Aller au contenu


Photo
- - - - -

Ébénisterie bien comprise

tablette pommier malus onglet

  • Veuillez vous connecter pour répondre
33 réponses à ce sujet

#1 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 879 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 09 mai 2020 - 09:58

On connait mon aversion pour les tablettes telles qu'on les voit majoritairement.

Ce sont des reproductions d'un style japonisant du 19ᵉ siècle ou début du 20ᵉ. C'est plein de nouilles, de courbes dignes de Versailles, c'est souvent surchargé et lourdingue.

 

Mais j'ai été frappé par ce travail pour plusieurs raisons

- La simplicité apparente de l'objet

- L'essence du bois choisi : le pommier

- La mise en valeur des contrastes aubier - bois de cœur

- Les assemblages (pas de vis, bien sûr !!)

 

Les amateurs de géométrie dans l'espace ou ceux qui ont travaillé un peu le bois apprécieront cet assemblage à onglets

pommier1.jpg

 

Le jeu des contrastes

pommier3.jpg

 

Rien qui ne distrait l'œil de la finalité du meuble : mettre en valeur un arbre. Pas de références à une époque, un style ou une culture. Simplement un travail d'ébéniste dépouillé au service d'un Shohin.

pommier2.jpg

 

Dimensions:   21  x  17  x  5,4 cm

 

Sources : Internet Bonsai Club

 

 



#2 meushi

meushi
  • Membres
  • 1 898 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Mouzon
  • Zone USDA :8
  • Formation :romaine en quinconce
  • Pays :France
  • Département :08

Posté 09 mai 2020 - 10:47

L'assemblage en question est un joint traditionnel Chinois/Japonais, c'est le joint par défaut pour quasi toutes les tables et tablettes traditionnelles en asie (à l'exception des Tenhaigata). Il est même utilisé pour les tablettes à "jambes de chat". Tu ne le remarques probablement pas vu que le bois est choisi pour avoir le moins de différence de grain possible afin que le l'assemblage soit discret.
 
Par exemple, une ancienne tablette en ma possession (300mm par 420mm par 95 mm de hauteur). Le joint est visible suite à la négligence de son ancien propriétaire, elle était placée fort probablement près d'une fenêtre et d'un chauffage pendant des années. Le vernis a été presque entièrement détruit et le bois a travaillé.
 
IMG_4774.jpg  

Ceci est juste mon avis sur la tablette que tu montres: le contraste bois de coeur/aubier est distrayant et risque d'entrer en compétition avec l'arbre posé dessus... je l'interprète limite comme les bois de faible qualité où les gens appliquaient de la peinture pour faire croire à un bois précieux ou un plateau de marbre. Les pieds et le cadre du miroir sont trop épais pour les dimensions de la tablette, et donnent un aspect très lourd.


麻の中の蓬 - asa no naka no yomogi - proverbe Japonais - Même la personne la plus tortueuse, si elle est entourée de personnes virtueuses, se redressera "comme l'artémise poussant dans les champs de chanvre".

人、生まれて学ばざれば、生まれざると同じ - 二宮尊徳 - hito, umarete gaku ba zare ba, umarezaru to onnaji - Ne pas apprendre revient à ne pas être né - Sontoku Ninomiya

 

小倉山 峰のもみぢ葉 心あらば 今ひとたびの 行幸またなむ - Ogurayama mine no momijiba kokoro araba ima hitotabi no miyuki matanan - Feuilles d'automne des cimes du Mont Ogura, si vous avez du coeur puissiez vous attendre encore la venue de sa Majesté

 

Le Bonsai Vivarois

 

 

#3 A.N.T.O.N.I.N

A.N.T.O.N.I.N
  • Membres
  • 1 460 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Condom
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte (bah ouais j'ai la science inffuse)
  • Pays :France
  • Département :Gers (32)

Posté 09 mai 2020 - 11:21

Pareil, l'aspect est très massif, une jolie courbe à l'extérieur des pieds aurait atténué cet effet  :D .

sinon encore un post dont j'ai du mal à comprendre l'intérêt, l'objet est très beau, c'est gentil de nous le montrer, si ce style de tablette nous plaît, achetons-en, fabriquons-en. Un post avec des photos de "nos tablettes préférées", auraient été largement aussi pertinent, parce que moi, j'aime les courbes, et les seuls meubles droits que je fabrique sont purement fonctionnels. 


