Aller au contenu


Photo
* * * * - 3 note(s)

Les Hormones végétales


  • Veuillez vous connecter pour répondre
108 réponses à ce sujet

#1 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 175 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 21 avril 2010 - 22:55

Un lien içi où sont recensé les différentes hormones végétales ainsi que leurs rôles.

Il serait donc intéressant dans un premier temps de comprendre leurs fonctionnements, les conditions dans lesquelles elles sont produites, les différentes interactions qui peut y avoir entre elles....
Pour par la suite mieux comprendre leurs utilisations.

#2 Marcotte

Marcotte
  • Membres
  • 670 messages
  • Sexe :Femme
  • Zone USDA :0
  • Formation :Auvergne

Posté 22 avril 2010 - 00:08

Un super site pour comprendre plein de choses.
Merci
N'allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace. Ralph Waldo Emerson

#3 Antonin

Antonin
  • Admins
  • 14 349 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :9b
  • Formation :L'ARBRE et LE GESTE,les ateliers PB
  • Pays :F
  • Département :56

Posté 22 avril 2010 - 00:09

très bon sujet ;)
nous sommes nombreux à les utiliser,et à constater leurs effets...ou pas
ce serait bien effectivement de les utiliser au mieux en comprenant leurs actions

#4 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 4 795 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Montigny le Bretonneux
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :78

Posté 22 avril 2010 - 10:08

L'hormone de bouturage contient plusieurs de ces hormones végétales, qui entraine une différenciation cellulaire au niveau de la coupe, et ensuite l'apparition des racines.
D'ailleurs, comme l'auxine induit la différentiation de cellules en cellules de racines, mais inhibe leur croissance, il faut que l'arrosage de la bouture "rince" bien la bouture après que l'hormone est fait son job... donc ne pas mettre trop d'hormones de bouturage sur les boutures, sinon on aura un cale, mais pas de racines ;)

Ces hormones sont par ailleurs largement utilisées en horticulture, pour forcer les azalées (et autres chrysanthèmes) à fleurir en même temps (gybberellines), ou pour faire des roses de noël (Poinsetia) bien compactes et ramifiées (cytokinines), malgré le relatif manque de lumière dans les serres aux Pays-Bas en plein hiver...

A ne pas utiliser à outrance, çà fatigue la plante à force... la preuve avec les roses de noël à l'espérance de vie TRES TRES limitée... :newsm_9:
"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

--
Les Amis du Bonsaï Plaisir --> notre planning pour l'année !

Mon vide grenier.... quelques trucs à vendre

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.

#5 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 175 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 22 avril 2010 - 10:22

L'hormone de bouturage contient donc des auxines, mais quelles sont ses autres composants ?
Et une surdose de ce produit inhibe donc la croissance des racines, quel doit donc être le laps de temps entre l'application d'hormone sur la bouture et l'arrosage ?
Donc la cytokinine serais donc utilisée comme nanifiant...intéressant..

#6 gintoxic

gintoxic
  • Membres
  • 1 900 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Longjumeau
  • Zone USDA :8a
  • Pays :france
  • Département :91

Posté 22 avril 2010 - 10:28

c'est un vrai cours ton lien bravo et merci :newsm_12:
L'homme est un loup pour l'Homme ; seule la Femme peut le sauver !

#7 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 4 795 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Montigny le Bretonneux
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :78

Posté 22 avril 2010 - 10:45

L'hormone de bouturage contient en général un dérivé de l'auxine, l'Acide B-indole-butyrique (ou AIB) ou d'autres dérivés des auxines, plus facile à synthétiser que les "vraies" auxines, mais qui ont exactement les mêmes effets...
Pour les hormones de bouturages sur lesquelles j'ai vérifié, elles ne contiennent que çà :blink: et du talc pour faire une espèce de "dilution solide" pour éviter les surdosages.
Certaines marques ajoutent un intrant qui aide la poudre à se fixer sur la tige (hormones professionnelles), mais çà ne joue pas a priori dans l'efficacité de l'hormone en elle-même.

Pour le laps de temps, si tu enrobe bien ta bouture (en tapotant pour enlever l'excédent), tu dois pouvoir arroser normalement, et le surplus d'auxine va partir au fur et à mesure.... pas de prise de tête, les fabricants ont prévu leur truc pour que ce soit faisable par un enfant (et je me met dans le lot)... :newsm_6:

L'hormone de bouturage est celle que je trouve la plus "inoffensive", les autres doivent être utilisée avec parcimonie selon moi (amha)

Par contre, çà doit pouvoir servir sur un feuillu qui sera exposer un petit peu tard pour être encore nu, pour retarder le débourrement (acide absisique), ou au contraire pour donner de belles couleurs à un arbre en début d'automne... ou un peu d'éthylène pour avoir des fruits bien murs pour une expo ? mais çà c'est à testé, et sans garantie de résultat.

çà pourrait aussi servir à lever la dormance de certaines graines récalcitrantes.... mais il faut être sur que les gibberellines pénètrent bien la graine, et que la dormance est dûe à l'acide absisique.... ce qui fait beaucoup de si.

