Aller au contenu


Photo
- - - - -

Les traditions: les faire vivre ou (comment) s'en affranchir ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
138 réponses à ce sujet

#61 corto35

corto35
  • Membres
  • 3 332 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Saint Malo
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Brocéliande Bonsai Club
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 05 mai 2020 - 12:41

On peut aussi avoir la vision que la nature a besoin de l'homme  et l'exploitation des ressources pour survivre.

Est ce que ça évoque la nature, j'en suis pas certain.L'idée de reconquête de celle-ci sur l'activité humaine est pas exprimé je trouve.Est ce une oeuvre d'art : oui.@+



#62 meushi

meushi
  • Membres
  • 1 894 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Mouzon
  • Zone USDA :8
  • Formation :romaine en quinconce
  • Pays :France
  • Département :08

Posté 05 mai 2020 - 13:29

Pour le thème de fond... je vais paraphraser Walter lors d'une discussion il y a plus de 10 ans "faire vivre la tradition, c'est transmettre la flamme et non protéger les cendres".

 

Ryan fait pas mal de choses depuis son retour du Japon pour essayer de repousser les limites de l'enseignement qu'il a reçu là bas... c'est pour ça qu'il fait pas mal d'arbre élancés alors que son maitre est surtout connu pour ses arbres massifs. C'est un peu la même chose pour certains des choix esthétiques qu'il prend... il prend des choix menant à des avis très tranchés par rapport aux choix esthétiques commerciaux pendant son apprentissage. Il ne cache pas que son objectif est à terme de créer un bonsai Américain distinct du bonsai Japonais. C'est aussi pour ça qu'il essaye de faire avancer l'écosystème autour du bonsai.

 

Il y a plusieurs écoles pour le kazari au Japon et les règles sont assez distinctes d'une école à l'autre, qui sont pourtant issues de la même culture. L'école Keidô se focalise sur l'introspection alors que l'école Gadô autre se focalise sur le jeu entre l'exposant et le public. Ces écoles sont loin d'être anciennes... l'école Keidô a été fondée en 1986, l'école Gadô a été fondée en 1993. L'école Keidô a fortement décliné après la mort de Katayama, mais semble être à nouveau active depuis 2019. On trouve les débuts des idées derrière Keidô dans des livres de Katayama publiés en 1974. Malheureusement, la très vaste majorité de ce qui est dit en Occident sur le kazari est un enseignement de deuxième ou troisième main de l'école Keidô. A ma connaissance, l'école Gadô n'a eu que deux élèves occidentaux... un aux Etats-Unis avec qui je converse assez souvent et un en Italie que j'aimerais contacter un de ces jours.

 

Je pense qu'il serait assez compliqué pour une personne ne venant pas de cette culture de comprendre le jeu et la symbolique derrière les choix pour un affichage à 3 points. Vu qu'en plus peu d'expositions proposent des tokonoma pour les abres, ou un fond uni derrière les arbres... je pense que les règles Japonaises de kazari ne sont pas très utiles.


麻の中の蓬 - asa no naka no yomogi - proverbe Japonais - Même la personne la plus tortueuse, si elle est entourée de personnes virtueuses, se redressera "comme l'artémise poussant dans les champs de chanvre".

人、生まれて学ばざれば、生まれざると同じ - 二宮尊徳 - hito, umarete gaku ba zare ba, umarezaru to onnaji - Ne pas apprendre revient à ne pas être né - Sontoku Ninomiya

 

小倉山 峰のもみぢ葉 心あらば 今ひとたびの 行幸またなむ - Ogurayama mine no momijiba kokoro araba ima hitotabi no miyuki matanan - Feuilles d'automne des cimes du Mont Ogura, si vous avez du coeur puissiez vous attendre encore la venue de sa Majesté

 

Le Bonsai Vivarois

 

 

#63 fandango13

fandango13

    Seul et unique élève de Maitre Tamagotchi

  • Membres
  • 1 712 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Venelles
  • Zone USDA :0
  • Formation :W.O.W. N42 "Steppes ardentes"
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 05 mai 2020 - 13:59

On peut aussi avoir la vision que la nature a besoin de l'homme  et l'exploitation des ressources pour survivre.


Mais heu ??