 

 

 

 


Vous êtes priés de laisser l'état dans les wc où vous l'avez trouvé en entrant.

 

                                                                                                                     HFT


#4 lanig

lanig
  • Membres
  • 4 048 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 09 mai 2020 - 13:11

Ceci est juste mon avis sur la tablette que tu montres: le contraste bois de coeur/aubier est distrayant et risque d'entrer en compétition avec l'arbre posé dessus... je l'interprète limite comme les bois de faible qualité où les gens appliquaient de la peinture pour faire croire à un bois précieux ou un plateau de marbre. Les pieds et le cadre du miroir sont trop épais pour les dimensions de la tablette, et donnent un aspect très lourd.

 

Tout pareil. En particulier, sur la dernière photo, l'alternance cœur/aubier est catastrophique. Heureusement que c'est sur un côté.


OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#5 A.N.T.O.N.I.N

A.N.T.O.N.I.N
  • Membres
  • 1 460 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Condom
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte (bah ouais j'ai la science inffuse)
  • Pays :France
  • Département :Gers (32)

Posté 09 mai 2020 - 13:26

Bon je trouve le mot "catastrophique" un tantinet exagéré, j'ose espérer que l'arbre présenté sur une telle tablette aura suffisamment d'attractivité pour ne pas se faire totalement bouffer par un malheureux contraste de couleur… Ou alors tu es cent fois plus exigent que bonsaiphil quant à la nécessité d'une tablette a être la plus sobre possible. Pour moi un arbre exposé sur une tablette, c'est un arbre qui a déjà pas mal de gueule et de caractère, ce qui permet justement les ornementations, sculptures, courbes, dorures ect … Plus l'arbre est épuré, plus la tablette comme le pot devront l'être, tout simplement. Et même si il doit forcément y avoir des fautes de goût lors des expos, c'est un principe, qui, je l'espère, est déjà connu et pris en compte par tous.


Vous êtes priés de laisser l'état dans les wc où vous l'avez trouvé en entrant.

 

                                                                                                                     HFT


#6 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 879 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 09 mai 2020 - 13:36

L'assemblage en question est un joint traditionnel Chinois/Japonais, c'est le joint par défaut pour quasi toutes les tables et tablettes traditionnelles


Mon propos dans le premier message ne voulait pas nier la grande expertise des ébénistes orientaux en particulier les Chinois du 16eme et 17eme siècle (période Ming). Les assemblages dans les charpentes de temple déjà avant cette période montrent le haut degré de complexité qui avait été atteint.
Une des caractéristiques du mobilier de cette époque était une apparente simplicité qui se fondait sur ces assemblages sophistiqués.
Je trouve que s'inspirer de ce savoir faire aujourd'hui pour créer un mobilier contemporain en accord avec nos esthétiques occidentales est une voie intéressante.
Et ce tabouret à bonsaï en est à mon sens une bonne illustration.
 

Pareil, l'aspect est très massif,

D'un point de vue purement physique plus c'est volumineux et gros , plus c'est massif.
On ne peut pas en rester à une vision primaire.

En matière d'esthetique le volumineux n'est pas synonyme de lourd. De gros volumes peuvent être aériens



#7 A.N.T.O.N.I.N

A.N.T.O.N.I.N
  • Membres
  • 1 460 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Condom
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte (bah ouais j'ai la science inffuse)
  • Pays :France
  • Département :Gers (32)

Posté 09 mai 2020 - 13:41

Ah mais dans ce cas c'est lourd est pas du tout aérien !

 

ça saute aux yeux, tout de même


Vous êtes priés de laisser l'état dans les wc où vous l'avez trouvé en entrant.

 

                                                                                                                     HFT


#8 Invité_waoo_*

Invité_waoo_*
  • Invités

Posté 09 mai 2020 - 15:20

ça dépend , perso je l'aime bien la petite table , je la verrai bien dans mon salon ...

