastique, ce qui a son importance vis à vis de sa tenue sur un support en évolution, mais c'est un avis perso.

Ok sous la main j'ai du mastic bonsai et du Lac Balsatruc

ça peut le faire?

Ben je les connais pas! Si ça sent mauvais, genre goudron, que ça poisse en diable et qu'il faut un peu le chauffer par temps froid, ça doit convenir.

Ok, j'vais diriger vers un truc plus 'hard' ;)

tu devrais plutot sevrer ta marcotte sans essayer de couper le plus près possible du depart des racines pour l'instant.

 

tu mets en pot sans déméler les racines (à ce stade elles sont fragiles) dans du substrat petite granulométrie (genre 3-5mm), en arrimant l'arbre avec 3 ou 4 haubans.

 

au printemps tu pourras déméler les racines avec beaucoup moins de risque et couper la partie de tronc sous les racines (tu peux y aller petit à petit avec une pince concave), disposer les racines bien à plat dans un pot large et peu profond et arrimer l'arbre avec 3 ou 4 haubans.

 

pas besoin de mastic sous terre, avec l'humidité du substrat ça cicatrise vite et bien.

 

 

 

(d'ailleur en parlant de mastic: pour le bonsai le lac balsatruc c'est pas top).

Super, je te remercie pour le complément d'infos  :)

 

 

(même pour le jardin c'est pas top ;) )

Il faut évidemment mastiquer ta coupe enterrée.

 

Mon expérience après quelques marcottes et de nombreuses coupes de grosses racines : aucun intérêt de mettre du mastic pour les parties enterrées.

Merci pour la confirmation, ça m'arrange ;)

J'avais déjà essayé d'en mettre sur les coupes de racines d'un tilleul,

ça n'a pas tenu...

Surtout, si on regarde l'intérêt du mastic, c'est de garder la plaie humide ce qui favorise la croissance des cellules autour de la zone qui a été lésée. Dans le substrat, pas de problème de dessèchement.

Je ne suis pas convaincu de l'intérêt de se passer de mastic: j'ai eu un champignon sur un hêtre que j'avais mal mastiqué avec une daube qui n'a pas tenu à l'humidité, justement, et s'est décollé comme une rondelle avec la formation du cal de cicatrice. Le tronc était pourtant pas gros, 5 cm environ, mais le pourrissement a été plus rapide que la cicatrisation.