[Ficus wandi] Une défoliation est-elle judicieuse si l'arbre est en période de forte croissance ?

Bonjour à toutes et à tous,

j’aimerais solliciter vos avis experts.

L’arbre dont il est question est un ficus, de la variété "Wiandi".

Je voudrais préciser que, pour le moment, et ce depuis trois ans qu’il est en notre possession, ce ficus se trouve dans un pot "de culture" relativement profond (9 à 10 cm de profondeur) afin de lui permettre de croitre et de continuer à se développer. Ce n’est donc pas encore un bonsaï à proprement parler. Il s’agit d’un - éventuel - futur bonsaï (d’ici quelques années, il sera peut-être mis dans un Tokoname, ou un autre joli pot, pour devenir un bonsaï - mais nous n’en sommes pas encore là).

Il faut également préciser qu’à l’époque (en 2004), lorsque nous avons fait l’acquisition de cette arbre (chez une commerçante de notre région), il se trouvait dans un état de santé pas vraiment idéal pour un futur bonsaï : les feuilles était très grandes, les entrenoeuds aussi, et visiblement il avait reçu énormément d’engrais (mais les amateurs avertis parmi vous savent quel traitement font subir certaines pépinières hollandaises aux arbres et arbustes qu’ils exportent ensuite comme "bonsaï"…). Nous avons donc pris soin de ne pas lui faire subir d’autre traitement de choc (les ficus n’appréciant pas vraiment les brusques changements d’environnement). Par conséquent, nous l’avons d’abord laissé durant plusieurs mois afin qu’il s’acclimate tranquillement à son nouvel environnement et à son nouvel emplacement dans la maison (et à la fin de la première année il donnait des signes rassurants de bonne santé).

Une fois qu’il s’était bien acclimaté et qu’il donnait des signes évidents de vigueur, nous lui avons prodigué les premiers soins : à côté d’un engrais adapté, nous lui avons taillé délicatement quelques branches et une petite partie disgracieuse du feuillage (en prenant bien soin de ne pas encore effectuer de taille sévère - une opération que nous voulions réserver à plus tard).

Nous avions donc prévu de continuer à prendre soin de ce ficus (comme de nos autres "protégés"), et notamment de lui prévoir une taille de structure, voire une défoliation, sans oublier un rempotage dans un petit pot adapté, moyennant quelques années de culture, etc.

Malheureusement, à la même époque, l’état de santé de mon épouse s’est aggravé (très graves soucis de santé qui avaient commencé en 2003, puis aggravation, puis 3 importantes opérations en moins de 6 mois, etc). Et je dois avouer, à mon grand regret, que je n’ai pas eu non plus la présence d’esprit (ni l’énergie) pour m’occuper de nos arbustes…

Par conséquent les plus fragiles d’entre-eux nous ont quitté (un - regretté - Serissa nous a quitté l’an passé, de ma faute : je n’ai pas fait attention à l’arrosage, or nous savons tous la sensibilité des Serissa quant à l’arrosage…) et les autres (les juniperus, les acer, etc) se sont développés, bon an, mal an, comme ils pouvaient… sachant que les apports en eau et en engrais (quand il m’arrivait d’avoir le temps et quand j’y pensais) étaient très irréguliers…

Nous commençons (enfin) à voir le bout du tunnel, mon épouse étant revenu récemment en bien meilleure forme d’une longue période de convalescence. Pour autant, je ne peux pas dire que ce soit vraiment la grande joie, mais je crois que quand la vie nous fait traverser de telles épreuves, on apprend à se réjouir des moindres premiers rayons de soleil…

Et j’ai moi-même également de nouveau plus de temps et surtout de disponibilité pour prendre à nouveau soin de nos bonsaï.

Etants tous les deux passionnés de bonsaï depuis de nombreuses années, nous voudrions donc reprendre, peu à peu, les choses en main et redonner à nos petits "protégés" la place qui leur revient.

Le ficus dont je vous parlais auparavant est donc à nouveau l’objet de nos soins et de toute notre attention. Et c’est la raison pour laquelle je souhaiterais solliciter vos avis experts - si vous n’y voyez pas d’inconvénients. Car je vous avoue que j’ai oublié beaucoup de choses… certains jours je dois me replonger dans nos livres pour bonsaï car j’ai oublié les trois quarts de ce que je pensais savoir…

L’an dernier, ce ficus, n’ayant plus été suivi ni vraiment soigné, avait développé, pour je ne sais quelle raison, une très grande quantité de nouvelles feuilles. Malheureusement, l’hiver dernier (2006-2007), ce manque d’attention et de soin avaient provoqué une chute de près des trois quarts de ces nouvelles feuilles.

Quand je l’ai repris en main, il y a quelques semaines, il ne donnait (heureusement) pas de signes de mauvaise santé, mais disons de santé "précaire" (il "vivotait" pour ainsi dire).

Une bonne cure d’apports adaptés en engrais, un arrosage précautionneux en eau (de pluie si possible), et depuis 3 ou 4 semaines une place au soleil (soleil du matin) sur notre terrasse (en prenant soin de l’adapter doucement, vu qu’il sortait de la maison), tout cela semble lui avoir fait le plus grand bien : depuis 2 à 3 semaines il développe un nombre important de nouveaux bourgeons. Les entrenoeuds ne sont pas encore parfaits. Mais il faut bien lui laisser une chance de se remettre.

Comme j’ai rapidement constaté qu’il reprenait vigueur et joie de vivre, et ne voulant pas le laisser repousser "sauvagement" dans toutes les directions, j’hésite donc à lui faire une défoliation, ainsi qu’une taille de structure, pour lui retirer les petits branchages disgracieux qui avaient poussé entre-temps (depuis l’époque où nous/je ne prenions/prenais plus vraiment soin de lui).

Pensez-vous qu’une défoliation serait judicieuse, sachant qu’il est en plein période de forte croissance de nouveaux bourgeons, et si oui, puis-je profiter de la défoliation pour effectuer une taille de structure, ou pensez-vous qu’il serait plus sage de ne tailler que quelques branches et feuilles disgracieuses, en attendant une période plus propice pour des travaux plus conséquents ?

Merci d’avance de votre aide et de vos conseils avertis.

Bien à vous,