 

Sinon la lourdeur c'est chacun qui voit , des fois il y a des trucs très lourds , à peine déguisés :spb105:



#9 pascal h

pascal h
  • Membres
  • 941 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :rennes
  • Zone USDA :0
  • Formation :Broceliande bonsai club. Les ateliers l'arbre et le geste Lorient
  • Pays :france
  • Département :35

Posté 09 mai 2020 - 21:12

Je suis toujours surpris de l'étendue du domaine d'expertise de bonaiphil qui s'étend jusqu'à d'ebenisterie long du 16 et 17eme siècle.wouaw!
Ceci dit pour en revenir à la table présentée, il s'agit d'un petit meuble techniquement bien réalisé à ce que je peux voir. Néanmoins aucun menuisier en meuble soucieux de la pérennité de son travail ne met l'aubier dans son travail. En effet l'aubier n'est pas du bois"parfait". Il est non pérenne et la partie la plus facilement attacable par un ravageur l'humidité.
Ce petit meuble n'est en rien une tablette de présentation à bonsaï. La tablette bonsaï à une fonction bien définie. Elle doit présenter L'arbre et le pot en ce faire"oublier", être en accord avec L'arbre et le pot. A moins que je ne manque d'imagination je ne voie pas qu'elle pot/arbre peut faire oublier ces contrastes de couleurs tout à fait ostentatoire pour une table de présentation.
Pour ce qui est des proportions de la table elles peu net convenir avec un arbre à tronc très fort et un pot profond. Un pin noir shohin par exemple.


Modifié par boots19, 10 mai 2020 - 07:29.

Sodomiseur de drosophyle.................


#10 A.N.T.O.N.I.N

A.N.T.O.N.I.N
  • Membres
  • 1 460 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Condom
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte (bah ouais j'ai la science inffuse)
  • Pays :France
  • Département :Gers (32)

Posté 10 mai 2020 - 07:32

Oué mais l'aubier peut-être traité à l'insecticide, du reste, le pommier n'est de toute façon qu'un bois mi-dur, et encore...


Vous êtes priés de laisser l'état dans les wc où vous l'avez trouvé en entrant.

 

                                                                                                                     HFT


#11 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 879 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 10 mai 2020 - 09:00

 il s'agit d'un petit meuble techniquement bien réalisé à ce que je peux voir. Néanmoins aucun menuisier en meuble soucieux de la pérennité de son travail ne met l'aubier dans son travail. En effet l'aubier n'est pas du bois"parfait". Il est non pérenne et la partie la plus facilement attacable par un ravageur l'humidité.

Techniquement, c'est tout à fait exact.

Mais cette transition entre bois de cœur et aubier est souvent recherchée pour des raisons graphiques et décoratives. En marqueterie :-) ces zones là sont très recherchées au même titre que des bois qui ont connu des champignons et prennent une couleur bleuâtre ou verdâtre (épicéa)

Les exemples où la technique passe au second rang derrière les considérations esthétiques sont légions dans les arts plastiques

En ce sens cette tablette à Shohin sort du lot et voir que des ébénistes passent outre les recommandations académiques, ça fait toujours plaisir.

 

 La tablette bonsaï à une fonction bien définie. Elle doit présenter L'arbre et le pot en ce faire"oublier",

 

"Se faire oublier" : J'aime te l'entendre dire.

Mais alors ça doit être le calvaire pour toi quand on voit ce que tes clients te demandent !!
 



#12 pascal h

pascal h
  • Membres
  • 941 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :rennes
  • Zone USDA :0
  • Formation :Broceliande bonsai club. Les ateliers l'arbre et le geste Lorient
  • Pays :france
  • Département :35

Posté 10 mai 2020 - 10:10


Mais cette transition entre bois de cœur et aubier est souvent recherchée pour des raisons graphiques et décoratives. En marqueterie :-)
Il ne faut pas faire de confusions entre marqueterie et menuiserie en meuble. Ici nous sommes dans le second domaine.
L'ebenisterie concerne uniquement les meubles en bois de placages. Les règles de constructions des meubles de ces deux domaines sont extrêmement differentes ce qui en fait deux métiers bien distincts. Ce qui est intéressant pour un motif décoratif en ébénisterie peut très bien porter préjudice en construction de menuiserie en meuble. Dans un cas nous avons un placâge de bois mince sur un support, de l'autre une pièce de bois massif servant à la structure du meuble.
Je ne met aucun jugement de valeur de qualité entre ébéniste et menuisier en meuble, chacune des deux spécialités ayant leurs avantages et inconvénients techniques et hestetique.
J'ai un brevet de maîtrise d'ebenisterie mais j'exerce en menuiserie en meuble.
Il y a longtemps que je ne relève plus quand ont me dit ébéniste puisque C'est aujourd'hui devenu un thermes généraliste.
 

