Aller au contenu


Photo
* * * - - 1 note(s)

Quelles espèces éviter en bonsaï ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
229 réponses à ce sujet

#201 manumidam

manumidam
  • Membres
  • 4 651 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :8
  • Formation :Mon jardin, M. Akanuma (Académie Bonsai)
  • Pays :France
  • Département :Lot (46)

Posté 18 août 2013 - 09:45

tiens... un autre...    :spb95:



#202 ALOYSE

ALOYSE
  • Membres
  • 598 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :tarn
  • Zone USDA :8a
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :81

Posté 21 août 2013 - 16:53

magnifique tous les deux, surtous le premier!!!!!!!!!!! :spb105:  :spb102:  :spb107:


la patience est un des piliers majeurs fondammentales du bonsai et l'appliquer permet de s'ouvrir de nouveaux chemins devant cet art. :spb105:


#203 thanh

thanh
  • Membres
  • 2 374 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marseille
  • Zone USDA :0
  • Formation :Michel Vacher
  • Pays :france
  • Département :13

Posté 15 novembre 2013 - 12:42

A Marseille ,l'itoïgawa  .Je n'ai jamais réussit même sans le travailler .

 

Et dès les premières pages du mini bonsaï de Kyôsuke Gun j'ai la confirmation ,l'air trop sec



#204 Kawaii bonsai

Kawaii bonsai
  • Membres
  • 29 messages
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 02 juillet 2015 - 15:01

Bonjour !

Dans des livres sur le bonsai, j'ai lu plusieurs information complètement contradictoires les unes envers les autres. Certaines disent que le bambou n'ai pas une bonne essence puisqu'il ne peut être miniaturisé et d'autre qu'à l'inverse, il peut être très beau en bonsai. Pouvez-vous m'aidé à différencer le vrai du faux ?

Merci d'avance .



#205 jox

jox
  • Admins
  • 6 114 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB + EB
  • Pays :france
  • Département :8

Posté 02 juillet 2015 - 15:09

Pour toi, ça ressemble à un arbre ?


Ca court, ça s'agite! Et après ça s'étonne de ne pas vivre vieux.


#206 Clement34

Clement34
  • Membres
  • 929 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Montpellier
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :34

Posté 02 juillet 2015 - 15:21

Du bambou nain en kusamono peut etre...



#207 Kawaii bonsai

Kawaii bonsai
  • Membres
  • 29 messages
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 02 juillet 2015 - 17:51

Le livre qui disait que le bamboo pouvait-être un bonne essence employait bien le therme "bonsai". J'ai cherché sur internet "kusamono" et j'ai effectivement vu que celà ce faisait. Le résultat est d'ailleur pas mal ... ça me donne des idées !!!

 

Merci pour vos réponses



#208 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 5 624 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Nanning, Chine
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :Chine
  • Département :Guangxi

Posté 03 juillet 2015 - 02:30

Pour "faire" un bonsaï, il faut qu'il y ait du bois, sinon les résultats ne sont pas pérennes, et tu ne peux pas avoir de bourgeonnement secondaire (donc pas de ramification secondaire et encore moins tertiaire).

Les bambous dans des petits pots peuvent être très jolis, mais ce ne sont pas des bonsaï (car pas de bois).


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#209 stephane L

stephane L
  • Membres
  • 1 752 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :nantes
  • Zone USDA :12a
  • Formation :club de Nantes, l'arbre et le geste
  • Pays :france
  • Département :44000

Posté 03 juillet 2015 - 21:28

je déconseille le mimosa

#210 Josaï-ka31

Josaï-ka31
  • Membres
  • 557 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :0
  • Formation :club du lauragais
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 04 juillet 2015 - 06:44

Quelqu'un aurait une expérience sur le peuplier? en me promenant j'ai craqué pour le peuplier blanc et sa magnifique écorce...

à priori c'est une essence qui est chatouilleuse des racines comme le chêne, et qui perdrait des branches sans trop de raisons évidentes...vous confirmez?



#211 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 5 624 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Nanning, Chine
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :Chine
  • Département :Guangxi

Posté 04 juillet 2015 - 07:19

oui


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#212 Josaï-ka31

Josaï-ka31
  • Membres
  • 557 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :0
  • Formation :club du lauragais
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 04 juillet 2015 - 09:01

donc une espèce à éviter à la hauteur du chêne? où alors le peuplier est encore plus sensible?



#213 Pierre Boyer

Pierre Boyer
  • Membres
  • 1 771 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Pau
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Club Palois du Bonsaï, Auprès de mon arbre
  • Pays :France
  • Département :64

Posté 04 juillet 2015 - 09:55

Le chêne n'est pas du tout à éviter car on peut en faire de jolis arbres. Il y a juste quelques précautions à prendre, mais c'est tout. Les peupliers vivent nettement moins longtemps et peuvent sans doute réserver des surprises avec des branches qui sèchent subitement. Ca peut être déroutant dans le cadre d'un projet longtemps réfléchi, mais certaines variétés deviennent majestueuses en nature (peuplier noir par ex.). Ca pourrait se tenter éventuellement.



#214 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 893 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 04 juillet 2015 - 13:48

Ayant essayé il y a une vingtaine d'années et le peuplier blanc et le peuplier noir, j'ai eu autant de déconvenues avec l'un comme avec l'autre.

