Etrange dépérissement d'une partie de mon ligustrum sinensis panaché.

Bonsoir à tous.

 

Il s'agit de mon tout premier post. Et je tiens d'abord à exprimer tout mon plaisir à rejoindre ce site, très riche et très convivial.

La raison concrète qui m'a poussé à écrire ici, c'est le dépérissement progressif et localisé d'un  ligustrum panaché, que j'entretiens depuis quelques années et auquel je tiens beaucoup.

 

Cela a commencé il y a trois semaines/un mois. Ce bonsaï a un tronc principal doublé d'un tronc secondaire. Le problème, pour le moment se localise surtout autour du feuillage et des branches du tronc secondaire. J'ai constaté que, à un rythme très rapide, une grande branche, suivie d'une deuxième quinze jours plus tard, se sont mises à dépérir. Les feuilles sèchent, flétrissent et la branche prend un aspect de branche morte. L'intérieur des branches semble encore vert. 

 

236629

IMG_9626.JPG

 

236630

IMG_9624.JPG

 

236631

IMG_9627.JPG

 

 

Le reste de l'arbre demeure pour le moment en bonne santé.

 

 

Je m'inquiète beaucoup pour cette partie et j'ai très peur que cela finisse par s'étendre à tout le bonsaï.

Je joins des photos pour illustrer ma demande, en espérant que je trouverai de bons conseils ici.

Je vous remercie déjà :)

 

Anthony.

Quelles sont ses conditions de vie? Dehors, dedans? Exposition, type de substrat, rempotage effectué ou pas, fréquence d'arrosage, etc...

Il est constamment placé au bord d'une fenêtre sans soleil direct.  Comme je vis dans un appartement avec chauffage collectif au sol, l'air ambiant peut rapidement devenir chaud et sec. Je pulvérise quotidiennement de l'eau sur les feuillages de manière à compenser légèrement un éventuel déficit d'humidité.

Comme notre hiver est encore assez doux, il m'arrive en ce moment de le sortir quelques heures, avec les autres bonsaïs, sur un balcon abrité histoire de le faire respirer un peu, tout en veillant à ce que la température extérieure soit acceptable. Je les rentre tôt, vers 16h.

 

Quant au substrat, il s'agit d'une part de terreau, de pouzzolane et d'akadama. Il est dans le même substrat depuis une petite année. Ce n'est que depuis 15 jours que le dépérissement des feuilles a démarré. Pour l'arroser, je l'immerge dans une eau à température ambiante pendant au moins 30 minutes. Je fais ceci dependemment de l'état d'humidité du substrat.

 

Ce qui me choque surtout, c'est que le dépérissement ne se produise uniquement sur un des deux troncs. Il n'a jamais eu le moindre problème, je le bichonne plutôt.

 

Au regard des photos...à quoi pensez-vous?

 

Anthony.

Le substrat m’a l’air bien compact et ta branche qui meurt est fortement ligaturée, ton arbre n’a pas du aimé la ligature (blessure de la branche en question ?)

Salutations

Le Sabi

Il est vrai que depuis que j'ai acheté ce bonsaï, je n'ai pas touché aux ligatures. Je viens de retirer celles du tronc concerné. J'avoue que les branches sont bien marquées. Du coup je me demande si elles n'ont pas été blessées par la pression exercée par les ligatures. Celles-ci ont peut être altérée voire coupée la circulation de la sève, donc fait tomber les feuilles.

Ce qui m'étonne malgré tout c'est que cela se fasse pour les deux branches en une période très courte alors que la base du tronc n'était pas ligaturée.

Bref je viens de retirer les ligatures de cette partie de l'arbre. Je ne distingue pas de blessures apparentes mise à part des traces, parfois profondes des fils.

 

On verra ce que ça donne. De toute façon je ne vois pas vraiment d'autre explication.

Merci beaucoup en tout cas.

 

Anthony. 

 

Comme notre hiver est encore assez doux, il m'arrive en ce moment de le sortir quelques heures, avec les autres bonsaïs, sur un balcon abrité histoire de le faire respirer un peu, tout en veillant à ce que la température extérieure soit acceptable. Je les rentre tôt, vers 16h.

 

Pour l'arroser, je l'immerge dans une eau à température ambiante pendant au moins 30 minutes. Je fais ceci dependemment de l'état d'humidité du substrat.

 

 

Anthony.

 

Rentrer et sortir un arbre c'est à chaque fois un choc thermique. D'autant qu'un arbuste a besoin d'une T° diurne plus chaude que la T° nocturne. Or là tu lui fournis exactement l'inverse.

 

Immerger le pot pendant 30 mn c'est le meilleur moyen de chasser l'air de la motte racinaire et du substrat. Sans oxygène, les racines risquent de s'asphyxier. Il faut arroser la motte par le dessus.

 

Le troene est une espèce d'extérieur et peut supporter -10° l'hiver sur quelques jours, en protégeant bien le pot. Il faudra donc l'acclimater définitivement en extérieur, dès que le risque de gel aura disparu.

Bien vu Gwinru :slight_smile:

Salutations

Le Sabi

Merci. Pour une fois j'ai bien lu et compris  tout le message :newsm_8:

Ok ok. Peut-être que le choc thermique que je reproduis quasi quotidiennement a une part de responsabilité dans l'état de mon arbre.  Je vais changer mes habitudes je crois.  Je voudrais surtout pas le perdre.

 

Merci merci merci beaucoup :D 

N'ai pas peur de le mettre dehors !!! Le troène (toutes espèces confondues je crois) est une espèce d'extérieur ! Tu l'arroses et tu l'engraisses bien et c'est increvable ! Je ne connais pas cette variété mais il me semble que les feuilles sont anormalement petites pour un arbre en formation... Sa fait peut être un moment qu'il pête pas la forme... Quand à la vaporisation du feuillage "de temps en temps", n'attends pas de miracles, il parait que c'est assez inefficace, surtout dans un environnement aussi sec !   

Bonne chance !