Aller au contenu


Photo

Mes cotonéasters me rendent fou

cotoneaster maladie

  • Veuillez vous connecter pour répondre
56 réponses à ce sujet

#1 fandango13

fandango13

    Seul et unique élève de Maitre Tamagotchi

  • Membres
  • 1 093 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Venelles
  • Zone USDA :0
  • Formation :W.O.W. N42 "Steppes ardentes"
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 04 juillet 2019 - 13:33

Je perds tous mes cotos (et uniquement mes cotos, même mon jeune charme se porte bien malgré le climat du coin). Qu'ils soient issus de pépinière et encore dans leur terreau d'origine, ou rempotés dans du drainant, qu'il s'agisse de tout petits exemplaires ou d'un gros pré bonsai de 45 cm, horizontalis, microphyllus ou autres de variétés indeterminées, et même les boutures bien racinées, tous dépérissent brusquement. Un jour ils pètent la forme, ils sont en fleurs, ils commencent à faire des fruits, ils font de grandes pousses, et 2 ou 3 jours plus tard ils sont cuits.

Ça commence comme ça (photo des 2 premiers stades)
IMG_20190430_181158_1556922840602_1562242310127.jpg
Entourée en rouge une feuille qui commence à peine à brunir à son extrémité. En quelques heures elle en sera au stade des autres feuilles atteintes qu'on voit sur la photo.

Ensuite ça part carrément en quenouille.
P1010628_1562242045507.jpg
Les feuilles brunissent entièrement et deviennent molles, puis elles se recroquevillent, et puis ce sont les rameaux qui ramollissent, avec les feuilles encore vertes qui pendouillent, comme ici :
P1010625_1562242114232.jpg

Ça le fait pour les sujets en plein soleil, ça le fait pour les sujets à l'ombre, ça le fait pour les sujets arrosés et fertilisés copieusement, ça le fait pour ceux que j'arrose avec parcimonie. Ça le fait pour ceux que je traite et ceux sur lesquels je n'interviens pas. J'ai supplémenté en Fe+Mgo, aucun progrès, j'ai vaporisé, aucun effet.
Du temps où c'était autorisé j'ai traité à l'aliette, rien à foutre, au Daconil, nada, j'ai pulvérisé du Rose Clear Ultra (Triticonazole) sans le moindre effet.
J'ai arrosé une fois par mois à l'Osiryl, j'ai ensemencé avec trichoderma.
J'ai systématiquement désinfecté mes outils à la javel avant chaque utilisation, comme toujours.
J'ai prié.
Aucune amélioration.

Alors si quelqu'un a un indice, une idée, une incantation efficace, je prends et je vous en remercie par avance.

#2 Ben34

Ben34
  • Membres
  • 1 867 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :34

Posté 04 juillet 2019 - 14:53

Ça ressemble au feu bactérien et les Cotonéasters y sont super sensibles , de plus la propagation est très vive , ils sont donc tous contaminés , et pour finir il n'y a pas de traitement réellement efficace , les arbres sont condamnés dans la plupart des cas . Attention aux autres rosacées .

 

Eau de javel diluée en pulvérisations pour calmer la bactérie , ensuite tu me files ton adresse en MP et je t'envoie 1 litre de purin concentré maison .

 

Tu régleras ton pH entre 5.5 et 6 , ton EC devra être d'au moins 1.4/1.6 , en pulvérisations et en arrosages , et tu placeras tes Cotonéasters dans la zone la "plus fraîche " de ton jardin pour ralentir la propagation , faudra couper ce qui est déjà touché en prenant une marge de sécurité ( coupe plus basse que le problème ciblé ) . Voilà dit moi si ça te branche en MP pour que je prépare le colis , à moins que quelqu'un est une autre solution .



#3 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 421 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 04 juillet 2019 - 14:54

Etonnant, vraiment étonnant

Une phrase a retenu mon attention :

"Du temps où c'était autorisé j'ai traité à l'aliette,..."

Tu parles au passé. Ce qui voudrait dire que ce n'est pas la première année que les symptômes apparaissent. Ce qui voudrait dire que l'arbre s'en sort plus ou moins d'une saison à l'autre. Autrement dit, toutes les feuilles ne disparaissent pas. Pourrais-tu confirmer ce point ?

A te lire tu as vraiment fais tout ce qu'il fallait... et plus encore.