Les trois espèces de chêne autochtones sont à l'inverse d'excellents candidats à devenir des bonsaïs.



#215 Josaï-ka31

Josaï-ka31
  • Membres
  • 557 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :0
  • Formation :club du lauragais
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 04 juillet 2015 - 16:13

alors dommage pour le peuplier merci de votre partage ;) en parlant du chêne quelle variété vous déconseillerez?

le quercus borealis

le quercus robura

tout deux ont de très grandes feuilles dans la nature, ils me paraissent inexploitables



#216 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 893 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 04 juillet 2015 - 18:14

Le chêne d'Amérique (Quercus borealis) possède assurément des feuilles énormes. Pour ma part je n'ai jamais vu de bonsai de cette espèce. A conseiller aux masochistes.

 

Le chêne pédonculé (Quercus robur) quant à lui est un fameux candidat ! Incontournable.

robur (sans A svp) est un nom qui suit la 3eme déclinaison et son génitif est roburum. Il signifie force, solidité , résistance. Le seul problème que j'ai avec cette espèce c'est que je n'arrive pas à la distinguer du Chêne rouvre ou Chêne noir (Quercus  petraea) quand l'arbre est petit. Leur port respectif est assez différent adulte, mais quand l'arbre est petit il est difficile pour moi de les reconnaître. Évidemment, le critère de détermination imparable de ces deux ce sont les glands. Mais il faut attendre l'âge de 60 ans pour que Quercus  petraea fructifie, alors ....

 

Mais Q. robur, Q. petraea et Q. pubescens sont d'excellents et intéressants sujets à cultiver



#217 Josaï-ka31

Josaï-ka31
  • Membres
  • 557 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :0
  • Formation :club du lauragais
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 05 juillet 2015 - 19:29

oups c’était quercus rubra que je voulais dire, une espèce d’Amérique à grande feuille aussi. :spb102: 

mais effectivement entre robur et petraea pas simple de les distinguer, quand au pubescens les feuilles sont duveteuses donc pas de soucis!!!



#218 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 893 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 05 juillet 2015 - 22:00

Quercus rubra et Quercus borealis ce sont deux noms différents pour la même espèce : Le "chêne rouge d'Amérique" qui n'est rouge qu'en automne.

Ce chêne est d'ailleurs massivement introduit dans les parcelles de nos forêts pour des raisons uniquement économiques : c'est un scandale qui est très peu dénoncé.



#219 Gwinru

Gwinru
  • Admins
  • 8 760 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Courbevoie
  • Zone USDA :9
  • Formation :Bonsaï Club du Point du Jour + formateurs PB
  • Pays :France
  • Département :92+14

Posté 06 juillet 2015 - 07:31

La distinction entre les chênes est particulièrement difficile. Je dois avoir trois Quercus dont peut-être un rouvre (Quercus sessiliflora), mais rien de très certain. Il faut aussi citer les chênes blancs ou noirs (Quercus pubescens), verts ou Kermès (Q. ilex) et liège (Quercus suber) très faciles en bonsaï. En RP mon chêne kermès se conforte très bien, supportant le gel sans protection et une légère sécheresse occasionnelle. Le pubescent se cultive comme le robur, en étant peut-être plus résistant en plein soleil et à une sécheresse passagère. Le chêne liège en pot semble moins résistant au gel.

 

Je trouve que beaucoup d'amateurs semblent rebutés par le chêne alors que c'est un vrai régal que ce soit à partir du semis ou à partir d'un yamadori. Pour les yamadoris, c'est le pivot qu'il faut gérer et savoir parfois prélever sur deux ans, en le coupant la 1ère année en creusant sous la motte, avec cerclage des racines, puis prélèvement la seconde.

Un traitement annuel à la bouillie bordelaise vient à bout de l'oïdium endémique sur certains sujets. Sinon des arbres assez faciles à cultiver, très vigoureux, qu'on peut former quasiment que par la taille


雲をりをり
人を休むる
月見哉
Aux admirateurs de lune 
les nuages parfois
offrent une pause
 


#220 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 893 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 06 juillet 2015 - 08:01

Le chêne rouvre est aussi appelé chêne sessile, chêne noir, chêne à trochets en français (anglais : Cornish oak). Sa nomenclature scientifique est elle aussi assortie de synonymes : Quercus sessiliflora = Quecus petraea
 
@Gwinru : tu fais bien de rappeler qu'il existe hormis Q. robur, Q. petraea et Q. pubescens  d'autres espèces sur le territoire métropolitain. Mais celles-ci sont cantonnée en climat méditerranéen à l'état sauvage.
Il y avait un chêne kermes (Q. coccifera) installé au jardin botanique de l'Université de Strasbourg. Je le lorgnais avidement dans les années 80 allant jusqu’à demander l'autorisation d'en prendre 2 ou 3 branches à des fins de bouturage, autorisation refusée, bien sûr. J'étais vraiment sans gêne à l'époque. L'arbre - qui était plutôt un arbuste - a disparu à la fin des années 90, ce qui me conforte à me restreindre aux essences autochtones en particulier pour les chênes. 
 
@Josaï-ka31 : Les feuilles de Q pubescens ne sont vraiment duveteuses en dessous que quand elles sont jeunes




1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)