Aller au contenu


Photo
- - - - -

Chronique d'un prunellier : de l'invention à la culture

Prunus spinosa Prunellier Yamadori fleurs écorce

  • Veuillez vous connecter pour répondre
41 réponses à ce sujet

#1 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 822 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 25 mars 2018 - 16:37

IMG_4406.JPG IMG_4407.JPG Invention (*) de l'arbre : Automne 2015

 

IMG_8404.JPG IMG_8408.JPG Mise en caisse de culture : Mars 2018

 

Je vous propose de décrire les circonstances atypiques du prélèvement de ce prunellier.

Je profiterai aussi de ce fil pour livrer mes observations liées à l'espèce Prunus spinosa, celles que j'ai accumulées à ce jour et celles qui émergeront avec le temps.

Je possède actuellement 3 prunelliers en culture et j'espère bien en prélever une paire d'autres.

 

(*) J'utilise dans le titre de ce fil le terme "invention" plutôt que "découverte". Cela mérite une explication.

Les grottes de Lascaux ou Chauvet ont été inventées. On invente un trésor alors qu'il existait avant sa mis à jour et cette antériorité devrait amener à faire usage du verbe "découvrir" . Mais en français le fait de trouver quelque chose de caché, d’enfoui, de révéler une chose inconnue ou maintenue secrète est une invention. C'est une bizarrerie de plus.

Et pourtant je trouve que le terme convient parfaitement à un arbre sauvage qui a du potentiel (selon l'expression consacrée).

Tant que personne n'aura posé sur lui l’œil du bonsai-ka yamadoriste il est un arbre à tout autre pareil. Le promeneur ordinaire y verra un buisson et, au mieux, pourra nommer l'espèce. Mais votre imagination, votre capacité à le projeter dans le futur en font un arbre différent, un arbre qui contient des valeurs esthétiques que vous "voyez".

A l'évidence vous avez construit quelque chose mentalement. C'est cette projection suivie de sa métamorphose en bonsaï qui est assurément une invention. Cela paraît étrange a priori parce que ce n'est pas l'arbre dans son environnement naturel qui est inventé, mais le bonsaï qui est possiblement en lui.

Pratiquer un yamadori est une invention

Le yamadoriste est donc un inventeur.



#2 A.N.T.O.N.I.N

A.N.T.O.N.I.N
  • Membres
  • 957 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Condom
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte (bah ouais j'ai la science inffuse)
  • Pays :France
  • Département :Gers (32)

Posté 25 mars 2018 - 18:12

Belle invention ! Tu es un génie.

T'as laissé beaucoup de branches, non ?

C'est une marcotte ? Dans tous les cas ça fait vraiment beaucoup de bourgeons à alimenter avec, je suppose, relativement peu de racines.


"Comme quoi il n'est qu'une clef pour accéder au savoir, et c'est le désir."

                                                                                                          

                                                                                                                 Amélie Nothomb


#3 Invité_ZENNEZ_*

Invité_ZENNEZ_*
  • Invités

Posté 25 mars 2018 - 18:14

Selon l’article 716 du code civil, un « trésor » découvert fortuitement (sans le rechercher) appartient à 50% au propriétaire du terrain et à 50% à l’inventeur (celui qui l’a trouvé). Ainsi, si vous trouvez vous-même, sur un terrain vous appartenant, un ensemble de monnaies ou tout autre objet archéologique, il vous revient en totalité (mais la déclaration reste obligatoire). La découverte doit nécessairement être fortuite, c'est-à-dire sans intention de trouver !



#4 petitpoissondansleau

petitpoissondansleau
  • Membres
  • 903 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :France
  • Département :67

Posté 25 mars 2018 - 22:18

Merci pour le partage, il est magnifique.



#5 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 822 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 26 mars 2018 - 08:40

Belle invention ! Tu es un génie.

N’exagérons pas. Tu me fais rougir. Il n'y a rien de vraiment génial : la plupart des membres de ce forum auraient certainement eu la même émotion que moi en tournant autour de cet arbre
https://youtu.be/KMj0aoLqkn8
Cette vidéo a été prise sur site en Juillet 2017

PS : pourquoi la vidéo s'affiche-t-elle parfois directement dans le message et parfois pas ?
 

Selon l’article 716 du code civil, un « trésor »...

 
Ta précision t'honore.
Mais je me plaçais moins sur le plan pénal ou administratif en invoquant l'invention. Je voulais simplement introduire un point de vocabulaire toujours dans un souci d'émancipation par rapport à la culture japonaise. "Yamadori" désigne l'action de prélever et de rapporter à la maison, mais il n'y a pas, à ma connaissance, de terme japonais qui signifierait l'imagination en marche au moment de la trouvaille.
 

