Aller au contenu


Photo
- - - - -

Évolution d'un Hêtre du yamadori à la culture

Fagus sylvatica Hêtre Yamadori Culture

  • Veuillez vous connecter pour répondre
76 réponses à ce sujet

#61 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 252 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 19 janvier 2020 - 14:49

Bon je voulais reconnaître publiquement que je me suis planté avec cette branche qui part vers l'avant, après avoir vu l'arbre en vrai je la laisserais aussi... 

Quelles leçons en tirer ?

Les photos que nous montrons traduisent  mal  la complexité de nos arbres. Elles les aplatissent, les écrasent sans compter qu'avec des focales courtes elles courbent ce qui est droit

Depuis que je fréquente ce forum j'ai toujours été étonné de la promptitude que mettent certains à suggérer leurs opinions sur la base de photos.

Il ne faut pas demander aux photos ce qu'elles ne peuvent pas faire : traduire la réalité.

 

 

si c'était mon arbre, et de ce que j'en vois sur photo, je considèrerais cette face comme face avant.

Parce que c'est la silhouette du tronc y est la plus dynamique.

Mais cultiver un yamadori suppose la recherche d'un compromis.

Je crois que cet arbre pourra être intéressant sous bien plus qu'un seul angle de vue.



#62 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 802 messages

Posté 19 janvier 2020 - 16:14

 

Depuis que je fréquente ce forum j'ai toujours été étonné de la promptitude que mettent certains à suggérer leurs opinions sur la base de photos.

Il ne faut pas demander aux photos ce qu'elles ne peuvent pas faire : traduire la réalité.

 

Bien dit… ne disons plus rien.. on dira moins de bétises



#63 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 252 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 19 janvier 2020 - 16:49

Je pensais effectivement à toi en écrivant ces lignes. C'est fou , tu as deviné ! :-)



#64 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 802 messages

Posté 19 janvier 2020 - 17:10

bien dit, tu es brillant ^^   "le van gogh incompris" du forum  :spb95:



#65 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 865 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 20 janvier 2020 - 12:17

Il ne faut pas demander aux photos ce qu'elles ne peuvent pas faire : traduire la réalité.

 

C'est justement ce qu'elles font, et fort bien : « traduire » qui signifie dans ce cas passer d'un contexte (la réalité) à un autre domaine (la représentation plane). C'est comme la traduction d'un roman : la traduction n'est pas le roman.

À part ça, une remarque constructive ?


OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#66 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 802 messages

Posté 20 janvier 2020 - 18:16

c'est un grand narcissique, je pense, il se compare aux impressionnistes :PB219:



#67 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 252 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 04 mai 2020 - 13:15

Ce hêtre est en cours de débourrement. la grande majorité des bourgeons se sont exprimés, il en reste quelque uns.

C'est un moment magique pour les hêtres. Ses feuilles donnent l'impression d'une fragilité extrême.

Photos de ce matin

Les faces avant et arrière

IMG_2687.JPG IMG_2688.JPG

Les faces latérales

IMG_2689.JPG IMG_2690.JPG

 

Comme je suis content de ne pas avoir suivi votre conseil d'éliminer l'une ou l'autre charpentière !!

cf Julien 49 ici , PPDL ici(*), Gwinru ici,

(*) PPDL est revenu à la raison  :-)

 

Mes arbres sont pratiquement tous des yamadori. Il y a alors un arbitrage qui s'impose entre deux postures.

1/ Respecter dans la mesure du possible ce que l'arbre propose au départ

2/ Imposer une vision de ce qu'il devrait être aux yeux du bonsai-ka

 

Pour ma part j'aurais tendance à mettre le curseur plutôt du côté 1/.

C'est ma pente naturelle.

Si j'y arrive c'est alors l'indicateur d'un bon choix de prélèvement.



#68 A.N.T.O.N.I.N

A.N.T.O.N.I.N
  • Membres
  • 1 414 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Condom
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte (bah ouais j'ai la science inffuse)
  • Pays :France
  • Département :Gers (32)

Posté 05 mai 2020 - 07:47

Je me demande parfois si cette façon de procéder ne serait pas tout simplement un manque d'audace, voir tout simplement de courage, ne pas oser.

J'en parle parce qu'il m'arrive parfois d'avoir le même travers. Mais la difficulté de prendre une décision irréversible, de faire un choix, semble récurrente chez toi.

 

Très joli en feuille cet arbre.


Vous êtes priés de laisser l'état dans les wc où vous l'avez trouvé en entrant.