#64 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 803 messages

Posté 05 mai 2020 - 14:01

c'est vrai que Ryan essaye de sortir des regles esthétiques japonaises, (en admettant que les japonais font tous la même chose, ce qui est completement faux) et dans une video, après avoir fait venir son ancien collègue apprenti à sa pépinière Mirai  (qui etait son ainé et le "bras droit" de Kimura) qui a stylé plusieurs de ses yamadori, il a fait une video pour expliquer ce qu'il aurait fait à sa place.. Je ne sais pas si tu as vu cette video Meushi mais j'ai eu cette impression bizarre qu'il donnait les bons et mauvais points à son ancien collègue.. ou alors c'etait simplement une forme de franchise. ?

 

A propos de l'oeuvre de Ryan (dont on parle depuis plusieurs pages) ça m'interesserait que ceux qui l'apprecient ou ne l'aiment pas expliquent leur point de vue ?



#65 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 6 136 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Plaisir
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :Yvelines

Posté 05 mai 2020 - 14:35

Mais heu ??

Je pense qu'il manque une virgule :spb52:

 

PS : édité (donc le message de bonsaiphil ci-dessous parle de "virgule" et pas de "parenthèse") ;-)


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#66 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 254 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 05 mai 2020 - 14:41

On peut aussi avoir la vision que la nature a besoin de l'homme  et l'exploitation des ressources pour survivre.

 

Les voies de corto sont parfois impénétrables :-)

cette phrase m'a fait sourciller avec ou sans parenthèses



#67 fandango13

fandango13

    Seul et unique élève de Maitre Tamagotchi

  • Membres
  • 1 712 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Venelles
  • Zone USDA :0
  • Formation :W.O.W. N42 "Steppes ardentes"
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 05 mai 2020 - 15:47

Je pense qu'il manque une virgule :spb52:


Ok, je rectifie :
Mais, heu ??

#68 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 6 136 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Plaisir
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :France
  • Département :Yvelines

Posté 05 mai 2020 - 15:57

Je rectifie aussi : Je pense qu'il manque une virgule dans le message de Corto....  :spb79: 


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#69 corto35

corto35
  • Membres
  • 3 332 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Saint Malo
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Brocéliande Bonsai Club
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 05 mai 2020 - 16:14

l'homme exploite, la nature, du minerai pour en faire du métal.Le bonsai est une évocation de la nature

mais on peut aussi exprimer l'activité humaine.pas plus impénétrable que d'autres ;-) à chacun son degré.

 

sans l'homme l'arbre ne survivrai pas, le support incarne son activité ,son model sociétal tandis que l'arbre lui incarne la nature.

 

sous entendu l'arbre a besoin des deux.Qui est pas une idée que je partage, hein, c'est juste une interprétation possible parmi d'autres.

 

y a plusieurs lectures possibles tout dépend du point de vue que l'on prend.

 

 

 

@+



#70 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 254 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 05 mai 2020 - 17:01

J'avoue, corto , que j'ai un peu de mal à te suivre....

 

Avec tout ça le message de meushi est passé un peu inaperçu. Même s'il me semble a priori un peu décalé, il est chargé d'informations et son introduction vaut bien qu'on y revienne



#71 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 803 messages

Posté 05 mai 2020 - 17:11


 

sans l'homme l'arbre ne survivrai pas, le support incarne son activité ,son model sociétal tandis que l'arbre lui incarne la nature.

 


 

 

@+

ok, moi je voyais ça comme un arbre qui pousse sur une ruine metalique d'immeuble, une scène post apocalyptique quoi..



#72 Shany

Shany
  • Membres
  • 240 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Sherbrooke
  • Zone USDA :4b
  • Formation :Jardin Eden
  • Pays :Canada
  • Département :Quebec

Posté 05 mai 2020 - 17:13

Je suis membre de Mirai Live et j’ai vue en direct la création de cette composition hors du commun, ouf la tension était perceptible même à travers l’écran ! Il faut rendre a César ce qui est a César, Ryan a des couilles, faire ce genre de travail en live, sachant qu’il n’avait aucune idée de la configuration du racinaire… chapeau.

 

Portland en Oregon est l’épicentre d’un bouillonnement incroyable dans le monde du bonsaï américain. La ville est reconnue comme étant une scène culturelle et artistique innovante où les différents médiums n’ont pas peur de se mélanger au lieu de rester cloisonnés dans leur petite bulle. Le monde du bonsaï n’y échappe pas et nous devrions tous nous en inspirer.