T'as laissé beaucoup de branches, non ?
C'est une marcotte ?

 
Bien vu. J'ai simplement scié le haut au moment du prélèvement.
Il faut savoir que les branches qu'on voit sont remplies de centaines de boutons floraux. Je vais donc d'abord profiter du spectacle qui s'annonce et je vais réduire après la floraison. Et puis il y a une foule de possibilités pour tailler, j'ai l'embarras du choix.
"C'est une marcotte ? "
Oui et non



#6 papymandarin

papymandarin
  • Animateurs
  • 6 911 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :8
  • Pays :Belgique
  • Département :bruxelles

Posté 26 mars 2018 - 08:55

ne serait il pas justement plus judicieux de justement eliminer toutes ces fleurs qui sont uniquement des organes "consommateurs" pour concentrer l'energie de l'arbre sur la reprise et la pousse?



#7 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 822 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 26 mars 2018 - 09:07

En théorie tu as tout à fait raison.

Mais je ne veux pas me priver du spectacle de ces "organes"  :newsm_8: en train de s'exprimer dans une orgie. Il y en a vraiment beaucoup. Je ne veux pas rater cette partouze.

Et puis , fais moi confiance : il y a du monde dans le substrat.

IMG_8397.JPG



#8 Invité_ZENNEZ_*

Invité_ZENNEZ_*
  • Invités

Posté 26 mars 2018 - 09:15

La vidéo du message#5: (par copie du lien complet de la barre d'adresse)

 



#9 Ben34

Ben34
  • Membres
  • 1 658 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :34

Posté 26 mars 2018 - 10:19

Il est encore plus beau en vidéo , superbe trouvaille et super système racinaire qui devrait être suffisant pour alimenter cette foule de bourgeons , même si je pense que j'en aurais fait sauter la moitié pour garder un peu plus de jus pour la pousse . 



#10 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 5 466 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 26 mars 2018 - 12:30

Quand j'enlève les fleurs je ne le fai pas pour les réserves, mais plutôt pour gagner du temps.

Là les fleurs sont "conçues" donc plus d'alimentation en énergie...jusqu'à fécondation/nouaison.

Si je les enlèves, c'est parce que sur ces plantes "têtu de la fleur", couper les fleurs conduit presque automatiquement à une sortie instantanée des bourgeons à feuilles. On peut donc gagner deux trois semaines de pousse sur l'année, ce qui n'est pas négligeable.

Après j'aime les fleurs aussi..;je te comprend bonsaïphil.


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#11 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 822 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 03 avril 2018 - 08:33

Son écorce

 



#12 Ben34

Ben34
  • Membres
  • 1 658 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :34

Posté 03 avril 2018 - 09:26

Mouai ... beaucoup trop rugueuse à mon goût , j'aurais envie de passer un coup de papier de verre de 80 à 220 pour avoir la douceur subtile d'un manche à balais , chacun ses goûts évidemment ...

 

Elle est superbe ! les P.spinosa que je rencontre n'ont pas cette écorce grumeleuse , elle n'est pas lisse non plus mais a un aspect tout autre , par contre j'ai croisé des P.amygdalus qui présentent cette même écorce , ils sont très exposés aux vents froids .



#13 Invité_ZENNEZ_*

Invité_ZENNEZ_*
  • Invités

Posté 03 avril 2018 - 09:46

Cette écorce est un mystère pour moi, et je suis allé voir un coin envahi de prunelliers depuis au moins 40 ans (date vérifiée de l'abandon de cette ancienne pâture). Rien ne ressemble ou ne commence à ressembler à ça, même sur les plus vieux ou ceux qui sont morts.

Ce sont certainement les conditions locales plus que l'âge qui provoquent cette écorce. A t-elle un rôle protecteur contre le vent, l'ensoleillement? Est-ce l'effet de l'altitude? De périodes sèches ou chaudes?



#14 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 822 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 03 avril 2018 - 12:31

 

Elle est superbe ! les P.spinosa que je rencontre n'ont pas cette écorce grumeleuse , elle n'est pas lisse non plus mais a un aspect tout autre ,.

 

 

...je suis allé voir un coin envahi de prunelliers....... Rien ne ressemble ou ne commence à ressembler à ça, même sur les plus vieux ou ceux qui sont morts.

Ce sont certainement les conditions locales plus que l'âge qui provoquent cette écorce. A t-elle un rôle protecteur contre le vent, l'ensoleillement? Est-ce l'effet de l'altitude? De périodes sèches ou chaudes?