 
"Se faire oublier" : J'aime te l'entendre dire.
Mais alors ça doit être le calvaire pour toi quand on voit ce que tes clients te demandent !!
[/quote].

Plutôt qu'un calvaire, C'est un challenge très intéressant que de mettre un arbre en valeur plutôt que de faire parler mon ego par une débauche démonstrative.
Trouver les accords entre les points forts de L'arbre et accompagner sont harmonie est un vrai plaisir de créations. Il ne faut pas oublier que la table doit accompagner L'arbre mais aussi le pot. C'est un accord à trois pas à deux.
Ce que tu appelles nouilles et courbes digne de Versailles façon très desobligeantes je les nommes motifs et structures.
Je peux faire des pièces très travaillées mais je dis aussi, souvent que si une simple planche de bois lavée correspond le mieux pour l'accord de présentation, il faut choisir la planche.
Si l'auteur d'une présentation préfère faire parler son ego il ne faut en vouloir ni au potier ni au menuisier.
Mettez vous derrière vos arbres plutôt que devant est un adage parfois oublié.

Sodomiseur de drosophyle.................


#13 meushi

meushi
  • Membres
  • 1 898 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Mouzon
  • Zone USDA :8
  • Formation :romaine en quinconce
  • Pays :France
  • Département :08

Posté 10 mai 2020 - 14:27

Un ficus microcarpa bien dodu pourrait aussi aller sur une tablette épaisse, mais alors l'aspect carré de celle-çi serait un peu trop en opposition avec la rondeur de l'arbre.

 

Exemple de la National Exhibition of Collections of Chinese Penjing Collectors en 2014

 

Yuyao 2014 - Heroic Spirit of An Ancient Smallfruit Fig.png

 

(Source: https://www.instagra...p/CAAfGlZjwhx/)


麻の中の蓬 - asa no naka no yomogi - proverbe Japonais - Même la personne la plus tortueuse, si elle est entourée de personnes virtueuses, se redressera "comme l'artémise poussant dans les champs de chanvre".

人、生まれて学ばざれば、生まれざると同じ - 二宮尊徳 - hito, umarete gaku ba zare ba, umarezaru to onnaji - Ne pas apprendre revient à ne pas être né - Sontoku Ninomiya

 

小倉山 峰のもみぢ葉 心あらば 今ひとたびの 行幸またなむ - Ogurayama mine no momijiba kokoro araba ima hitotabi no miyuki matanan - Feuilles d'automne des cimes du Mont Ogura, si vous avez du coeur puissiez vous attendre encore la venue de sa Majesté

 

Le Bonsai Vivarois

 

 

#14 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 879 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 10 mai 2020 - 17:58

Un ficus microcarpa bien dodu pourrait aussi aller sur une tablette épaisse,

 

Que ce soit dans ce fil ou dans d'autres, qu'il s'agisse de pots ou de tablettes pourquoi lorsqu'il est question d'associer deux éléments, choisit-on de préférence de rapprocher des semblables ?

Exemples :

Un gros arbre dans un gros pot

Un arbre élancé avec une tablette fine.

Un arbre aux inflorescences rouges dans un pot rouge

 

N'allez pas me dire que "qui se ressemble s'assemble".

Un aphorisme éculé de ce genre peut et devrait être remis en question pour toute personne exerçant une pensée critique, non ?



#15 Julien49

Julien49
  • Membres
  • 1 744 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Angers
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :49

Posté 10 mai 2020 - 19:03

Je ne suis pas trop d'accord pour le pot rouge avec les inflorescences rouges, le ton sur ton, je trouve ça un peu too much, et ça ne fait pas ressortir la floraison. avec un pot bleu ou vert, je pense que ça rend mieux.

 

sinon pour les deux autres idées, ça parait quand même assez intuitif au niveau esthétique. Un arbre lourd sur une tablette fine, on aurait peur en regardant que la compo s'écroule et une tablette massive pour un arbre fin prendrait trop d'importance visuelle. et pour le gros arbre dans un gros pot... bah parce que c'est compliqué de faire rentrer et vivre un gros arbre dans un petit pot, et tu peux essayer de faire des virtuels, tu verra que c'est pas heureux.

