Avis protection gel

Mes érables n’ont aucune protection ni en bas, ni en haut, ça donne çaAttachment 272875 not found.

Protèges le pot si tu as peur :smirk:

D’ailleurs même mes érables rempotés tardivement sont dehors à la même enseigne avec le substrat gelé en ce moment c’est te dire :joy:

Merci beaucoup pour ton aide icst !

 

Une dernière question (ce qui m'inquiète le plus) : à partir de combien de jours de gel (substrat gelé) est-ce dangereux ?

 

(J'ai bien compris le souci ici qui est le manque d'eau des arbres lorsqu'ils sont gelés).

À vrai dire, je ne suis jamais posé cette question :joy: donc je ne pourrais te répondre :yum:

Lis ça http://jcbonsai.free.fr/evergreen/overwint.htm

Donc je vais envelopper chaque pot dans du papier bulle (au niveau du substrat).

 

Une isolation sans source de chaleur, ça ne sert pratiquement à rien. Si tu n'as pas  la possibilité de mettre un fil chauffant, la source de chaleur la plus pratique, c'est un volume d'eau assez grand que tu mets à l"intérieur de la zone « isolée » (je mets isolé avec des guillemets parce que 2cm  de papier à bulle, c'est quand même très léger...c'est pas pour rien que l'on met 30 cm de laine de verre sous les toits...) et qui libérera de la chaleur lors de sa prise en glace.

-7 et -5 les nuits dernières… pas de protection particulière pour moi aussi. Faut pas trop les dorloter après ça devient des petites nature. :joy:

Faut pas trop les dorloter après ça devient des petites nature

 

Ouaip. J'ai lu ce discours pendant des années sur ce forum. Je me sentais un peu visé, car moi, dès que du gel < à 5° C est prévu, je déplace mes arbres dans une dépendance où il ne gèle pas.

Et puis une année,  l'hiver a été très doux, sauf sur la fin, où une bonne vague de froid s'est pointée. Le résultat, c'est qu'au printemps suivant, plein de gens se sont plaint de pertes et que l'hiver suivant, les partisans de « l'hiver à la dure » ont été vachement plus discrets.

 

Je dis ça , j'dis rien, mais mieux vaut une petite nature vivante qu'un gros dur sur le tas de compost... :spb95:

T’à pas tort lanig, je dis ça en plaisantant :wink: je fait gaffe quand même si ça descend trop j’appelle le frérot qui va mettre tout le petit monde à l’abri…

Le plus dur arrive courant février mars en général c’est à ce moment qu’il faut ce méfier le plus.

Moi je mets des vieilles couvertures ou des vieux pulls, ce matin -6 sur ma tterrasse, -2,5 sous les couvertures que j'ai mais. Mais il ne faut pas paliquer un moins 5 pour un erable ce n'est rien.

Ta terrasse, c'est une terrasse au sol, non ?

Il est étonnant de voir comme les membres de ce forum s’inquiètent des températures négatives essentiellement pour leurs arbres. Ils oublient les pots.

Comme le dit fort bien Raymondo, une température de -5° pour un érable "c'est rien". On peut généraliser ce propos aux ormes champêtres, aux picea, aux mélèzes etc.. à toutes nos essences locales. On peut le généraliser quand à la durée d'un gel continu de la motte sur plusieurs jours (mais pas trop).

Mais personne n'évoque le sort des pots.

Partons du principe que nos poteries soient "non gélives". Ceci veut dire qu'elles sont cuites à des température de l'ordre de 1200°, que ce sont donc des grès, et qu'ils n'offrent aucune perméabilité à l'humidité si bien que là où un simple pot de fleurs se fend, le pot à bonsaï résiste parce qu'il n'a pas à subir la dilatation de l'eau qu'il aurait absorbé.

Mais cela ne veut pas dire que votre poterie "non gélive" restera intacte suite à des épisodes de gel-dégel. C'est oublier un peu vite que l'eau qui se trouve dans le substrat travaille aussi.

