Aller au contenu


Photo
- - - - -

Le défi : plier par incision le tronc d'un Cornus mas

pliage cornouiller tire-fond Cornus mas téflon butyl scie

  • Veuillez vous connecter pour répondre
33 réponses à ce sujet

#21 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 216 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 03 avril 2020 - 09:59

 

Une idée : si, plutôt que d'accrocher ton cable au nouveau mât que tu as fixé, tu l'avais passé dans un anneau ou équivalent faisant office de poulie  sur ce nouveau mât, tu aurais pu le renvoyer du coté opposé et du coup avoir largement la place de remettre un tire-fond !

cornusMas_syst.jpg



#22 BPBO

BPBO
  • Membres
  • 59 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :8a
  • Pays :France
  • Département :75

Posté 03 avril 2020 - 12:55

Voilà ! Et si tu te débrouilles bien, cela doit pouvoir faire le café aussi. À heure fixe.


Enfin je pense que tu avais compris l'idée mais je te la remets là  :spb105: 

 

post-41267-0-26960300-1585904361 copie.jpg



#23 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 216 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 20 avril 2020 - 11:26

Un mois, jour pour jour après ce second pliage je voulais voir ce qui se passe sous le pansement vaseline + téflon + bande butyl.

Je remarquais en effet une petite bosse qui suivait le trait de scie, signe que ça travaillait en dessous.

Photos de ce matin

IMG_2502.JPG

Non seulement la soudure a bien avancé mais en plus trois bourgeons se sont réveillés sous la cicatrice.

IMG_2493.JPG IMG_2498.JPG

 

Ces bourgeons sont terriblement bien orientés et augurent une construction pleine de possibilités pour la cime de cette partie de l'arbre

 

Je laisse le pliage sans pansements en me contentant d'enduire de vaseline la partie concernée. Les haubans restent bien sûr en place.

 



#24 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 6 126 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Plaisir
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :Yvelines

Posté 20 avril 2020 - 11:41

Le bourrelet a plutôt l'air d'être un ecoulement de sève qui aurait seché, non ?

 

Et sinon, pour tes bourgeons, s'ils sont bien placés, tu veux pas reconstruire la cime avec et virer ce qui est au dessus du pliage ?  :spb102:


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#25 petitpoissondansleau

petitpoissondansleau
  • Membres
  • 2 047 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :France
  • Département :67

Posté 20 avril 2020 - 12:08

ça fait plaisir ce genre de percements, comme quoi il réagit plutôt bien aux ruptures de sèves / cassures. As tu déjà constaté des percements suite à une coupe drastique (en laissant une branche) ?



#26 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 216 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 20 avril 2020 - 14:04

Le bourrelet a plutôt l'air d'être un ecoulement de sève qui aurait seché, non ?

 

Clairement : non.

J'ai observé la même formation sur la cicatrice du premier pliage .

Par acquit de conscience et piqué au vif par ta remarque je viens de faire un tour dans mon jardin. Muni d'un petit cutter j'ai grattouillé ce qui était à l'époque une masse blanchâtre. Elle est brune maintenant.

Résultat : immédiatement sous la pellicule extérieure, c'est vert.

Il s'agit donc de tissus vivants, de cellules ligneuse

 

Et sinon, pour tes bourgeons, s'ils sont bien placés, tu veux pas reconstruire la cime avec et virer ce qui est au dessus du pliage ?  :spb102:

Non.

Après avoir aidé à la cicatrisation de cette nouvelle incision, je supprimerai sans doute environ la moitié de la verdure au dessus pour ne garder que ce qui correspond à des entre-nœuds courts.
 



#27 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 216 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 27 août 2020 - 15:35

Comme on peut le voir sur ces photos de cette fin de mois d'aout, le tronc de gauche est resté sous la tension des haubans

IMG_3114.JPG Vue de face (22 Aout) avec les montants d'attache des haubans

 

Mais il y a bien longtemps que j'aurais pu relâcher la pression :  l'incision du printemps dernier est totalement cicatrisée.

IMG_3184.JPG Flèche du haut : incision/pliage du printemps 2020

 

Vues sur la cicatrice

IMG_3178.JPG IMG_3179.JPG IMG_3180.JPG

 

Pour illustrer la vitesse de cicatrisation du Cornouiller mâle, vous pouvez observer la qualité et le volume du cal qui s'est formé depuis début avril après la section, sur le même arbre, d'un moignon d'un diamètre un peu plus grand qu'une pièce de 2 euros.

IMG_3185.JPG Section sur le tronc à droite

 

État du cal cicatriciel

IMG_3171.JPG IMG_3172.JPG

Je lui donne jusqu'a la fin de l'année prochaine pour être fermé. Dans deux ans il y aura une continuité de couleur et de texture de l'écorce à cet endroit.

 

Proposez-moi une espèce aussi conciliante pour fermer les plaies !

Parce que moi, je n'en ai pas dans ma collection.



#28 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 7 756 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 28 août 2020 - 07:30

 

Proposez-moi une espèce aussi conciliante pour fermer les plaies !

L'érable de buerger! c'est vraiment un monstre de cicatrisation!


