Aller au contenu


Photo
- - - - -

Conseils culture/traitements préventifs Chêne


  • Veuillez vous connecter pour répondre
20 réponses à ce sujet

#1 sam8

sam8
  • Membres
  • 21 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Oise

Posté 08 juillet 2020 - 15:13

Salut à tous,

Je suis nouveau dans l'art du bonsai, un coup de coeur il y a quelques semaines et j'ai acheté dans une très bonne pépinière spécialisée en bonsai un chêne.

Il a déjà une écorce assez mature sur une bonne partie du tronc et un bon début de ramification.

J'ai lu sur le chêne en bonsai ici et là mais il n'y a pas tant d'infos que ça, donc je viens vers vous pour vous demander des conseils de culture et particulièrement pour les traitements préventifs.

Je sais qu'il est sensible à l'oidium et au mildiou. Qu'utilisez vous de bien efficace ?

Il y a le souffre mais ça laisse pas mal de traces sur les feuilles, connaissez vous autre chose de très efficace ou faut il mieux utiliser le souffre ? Et quelle est la fréquence de ces traitements ?

A part les traitements classiques de BB ou Nordox en automne et fin d'hiver (le chêne garde plus longtemps ses feuilles, pas de problème pour pulvériser le cuivre avec les feuilles encore attachées ?) , quels autres conseils auriez vous pour le garder en bonne santé le plus longtemps possible ce beau petit chêne ?

Merci pour tous vos conseils.

Samuel


Modifié par boots19, 08 juillet 2020 - 15:20.
sujet déplacé


#2 Gwinru

Gwinru
  • Admins
  • 9 855 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Courbevoie
  • Zone USDA :9
  • Formation :Bonsaï Club du Point du Jour + formateurs PB
  • Pays :France
  • Département :Hauts de Seine - Calvados

Posté 08 juillet 2020 - 17:18

Personnellement je traite mes 3 chênes au thé de lombricompost, à raison de 3 ou 4 traitements par an. Aucun oïdium ni autre. Il lui faut une situation ensoleillée, surtout le matin puis mi-ombre l'après midi, et surtout un environnement très aéré.


雲をりをり
人を休むる
月見哉
Aux admirateurs de lune 
les nuages parfois
offrent une pause
 


#3 sam8

sam8
  • Membres
  • 21 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Oise

Posté 08 juillet 2020 - 19:18

Merci Gwinru pour ton message.

Je ne connaissais pas le thé de lombricompost, je viens de regarder, ils disent que c'est un fertilisant, d'ailleurs on dirait que c'est un excellent fertilisant et fortifiant.

Ils disent de l’utiliser 1 fois par mois en entretien de fond, on peut l'utiliser en plus d'un engrais organique ?

Donc pour toi pas de traitement spécifique contre oidium et mildiou.

Le mien est assez aéré (le côté droit est proche de bambous en bac sinon le reste est très aéré), il ne prend pas le soleil le matin mais toute l'après midi par contre.

Il était en serre à la pépinière donc je le protège avec un parasol quand le soleil tape l'après midi.



#4 Julien49

Julien49
  • Membres
  • 1 101 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Angers
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :49

Posté 08 juillet 2020 - 19:27

selon Patrick Dujardin, le chêne aime vraiment l'acide humique, ça permet notamment d'augmenter le nombre de pousses annuelles et d'éviter le blocage de l'arbre suite au pincement de la première pousse.

 

sinon il ne faut pas tailler l'aérien lors du rempotage.

 

la réduction des feuilles se fait assez naturellement lorsque l'arbre prend de la maturité et ramifie.



#5 sam8

sam8
  • Membres
  • 21 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Oise

Posté 08 juillet 2020 - 20:36

Merci Julien pour les infos.

Lorsque toutes les feuilles sont sorties, est ce que pulvériser de la BB est mieux que du soufre contre l'oidium et le mildiou ?

Faut il refaire des traitements après ?



#6 Gwinru

Gwinru
  • Admins
  • 9 855 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Courbevoie
  • Zone USDA :9
  • Formation :Bonsaï Club du Point du Jour + formateurs PB
  • Pays :France
  • Département :Hauts de Seine - Calvados

Posté 08 juillet 2020 - 22:22

En préventif, la bouillie bordelaise convient parfaitement, au débourrement et à la chute des feuilles. Avec le souffre on obtient grosso modo les mêmes résultats


雲をりをり
人を休むる
月見哉
Aux admirateurs de lune 
les nuages parfois
offrent une pause
 


#7 sam8

sam8
  • Membres
  • 21 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Oise

Posté 08 juillet 2020 - 22:48

Ok, faut il faire une pulvérisations de BB après le débourrement pour que les feuilles soient protégées ?