 

Vous n'avez pas assez cherché :-)

On peut écarter certains facteurs à l'origine de cette écorce de l'épine noire (la bien nommée).

La protection contre le vent ne me semble pas une bonne piste. L'altitude n'y est pour rien. L'arbre décrit plus haut poussait à 200-300m d'altitude, autant dire rien.

J'ai observé des dizaines de sites (plus qu'une centaine ?) dans ma région et parmi tous ces sites je n'en connais que deux où les prunelliers développent cette superbe écorce.

Des prunelliers il y en partout et pourtant les lieux où il développe des caractéristiques intéressantes pour un bonsaï-ka sont singuliers.

  • Ensoleillement maximum : versants dirigés plein sud

  • Sols à texture rocailleuse calcaire (pierriers) et pauvresen terre et en matières organiques

  • Endroits secs

  • Environnement végétal concurrent ou même hostile (ex : clématite)

Tous ces facteurs l'empêchent de former des troncs lisses et gris aussi droits que des piquets.

Tous ceux qui habitent près des causses n'ont aucune excuse. Tous les montagnards habitués aux pierriers devraient trouver leur bonheur.



#15 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 822 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 07 avril 2018 - 19:15

En fleurs

vidéo du jour

 



#16 petitpoissondansleau

petitpoissondansleau
  • Membres
  • 903 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :France
  • Département :67

Posté 07 avril 2018 - 22:11

Une bien belle invention, merci du partage.

#17 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 822 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 08 avril 2018 - 08:06

C'était l'occasion de m'essayer au montage vidéo.

Ce n'est pas vraiment abouti. Les séquences sont sans doute encore trop longues.

Mais je pense que la vidéo est plus à même de reproduire les volumes d'un arbre, surtout quand sa structure est un peu compliquée ce qui est souvent le cas du prunellier qui est très sauvage.

 

Prise isolément la fleur de Prunus spinosa ne dure pas très longtemps : elle perd ses pétales en une semaine. Mais comme les bourgeons floraux ne s'ouvrent pas en même temps, la floraison proprement s'étale sur deux semaines au moins.

Je redoute un peu le moment de la suppression des inflorescences à la nouaison. Ça va être un travail de dingue.

 

Dans la foulée je réduirai et/ou supprimerai les branches. Ce sera un choix cornélien. Je pense m'orienter vers une structure retombante.



#18 Invité_ZENNEZ_*

Invité_ZENNEZ_*
  • Invités

Posté 08 avril 2018 - 10:41

Couic

 

 

Il y a de quoi s'amuser (surtout avec Paint).

 

En tout cas, il a intérêt à être pas mal réduit, non?



#19 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 822 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 08 avril 2018 - 13:24

Je te remercie pour la peine que tu t'es donné à réaliser cette image virtuelle.

Pour ce qui est du volume c'est à peu près ça.

Mais la réalité est très différente et on voit bien que de simples images 2D traduisent mal la réalité du terrain.

Comme tu dis , il y a de quoi s'amuser et en premier lieu il y a les affres du "je coupe" ou "je ne coupes pas" sans compter les "je coupe où".

J'ai réalisé une petite vidéo de l'endroit névralgique où la branche qui sort du tronc se sépare.

J'en extrait deux captures pour illustrer

Il y a d'abord ce mouvement que j'aimerais garder

Extrait1.JPG

Il y a ensuite ce départ "presque" à trois branches. Faut il en supprimer une ?

Extrait2.JPG

Je me demande si ce n'est pas le moment de jeter par dessus bord les conventions traditionnelles qui incitent à se débarrasser de cette situation en n'autorisant que deux branches.



#20 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 822 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 30 mai 2018 - 07:20

En observant ce prunellier tel qu'il a été prélevé et avant une taille de mise en forme, on voit bien une caractéristique de l'espèce.

Elle défie les notions de haut et de bas telles que les connaissent la très grande majorité des autres espèces.

Une branche peut se développer naturellement et sur plusieurs années du haut vers le bas et grossir sensiblement dans cette direction

Le cas 1 est symptomatique : la branche bifurque peu après l'aisselle, puis elle donne naissance à d'autres branches vers le bas (2 et 3)

 

prunellier_bas1.jpg prunellier_bas2.jpg

En observant attentivement l'image, on voit que les pousses du haut vers le bas avec des départs sous les branches ne sont pas des exceptions.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : Prunus spinosa, Prunellier, Yamadori, fleurs, écorce

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)