Même si j'ai accès à tous ces produits, je n'utilise que de l'hormone de bouturage.... parfois une "hormone du chef" (je regarderais sa composition) faite maison au labo pour les boutures récalcitrantes....
"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

--
Les Amis du Bonsaï Plaisir --> notre planning pour l'année !

Mon vide grenier.... quelques trucs à vendre

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.

#8 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 175 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 22 avril 2010 - 11:05

En ce qui concerne l'éthylène, il suffirait de placer des bananes (ou autre fruit) bien mures par exemple, pour accélérer la maturation des fruits...

Je viens de voir aussi que l'auxine était produite par les bourgeons terminaux (apex), et qu'elle inhibait la formation des bourgeons latéraux, c'est donc pour cela que le pincement provoque le réveil de ces bourgeons ?...en parallèle, si l'on veux une pousse forte, il vaut donc mieux ne pas le tailler ?
Mais qu'en est-il du désaiguillage des pins ? Quelles sont les hormones qui inhibent les bourgeons à la base des aiguilles, toujours l'auxine ?

#9 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 789 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 22 avril 2010 - 11:15

...je pense que certainement. Le principe de croissance des pins est clairement associé aux bourgeons de tête...sur les axes latéraux (plagiotropes) ils inhibent dans un premier temps la ramif des axes secondaires...en nature j'entends...un peu different sur l'axe principal (orthotrope)puisqu'il se divise systématiquement a chaque cycle : nouvelle cime, nouveaux axes latéraux....donc on peut se poser la question si sur les branches horizontales les bourgeons sont plus chargés en auxine sur ceux de la cime....et peut être qu'en redressant ces axes secondaires..on leurrerait l'arbre et faciliterait la division de ces axes ?...ceci dit c'est ma propre logique.

#10 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 175 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 22 avril 2010 - 11:17

Ce la expliquerait l'action du mekiri, mais lors d'un désaiguillage, on ne coupes pas les chandelles non ?

#11 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 789 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 22 avril 2010 - 11:38

...je suis pas calé en pin...mais je pense que c'est surtout pour faciliter la pénétration de la lumière...normalement non desaiguillage puis mekiri après :
http://www.parlonsbo.......st&p=457634

#12 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 4 795 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Montigny le Bretonneux
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :78

Posté 22 avril 2010 - 12:04

n'oublions pas non plus que les aiguilles des pins sont équivalentes non pas aux feuilles, mais au tiges....
ceci explique peut-être pourquoi l'action des hormones serait légèrement différentes, même si je n'ai pas l'explication sur le comment... :newsm_4:
(je vais essayer de voir çà quand même)
"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

--
Les Amis du Bonsaï Plaisir --> notre planning pour l'année !

Mon vide grenier.... quelques trucs à vendre

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.

#13 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 175 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 22 avril 2010 - 12:25

Ok ;)
Un point sur certains produits que l'on utilise, et qui contiennent auxines et cytokinines, l'auxine se déplace uniquement de haut en bas, et les cytokinines de bas en haut, cela voudrait donc dire qu'il ne faut pas seulement utiliser ces produits uniquement en pulvérisation ou uniquement en arrosage, mais bien les deux ?
Car apparemment ces deux hormones sont contraires, et c'est leur juste équilibre qui contrôle le développement du végétal...

#14 meushi

meushi
  • Membres
  • 1 692 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Trèves - Kernscheid
  • Zone USDA :7
  • Formation :romaine en quinconce
  • Pays :Allemagne
  • Département :Rheinland-Pfalz

Posté 22 avril 2010 - 12:45

L'hormone de bouturage contient en général un dérivé de l'auxine, l'Acide B-indole-butyrique (ou AIB) ou d'autres dérivés des auxines, plus facile à synthétiser que les "vraies" auxines, mais qui ont exactement les mêmes effets...
Pour les hormones de bouturages sur lesquelles j'ai vérifié, elles ne contiennent que çà :blink: et du talc pour faire une espèce de "dilution solide" pour éviter les surdosages.
Certaines marques ajoutent un intrant qui aide la poudre à se fixer sur la tige (hormones professionnelles), mais çà ne joue pas a priori dans l'efficacité de l'hormone en elle-même.

Pour le laps de temps, si tu enrobe bien ta bouture (en tapotant pour enlever l'excédent), tu dois pouvoir arroser normalement, et le surplus d'auxine va partir au fur et à mesure.... pas de prise de tête, les fabricants ont prévu leur truc pour que ce soit faisable par un enfant (et je me met dans le lot)... :newsm_6:

L'hormone de bouturage est celle que je trouve la plus "inoffensive", les autres doivent être utilisée avec parcimonie selon moi (amha)


En fait, ça dépend de beaucoupe de choses ;) L'espèce qu'on cherche à bouturer et le ratio IBA/1NAA de la poudre sont des détails assez importants aussi.

Exemple tiré d'une brique indigeste sur le clonage végétal, l'effet de différents taux d'hormones avec tous les autres paramètres identiques:

1NAA_BA_table.jpg

A certaines doses, pas nécessairement fortes, elles peuvent avoir un effet contraire à celui escompté. Il ne faut pas oublier que ces mêmes auxines sont utilisées commes désherbant, à très forte concentration.