En ce qui concerne le thé de lombricompost, on peut l'ajouter à un engrais de fond type organique ?



#8 Gwinru

Gwinru
  • Admins
  • 9 855 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Courbevoie
  • Zone USDA :9
  • Formation :Bonsaï Club du Point du Jour + formateurs PB
  • Pays :France
  • Département :Hauts de Seine - Calvados

Posté 09 juillet 2020 - 06:17

BB au débourrement et à la chute des feuilles inutile de traiter en supplément avec un produit qui n'est pas totalement anodin. Sauf en cas d'attaque importante. Le thé de lombricompost est un anti-fongique en pulvérisation, rien à voir avec un engrais au sens strict. En revanche le lombricompost est utilisé en amendement d'un sol. Mon producteur de tomates bio l'utilise en fin de saison pour renouveler son sol. Un engrais organique de fond est solide ou liquide mais il s'utilise en arrosage


雲をりをり
人を休むる
月見哉
Aux admirateurs de lune 
les nuages parfois
offrent une pause
 


#9 sam8

sam8
  • Membres
  • 21 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Oise

Posté 09 juillet 2020 - 12:46

Ok merci pour les précisions Gwinru.

J'ai acheté du purin de prêle chez comptoir du jardin, d’ailleurs ils vendent aussi du  thé de lombricompost, est ce que c'est bien efficace pulvérisé pour une action anti fongique ? Ou vaut il mieux utiliser le thé de lombricompost ?

Est ce que tu utilises le thé de lombricompost pour améliorer ton substrat de temps en temps ? Il est présenté sur comptoirs du jardin comme "un excellent amendement, capable de revigorer le sol en lui insufflant une activité microbienne intense et indispensable à la fertilité du substrat."



#10 Gwinru

Gwinru
  • Admins
  • 9 855 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Courbevoie
  • Zone USDA :9
  • Formation :Bonsaï Club du Point du Jour + formateurs PB
  • Pays :France
  • Département :Hauts de Seine - Calvados

Posté 09 juillet 2020 - 13:31

'tention, le thé de lombricompost n'existe pas à l'état sauvage. C'est le lombricompost qui permet de faire du thé à raison de 100g macérés dans 1 litre d'eau pendant 48H puis filtré et dilué à raison de 1L pour 5L d'eau de pluie.

Donc....pouf... je reprends mes billes, je fais dans le bio mais faut pas déconner non plus, le lombricompost c'est parfait au jardin, pour les tomates, les salades, courgettes, patates, fraises, potirons, carottes, etc... pour les bonsaï j'ai pas essayé. Un bon engrais organique solide c'est aussi très plus bien pour la vie microbienne et les bestioles dans un substrat même minéral à 100%.

 

Les purins d'ortie, de prêle, de fougère, etc... sont très bien associés à des huiles essentielles ou pas, la littérature sur le net ne manque pas. De toute façon on a plus le choix, les produits phyto sont réservés aux pros.


雲をりをり
人を休むる
月見哉
Aux admirateurs de lune 
les nuages parfois
offrent une pause
 


#11 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 7 708 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 09 juillet 2020 - 14:38

La BB n'a pas d'action sur l'oïdium. Seul le souffre marche en préventif, et pour sécher une attaque d'oïdium en cour.

Quant au mildiou, perso j'en ai jamais vu sur le chêne..suis pas sure que ça existe. Pour ma part sur le chêne je fais du souffre, du souffre, et re du souffre ^^


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#12 sam8

sam8
  • Membres
  • 21 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Oise

Posté 09 juillet 2020 - 15:03

Merci pour les infos. D'accord avec toi Gwinru, les engrais organiques solides doivent largement faire l'affaire.

Boots, quelle est ta fréquence de traitement de soufre sur un chêne ?

En dehors des traitements de cuivre d'automne et fin d'hiver, appliques tu autre chose ?

J'ai mis du soufre sur des érables mais j'avais pas mal de traces, j'ai dû mal pulvériser, trop doser. C'est aussi pourquoi je voulais essayer un autre produit pour ne pas avoir de traces blanches. Mais le soufre semble ce qu'il y a de mieux indiqué.



#13 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 7 708 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 09 juillet 2020 - 17:14

 

Boots, quelle est ta fréquence de traitement de soufre sur un chêne ?

Avant la pluie, et tous les 15 jours en période humide. S'il y a de l'oïdium. Si pas de pluie, ou pas d'oïdium > pas de traitement..

En dehors des traitements de cuivre d'automne et fin d'hiver, appliques tu autre chose ?

