Aller au contenu


Photo
- - - - -

L'arbre virtuel : comment et par qui

dessin virtu image numérique

  • Veuillez vous connecter pour répondre
22 réponses à ce sujet

#21 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 6 713 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 18 mai 2019 - 07:26

La nuance est subtil ^^ Mais je trouve qu'on se rejoint quelque par puisque entre apprendre et connaitre je trouve qu'il y a un poil de "comprendre".

Et puis c'est vrai, même dans les matières scientifiques les plus fondamentales, on ne va pas bien loin sans certaines bases solides et connues; U=Ri, S=Pi R2,  A2+B2 =C2 etc etc


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#22 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 517 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 18 mai 2019 - 08:21

Lanig "...mais connaître par cœur est le moyen de libérer son esprit..."

 

Je suis navré d'avoir utilisé ici et ici, l'expression "apprendre par cœur" un arbre. Elle focalise les commentaires alors que ce n'est qu'un parallèle, faute de mieux, avec le texte.

 

Dessiner d'après nature oblige à regarder.

Regarder c'est être actif et concentré, c'est mémoriser, comprendre et interpréter. A mon sens cela va au-delà de la simple émotion qu'on peut ressentir quand on ne fait que voir. Trop de bonsai-ka confondent "voir" et "regarder".

 

Comme tout le monde, j'utilise la photo. Mais un cliché ne me permet pas de mémoriser un arbre parce qu'au moment de la prise de vue, je lui suis extérieur, je suis concentré sur le cadrage, la lumière, l'angle, la composition, la profondeur de champ etc...

Le traitement numérique de l'image quant à lui vous propose une situation de départ toute cuite. C'est pratique pour imaginer des transformations simples : suppression de branches, rotation ou pliage, variations de volumes, modification du fond d'image.(1)

Que ce soit pour la prise de vue ou le traitement de la photo le bonsai-ka est bien actif mais son activité est centrée sur la maîtrise des outils techniques, pas sur l'arbre.

La photo et son traitement ne sont que des béquilles , mais des béquilles qui me sont chères.

 

(1) Encore faut-il avoir recours aux bon outils. "Paint" est trop primitif (pas de calques, pas de bon tampon duplicateur, pas de plume ou tracé...) . Photoshop ou The Gimp offrent les bonnes fonctionnalités pour aborder les ajustements virtuels de nos arbres.



#23 Julien49

Julien49
  • Membres
  • 587 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Angers
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :49

Posté 18 mai 2019 - 13:08


Dessiner d'après nature oblige à regarder.

Regarder c'est être actif et concentré, c'est mémoriser, comprendre et interpréter. A mon sens cela va au-delà de la simple émotion qu'on peut ressentir quand on ne fait que voir. Trop de bonsai-ka confondent "voir" et "regarder".

pourtant une fois que tu as bien regardé ton arbre et que tu l'as dessiné, tu n'est pas bien avancé si tu n'a pas vu  ce qui s'en dégage : l'émotion, les qualités et les défauts, les courbes intéressantes, les vides..... regarder sans voir... ça ne sert à rien. ta phrase aurait alors tout autant de sens en inversant les mots voir et regarder:

"A mon sens voir va au-delà de la simple émotion qu'on peut ressentir quand on ne fait que regarder"

 

on peut jouer longtemps sur les mots sans faire avancer le débat.

 

tu aurais plus vite fait de sortir ce qui te démange depuis le début, de juste dire que tu es fier d'estimer aller plus loin que la plupart des bonsaïka dans la démarche d'observation de tes arbres. que tu utilises les logiciels photos avec le bon état d'esprit alors que les autres font la même chose en passant à coté de ce que pourrait leur révéler leurs arbres. bref, que tu es meilleur que tout le monde.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)