 

                                                                                                                     HFT


#69 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 802 messages

Posté 05 mai 2020 - 09:49


1/ Respecter dans la mesure du possible ce que l'arbre propose au départ

2/ Imposer une vision de ce qu'il devrait être aux yeux du bonsai-ka

 

Pour ma part j'aurais tendance à mettre le curseur plutôt du côté 1/.

C'est ma pente naturelle.

Si j'y arrive c'est alors l'indicateur d'un bon choix de prélèvement.

C'est le principe d'action de pas mal d'instructeurs ou Maitres Japonais : mettre en valeur ce qui rend le yamad' unique



#70 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 252 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 05 mai 2020 - 10:12

Je me demande parfois si cette façon de procéder ne serait pas tout simplement un manque d'audace, voir tout simplement de courage, ne pas oser.

J'en parle parce qu'il m'arrive parfois d'avoir le même travers. Mais la difficulté de prendre une décision irréversible, de faire un choix, semble récurrente chez toi.

 

Je te remercie Antonin d'élever le débat à une question de fond.

C'est assez rare et mérite d'être relevé.

Généralement ce genre de questions ou remarques est rapidement taxé de hors-sujet pour être très vite évincé. Sans doute parce qu'elles mobilisent beaucoup plus que des compétences techniques ou des savoirs en biologie.

 

Couper-tailler-éliminer est une action irréversible : lorsqu'il s'agit de parties fondamentalement constitutives de l'arbre ça fait peur. Ça fait peur à tout le monde.

Ma manière de la surmonter c'est de laisser jouer le temps.

Or, justement dans un forum cette maturation est contrecarrée par la pression des membres et des "virtus". Avec les outils de traitement d'image il est bien plus simple de couper-tailler-éliminer que de construire. Pour construire, il faut dessiner.

4 "virtus" sur 5 suppriment.

Est-il alors surprenant de voir beaucoup plus de suggestions d'actions irréversibles que constructives ?

 

Ce déferlement de supprimer-etêter-ébrancher peut être utile si j'ai préalablement fait une partie du chemin qui y conduit. Mais pour un arbre avec lequel je ne vis que depuis peu de temps (comme ce hêtre) il ne m'est pas de grande utilité.

Je dirais même que je suis d'autant plus méfiant que les conseils sont consensuels.

 

Les suggestions majoritaires conduisent souvent à des arbres conventionnels.

 

Ce qui peut ressembler à un manque d'audace est en fait une posture tempérée par la pratique des forums de longue date.

Je refuse d'accepter l'opinion majoritaire sans exercer mon esprit critique sachant que je suis mieux placé que quiconque pour juger d'une action puisque je suis devant l'arbre.

Estimant que le consensus mène à la banalité il me faut du temps pour me débarrasser de cette doxa. Là où beaucoup se sentent réconforté en observant qu'ils collent à la vision majoritaire, je me bats pour m'en défaire et, effectivement, pour moi les décisions sont donc plus difficiles à prendre. De loin ça ressemble à de l'hésitation.



#71 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 802 messages

Posté 05 mai 2020 - 10:54

 


 

Les suggestions majoritaires conduisent souvent à des arbres conventionnels.

 

 

Je refuse d'accepter l'opinion majoritaire sans exercer mon esprit critique sachant que je suis mieux placé que quiconque pour juger d'une action puisque je suis devant l'arbre.

 

ce qui compte c'est que ton arbre te plaise et dans le cas présent, je pense que tu as eu raison de garder ces branches opposées. Je suppose qu'un Maitre Japonais aurait egalement fait le choix de garder ces branches car ils aiment bien, en général, respecter l'esprit des arbres.

Entièrement d'accord avec ta phrase "Les suggestions majoritaires conduisent souvent à des arbres conventionnels".  Mais ton arbre, très beau, ne fait pas non plus partie des arbres "non conventionnels" malgré la présence de ces 2 branches au même niveau. Pour moi, c'est un arbre de style "moyogi" ou "droit informel" classique, et ça n'enlève rien à sa beauté :spb105:
 



#72 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 252 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 25 août 2020 - 15:06

Comparaison  du feuillage au mois de mai (à gauche) au débourrement avec celui de ce jour (à droite).

IMG_2687.JPG IMG_3162.JPG

 

Je n'ai pas pincé les nouvelles pousses au débourrement. J'ai tout laissé jusqu'à début juin où j'ai procédé à une petite taille en vert des feuilles matures dans le but de laisser entrer un peu plus de lumière.

IMG_2935.JPG

 

Il  a fait une seconde pousse plutôt timide, juste pour montrer que tout va bien. C'est tant mieux, car les secondes pousses des hêtres sont souvent inexploitables. Il semble que c'est un hêtre qui pousse lentement mais surement.