On pourrait suggérer qu'il s'agisse d'une bestiole difficile à déceler, genre cicadelle. mais je suis sûr que tu as envisagé cela.

 

Ton message est vraiment inquiétant. Je possède deux cotonéasters et s'il y a une espèce que je considérais comme très robuste (mis à par Cornus mas qui est le champion) c'est bien celle-là.

 

J'ai passé quelques temps à réfléchir à ta situation. Mais je suis plutôt sec. Dans un cas aussi désespéré une alternative que tu n'as pas essayé c'est de mettre un specimen atteint  en pleine terre. Je trouve que la pleine terre est souvent un bon hôpital. L'arbre prend de la vigueur, le substrat est brassé par les vers de terre et l'arbre devient plus apte à se défendre.

Désolé, je ne trouve pas mieux.



#4 fandango13

fandango13

    Seul et unique élève de Maitre Tamagotchi

  • Membres
  • 1 093 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Venelles
  • Zone USDA :0
  • Formation :W.O.W. N42 "Steppes ardentes"
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 04 juillet 2019 - 15:15

Si ça peut aider au diagnostic, je signale que j'ai des cotos franchetti qui envahissent ma pelouse, en provenance de la haie d'un voisin, et aucun d'entre eux n'est malade, ce qui est un comble. Idem pour les pyracanthas que je n'arrive pas à éradiquer et qui poussent par dizaines. Ils sont en pleine forme. Si c'était le feu bactérien, pourquoi seuls les arbres en pot seraient atteints ?

#5 Le Sabi

Le Sabi
  • Rédacteurs
  • 2 949 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Le Wabi et le Sabi / bonsaï club toulousain
  • Pays :France
  • Département :31

Posté 04 juillet 2019 - 15:24

Bonjour, 

Il me semble que j'ai eu ce problème sur quelques cotonéaster il y a deux ou trois ans (mais je n'ai pas eu de flétrissement de rameau comme sur ta dernière photo).

Les arbres poussaient vigoureusement jusqu'au début de l'été puis leurs feuilles devenaient noires et tombaient.

Cela m'est arrivé sur deux arbres dans des sols peu drainants mais après avoir perdu toutes leurs feuilles, ils ont émis de nouvelles feuilles en septembre.

Je ne peux pas expliquer ce phénomène mais j'ai pensé à une erreur de culture de ma part car ces arbres restaient très humides et la circulation de l'air était mauvaise autour d'eux.

Depuis, je ne les abrite pas du vent, j'arrose un peu moins et je ne mouille pas autant leur feuillage qu'avant et pour le moment, croisons les doigts, ils vont bien.

 

Bonne culture 

Salutations


"Contemplez la nature et laissez-la vous guider!"

https://www.facebook...clubtoulousain/

https://youtu.be/yuviDkV8IVY

#6 Ben34

Ben34
  • Membres
  • 1 867 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :34

Posté 04 juillet 2019 - 15:26

"pourquoi seuls les arbres en pot seraient atteints ? "

 

Peut être que les arbres en pleine terre ont accès à des éléments qui leurs permettent d'êtres résistants . 



#7 fandango13

fandango13

    Seul et unique élève de Maitre Tamagotchi

  • Membres
  • 1 093 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Venelles
  • Zone USDA :0
  • Formation :W.O.W. N42 "Steppes ardentes"
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 04 juillet 2019 - 15:58

Voici une photo de mon gros coto datant d'il y a 5 jours

P1010603_1561915184553.jpg

Il avait l'air en forme, vous ne trouvez pas ? Enfin, le feuillage, avait l'air sain.
Depuis 3 jours ça part en sucette.

P1010631_1562251574077.jpg
P1010632_1562252106270.jpg

Il est dans un endroit bien aéré, voire même venteux, isolé du sol, et je ne l'arrose qu'une fois par jpur.
80% pumice, 20% fibre de coco + écorces compostées et charbon de bois.

#8 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 421 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 04 juillet 2019 - 16:44


Peut être que les arbres en pleine terre ont accès à des éléments qui leurs permettent d'êtres résistants . 

Donc ma proposition n'était peut être pas complétement idiote. Seulement voilà. Si tu les mets maintenant, il va falloir du temps pour qu'ils commencent à en profiter.

C'est vraiment à s'arracher les cheveux.

 

Ça ressemble au feu bactérien et les Cotonéasters y sont super sensibles ,.

