Aller au contenu


Photo
- - - - -

Prélèvement en milieu (très) humide ?

prélèvement yamadori pin zone humide tourbière

  • Veuillez vous connecter pour répondre
36 réponses à ce sujet

#21 Clem

Clem
  • Membres
  • 4 221 messages

Posté 28 janvier 2020 - 19:38

perso je demande toujours l'autorisation ! :newsm_13:  enfin presque .. et je ne prélève pas dans les zones protegées même si y'a parfois des choses qui font très envie comme par exemple sur le parmelan :spb154:



#22 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 640 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 28 janvier 2020 - 19:54

Mais alors pourquoi tu dis que tu rêves de prélever dans une tourbière ?

Tout le monde sait que c'est scandaleux de toucher à tels îlots sauvages !

C'est de la provocation ou de l'inconscience juvénile ?



#23 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 8 250 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Cazes mondenard
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 28 janvier 2020 - 20:21

Perso je parlais de prairies marécageuses. Inondées d'octobre à fin avril ;)


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#24 Clem

Clem
  • Membres
  • 4 221 messages

Posté 28 janvier 2020 - 22:50

@bonsaiphil, c'était pour te faire sortir de ton p'tit trou :PB327:



#25 waoo

waoo
  • Membres
  • 621 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Nantes
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :44

Posté 29 janvier 2020 - 07:19

Je ne sais pas qui est parti a parler de tourbière mais le sujet c'est milieu très humide ... La vidéo pour moi ce n'est pas du tout un sol de tourbière , donc bon .... :)

 

#26 Clem

Clem
  • Membres
  • 4 221 messages

Posté 29 janvier 2020 - 09:19

 

Je ne sais pas qui est parti a parler de tourbière mais le sujet c'est milieu très humide ...

 

 

L'auteur du sujet en personne, 1er post, 2eme ligne ^^

Et pour la video, c'est p'tet pas une tourbière, mais je n'ai jamais vu un prelevement comme ça, dans un sol si meuble, gorgé d'eau :newsm_7:

 

Dans les forums, t'as plusieurs catégories de personnes : 95% de lecteurs, et parmi les 5% restant : t'as ceux qui posent des questions, t'as aussi "les dévoués" qui leur répondent, en essayant d'être utile, même si la question a déjà été traitée mille fois, et "les pointilleux" qui ont la flemme de repondre aux premiers, mais qui aiment bien répondre aux seconds ("les dévoués" donc, si t'as bien suivi). On peut aussi être à la fois "dévoué", "pointilleux" & poser des questions tu me diras ^^.. t'as aussi une dernière caté infinitésimale : les trolls, les "pas clairs" etc



#27 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 640 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 29 janvier 2020 - 10:55

Je ne sais pas qui est parti a parler de tourbière mais le sujet c'est milieu très humide ..

Il n'y a pas plus humide qu'une tourbière  !! LOL

 

Ils poussent tous dans un milieu très humide, des sortes de tourbières / marécages en fond de vallée, avec de grosses touffes d'herbes.
Il faut la plupart du temps des bottes pour s'y rendre, on se retrouve les pieds dans l'eau très rapidement...

tu as dejà prélevé dans des tourbières ? ceci dit, je voudrais bien en faire l'experience,

Ces propos montrent bien que leurs auteurs ont du mal à reconnaitre une tourbière, à la différencier d'un marais, d'une lande, d'une prairie inondable.

Ce n'est pas grave tant qu'on cultive des géraniums sur son balcon.

Mais quand on prélève on a une responsabilité qui implique une connaissance des milieux. Il faut étudier, apprendre, lire, bref une culture générale des écosystèmes est indispensable. Cela se construit avec le temps et demande des efforts.

Remarquez au passage que toutes les zones inondables ne sont pas sensibles.

 

Que des personnes prélèvent des arbres sans autorisation dans des milieux anthropisé, cela m'indiffère. C'est même un sport assez excitant.

Mais qu'ils s'attaquent par ignorance à des zones très sensibles , je dis NON.  Je m'étonne juste du silence dans ce fil sur ce point.

salamandre1.jpg

Je ne suis pas sûr que les deux Tchèques de la vidéo soient conscients de leurs agissements.

Ils ne peuvent pas voir le malheureux nématode attrapé et bientôt digéré par le redoutable champignon Arthrobotrys conoides agrandi 560 fois.