 

là on est plus dans les "japoniaiseries" comme tu aimes bien le dire, mais dans les évidences de l'esthétique.



#16 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 6 273 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Plaisir
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :Yvelines

Posté 10 mai 2020 - 19:39

Et puis je suis pas sur que classiquement (que ce soit les japonais ou les bonsaillistes européens) on recommande de mettre un arbre a fruits rouge dans un pot rouge...  :spb79:

 

Plutôt dans une couleur complémentaire (donc un pot vert), comme Naka le disait deja  :spb102:


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#17 Invité_waoo_*

Invité_waoo_*
  • Invités

Posté 10 mai 2020 - 19:40

Moi j'appelle ça , arriver avec des gros sabots ...



#18 meushi

meushi
  • Membres
  • 1 898 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Mouzon
  • Zone USDA :8
  • Formation :romaine en quinconce
  • Pays :France
  • Département :08

Posté 10 mai 2020 - 20:18

 

Que ce soit dans ce fil ou dans d'autres, qu'il s'agisse de pots ou de tablettes pourquoi lorsqu'il est question d'associer deux éléments, choisit-on de préférence de rapprocher des semblables ?

Exemples :

Un gros arbre dans un gros pot

Un arbre élancé avec une tablette fine.

Un arbre aux inflorescences rouges dans un pot rouge

 

N'allez pas me dire que "qui se ressemble s'assemble".

Un aphorisme éculé de ce genre peut et devrait être remis en question pour toute personne exerçant une pensée critique, non ?

 

 

Bah utilises photoshop pour mettre un lettré sur la tablette... tu verras ;)


麻の中の蓬 - asa no naka no yomogi - proverbe Japonais - Même la personne la plus tortueuse, si elle est entourée de personnes virtueuses, se redressera "comme l'artémise poussant dans les champs de chanvre".

人、生まれて学ばざれば、生まれざると同じ - 二宮尊徳 - hito, umarete gaku ba zare ba, umarezaru to onnaji - Ne pas apprendre revient à ne pas être né - Sontoku Ninomiya

 

小倉山 峰のもみぢ葉 心あらば 今ひとたびの 行幸またなむ - Ogurayama mine no momijiba kokoro araba ima hitotabi no miyuki matanan - Feuilles d'automne des cimes du Mont Ogura, si vous avez du coeur puissiez vous attendre encore la venue de sa Majesté

 

Le Bonsai Vivarois

 

 

#19 petitpoissondansleau

petitpoissondansleau
  • Membres
  • 2 729 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :France
  • Département :67

Posté 10 mai 2020 - 20:28

Un arbre aux inflorescences rouges dans un pot rouge

:newsm_5:



#20 Toche

Toche
  • Membres
  • 530 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Chez moi
  • Zone USDA :0
  • Formation :Thierry Quinchon, Scuola d’Arte Bonsaï.
  • Pays :-
  • Département :-

Posté 08 mai 2021 - 13:56

Bonjour P-B,

 

J’interviens ici non pas parce que j’ai un compte à régler avec la personne à la base de ce sujet, mais simplement parce que des débutants peuvent lire ce qu’il est dit en début de post et le prendre pour argent contant. 

Plusieurs membres lui ont dit qu’il était dans l’erreur, mais, bille en tête, il ne semble pas vouloir tenir compte des autres avis que le sien.

 

Aussi, la critique étant facile, trop facile, je ne vais pas polémiquer et corriger ce qui a été dit.

Je vais me contenter de vous partager ce que l’on m’a appris en ce qui concerne les tablettes.

 

Alors, voilà

Les tablettes :

 

Les tablettes doivent être:

Toujours le plus simple possible, elles ne doivent pas attirer l’œil.

Elles doivent mettre l’arbre en valeur, c’est lui la vedette de la présentation.

Elles sont foncées, presque noires et presque mates (satiné).

En principe, elles n’ont pas de dépassant.

Le fil du miroir (panneau central de la tablette) est toujours dans le sens des étagères, jamais dans la direction du visiteur. En d’autres mots, les lignes du bois seront toujours orientées dans le sens de la longueur.

Leur assemblage se fait sans clou ni vis.