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#29 A.N.T.O.N.I.N

A.N.T.O.N.I.N
  • Membres
  • 1 408 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Condom
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte (bah ouais j'ai la science inffuse)
  • Pays :France
  • Département :Gers (32)

Posté 28 août 2020 - 17:44

Le cornouiller sanguin, le pin d'alèp, de nombreux érables... Cessons ce fanatisme illimité pour un malheureux arbrisseau aux fleurs jaunâtres dégueulasses et aux branches raides comme un poney sous viagra !


Vous êtes priés de laisser l'état dans les wc où vous l'avez trouvé en entrant.

 

                                                                                                                     HFT


#30 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 216 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 29 août 2020 - 12:49

L'érable de buerger! c'est vraiment un monstre de cicatrisation!

Je ne possède pas cette espèce dans ma collection, mais je suis heureux d'apprendre qu'il rivalise avec le cornouiller sur ce point

 

Le cornouiller sanguin, le pin d'alèp, de nombreux érables...

Cornouiller sanguin :

je le connais bien. Sa cicatrisation n'a rien à voir avec celle de son cousin cornouiller mâle et de très loin

 

Pin d'alèp :

je n'en ai pas. Ça ne pousse pas bien ici.

 

De nombreux érables :

je possède 6 espèces d'érables (A; campestris, A. ginnala, A palmatum, A. monspessulanum, A. crataegifolia , A. pensylvanicum, ) et aucun n'arrive à la cheville de cornus mas pour ce qui est de la formation de cal cicatriciel.

Je me demande bien quelles sont les espèces d'érables que tu cultives.???
 

 



#31 A.N.T.O.N.I.N

A.N.T.O.N.I.N
  • Membres
  • 1 408 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Condom
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte (bah ouais j'ai la science inffuse)
  • Pays :France
  • Département :Gers (32)

Posté 30 août 2020 - 11:37

je n'en ai plus depuis cette année. Mais en jetant un oeil sur les différents posts de papymandarin, lanig et d'autres, ont peux voir de grosses coupes se refermer en quelques années de façon propre.

 

Et j'oubliais l'orme, qui cicatrise peut-être plus lentement, mais surement.

 

Les coupes que tu montre se referment aussi vite et bien sur le cornouiller sanguin. En tout cas chez moi. Pas de photo à l'appui pour l'instant, mais j'ouvrirai un post pour un ou deux, il n'y a pas de plaies anciennes, tout se referme.


Vous êtes priés de laisser l'état dans les wc où vous l'avez trouvé en entrant.

 

                                                                                                                     HFT


#32 Clement34

Clement34
  • Membres
  • 1 197 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Montpellier
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :34

Posté 30 août 2020 - 18:43

Le frêne aussi. Des plaies de 3 bons cm de diamètre cicatrisées en 1 an...



#33 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 753 messages

Posté 31 août 2020 - 10:46

perso je remarque que le coupes en oblique (à 45° pour le clip & grow) se referment plus lentement que les coupes perpendiculaires (c-à-d quand on coupe une branche contre le tronc).

Une coupe le long du tronc (ou le long d'une branche) peut se refermer en qcq mois sur le palmatum, s'il pousse bien.

 

exemple d'une coupe de 1cm environ, avec le cultivar beni tsukasa (issu de bouture) :

6 Mai->

acer palmatum beni tsukasa 2020 05 06 002.JPG

 

16 juin->

acer palmatum beni tsukasa 2020 06 16 001.JPG

 

 

21 juillet->

acer palmatum beni tsukasa 2020 07 21 003.JPG

 

 

 

Les coupes obliques (type clip&grow) comme celle plus haut sur le cornus, mettent bcp plus de temps à se refermer de mon experience sur l'acer palmatum

 



#34 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 216 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 31 août 2020 - 17:27

Le frêne aussi. Des plaies de 3 bons cm de diamètre cicatrisées en 1 an...

Bien que je ne possède pas de frêne, je veux bien croire à cette caractéristique de l'espèce. Elle est tout à fait conforme à la vigueur et la rapidité légendaire du frêne.

 

perso je remarque que le coupes en oblique (à 45° pour le clip & grow) se referment plus lentement que les coupes perpendiculaires (c-à-d quand on coupe une branche contre le tronc).

.......

Les coupes obliques (type clip&grow) comme celle plus haut sur le cornus, mettent bcp plus de temps à se refermer de mon experience sur l'acer palmatum

C'est vrai.

La coupe que je montre plus haut sur mon Cornus mas fait un petit angle avec l'horizontale (faiblement oblique). Elle est "presque horizontale" même si les photos traduisent mal cet aspect géométrique. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai protégé son bois mort de la pluie, ce qui aurait été totalement superflu pour une coupe le long du tronc de cette espèce.

.................................

Je retiens donc pour l'instant de cet échange intéressant que l'érable trident et le frêne sont tout comme le cornouiller de grands "cicatriseurs" et ce, indépendamment de la position de la taille.
 





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : pliage, cornouiller, tire-fond, Cornus mas, téflon, butyl, scie

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)