Je n'ai jamais eu cette horreur de bactérie. Mais je viens de lire quelques passages sur ce mal et cela ne semble pas contradictoire avec les symptomes . Arrrgh !

 

J'ai prié.
Aucune amélioration.

Tiens, je ne te voyais pas du tout comme une grenouille de bénitier.

Il faut absolument arrêter ça, les arbres n'aiment pas du tout. Il croient que tu te fout de leur tronche :newsm_8:



#9 Lee'Ow

Lee'Ow
  • Membres
  • 1 462 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :dans l'poitou
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Bonsai club Deux-Sèvres / A&G sud -ouest / FFB formation
  • Pays :France
  • Département :79

Posté 04 juillet 2019 - 16:48

le vent sec ne pourrai pas en etre la cause ? chez moi quelques palmatum et cognassier, meme plein ombre brule du au sec et vent sec ... malgré arrosage 2 x par jour copieusement ... 


BonsaÏka ou pas, il faut trouver sa voie !

:-)

#10 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 421 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 04 juillet 2019 - 17:03

Que les palmatum dessechent leurs bouts de feuilles , c'est normal.

Mais ici , cela ne ressemble pas vraiment à un dessèchement, hélas.


A la recherche de points communs....

Il faut peut être aussi voir du coté du substrat....

Les arbres atteints ont-ils été rempotés au printemps dernier ?

Bon, tu y as surement déjà pensé.



#11 corto35

corto35
  • Membres
  • 2 960 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Saint Malo
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Brocéliande Bonsai Club
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 04 juillet 2019 - 17:37

tu fertilises comment chimique ou orga? tu mets de l'écorce de manière systématique ? elle peut jouer le rôle d'éponge et une fois trop chargée elle peut relarguer au lieu d'absorber.ceci est juste une hypothèse.bon courage.@+



#12 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 421 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 04 juillet 2019 - 18:19

Quand un patient est malade un médecin peut l'envoyer vers un laboratoire d'analyse pour rechercher l'agent pathogène.

Je profite de ce fil pour poser la question des instances susceptibles de procéder à des analyses phytosanitaires.

Il n'y a pas de secsoc pour les plantes et on peut donc imaginer qu'une personne soit prête à ouvrir son porte monnaie pour de telles analyses.

On le fait bien pour les chats et les chiens....

 

Où pourrait-elle s'adresser ? Que doit-on chercher dans l'annuaire ?

 

Dans un cas comme celui-ci je serais moins angoissé si un labo me disait "c'est un feu bactérien" respectivement "ce n'est pas un feu bactérien" Rien n'est plus anxiogène que le doute.

Ou encore :

Les viticulteurs, les arboriculteurs, les agriculteurs où vont-ils quand ils sont face à une attaque très sérieuse qu'ils n'arrivent pas à diagnostiquer ?



#13 fandango13

fandango13

    Seul et unique élève de Maitre Tamagotchi

  • Membres
  • 1 093 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Venelles
  • Zone USDA :0
  • Formation :W.O.W. N42 "Steppes ardentes"
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 04 juillet 2019 - 19:24

Alors je fertilise en minéral, même chose mêmes doses pour tous mes arbres, je me débrouille pour être vers 2 d'EC sauf depuis une dizaine de jours où j'ai diminué la dose et où en plus j'arrose une fois sur deux à l'eau claire cause températures élevées. De temps en temps je vérifie en sortie de pot que l'EC du percolat est dans les clous. Mais je vais arrêter l'engrais, parce que mon relevé d'aujourd'hui me donne 2 en sortie ce qui me semble très élevé étant donné que c'était la deuxième fois de suite que j'arrosais à l'eau claire. J'ai donc peut-petre dérapé je ne sais pas comment. La piste écorce de pin ou relargage du charbon de bois est à étudier.

Sinon je suis passé montrer les photos à la pépinière et le gars me dit que ça ressemble pas à un feu bactérien, celui-ci partant en général du pétiole le long de la nervure centrale sur cette espèce. Comme ça :Grangeneuve cotoneaster dammeri 2.jpg
*https://www.fr.ch/gr...u-feu-bacterien

Il ne voit pas ce que ça peut être, je dois envoyer les photos pour qu'il prenne d'autres avis.

#14 corto35

corto35
  • Membres
  • 2 960 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Saint Malo
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Brocéliande Bonsai Club
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 04 juillet 2019 - 19:29

Il existe des techniciens spécialisés pour les agri par ex ds les assos ou groupement d'asso bio.ils doit y en avoir aussi dans les coopératives.