C’est pareil pour le Kazaridana ”étagère à Shohins” ainsi que pour les “Jita”.

 

 

 

Mochicomi (soins) pour les tablettes:

À l’aide d’un chiffon en soie, lustrer les tablettes avec des mouvements circulaires.

Manipuler les tablettes avec des gants blancs.

Manipuler le pot avec précautions.

Ne pas transporter la tablette et le pot ensemble, ce dernier pourrait bouger et rayer son support. Il faut prendre l’habitude de lever, bouger et poser les pots. Il ne faut donc jamais les traîner sur le plateau de l’étagère.

Si vous voulez garder vos amis, ne prêté jamais vos tablettes. 

 

A ce sujet, si ça vous intéresse, j’ai une façon de procéder pour déplacer les arbres lourds sur une tablette.

Je prends deux bandes de tissus bien épais du genre serpillière (torchon pour mes compatriotes)  ou mieux, du cuir-peau souple que j’ai découpé dans un tablier de soudeur.

Je les place sur la table juste à l’endroit où je vais déposer les pieds du pot, je pose le pot et peux ainsi le déplacer sur la tablette sans la rayer.

Une fois en place, je prends du recul pour vérifier le bon placement et je soulève le pot d’un côté (gauche ou droit, peu importe) et j’enlève la première bande de tissu puis je soulève l’autre côté et j’enlève la dernière pièce de tissu sans avoir déplacé mon arbre ainsi, je n’ai pas rayé ma table.

 

 

Le placement du pot sur la tablette :

Contrairement à ce que beaucoup pensent, sur une tablette rectangulaire, on peut place l'arbre légèrement décalé à gauche s'il va vers la droite et vice versa, de ce fait accentuera un peu le sens de la présentation.

 

Sur les tablettes rondes ou carrées, le pot est placé au centre.

 

Les bords des pots ne doivent jamais dépasser la rainure du plateau (miroir) de la tablette.

 

 

Le choix de la tablette :

Il y a tablette et tablette, il faut faire la différence, tout est affaire de subtilité, le bonsaï n’est pas japonais pour rien.  :spb148: 

Comme pour les pots, les tablettes doivent être en accord avec la stature de l’arbre, son essence (conifère ou feuillu), de son style et sa forme. Je parle ici du Shin, Gyo, So.

Je sais que certaines personnes y sont allergiques,  :unsure: mais c’est pourtant la base de la présentation du bonsaï pour celles et ceux qui souhaitent en faire correctement. 

Je pourrais vous en parler longtemps, mais pour faire simple…

On va  du Shin, simple, carré, donnant une impression de robustesse, jusqu’à des formes de plus en plus élégantes et arrondies pour arriver au So qui est très fin, très aérien.

Donc :

Le shin est formel (masculin, carré).

Le gyō est semi-formel (féminin, élégant).

Le sō est informel (aérien, très fin).

Je ne parle pas des sous-catégories de ses trois groupes afin de ne pas compliquer ces informations.  ;) 

 

Les tablettes Shin.

La tablette doit être le plus simple possible, massive et sans aucune décoration, car l’arbre est l’objet principal.

Lez tablettes (SHOKU) Shin/shin doivent être très robustes, les pieds tournés vers l’intérieur augmentent cet effet de solidité.

Elles ne doivent pas avoir de dépassants (le plateau du dessus ne dépasse pas les pieds.

Les tablettes Shin doivent être en relation avec les pots qu’elles supportent.

 

La mise en valeur se fait au niveau de l’arbre, la table doit rester plus modeste.

La couleur des tables marron foncé ou très foncée. Le foncé accentue l’impression de robustesse, l’aspect lourd de la table.

L’aspect doit être patiné sans traces de doigt (gants blancs).

 

Les tablettes Gyo.

Les tablettes Gyo doivent être en relation avec les pots qu’elles supportent, la tablette à barreaux (SANJOKU) est d’une utilisation sûre et facile. Des conifères avec un tronc fin peuvent être exposés avec ces tablettes.

Les tablettes doivent être de couleur foncée jamais en bois brut. Pas de couleur noire, mais marron foncé, jamais de marron clair. La couleur foncée va avec la lourdeur du bois et le poids de la table.

Les tablettes Gyo/gyo sont plus fines que les tablettes Shin, mais elles restent simples.