Ils ont peut-être arraché la mousse Pleurozia purpurea qui est une mousse carnivore des milieux humides.

etc etc....



#28 Clem

Clem
  • Membres
  • 4 221 messages

Posté 29 janvier 2020 - 11:32

 

 

Ces propos montrent bien que leurs auteurs ont du mal à reconnaitre une tourbière, à la différencier d'un marais, d'une lande, d'une prairie inondable.

Ce n'est pas grave tant qu'on cultive des géraniums sur son balcon.

Mais quand on prélève on a une responsabilité qui implique une connaissance des milieux. Il faut étudier, apprendre, lire, bref une culture générale des écosystèmes est indispensable. Cela se construit avec le temps et demande des efforts.

Voilà un endroit où poussent difficilement des pins sylvestre, avec de l'herbe et de la tourbe/terreau dessous, ça te fait penser à quoi comme biotope toi l'expert bonsaiphil ?  :spb97:

 

pin sylvestre 2019 10 29 (26).jpg

pin sylvestre 2019 10 29 (31).jpg

pin sylvestre 2019 10 29 (32).jpg



#29 Swarel

Swarel
  • Membres
  • 319 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Plateau de Millevaches
  • Zone USDA :7b
  • Pays :France
  • Département :19

Posté 29 janvier 2020 - 13:05

@bonsaiphil :  :spb79:  ... euh... comment te dire... bah non, en fait, je vais rien dire parce que j'ai pas envie de perdre mon temps à répondre à ce genre d'injonctions professorales et moralisatrices...

Ah si, juste un truc : je pense que les proprios des terrains sauront très bien me dire si c'est une zone protégée ou pas :)

 

@Clem : merci pour tes posts, et pour les dernières photos qui font bien envie... ça ressemble un peu à ce que j'ai ici (en plus sec toutefois), mais j'ai bien peur que les zones que j'ai repéré n'aient pas autant de potentiel que celle-ci, on dirait bien qu'il y a quelques très jolis arbres dans le lot ! ;)



#30 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 8 250 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Cazes mondenard
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 29 janvier 2020 - 13:20

Je pense que ce sont les même genres de zones. Sauf qua la photo de clem doit être prise en fin d'été.

 

Swarel, si tu n'es pas trop loin tu devrais aller te promener vers Larfeuil/Bonnefond/tarnac

Les pins y sont comme sur la photo, voir mieux. Et tu trouveras également de beaux hêtres tout broutés ;)


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#31 Swarel

Swarel
  • Membres
  • 319 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Plateau de Millevaches
  • Zone USDA :7b
  • Pays :France
  • Département :19

Posté 29 janvier 2020 - 13:45

boots... Un très grand merci pour l'info, je suis vraiment pas loin mais je ne suis pas encore allé dans ce coin-là... ;-)

Encore merci !!!  :newsm_15:



#32 lanig

lanig
  • Membres
  • 4 026 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 29 janvier 2020 - 14:05

Il n'y a pas plus humide qu'une tourbière  !! LOL

 

Ces propos montrent bien que leurs auteurs ont du mal à reconnaitre une tourbière, à la différencier d'un marais, d'une lande, d'une prairie inondable.

Ce n'est pas grave tant qu'on cultive des géraniums sur son balcon.

Mais quand on prélève on a une responsabilité qui implique une connaissance des milieux. Il faut étudier, apprendre, lire, bref une culture générale des écosystèmes est indispensable. Cela se construit avec le temps et demande des efforts.

Remarquez au passage que toutes les zones inondables ne sont pas sensibles.

 

Que des personnes prélèvent des arbres sans autorisation dans des milieux anthropisé, cela m'indiffère. C'est même un sport assez excitant.

Mais qu'ils s'attaquent par ignorance à des zones très sensibles , je dis NON.  Je m'étonne juste du silence dans ce fil sur ce point.

attachicon.gifsalamandre1.jpg

Je ne suis pas sûr que les deux Tchèques de la vidéo soient conscients de leurs agissements.

 

Perso,  je ne suis pas sûr que Bonsaiphile se rende compte que maintenir ouverte une tourbière en en enlevant les arbres puisse faire partie des mesures de protection de cette dite tourbière.


OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#33 Julien49

Julien49
  • Membres
  • 1 662 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Angers
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :49

Posté 29 janvier 2020 - 16:34

 

Je ne sais pas qui est parti a parler de tourbière mais le sujet c'est milieu très humide ...

