Aller au contenu


Photo

Création et évolution des jardins japonais au Jardin Arboretum de Bonsaï


  • Veuillez vous connecter pour répondre
17 réponses à ce sujet

#1 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 28 novembre 2017 - 19:39

Bonjour,

Comme promis j'ouvre ce post pour vous présenter comment nos jardins japonais ont été créés, leur symbolique et leur évolution.

 

-Notre parc propose un cheminement de découverte qui se fait au rythme du visiteur, au milieu des espaces paisibles des sept jardins japonais : le Tsukiyama (jardin humide de montagne), le Chaniwa (jardin du thé), kare sansui (jardin sec zen), le jardin de la Belle Endormie (hommage aux Cévennes), le Tsuboniwa (jardin de cour), le jardin du Mont Fuji et le jardin du Pont des brumes.

Pour la plupart de ces jardins, des plantes méditerranéennes tapissantes et en bosquets, adaptées au climat local, ont été utilisées..

 

-Tous les jardins sont cultivés selon les principes de l’agriculture biologique.

 

- La première année fin 2010 et début 2011, nous avons créé les 3 premiers jardins japonais:

 

Au Japon, il existe trois styles traditionnels de jardins: Tsukiyama, chaniwa et kare sansui.

 

Le Tsukiyama:

Les jardins Tsukiyama ont des étangs, des ruisseaux, des collines,des pierres, des arbres, des lanternes et parfois des ponts et des chemins qui sont utilisés pour créer un jardin en miniature s’inspirant d’un paysage montagnard naturel et sauvage. Au Japon, les jardins Tsukiyama font souvent référence à un paysage célèbre de montagne. Ces jardins peuvent s’apprécie de différents points de vue. Pour la création de notre Tsukiyama, nous nous sommes inspirés de la vallée de Mialet avec sa rivière, le gardon, la cascade et les rochers. Les buis taillés karikomi sont
typiques des jardins japonais ; on peut imaginer quelques arbre ou montagnes. C’est une représentation symbolique d’un espace réel
qui invite à la communion avec la nature.

 

tsukiyama.JPG

 

A plus

 

Amitié

 

Patrice

 

 


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#2 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 30 novembre 2017 - 19:18

Bonjour à tous,

Voici l'historique de la création de notre jardin Tsukiyama en photos, étape après étape.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas  !!

 

Le Tsukiyama -jardin de montagne-

Travaux réalisés en Février et Mars 2011

 

Création du bassin et de sa cascade -Creusement, installation de la bâche caoutchouc EPDM, des roches, des buis et des pittosporums.

 

011tsuki  - Copie.JPG                012 tsuki - Copie.JPG

 

013 tsuki - Copie.JPG              014 tsuki - Copie.JPG

 

Montage de la salle d’accueil et d’exposition (en face du jardin) et plantation des buis au dessus du bassin

 

 

015 salle expo - Copie.JPG      016 salle expo - Copie.JPG

 

017 salle expo - Copie.JPG      018 tsuki - Copie.JPG

 

Le Tsukiyama en 2014:

 

jardin tsuki yama  - Copie.JPG

 

Le même en 2017

 

tsukiyama.JPG

 

Voilà !!

Amitié

 

Patrice

 

 

 

 

 

 

 

 


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#3 Shrub

Shrub
  • Membres
  • 1 619 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :FRANCE
  • Département :56

Posté 30 novembre 2017 - 20:03

Superbe réalisation Patrice! On voit le soin apporté à l'appareillage des pierres dans le torrent, je n'imagine pas les heures passées. Hâte de lire la suite. Bonne route dans ton futur projet.

#4 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 04 décembre 2017 - 16:46

Bonjour à tous (par tatoutis !!),

J'ai pris hier quelques photos des karikomi de buis et de pyttosporum de notre jardin tsuki-yama.

Les voici, vous pouvez voir leur évolution depuis la création du jardin:

 

karikomi yama.JPG        karikomi cascade.JPG

 

Les karikomi sont des bosquets taillés, ce sont des éléments classiques des jardins japonais traditionnels, en général ces karikomi sont créés avec des azalées, mais pas que ! En voici deux exemples dans des jardins au Japon, on peut voir que les interprétations sont différentes et libres.

 

karikomi japon.JPG        karikomi bateau (1).JPG .

 

Si vous avez des questions  je suis a vous comme la sardine est à l'huile et le maquereau au vin blanc (bof!).

 

Le prochain message concernera le jardin du thé- Cha-niwa.

 

A plus

Patrice


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#5 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 10 décembre 2017 - 17:42

Bonjour,

Voici, maintenant la création et l'évolution du jardin du thé "cha-niwa" que nous avons créé début 2011.

