Chêne (Quercus Robur)

Salut à tous,

 

Voici un chêne sorti de terre l'année dernière -

 

Je voulais couper les racines trop hautes en 2016 mais je vois sur Esprit Bonsai que je peux en sectionner quelque unes pendant l'hiver - je l'ai fais pour quelques arbres (Erables et Orme) mais j'ose un peu moins sur le chêne.

 

Si quelqu'un a déjà pratiqué... ? 

 

Merci d'avance

Pourquoi couper ces racines ?

Elles améliorent ton nebari non?

Et tu certain dans avoir en dessous aussi bien distribuées?

Si c’est le cas OK pour couper ses racines, sinon plutôt couper ce qui te gêne pour redescendre l’arbre plus bas dans sont pot.

Salut Karpoff, Merci pour la réponse -

Je ne souhaite pas toutes les couper mais il me semble que pour l'esthétique de l'arbre certaines sont trop hautes et j'ai peur que ça devienne un gros handicape pour la suite de l'arbre..mais peut-etre ai-je tort

Merci,

Tu penses que je peux le faire actuellement comme écrit dans l'article d'esprit bonsai ?

Ok, merci

Vous pouvez en dire plus sur ce nettoyage en surface des racines ? Que faîtes vous ? À quelle période ? Sur quel type d’arbre ? :smirk:

Si tu l'as mis en pot l'année dernière, attendre encore un an et le prochain rempotage pour les supprimer.

Vous pouvez en dire plus sur ce nettoyage en surface des racines ? Que faîtes vous ? À quelle période ? Sur quel type d'arbre ?

 

L'article explique que l'hiver est le bon moment pour intervenir sur les grosses racines en surface - A priori, c'est moins risqué qu'au rempotage de printemps

Si tu l'as mis en pot l'année dernière, attendre encore un an et le prochain rempotage pour les supprimer.

 

J'ai déjà sectionné :) - mais les deux racines en hauteur que j'ai sectionné masquaient d'autres racines bien placées juste en dessous - Par conséquent, je ne me fais pas trop de soucis

Si le prélèvement date de l’année dernière, je n’y toucherais pas avant 2017

Salut le sabi, 

C'est un arbre de pépinière et ce n'est pas un prélèvement dans la nature - je suppose que ça fait une différence sur la fragilité de l'arbre

Oui, il sera moins fragile en théorie mais si tu l’as rempoté en 2015 j’attendrais quand même 2017 avant de toucher à nouveau aux racines par mesure de sûreté car les robur sont fragiles des racines, vraiment fragiles.

Merci - mais j'ai déjà coupé les 2 racines qui me gênaient ..Le racinaire est assez important sur ce petit arbre, donc je pense que ça ira

Ces racines de surface forment ton nebari que tu dois laisser tel quel à mon avis. C’est la hauteur de la motte qu’il faudra travailler pour que ce nebari soit moins en monticule et plus en effleurement avec la surface du substrat (qui n’a pas l’air bon d’ailleurs) et le haut du pot.

Comme dis plus haut, elles avaient toutes les deux des racines de même grosseur placées plus bas au même niveau - 

 

Pour le substrat, c'est celui de la pépinière - je voulais le rempoté au printemps mais si tu me dis que c'est fragile, je vais peut etre attendre, ou juste le transpoter sans tailler le racinaire

Bsr

+1 avec l’avis de Pierre, j’aurai attendu encore un an.

Ce qui est fait est fait…

Même avis que le Sabi,comme dis plus haut j’aurais certainement réduit le racinaire par le dessous et mis les racines à plat ce qui à mon avis aurait formé un nebari pas trop vilain,comment va t’il êtres maintenant?, y a t’il de meilleures racines dessous ? Si c’est le cas alors oui tu as fais le bon choix.

Maintenant sur photo pas facile de bien apprécié le meilleur choix à faire

Un poil en dessous des deux racines que j'ai coupé, le racinaire est bien présent sur tout le contour - Donc il ne fait aucun doute que ces 2 racines allaient sauter un jour - Ma question d'origine portait sur la période pour les couper :)

au cas où...si tu n'as pas laissé un petit moignon sur tes coupes, fais attention au gel ;)

pour info, une autre méthode consistait à grignoter la racine à couper, sur une epaisseur d'un tiers et sur toute la longueur à l'air libre

Pour revenir sur la fragilité des chênes après prélèvement (en pépinière), j'ai contacté la personne qui me l'a vendu. 

Elle me dit, qu'après les prélèvements, tous leurs chênes sont rempotés dans des pots en plastique toutes les années, et qu'il n'y a aucun risque.

La différence se fait sur la signification du mot rempotage : je pense que les pépiniéristes ne les touchent pas alors que le bonsaïka les taillent. Donc plus de risque pour un rempotage au sens bonsaï.