 

La sculpture sur laquelle est installé cet arbre représente les Rocky Montains, les Rocheuses en français, particulièrement au Colorado où Ryan a grandi. Pour l’avoir vu de mes yeux, ce n’est pas un environnement idyllique. C’est froid, sec, les roches sont coupantes et le décor est très escarpé, le vent est constant, c’est l’enfer pour les arbres qui y pousse. Bref j’adore cette composition que je trouve parfaitement cohérente.


L’art du bonsaï c’est pouvoir créer une histoire sans utiliser de mots. Derrière chaque arbre se cache un monde miniature, où la seule frontière est celle de l’imagination de celui qui le regarde.  


#73 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 803 messages

Posté 05 mai 2020 - 17:29

merci pour ces explications : cette structure métalique représente donc les montagnes rocheuses, je remets la photo ->

 

0012.jpg



#74 Shany

Shany
  • Membres
  • 240 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Sherbrooke
  • Zone USDA :4b
  • Formation :Jardin Eden
  • Pays :Canada
  • Département :Quebec

Posté 05 mai 2020 - 17:33

Oui, pour ma part j'y vois clairement un arbre poussant sur la corniche d'une falaise. 


L’art du bonsaï c’est pouvoir créer une histoire sans utiliser de mots. Derrière chaque arbre se cache un monde miniature, où la seule frontière est celle de l’imagination de celui qui le regarde.  


#75 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 803 messages

Posté 05 mai 2020 - 17:35

y'a quoi sous l'image (en bas) qu'on ne voit pas ? ça continue de descendre sur un socle ?



#76 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 4 254 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 05 mai 2020 - 17:41

Portland en Oregon est l’épicentre d’un bouillonnement incroyable dans le monde du bonsaï américain. La ville est reconnue comme étant une scène culturelle et artistique innovante où les différents médiums n’ont pas peur de se mélanger au lieu de rester cloisonnés dans leur petite bulle. Le monde du bonsaï n’y échappe pas et nous devrions tous nous en inspirer.

 

Tu soulignes le fait que les innovations en matière de bonsaï  sont  indissociables de l'activité culturelle dans une région. Ce point me parait très pertinent et montre que le bonsai ne peut pas rester en monde clos pour évoluer.

Un bonsai-ka devrait être ouvert à toute forme de créativité

 

Mais en Europe, si on prend l'épicentre culturel actuel, Berlin, je ne vois malheureusement pas de frémissement bonsaistique dans ce coin du vieux continent.



#77 corto35

corto35
  • Membres
  • 3 332 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Saint Malo
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Brocéliande Bonsai Club
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 05 mai 2020 - 17:42

nous aussi bonsaiphil on a aussi parfois bcp de mal à te suivre ... ;) pourtant j'innove là je sors du cadre.

 

C'est aussi possible clem, on peut avoir plusieurs perceptions ou ressentis.C'est d'ailleurs assez svt une façon de la mettre en image.On peut imaginer qu'une graine est tombée un jour au milieu d'un champ de ruines et que la nature a repris ces droits.

 

pour l'ouverture, c'est déjà le cas depuis longtemps après ça dépend des gens , de leurs envies, de la voie qu'ils ont envie d'emprunter ou pas, de ce qu'ils veulent faire ou pas.

 

par contre peut -on parler d'innovation dans le domaine artistique, toute œuvre d'art est singulière, elle a quelque chose de particulier, c'est une création.

 

L’impressionnisme, le cubisme à leur époque ont -ils été des innovations , des inventions ou l'évolution d'une pratique artistique ?

 

dans ce cas où est -elle d'ailleurs l'arbre est dans un pot , le pot fait juste appel à une autre convention que celle admise ou normative jusque là.qu'y a t-il de nouveau ? ou est la disrupture ?

 

@+



#78 Clem

Clem
  • Membres
  • 3 803 messages

Posté 05 mai 2020 - 18:16


 

L’impressionnisme, le cubisme à leur époque ont -ils été des innovations , des inventions ou l'évolution d'une pratique artistique ?

 

dans ce cas où est -elle d'ailleurs l'arbre est dans un pot , le pot fait juste appel à une autre convention que celle admise ou normative jusque là.qu'y a t-il de nouveau ? ou est la disrupture ?

