Aller au contenu


Photo
- - - - -

Retour sur 8 ans de culture en pleine terre (carpinus betulus)

A partir de plant de 2/3 ans

  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 PierreG

PierreG
  • Membres
  • 860 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marseille
  • Zone USDA :9a
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 29 septembre 2019 - 22:25

Hello

 

Je profite d'avoir sorti de pleine terre une dizaine de charmes pour faire un petit reportage dessus et partager avec vous. Peut être que certains se tâtent à faire de la culture en pleine terre et s'interrogent ou hésitent.

 

Je suis parti d'un petit bout de terrain, que j'ai amendé avec un peu de pouzzolane...une goutte d'eau dans un ocean quoi...A l'époque, j'avais pas moyen de remplir des remorques de pouzzolanes...depuis ça se trouve plus facilement (400 kg -> 70€).

 

En 2011

IMG_0955.JPG

J'ai lu à gauche et à droite qu'il était bien de mettre des tuiles sous les arbres pour favoriser la formation d'un nebari bien plat.

IMG_0961.JPG

J'ai arrêté au bout de 2/3 ans...en fait, de mon point de vue, ça ne sert pas à grand chose dès lors qu'on intervient tous les ans sur le racinaire de manière radicale.

IMG_0965.JPG

J'avais également couvert le sol d'ecorce de pin composté à cette époque. Avec le recul, c'est une mauvaise idée...ça se mélange à la terre, et ça vient déranger la ramification racinaire du fait de la grosse section des écorces....Je conseille de "pailler" avec de la pouzzolane....ça coute pas cher, et ça aère le sol au fur et à mesure des "déterrages".

 

On passe directement en 2018, je n'ai malheureusement pas documenté le travail que je faisais chaque année. J'intervenais maximum 3 fois dans l'année. Les arbres étaient en effet plantés dans un bout de jardin en Normandie chez mes parents. Étant à plus de 800 km du coin, mes interventions étaient plutôt limitées.

Dans les premières années, je travaillais les racines de tout ce beau monde tous les ans, avec au début une taille en clip and grow pour donner du mouvement au tronc (pas de travail de ramification au niveau des branches).

Puis en fonction de la vigueur des arbres, j'ai espacé le travail à 2/3 ans au niveau du racinaire tout en continuant le clip and grow (mars-avril). L'année dernière et cette année, c'était à nouveau tous les ans pour le racinaire (trop de vigueur). De fait, j'ai décidé de les passer en pot pour commencer à les freiner et affiner le travail du racinaire et commencer le travail de structure des branches primaires.

 

Début 2019

IMG_0113.jpg

IMG_0114.jpg

IMG_0116.jpg

IMG_0117.jpg

IMG_0118.jpg

IMG_0119.jpg

IMG_0120.jpg

IMG_0122.jpg

IMG_0123.jpg

IMG_0124.jpg

IMG_0126.jpg

IMG_0128.jpg

 

A ce stade, je trouve que le travail de la structure est assez difficile...j'essaie pour chaque arbre de le planter dans sa position "définitive" en fonction de l'évolution du nébari, et j'oriente le tronc là ou je veux favoriser le développement du feuillage (pas possible de tourner l'arbre pendant 1 an ou plus). Puis j'interviens sur la structure de chaque arbre en essayant de suivre la direction de chaque arbre afin de ne pas rentrer dans une structure trop stéréotypée. Toutefois, ce n'est pas évident dans la mesure ou on est à genou, qu'on a du mal à voir la direction de l'arbre, et qu'en plus, le nebari est enfoncé 10 cm sous la terre....

Sur les 16 arbres que j'ai travaillé, j'en ai 8 qui me semblent vraiment intéressant que ce soit sur le développement du nebari que sur la structure....mais ça fait quand même 50% d'arbres qui sont "ratés". D'où l'intérêt de travailler sur des séries assez importantes.

 

Un détail des racinaires obtenus.

IMG_1410.jpg

IMG_1411.jpg

IMG_1414.jpg

IMG_1415.jpg

IMG_1418.jpg

IMG_1420.jpg

IMG_1421.jpg

IMG_1424.jpg

IMG_1425.jpg

IMG_1426.jpg

IMG_1427.jpg

IMG_1428.jpg

IMG_1412.jpg

IMG_1417.jpg

IMG_1431.jpg

IMG_1432.jpg

IMG_1434.jpg

 

Ce ne sont pas spécialement les plus réussis que j'ai pris en photos, y en a des mieux et des moins bien ^^.

 

J'ai régulièrement été surpris par la finesse du développement du racinaire en pleine terre sur les charmes. Je trouve qu'on peut arriver à de beaux résultats en pleine terre.

 

En ce qui concerne le travail du racinaire, j'ai chercher à travailler les racines le plus tôt possible.

En coupant les pivots.

En cherchant à rapprocher les dépars de radicelles le plus possible vers le tronc.

En ne gardant que les racines utiles au projet.

En prenant soin de replanter chaque arbre avec les racines bien étalées autour du tronc (petite astuce, faire un dôme de terre bien compact qu'on met sous le tronc pour forcer les racines à venir se développer sur les pourtours du dôme).



#2 MBdeMaibelle

MBdeMaibelle
  • Animateurs
  • 4 466 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :Animateur des ateliers ABC
  • Pays :BELGIQUE
  • Département :Nord et Est

Posté 29 septembre 2019 - 23:54

Bonsoir,

Bravo, c'est sympa et généreux de présenter ses expériences.

Je m'interroge...

J'ai l'impression, à voir les systèmes racinaires, que tu as fais en même temps des tailles sur le racinaire et sur les parties aériennes?


QUELQUES ARBRES A CEDER SUR: http://assesse-bonsa...es-a-ceder-2016


#3 PierreG

PierreG
  • Membres
  • 860 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marseille
  • Zone USDA :9a
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 30 septembre 2019 - 08:12

Ben de rien :-) J'espère aussi que ça va donner des idées aux débutants. Je trouve que la démarche de partir de petits plants est assez enrichissante.

 

L'année dernière et en 2017 (donc 2017 / 2018), j'étais intervenu en mars pour une taille de structure et en aout pour faire une taille d’éclaircissement. La taille effectuée en aout est plutôt une taille opportuniste dans la mesure où c'est à ce moment que je vais en vacances pour un we chez mes parents.

 

Cette année, je suis intervenu plus qu'à l'accoutumée :

 

Je suis intervenu 2 fois :

-une fois en mars, où j'ai fait une taille de structure des arbres et effectivement une taille du racinaire forte.

-en septembre où j'ai rabattu les tiges, et j'ai également refais un travail du racinaire pour mettre les arbres en pot. J'ai agi sous la contrainte car l'année prochaine, je ne pourrais pas intervenir en mars (on attends un bb) et ils ont pris beaucoup de vigueur cette année. Du coup, j'ai fait le choix de tous les sortir de terre pour les mettre en pot de culture pour les freiner au maximum afin qu'ils ne prennent pas trop de vigueur en attendant le prochain travail sur les racines (qui sera peut être mars / avril 2021).




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)