Je se fais pas de cuivre sur le chêne, du tout, jamais, c'est inutile et mauvais pour les sols.. Et sorti du cuivre et du soufre on a droit à rien d'autre donc le problème est vite réglé^^

Après un petit purin de prêle ou d'orties ça fait jamais de mal..

Et pour les traces sur le feuillage, c'est le jeux ma pauvre Lucette...mieux vaut ça qu'un feuillage complètement flambé d'oïdium!^^

Le cuivre, coloré ou non, te laissera des traces aussi (en plus de ne servir a rien..). Quelles soient bleu clair ou bleu foncée.

 

Je rappel que le cuivre est toxique pour les sols.Alors que le soufre est un micro élément indispensable aux plantes.


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#14 sam8

sam8
  • Membres
  • 21 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Oise

Posté 09 juillet 2020 - 18:20

Tes précisions sont bienvenues Boots. Merci

Tu dis que le cuivre ne sert à rien, tu parles pour le chêne ou en général ?

C'est étonnant et intéressant que tu dises ça, en bon débutant, j'ai lu presque partout qu'il fallait les 2 traitements annuel de cuivre en automne et fin d'hiver contre les champis et autres bactérioses...



#15 Gwinru

Gwinru
  • Admins
  • 9 855 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Courbevoie
  • Zone USDA :9
  • Formation :Bonsaï Club du Point du Jour + formateurs PB
  • Pays :France
  • Département :Hauts de Seine - Calvados

Posté 09 juillet 2020 - 19:42

Ben....comment ça la BB (de retour de St Trozpé) elle sert à rien sur l'oïdium???? Meume que chez Gerbeaud et sur d'autres sites ils z'en causent:

Sans titre&.jpeg

 

m'enfin de toute façon je m'en sers jamais de la bouillie bordelaise, vu que mes chênes n'ont pas d'oïdium


雲をりをり
人を休むる
月見哉
Aux admirateurs de lune 
les nuages parfois
offrent une pause
 


#16 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 7 708 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 09 juillet 2020 - 20:29

mouai, gerbeaud c'est pas franchement une référence...

Une coopérative agricole, dont le métier c'est de connaitre l'action des produits, et de conseiller des agriculteurs chez qui ils engagent leur responsabilité, eux savent.

Donc je persiste et signe, le cuivre n'a pas d'action concrète sur l'oïdium, peu importe la culture.

 

 

Tu dis que le cuivre ne sert à rien, tu parles pour le chêne ou en général ?

Je parle pour l'oïdium en général. Le cuivre sert a plein de chose, mais pas à traiter l'oïdium.


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#17 sam8

sam8
  • Membres
  • 21 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Oise

Posté 09 juillet 2020 - 21:19

Ok Boots.

Peut être que le cuivre marche pour le préventif mais pas pour le curatif contre l'oidium ?



#18 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 6 063 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Plaisir
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :Yvelines

Posté 10 juillet 2020 - 13:55

Il semblerait aussi, d’après une rapide recherche sur google scholar avec "copper oidium" qu'il y ait plusieurs chose qu'on appelle "oidium" en agriculture, spécialement sur différentes espèces hôtes.


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#19 sam8

sam8
  • Membres
  • 21 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Oise

Posté 14 juillet 2020 - 18:29

Je voulais vous demander si vos chênes vous laissez des espaces ou des rameaux où les bourgeons n'éclosent pas ?

J'ai plusieurs zones sur mon chêne où ça fait ça, je me demandais si c'était particulier aux chênes ?

Il était en serre avant,  chez moi avec plus de lumière il y a quelques endroits où des bougeons se sont mis à éclore mais pas mal de rameaux restent inactifs.

Voici une de ces zones :

chene2.jpg

 

 

Une petite photo d'une balade où j'ai croisé un chêne (double tronc) pour voir la base de la ramification des branches primaires. Plusieurs branches mortes à la base de l'arbre, elles donnent un effet graphique à l'arbre intéressant, en bonsai ça serait très intéressant je trouve...

ramif3.jpg



#20 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 696 messages

Posté 15 juillet 2020 - 08:19

Laisser du bois mort est en effet très interessant d'un point de vue esthétique, puisque ça habille/decore le tronc, mais sur les feuillus, ça ne dure en général pas très longtemps, le bois se degrade (à moins de garder ton arbre à l'abri de la pluie sous serre par exemple) donc on préfère en general couper les branches mortes. On en garde bien sur les sainte lulu, prunus mume (etc) donc pourquoi pas le faire sur une branche de chêne, après tout, mais faut proteger le bois mort (liquide à jin, eviter la pluie l'hiver etc). Faut juste voir dans le temps si ça vaut le coup, si ça tient en somme

 

perso je suis très ouvert aux idées de ceux/celles qui veulent sortir du "petit livre des règles" qui nous limite tant




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)