 

 

Il n'y a pas plus humide qu'une tourbière  !! LOL

Cette remarque a t'elle juste pour objectif d'être désagréable, ou démontre t'elle ton manque de logique? besoin d'un petit cours?

-une tourbière est une zone humide

-une zone humide n'est pas (forcement) une tourbière.

donc on peut parler de zone humide sans que cela implique que ce soit une tourbière. "LOL"

 


Ces propos montrent bien que leurs auteurs ont du mal à reconnaitre une tourbière, à la différencier d'un marais, d'une lande, d'une prairie inondable.

Ce n'est pas grave tant qu'on cultive des géraniums sur son balcon.

ah bah en fait la première phrase de cette partie montre que tu connais d'autres types de zones humides, c'était donc juste pour être désagréable.

la deuxième phrase doit être là au cas ou tu n'ai pas été suffisamment désagréable avant, histoire d'assurer le coup...
 

après je suis d'accord pour dire qu'il faut respecter les zones humides qui sont souvent protégées, en particulier le classement "natura 2000"  mais pas que, ce sont souvent des sites privilégiés par bon nombre d'oiseaux et donc classé "zico".

 

mais je crois que maintenant Swarel va faire attention, et n'a pas besoin qu'on soit méprisant pour tenir compte de nos conseils. Le mépris n'est d'ailleurs généralement pas la meilleur des méthodes pour raisonner une personne.


 

Que des personnes prélèvent des arbres sans autorisation dans des milieux anthropisé, cela m'indiffère. C'est même un sport assez excitant.

Il est beau le protecteur de la nature, utilisateur de produits phyto interdits, et préleveur sans autorisation.



#34 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 640 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 29 janvier 2020 - 17:39

 

Perso,  je ne suis pas sûr que Bonsaiphile se rende compte que maintenir ouverte une tourbière en en enlevant les arbres puisse faire partie des mesures de protection de cette dite tourbière.

 

L'image habituelle d'une tourbière correspond à une végétation rase et la présence d'arbres y a été longtemps considérée négativement .

On les accusait de nuire à sa biodiversité et de l’assécher.

 

Une "forêt" sur tourbe abrite toute une foule d’espèces, dont certaines sont inféodées à ces seuls habitats. Exemple : le Pin des tourbières (Pinus rotundata) le bouleau (rabougris), parviennent à croître sur ce milieu. Une biodiversité discrète colonise alors l’écorce ou le bois mort, telles les nombreuses bryophytes , mais aussi les lichens ou les insectes.

Quel que soit son profil (lacustre, bombée, en pente...) une tourbière dont la fonctionnalité est intacte demeure un milieu hostile pour l’arbre. C’est en particulier le cas des tourbières bombées, ces véritables buttes constituées par l’accumulation de plusieurs mètres de tourbe.

La forte mortalité naturelle des arbres y est due à l’instabilité du substrat, l’enfouissement progressif des racines par les sphaignes, l’enfoncement de l’arbre sous son propre poids . Les peuplements sont donc souvent très clairs et retsent largement ouverts !

 

Les arbres font de l’ombre aux espèces herbacées et pompent de l’eau, mais jouent aussi un rôle primordial dans l’équilibre hygrométrique, en limitant l’évaporation due au soleil et au vent. Cette humidité semble avoir une forte importance pour les sphaignes, notamment à basse altitude et dans le contexte actuel de changement climatique.

 

Je possède des prairies très humides en plein parc naturel régional, héritées de mon grand-père qui ont été colonisées naturellement par quelques arbres. On y constate aujourd'hui la naissance d'une tourbière aux dires du CSA.

 

La situation est différente quand l'arrivée des arbres est due à l'homme. On serait alors tenté de corriger le déséquilibre . En fait, la meilleure posture est souvent de ne pas intervenir sur la végétation et se concentrer sur le rétablissement des fonctionnalités hydrologiques. Les tourbières sont fragiles et ont un fonctionnement complexe encore mal connu. Mais il semblerait qu'elles sont capables de cicatriser leurs blessures lorsque l’on fait preuve de patience.

 

En prélevant des arbres dans un tel milieu on ne contribue pas à sa maintenance. On le fragilise.