Tablettes en bambou pour Gyo seulement et au printemps.

 

Les tablettes So.

Utilisation de nattes de bambou est autorisée durant le printemps, l’été et le début de l’automne.

 

On dit souvent, les tables à barreaux sont destinées uniquement aux feuillus…

Ce n’est pas tout à fait exact, c’est un peu plus subtil que ça. Le bonsaï n’est-il pas une affaire de subtilité ?  :) 

Une table à barreaux peut convenir à des conifères pour autant qu’il soit très fin (Shin/So).

Les forêts de conifères sont considérées comme des arbres féminins et donc “classées” dans la catégorie Gyo et peuvent être exposées sur une table à barreaux.

 

 

En ce qui concerne les différents supports pour shitakusa :

On utilise le terme “Jita” à tort pour l’ensemble des supports des shitakusa.

Une fois de plus, c’est plus subtil que ça.

 

Il y a :

 

Les Jita :

Ce sont des tranches de tronc sciées.

 

Les Yatsuhashi :

Planchettes de bois, que l’on les utilise par 3 ou 5.

Petite info en prime, la première de ces planchettes, celle le plus proche du spectateur indique le sens de la présentation. C’est elle qui doit être la plus proche du bonsaï.

 

Les Mizuita :

Ce sont des planchettes de formes géométriques

 

Ces trois premiers (Jita, Yatsuhashi et Mizuita doivent être très fines en épaisseur.

Ils sont toujours de couleur foncée, identique à celle de la table. Eh oui, il y a une répétition dans une présentation, mais sans aucune redondance.

  

Quant aux Sunoko qui sont en bambou, on ne les teinte pas évidemment

Par contre on ne les utilise qu’au printemps.

Au Japon, on les appelle également  "Kadai".

 

 

On n’expose pas de kusamo avec un bonsaï, c’est uniquement des shitakusa.

 

 

Voilà, c’est ce que l’on m’a appris sur les tablettes, il s’agit du bonsaï traditionnel (c’est à dire comme on les présentait dans le temps).

Les Japonais ont eu tout le temps d’étudier ce qui fonctionnait et ce qui ne marchait pas que ce soit pour les règles* des styles comme pour les présentations, faisons leur confiance.

*Je déteste ce mot “Règle”, pour moi, il s’agit plutôt de conventions que de règles.

 

Bien évidemment, avec le temps, les choses changent et évoluent, si vous regardez les photos d’expositions japonaises comme les Kokufu Ten, Taken Ten et autre, les règles traditionnelles sont quelque peu transgressées. Par certains exposants qui ne maîtrisent pas les conventions ou qui ont parfois un but mercantile (pas tous, heureusement).

 

Je compare souvent cet enseignement du bonsaï traditionnel et le Shin, Gyo, So à ceci :

L’enseignement du bonsaï traditionnel est l’apprentissage de code de la route.

Le bonsaï étant une voiture.

Si vous connaissez les règles de conduite et que vous les respectez, quelques soit votre voiture vous rencontrerez peu, voir pas de problème.

Par contre, on peut avoir une Ferrari ou ne Porche et décider de rouler à gauche, et là…  :-( 

 

Tout ça pour vous dire que vous pouvez avoir un magnifique bonsaï, si vous ne connaissez pas les règles de présentation… Les spectateurs ne ressentiront pas de sérénité et la présentation de votre magnifique arbre risquera d’être gâchée.

  

En d’autres mots, comme le disait Monsieur Idéo Suzuki, il faut connaître les règles. Il faut les apprendre et les connaître par cœur, pour pouvoir les oublier et y revenir en cas de problèmes.

 

Vous l'aurez compris, le Toriawase qui est l’art d’assembler les différents éléments pour une présentation en Tokonoma ou en Kazaridana est un sujet qui me passionne depuis des années. Je pourrais également vous parler longtemps du placement des différents éléments et de ses différentes conventions, mais c’est une autre histoire.  :) 

 

Je ne souhaite pas polémiquer, on prend c’est bien, on ne prend pas, c’est bien aussi, l’avantage, c’est que c’est gratuit.   :)

 

 

Une dernière chose, une citation que j'aime beaucoup.

“Le temps ne pardonne pas ce qu'on fait sans lui. ”





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : tablette, pommier, malus, onglet

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)