 

@+

disons que dans le cas de cette oeuvre, Ryan est au Bonsai ce que Picasso etait à la peinture ^^
 



#79 meushi

meushi
  • Membres
  • 1 894 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Mouzon
  • Zone USDA :8
  • Formation :romaine en quinconce
  • Pays :France
  • Département :08

Posté 05 mai 2020 - 18:23

c'est vrai que Ryan essaye de sortir des regles esthétiques japonaises, (en admettant que les japonais font tous la même chose, ce qui est completement faux) et dans une video, après avoir fait venir son ancien collègue apprenti à sa pépinière Mirai  (qui etait son ainé et le "bras droit" de Kimura) qui a stylé plusieurs de ses yamadori, il a fait une video pour expliquer ce qu'il aurait fait à sa place.. Je ne sais pas si tu as vu cette video Meushi mais j'ai eu cette impression bizarre qu'il donnait les bons et mauvais points à son ancien collègue.. ou alors c'etait simplement une forme de franchise. ?

 

A propos de l'oeuvre de Ryan (dont on parle depuis plusieurs pages) ça m'interesserait que ceux qui l'apprecient ou ne l'aiment pas expliquent leur point de vue ?

 

Ils ne font pas tous la même chose, mais les jardins commerciaux produisent majoritairement ce qui se vendra façilement et ça tend à donner une certaine monoculture. La mode actuelle de greffer de l'itoigawa sur tous les genévriers disponibles en est un bon exemple. Personellement j'adore le Juniperus rigida et je trouve dommage qu'il devienne juste un porte-greffe pour de l'itoigawa. Cete monoculture n'est pas nouvelle, Abe nous fait la liste des styles à la mode de 1918 à 1940 dans "Les pins en bonsai". Il reste effectivement des jardins qui font autre chose, heureusement.

 

Il y avait une discussion (sur asymmetry je pense, je peux essayer de retrouver l'épisode) récemment sur une des causes de la monoculture actuelle en bonsai au Japon, une génération de maitres ont fini leur apprentissage pendant le boom économique au Japon... les jardins qu'ils ont établi produisent ce qui était fortement demandé à l'époque: du gros pin bien "masculin" et du genévrier avec beaucoup de bois mort. La rentabilité du travail sur un bonsai de pin est beaucoup plus élevée que sur un feuillu.

 

Cette approche de monoculture n'est pas limitée au bonsai, il y a le même souçi en sylviculture où ils ont replanté des flancs de montagne avec une variété d'arbre qui pousse très haut, très vite pour avoir une production de bois rapide pour la construction... malheureusement les imports d'autres pays d'Asie font que l'exploitation de ces forêts n'est plus rentable et maintenant ils ont des gros problèmes de glissements de terrain.


麻の中の蓬 - asa no naka no yomogi - proverbe Japonais - Même la personne la plus tortueuse, si elle est entourée de personnes virtueuses, se redressera "comme l'artémise poussant dans les champs de chanvre".

人、生まれて学ばざれば、生まれざると同じ - 二宮尊徳 - hito, umarete gaku ba zare ba, umarezaru to onnaji - Ne pas apprendre revient à ne pas être né - Sontoku Ninomiya

 

小倉山 峰のもみぢ葉 心あらば 今ひとたびの 行幸またなむ - Ogurayama mine no momijiba kokoro araba ima hitotabi no miyuki matanan - Feuilles d'automne des cimes du Mont Ogura, si vous avez du coeur puissiez vous attendre encore la venue de sa Majesté

 

Le Bonsai Vivarois

 

 

#80 jox

jox
  • Admins
  • 6 817 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB + EB
  • Pays :france
  • Département :8

Posté 05 mai 2020 - 18:25

 

A propos de l'oeuvre de Ryan (dont on parle depuis plusieurs pages) ça m'interesserait que ceux qui l'apprecient ou ne l'aiment pas expliquent leur point de vue ?

Je n'apprécie pas: on ne voit plus l'arbre.

Je souhaite voir un arbre qui est une oeuvre d'art, pas une oeuvre d'art qui comprend un arbre. Mais je comprends qu'on puisse chercher autrechose que moi. :)


Ca court, ça s'agite! Et après ça s'étonne de ne pas vivre vieux.



0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)