 

Présentation:

 

Le chaniwa

Les jardins chaniwa (littéralement : jardin du thé) sont des jardins sobres et simples ; ce sont des jardins clos qui appellent au calme et à la paix intérieure.

Ils entourent le pavillon du thé (chahitsu) où se célèbre la cérémonie du thé (cha no yu). Cette cérémonie est basée sur quatre principes que l’on doit trouver dans le décor du jardin : wa (paix, harmonie), kei (respect), sei (pureté), jaku (sérénité).

Le jardin chaniwa est constitué de trois parties : le jardin de passage (roji) qui permet de se vider des soucis du quotidien ; le bassin d’ablution (tsukubaï) qui permet de se purifier ;  le jardin d’attente où patientent les invités avant la cérémonie.

Les pas japonais permettent de cheminer dans le jardin sans laisser de traces. La lanterne est une lanterne Oribe, nom d’un célèbre maître du thé.

 

 

Voici un dessin d'un cha-niwa

 

dessin cha niwa.JPG

 

Et une photo d'un Chaniwa au Japon que j'aime beaucoup pour sa sobriété et son dépouillement:

 

chaniwa japon.JPG

 

Les jardins du thé sont les jardins japonais les plus sobres, normalement ce sont des jardins clos, au Jardin Arboretum de bonsaï, nous l'avons voulu ouvert afin de permettre aux visiteurs de le contempler, voici les photos de sa création:

 

Ici on étudie son emplacement, déjà la lanterne Oribe est placée:

 

cha niwa 1.JPG

 

Le sentier de visite est créé et on commence aussi creuser les tranchées pour installer le circuit d'eau avec les prises.

 

chaniwa2.JPG

 

circuit eau.JPG

 

On commence à installer les buis Karikomi et les roches (éléments le plus important dans un jardin japonais).

 

chaniwa 3.JPG

 

En creusant dessus un très vieux chêne vert, j'ai constaté qu'il était positionné sur un roche que je vais dégagé entièrement.

 

chaniwa4.JPG

 

Puis nous plaçons le gazon en plaques et nous l'arrosons:

 

gazon cha.JPG     pose gazon.jpg

 

La suite plus tard

 

Patrice

 

 

 

 

 

 

 

 


Voici les photos du cha-niwa pendant l'été 2017 :

 

cha niwa 17.JPG            chaniwa bouddha.JPG

 

 

chaniwa bonsai.JPG

 

Voilà, nous verrons ensuite la création (galère) du Kare-sansui (jardin sec zen, comme on l'appelle en occident).

 

A bientôt

 

Patrice


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#6 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 18 décembre 2017 - 20:00

Bonsoir à tous,

Bien, maintenant je veux vous présenter la création du 3ième jardin de notre parc le Kare-sansui.

Tout d'abord je vous propose un texte sur ce jardin que j'ai écris pour un article, je sais c'est un peu long à lire (surtout pour les fous du zapping !!!!) mais prenez le temps car je crois que cela peut être utile pour la pratique du bonsaï, surtout pour la création des forêts :

 

Parmi les différents  types de jardins au Japon, le kare-sansui occupe une place prépondérante, car il parle du cœur même de la civilisation nippone. Bien que déstabilisant pour un regard occidental habitué à la symétrie parfaite des jardins à la française, il provoque souvent une attirance faite d’attraits esthétiques et de questionnements.

 

Kare-sansui

Le mot "paysage" en japonais se compose de deux signes qui sont (san = montagne) et (sui = eau) ; l’eau ici n’est pas physiquement présente mais suggérée. Voilà bien tout le propos des arts du Japon : on suggère par l’installation d’éléments symboliques et poétiques.

 

Un jardin de méditation

Les kare-sansui au Japon se trouvent dans les temples du bouddhisme zen. Ce sont des jardins monacaux. Leur présence n’est pas ludique ou récréative, mais contemplative. Ils sont conçus pour être regardés depuis un ou plusieurs endroits  bien précis en position assise, le plus souvent depuis une véranda, et proposent, tel un tableau,  une vision en trois dimensions.

On ne chemine pas physiquement dans ces jardins, mais on parcourt mentalement les paysages qui sont représentés à petite échelle ; le grand peut se trouver dans le petit : un principe zen qui n’est pas sans nous rappeler le bonsaï.  

 

Quelques notions essentielles

 "Il faut chercher à raconter beaucoup de choses au travers de très peu d'éléments, plutôt que de se disperser dans une multitude d'éléments pour ne pas dire grand-chose", comme l'explique Shunmyo Masuno, moine zen maître paysagiste.