Pour les personnes souhaitant approfondir le sujet des auxines, je recommende chaudement la lecture de "The Reference Manual of Woody Plant Propagation" par Dirr et Heuser.
麻の中の蓬 - asa no naka no yomogi - proverbe Japonais - Même la personne la plus tortueuse, si elle est entourée de personnes virtueuses, se redressera "comme l'artémise poussant dans les champs de chanvre".

人、生まれて学ばざれば、生まれざると同じ - 二宮尊徳 - hito, umarete gaku ba zare ba, umarezaru to onnaji - Ne pas apprendre revient à ne pas être né - Sontoku Ninomiya

#15 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 175 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 22 avril 2010 - 12:51

Très intéressant ce tableau ! Et cet article est disponible sur le web ?

#16 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 4 795 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Montigny le Bretonneux
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :78

Posté 22 avril 2010 - 12:58

Tout à fait Meushi, c'est pourquoi on a deux concentrations des "hormones du chef" au labo :-D

Vu que tu as l'air calé en phyto-chmie (et que tu as lu cet article... :rolleyes: ), crois-tu qu'on puisse tomber dans un de ces cas de figures avec les hormones du commerce, ou est-on largement en dessous des doses néfastes avec des produits manufacturés ?
"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

--
Les Amis du Bonsaï Plaisir --> notre planning pour l'année !

Mon vide grenier.... quelques trucs à vendre

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.

#17 meushi

meushi
  • Membres
  • 1 692 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Trèves - Kernscheid
  • Zone USDA :7
  • Formation :romaine en quinconce
  • Pays :Allemagne
  • Département :Rheinland-Pfalz

Posté 22 avril 2010 - 13:39

Ben comme je disais, ça dépend des espèces qu'on veut bouturer...

Certaines espèces ont besoin de 3% d'IBA/1NAA pour émettre des raçines. Malheureusement, en Europe, on ne trouve pas une gamme aussi étendue qu'aux Etats-Unis (gamme Hormex qui couvre de 0.1% à 3%)... donc certaines espèces sont réputées inbouturables alors qu'elles sont bouturées ailleurs. La "bible" Dirr et Heuser contient la liste des concentrations et conditions requises pour quasi toutes les espèces, ça devrait être le livre de chevet de tous les amateurs cherchant à cloner végétativement des arbres.

L'exemple du tableau où ça n'émet pas de raçines du tout est à 0.1 mg/L de 1NAA et 1 mg/L... c'est pas des doses massives, loin de là. C'est même assez proche des concentrations dans le pot d'hormone sur mon étagère.

Tony, j'essayerais de retrouver l'article dont j'ai tiré ce tableau... de mémoire c'était sur une expérience de clonage d'une espèce végétale pour se débarrasser d'un parasite qui se propagait avec le pollen.

Sur ce, je retourne me battre avec l'érable Japonais que j'essaye de déterrer depuis 8h du mat ^ ^
麻の中の蓬 - asa no naka no yomogi - proverbe Japonais - Même la personne la plus tortueuse, si elle est entourée de personnes virtueuses, se redressera "comme l'artémise poussant dans les champs de chanvre".

人、生まれて学ばざれば、生まれざると同じ - 二宮尊徳 - hito, umarete gaku ba zare ba, umarezaru to onnaji - Ne pas apprendre revient à ne pas être né - Sontoku Ninomiya

#18 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 175 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 22 avril 2010 - 15:02

Et concernant ma question du message n°13, vous en pensez quoi ?

#19 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 4 795 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Montigny le Bretonneux
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :78

Posté 22 avril 2010 - 15:16

Je pense (mais alors là, pour le coup, c'est une idée de quidam, absolument pas appuyé par une quelconque info scientifique sérieuse...) que les hormones agissent là où tu les mets, c'est à dire que si tu mets des auxines sur les racines (par arrosage), ce sont les racines qui vont se développer, si tu les mets sur les bourgeons-feuilles-branches, c'est la partie aérienne qui va pousser.... je crois que ces hormones, en utilisation par l'humain, ont une action locale, car elles se déplacent assez peu dans la plante...
Si quelqu'un peut confirmer cela :rolleyes:

Un peu comme quand tu mets de l'hormone de bouturage sur la coupe inférieure de tes boutures, çà active le développement de racines, mais pas forcément de la partie aérienne (enfin, c'est le cas sur mes boutures :newsm_8: )

Voila ce que j'en pense :spb90:
"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

--
Les Amis du Bonsaï Plaisir --> notre planning pour l'année !

Mon vide grenier.... quelques trucs à vendre

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.

#20 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 175 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 22 avril 2010 - 15:24

Pourtant dans le lien que j'ai mis au message 1, ils disent qu'il y a bien un déplacement, et dans un sens précis suivant le type d'hormones... :spb90: ...faut aller voir sur gogol ca...


Je viens de trouver un lien,

La réponse commence à la page 5, mais je crois que tout est intéressant, ca vaut le coup de le lire




1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)