#35 Clem

Clem
  • Membres
  • 4 221 messages

Posté 30 janvier 2020 - 10:38

je suis un peu déçu que l'expert en biotope n'ait pas su repondre à ma question (je ne pense pas que ma remarque soit hors charte ce coup ci mon cher bonsaiphil :spb29:

 

 


 

@Clem : merci pour tes posts, et pour les dernières photos qui font bien envie... ça ressemble un peu à ce que j'ai ici (en plus sec toutefois), mais j'ai bien peur que les zones que j'ai repéré n'aient pas autant de potentiel que celle-ci, on dirait bien qu'il y a quelques très jolis arbres dans le lot ! ;)

salut, en fait, c'est l'ancien lit d'une rivière, on voit mieux sur la photo qui suit. Mais plus loin se trouve un matelas de tourbe, qui ne sèche que l'été. Au printemps et l'hiver, c'est gorgé d'eau.. Je n'ai pas essayé de prélever dans cette zone, donc je ne sais pas si le matelas de tourbe est epais, mais je sais qu'en dessous, c'est du caillou

 

 

pin sylvestre 2019 10 29 (24).jpg
 



#36 Swarel

Swarel
  • Membres
  • 319 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Plateau de Millevaches
  • Zone USDA :7b
  • Pays :France
  • Département :19

Posté 29 mai 2021 - 21:04

Presque un an et demi après, je prends 2 secondes pour faire un petit retour d'expérience sur ma question initiale, étant donné que j'ai maintenant 2 saisons de prélèvement derrière moi pour en parler.

Alors... le grand gagnant est... roulement de tambour... BOOOOOOOOOTS !!!!!! avec la réponse suivante :

 

Il font rarement de vieux os dans ces milieux là. Ils sont beaux car justement ils ont beaucoup de mal à pousser et sont régulièrement piétiné par des bovins.

Dans ce genre de tourbière on voit beaucoup d'arbres mort lorsqu'ils atteignent une certaine hauteur.

Je pense que temps qu'ils restent dans la couche superficiel tout va bien, puis lorsque leur age leur impose d'aller chercher plus loin dans le sol ils claquent. Donc je pense aussi que le racinaire doit être assez proche du tronc.

 

Bon, je sais que c'est pas du jeu, il connaissait déjà un peu les spots... ;)

 

Bref... Au final, ce que j'ai remarqué sur tout ceux que j'ai prélevé ce printemps et au printemps 2020 :

- enracinement superficiel, aucune racine pivot. C'est gorgé de flotte à 20cm de profondeur alors j'imagine que c'est l’asphyxie des racines obligatoire.

- assez peu de grosses racines traçantes, 2 ou 3 maxi. Coupées au prélèvement, pas de soucis notables par la suite.

- il semble y avoir suffisamment de racinaire fin proche du tronc pour assurer la reprise (mais j'en saurais plus au premier rempotage, là ils sont toujours dans leur motte d'origine). La plupart ont pu aller directement dans des pots relativement modestes au regard de leur taille.

 

J'ai quand même pu vérifier ce dernier point avec un arbre que je n'avais pas prévu de prélever mais qui c'était retrouvé récemment déraciné pour une raison inconnue. Plutôt que de le laisser à son triste sort avec les racines à l'air, je l'ai embarqué avec moi, il deviendra probablement mon "arbre cobaye" vu son peu de potentiel...

Un aperçu du racinaire à la mise en pot le jour du "prélèvement" :

20200312_150216.jpg
Le pépère en question est en pleine forme aujourd'hui et me fait de belles chandelles, je réfléchis à ce que je vais pouvoir expérimenter avec lui... (pliages, évidages, greffes,... :diab3: )

 

Sinon pour illustrer tout cela et confirmer les propos de boots, voilà ce que deviennent la plupart du temps les plus vieux sylvestres dans le type de milieu dont je parle :

20210426_101038.jpg

 

Le même de profil, on comprend mieux :

20210426_101050.jpg

 

Les plus chanceux s'en sortent parfois, en mode radeau :

20210426_113454.jpg

 

Voili, voilou... ;)



#37 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 8 250 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Cazes mondenard
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 30 mai 2021 - 19:48

Héhéhé !
Du coup t'as fait connaissance avec les superbes touffes d'herbe qu'on appelle "balais". Des fois ils arrivent jusqu'au dessus du genoux et les bottes passent à peine entre deux touffes. On a l'impression de lever les pieds au dessus des épaules pour pouvoir marcher xD!! C'est l'enfer...
Faut vraiment être courageux pour avoir la chance de voir une bécasse à l'arrêt de son chien ;)
"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : prélèvement, yamadori, pin, zone humide, tourbière

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)