On peut donc dire qu'à part arroser, fertiliser et contempler je n'ai pas eu à faire grand-chose

 

PS : j'oubliais. Cette année la prolifération des pucerons laineux était spectaculaire. À défaut de systémique (néonicotinoïdes) j'ai du spritzer au pyrèthre souvent. Trop souvent, car le produit contient aussi des huiles et les feuilles n'aiment pas ça du tout.



#73 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 6 136 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Plaisir
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :Yvelines

Posté 25 août 2020 - 17:19

Tu pourrais essayer la technique du broutage de mouton (ou peu importe comment les gens l'appellent) ?


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#74 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 252 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 26 août 2020 - 07:17

Je connais bien cette vidéo et la technique de broutage qu'elle expose.

Par ta remarque je me rends compte qu'elle peut être mal comprise.

En effet cette méthode ne doit s'appliquer qu'à des arbres qui en sont au stade d'une recherche de ramification fine.

Que ceux qui débutent dans la culture du hêtre fassent bien attention à ce point.

 

Cinq ans après son prélèvement la culture de cet arbre n'en est pas encore là.

 

Soit dit en passant, j'ai plutôt tendance à avoir recours à une technique alternative qui consiste à couper, immédiatement au débourrement, la tige qui supporte le bouquet de feuilles que le bourgeon a exprimé. J'en laisse la moitié ou les deux tiers en fonction de la position  de la pousse dans l'arbre, de la vigueur de la branche ou de l'importance du bourgeonnement arrière visé.

Je l'appelle la technique du chevreuil.

 

Cet arbre doit encore faire du bois sur une ou deux charpentières dans le bas. Ses racines doivent encore se développer par endroit. L'arbre est encore à la recherche d'un équilibre.

Pour l'instant je taille donc les bourgeons terminaux ou trop puissants en hiver lui laissant ainsi la possibilité de stocker beaucoup de réserves à l'automne précédent.



#75 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 6 136 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Plaisir
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :Yvelines

Posté 26 août 2020 - 08:07

Soit dit en passant, j'ai plutôt tendance à avoir recours à une technique alternative qui consiste à couper, immédiatement au débourrement, la tige qui supporte le bouquet de feuilles que le bourgeon a exprimé. J'en laisse la moitié ou les deux tiers en fonction de la position  de la pousse dans l'arbre, de la vigueur de la branche ou de l'importance du bourgeonnement arrière visé.

Je l'appelle la technique du chevreuil.

 

... aussi appelé "pincement" ;-) 

Il me semblait que le pincement (ou "technique du chevreuil") était à reserver au arbres qui en sont au stade d'une recherche de ramification fine ?


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#76 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 252 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 27 août 2020 - 09:52

Je n'ai sans doute pas été assez clair dans ma comparaison de la technique du broutage de mouton avec celui du chevreuil qui ont exactement les mêmes objectifs

Pour résumer voici la liste succincte les techniques de taille du hêtre dans l'ordre chronologique de la saison et telle que je la pratique.

 

Broutage du chevreuil

Immédiatement après le débourrement et l'expression des jeunes feuilles

Indifféremment , taille (ciseaux) – ou pincement (à la main) – des dernières feuilles de la hampe

Objectifs : bourgeonnement arrière et ramification fine

 

Broutage du mouton

2 à 3 semaines après le débourrement sur les feuilles encore tendre

Arrachage de 80% de chaque feuille en conservant le pédoncule avec 20% de feuilles correspondante. Travail généralement systématique sur tout l'arbre

Objectifs : bourgeonnement arrière et ramification fine

 

Taille de fin de printemps

Sur des parties tout juste mature

Suppression des branches mal orientées ou réduction des hampes en surnombre

Objectifs : éclaircissement pour laisser entrer la lumière

 

Taille des secondes pousses

À partir du début d'été

Réduction ou élimination des pousses souvent inintéressantes

Objectifs : esthétique et gestion de l'énergie de l'arbre

 

Taille structurale ou hivernale

Février

Suppression des branches mal placées, des plus gros bourgeons, souvent terminaux,

Objectifs : mise en forme de l'arbre

 

Faut-il préciser que l'arbre ne subit pas l'intégralité de ces interventions dans une saison.



#77 Zhi67

Zhi67
  • Membres
  • 96 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Reichstett 67116
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Alsace,Bas-rhin

Posté 28 août 2020 - 08:06

Magnifique ce hêtre...Belle réussite!


" A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes..."




Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : Fagus sylvatica, Hêtre, Yamadori, Culture

1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)