 

Le jardin sec zen, comme on l’appelle en Occident, nous donne donc une belle leçon, nous qui vivons dans une société du trop et de l’avoir. Il s’agit donc de revenir à l’essentiel. N’est-ce pas aussi le propos du bonsaï ?

Asymétrie, sobriété, simplicité, pauvreté, rusticité, voici donc les notions indispensables qu’il faut absolument garder en mémoire pour la création d’un kare-sansui ; principes liés aux fameux wabi et sabi, mais auxquels on peut ajouter yûgen que l’on peut traduire par : caché,  obscur, mystérieux, sombre.

 

Les roches

Eléments  essentiels du kare-sansui, le choix des roches est déterminant. Avant de réaliser un kare- sansui, il faut connaître des principes importants comme le « sichi go san », littéralement : 7-5-3. Ces chiffres impairs, réputés avoir une influence favorable, permettent de créer harmonie et naturel pour tout l’ensemble.  Encore faut-il choisir des pierres de la même matière, mais de formes différentes, en évitant les pierres issues de carrière, car elles sont trop « neuves » et les roches rondes, souvent trop symétriques.

L’idéal est de trouver des pierres avec une belle patine, sachant que le premier groupe des trois ou cinq roches principales est prépondérant. Ce groupe est constitué des trois roches de base : la pierre verticale, la plus haute, nommée pierre grue, symbolisant le ciel ; la pierre la plus basse, la pierre tortue, symbolisant la terre ; la pierre médiane, qui équilibre les deux autres, symbolisant l’humain.

 

La position des roches

Voici l’exercice le plus difficile, mais il serait très utile aux bonsaillistes qui désirent créer une forêt. Ce sont les mêmes principes qui sont à l’œuvre.

Sur l’espace rectangulaire défini, on trace l’axe vertical et l‘axe horizontal. Il est important qu’aucune pierre ou centre d’un groupe de pierres ne soit placé sur ces axes. De même, au centre (axe) des quatre espaces vides créés par les axes, on ne place aucune pierre. Le maître mot ici est asymétrie. De plus, il faut penser au sens de lecture ; contrairement aux Japonais, nous lisons de gauche à droite. La ligne qui relie les roches entre elles doit être dynamique, tel le corps du dragon, symbole de l’énergie terrestre.

 

Le gravier

Souvent appelé à tort sable, la qualité du gravier à ratisser est aussi un élément important. Si l’on veut créer une atmosphère sobre, il faudra éviter les graviers aux couleurs trop fortes. On privilégiera le gravier concassé calcaire gris de diamètre 3-6 mm. Un gravier rond est moins adapté, car il n’est  pas assez stable pour le ratissage.

 

Le ratissage

Le ratissage d’un kare-sansui est un art. Il s’agit de créer un réseau de circulation d’énergie qui met en mouvement le gravier, symbolisant la dynamique de l’eau. Au Japon, dans les monastères zen, ratisser est un acte spirituel ; c’est une méditation active.

Il faut procéder par ordre : on ratisse d’abord dans le sens de la longueur les lignes droites en tirant  vers soi, puis on crée les ondes autour des roches.

 

Voici deux photos de kare sansui au Japon  la 1ière c'est le célèbre Ryoan-ji de Kyoto:

 

ryoan ji.JPG           kare jap.JPG

 

Puis maintenant voici la création de notre Kare sansui eh Hop !!

 

Nous sommes en Mars 2011, le projet à d'abord été défini sur papier, mais le plus difficile a été de trouver les roches, galère galère. Elle devaient être impérativement du même type de roche, ici en l’occurrence du granit.

On a brasser (avec des machines) plusieurs dizaines de roches, avant de trouver ce que l'on cherchait. On a récupérer le double des roches nécessaires afin de choisir lors de la mise en place.

 

Voici en image l'installation de ce jardin:

 

Grâce à un ami on a trouver notre bonheur à seulement 20kms de chez nous, 3 aller et retour furent nécessaire.

 

kare 001.JPG

 

Sur place on commence à installer les roches, pour certaines il a fallut bien les enterrer:

 

kare 002.JPG         kare 003.JPG

 

Elles sont toutes placées et on prépare la suite, piquets, corde et dalles.

 

kare 004.JPG

 

kare 005.JPG

 

Avant d'étaler le graviers on pose le géotextile:

 

kare 006.JPG

 

Lui content (mais creved) !!!

 

kare 007.JPG

 

On étale le gravier concassé.