#15 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 6 556 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 04 juillet 2019 - 19:51

 

Où pourrait-elle s'adresser ? Que doit-on chercher dans l'annuaire ?

La FREDON PACA pourrait faire ce genre d'analyse, mais à quel prix, aucunes idées..

 

Cela dit le feu bactérien a plutôt tendance a s'attaquer au pointes et aux jeunes bourgeons; Et pas la pointe de feuilles relativement ancienne.

Je pencherai plutôt pour une brulure de mon coté. Chaleur de l'air et/ou chaleur du substrat. Ou une brulure chimique à base d'engrais, trop dosé ou relargué brusquement par le substrat..


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#16 fandango13

fandango13

    Seul et unique élève de Maitre Tamagotchi

  • Membres
  • 1 093 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Venelles
  • Zone USDA :0
  • Formation :W.O.W. N42 "Steppes ardentes"
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 04 juillet 2019 - 19:57

Et seuls les cotos souffriraient de mes largesses minérales ? Ce serait plus délicat que les ormes du Japon et les palmatum par exemple ? C'est tout-à-fait possible mais ce serait bon à savoir pour éviter le massacre.

La brûlure de racines c'est une possibilité aussi, en plein soleil j'ai mesuré 42° à la sonde à viande au cur du substrat de mon pin mugo (mesure précise vu qu'il est encore dans son terreau d'origine, idéal pour la sonde), et c'était en fin de matinée. Mais voilà, parmi mes cotos atteints la plupart étaient à l'ombre, même pas mi-ombre. Et le hénomène à débuté bien avant les fortes chaleurs sur certains.

#17 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 6 556 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 04 juillet 2019 - 20:47

Non effectivement ce serait étrange. je trouve dans certain tableau le max sur coto à 1700 micro, contre 800 pour un acer...

Mais bon les sources des fois...


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#18 fandango13

fandango13

    Seul et unique élève de Maitre Tamagotchi

  • Membres
  • 1 093 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Venelles
  • Zone USDA :0
  • Formation :W.O.W. N42 "Steppes ardentes"
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 04 juillet 2019 - 20:49

Moi je pense que j'ai fait un truc pas bien, en tout cas, je crois pas que ce soit la faute à pas de chance.
Et donc Ben je préfère ne pas envisager la piste du feu bactérien pour l'instant, ce serait trop craignos :( Il paraît que dans pas mal de pays ils soignent ça à la streptomycine* (un antibiotique contre la peste, entre autres lol). Sauf que c'est interdit en France et je me vois pas raconter à ma toubib que j'ai la peste pour obtenir une ordonnance. Quoique...

*Ils conseillent de tremper les mottes racinaire des rosacées dans une solution de streptomocyne ici http://bonsai-shohin...moment-octobre/

#19 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 421 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 04 juillet 2019 - 22:28

La FREDON PACA pourrait faire ce genre d'analyse, mais à quel prix, aucunes idées..

 

Fredon, Frodon sont-ce des hobbits ? Serions nous en plein dans la saga du Seigneur des anneaux ?

 

J'ai donc essayé d'en savoir plus . Pour que la piste proposée par Boots fasse sens il faut détailler.

Règle première : expliciter les acronymes

FREDON: Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles

 

Il y aurait une fédération par région d'après ce que j'ai cru comprendre. 

On se doute bien qu'on irait pas envoyer nos échantillons de feuille, de tige en Avignon !! PACA, non mais !

Ces gens seraient aux service des professionnels ET des particuliers. Excellent !

Pour l'Alsace :

FREDON Alsace
12 rue Gallieni, 67600 Sélestat
Tél. : 03 88 82 18 07  - Fax : 03 88 82 18 65



#20 fandango13

fandango13

    Seul et unique élève de Maitre Tamagotchi

  • Membres
  • 1 093 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Venelles
  • Zone USDA :0
  • Formation :W.O.W. N42 "Steppes ardentes"
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 04 juillet 2019 - 23:10

Et sinon grâce à la recherche d'images j'ai trouvé le produit à base de streptomycine que les professionnels du bonsai japonais utilisent pour prévenir/traiter le feu bactérien et les maladies racinaires des rosacées :
12074.jpg
https://www.sc-engei...etail/1513.html
Avec ça je suis bien avancé...


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)