Fabriquez vous-même vos hormones de bouture

Bon voilà la traduction d’un article anglais :

Après avoir pris une boite hermétique avec un couvercle dans lequel vous aurez fait des trous suffisamment grands pour passer les tiges de vos boutures

Cueillez quelques branches de saule (toutes les espèces de saule produisent cette "hormone de bouturage bio"), et cassez les en morceaux de 5 à 10 cm (assez pour remplir une bonne casserole). Mettez le tout dans une casserole, remplissez d’eau jusqu’à ce que toutes les branches, soient immergées, couvrez et faite chauffer à feu très très doux pendant 2 heures sans jamais faire bouillir l’eau. Après ça, laissez refroidir votre mixture avec le couvercle pendant 12 heures. Après que le mélange se soit refroidi pendant 12 heures, l’eau devrait être d’un brun foncé. Récupérez le liquide, et jetez les branches. Versez le mélange dans la boite que vous avez préparé au par avant, et laisser tremper vos boutures dedans 12 à 24 heures (ce qui permettra aux boutures d’absorber entièrement l’hormone de bouturage). Et enfin, planter dans le substrat de votre choix.

Vous pourrez par la suite utiliser cette hormone de bouturage autant de fois que vous voudrez, une fois vos boutures réalisées jeter le contenu du récipient.

Dans son contexte

Concrètement, ce n’est pas de l’auxine qui est produite mais de l’acide salicylique qui force la bouture à produire un anti-pathogène, plutôt utile pour le bon déroulement de la prise racinaire.

Je pense qu’on doit pouvoir cumuler l’auxine et l’acide salicylique ^_^


Je viens de tomber sur une autre méthode, un peu mieux détaillée :

Tiré de Wikipédia :

Eau de saule. (2009, novembre 13). Wikipédia, l’encyclopédie libre. Page consultée le 11:17, septembre 24, 2010 à partir de Eau de saule — Wikipédia
.