Et nous arrivons une fois de plus aux avantages d'un substrat très drainant. Celui ci absorbe ou adsorbe de l'eau sur le plan des granules tout en réservant des interstices d'air entre ces granules. Lors des périodes de froid intense ces interstices servent de tampon pour absorber les variations de volume de l'eau qui augmente de volume quand on passe de +3° à 0°C (l'eau est un cas particulier). Il y a de la place pour se dilater. Mais tous ceux qui rajoutent du terreau, de la sphaigne, de la tourbe, ou des granularités trop fines vont se retrouver avec des substrats qui n'offrent pas ou peu d'espaces de compensation. Et alors c'est le pot "non gélif"qui va en subir les conséquences.

Je parle de mauvais souvenirs de mes temps de substrats avec humus, compost de feuilles, de roches non tamisées où je m'étonnais de voir mes pots rectangulaires se fendre dans les coins. J'allais même jusqu'à demander le remplacement du pot chez le vendeur. C'était gonflé d'autant plus qu'aujourd'hui j'ai compris ce qui se passais.

Les coins sont en effet les plus sensibles parce que la pression exercée par le substrat saturé y est répartie de manière hétérogène, d'où des tensions, d'où rupture.

En conclusion, en fonction de vos choix d'essences et de culture, vos arbres craignent moins que vos pots

Merci de ce retour Bonsaiphil :+1:

Bonjour à tous,

 

Tout d'abord merci pour vos messages, conseils et avis.

 

J'ai arrosé les arbres (qui en avaient besoins) et les ai emballé dans du papier bulles (voir la photo) : c'est un début pour moi, j'ai essayé de bien faire tant bien que mal.

 

J'ai aussi trouvé dans les rues de Strasbourg un vieux petit placard ikea en bois qui fait office de "serre" sur mon balcon (dans lequel j'ai placé un thermomètre).

Des températures de -8* sont prévues la nuit dans les prochains jours, je me suis dit que cela pourrait aider.

Quoiqu'il en soit, je ne peux pas faire plus :)

 

Bonne première journée de 2017 !

Je n'aurais surtout pas arrosé pour les raisons exposées ici

Protection ou pas, si ton substrat n'est pas super drainant, ton arbre et ton pot sont maintenant en danger. On croise les doigts

Mes substrats sont tous super drainants. Pouzzolane et akadama.

 

Les substrats étaient secs depuis plusieurs jours déjà.

Vu les températures annoncées pour la semaine, je me suis dit qu'il valait mieux arroser aujourd'hui, tant qu'il fait encore 1*.

 

(Pour les pots, ce n'est pas très important, ce sont des pots de culture de récup).

La secheresse de ces deux derniers mois, associée à des températures négatives voire très basses (dans la nuit de jeudi à vendredi prochain) c'est une bénédiction. Je n'ai pas arrosé les miens depuis novembre.

Que veux-tu qu'ils fassent d'un sol mouillé alors qu'ils n'évaporent pas : avec les brumes de ces derniers temps , pas de soleil direct + humidité atmosphérique garantie.

Mince alors…

Mais alors quand arroser ?

Après lu sur de nombreux posts que le problème numéro 1 en hiver était le manque d’eau des arbres, j’ai cru bien faire.

Non pas que je les arrose trop. Je fais bien attention à ne pas trop arroser.
C’est juste que les substrats étaient bien secs et que j’ai cru bien faire.

Un substrat très sec en hiver peut être dangereux si l'arbre est exposé plein soleil. De plus ceci est surement plus pertinent pour des régions à climat non-contnental. N'oublie pas que la majorité des membres de ce forum se situent en climat océanique ou méditerranéen.

Mais actuellement les substrats sont gelés chez nous et le resteront encore plusieurs jours. Donc l'arbre ne peut pas pomper. Rien de grave tant qu'il ne se trouve pas exposé plein soleil durant une bonne partie de la journée.

D'accord. Merci pour les infos Bonsaiphil.

 

Si j'ai bien compris, pas besoin d'arroser tant que les températures sont négatives et que les substrats sont gelés ?

Même s'il gèle durant 1 mois ?

 

(Pour le plein soleil, pas de risque, j'ai un balcon nord-ouest. Je n'ai du soleil direct qu'au printemps, pas en hiver).

1 mois ?

euh.... c'est beaucoup....dans ce cas il y aurait peut être des mesures à prendre :-)

Pas de panique, on en est pas encore là.

D'accord.

Merci pour tes conseils Bonsaiphil.

 

Attendons que les grosses gelées de cette semaine passent !