 

kare 008.JPG

 

Puis on pose le gazon en plaque sur la petite ile du dragon au bout du jardin:

 

kare pose gazon.JPG

 

Le kare sansui fini (cliquez sur la photo):

 

kare vue parnoramique.JPG

 

Si vous avez des questions ou des réflexions,  n'hésitez pas.

on pourra voir ensuite la symbolique et la lecture (interprétation) de ce jardin.

 

A bientôt

 

Patrice


Modifié par jox, 18 décembre 2017 - 22:20.
Photo replacée

www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#7 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 19 décembre 2017 - 12:19

Bonjour à tous,

Tous d'abord merci beaucoup à Jox pour la petite modification, super!

 

Alors voilà, comme je vous disais, nous autres, latins, nous lisons de gauche à droite, donc le kare sansui du Jardin Arboretum de Bonsaï se lit aussi de gauche à droite.

 

La pierre d'entrée, la première à gauche est une pierre verticale, mais moins haute que la pierre principale du jardin, c'est à dire la pierre grue faisant partie du groupe de 5 roches (voir texte plus haut).

 

-Pourquoi démarrer par une pierre verticale, et bien, la première raison, c'est qu'un jardin japonais doit être en résonance et en harmonie avec l'environnement.

Ici nous sommes dans les piémonts Cévenols, Ceci est,entre autre, dit dans le fameux Sakueti ki, le livre des secrets des jardins du Japon ou sont définis les bases pour créer un jardin Kare sansui et l'installation des roches .

https://fr.wikipedia.../wiki/Sakuteiki

 

La face du jardin est coté sud, élément très important pour la circulation d'énergie, c'est le fu shui (Fen Shui japonais).

A gauche, c'est l'ouest et à l'ouest ce sont les montagnes des Cévennes, mais c'est aussi le coucher du soleil.

 

Donc, cette roche rappelle les montagnes des Cévennes. De plus, elle est placée plutôt en avant, car c'est la première pierre de lecture et je voulais mettre en avant que nous sommes dans les Cévennes.

 

Si elle est en avant, c'est aussi pour permettre au groupe de 5 roches d'être en net retrait par rapport à elle, pour une meilleure contemplation, mais aussi pour que ce groupe ne soit pas placé dans l'axe longitudinal. Ce groupe est placé de façon très asymétrique, c'est en quelque sorte le cœur du jardin. Il symbolise la paradis bouddhiste.

 

Concernant la ligne qui relie les roches (voir plus haut) cela permet de générer aussi un rythme, un mouvement dynamique.

 

On retrouve cela dans la lecture des troncs et des branches de nos bonsaï, non ?

 

Ensuite on a un groupe de 2 roches dont une pierre verticale médiane et une pierre plus basse (yin et yang) et ensuite il y a une autre roche qui part vers l'arrière, créant une autre rupture de rythme.

Ainsi l'énergie est aspirée vers la pierre finale, qui, elle, est plate, voyez comment elle est placée, tournez légèrement vers le nez de l'ile du dragon et sa lanterne.

 

Pourquoi finir avec une pierre plate?

Dans le sens de lecture, à droite c'est l'est le lever du soleil, mais c'est aussi en direction de le mer méditerranée, n'est pas, il n'y a plus de montagne.

 

Bon voilà pour l'instant, ça va, vous suivez ????? :spb32:

 

Tiens, une autre vue du kare sansui:

 

006kare sansui et bonsaï.JPG

 

A plus

Trapice !!!


Bon, parce que je suis gentil et que je vous aime bien, voici, un résumé du SAKUTEI- Ki, que j'ai pondu pour les visiteurs de notre parc, en bien gros pour que ce soit compris

 

Le Sakutei-ki

 

L’art de dresser les pierres dans les jardins japonais

 

Le sakutei-ki est un traité, sur les jardins japonais, les plus anciens (XIIe siècle). Autrement appelé Zen sai hisho « résumé des secrets sur la construction des jardins ». Il s’adresse aux créateurs de jardins, particulièrement aux « dresseurs de pierres » pour leur rappeler les principes directeurs de leur art.

 

Trois notions fondamentales doivent être exprimées :

-Le tayori (la structure objective et subjective), le no-suji (les lignes de force du jardin) et le fuzeï (l’émotion poétique). 

 

Voici quelques extraits du sakuteï ki:

- « Vous devez exprimer le Fuzeï qui puisse rappeler un site naturel tout en conservant aux pierres leur aspect originel. »

-« Vous devez vous souvenir des paysages célèbres du pays. Vos jardins pourront les suggérer en accord avec le site. »

-« Ne disposez pas les pierres de façon trop abrupte ou sophistiquée. »

-« Choisir un grand nombre de pierres, petites et grandes. On place en premier les pierres debout, puis les pierres couchées. »

 

 

 

Les règles de base :

  • Aucune symétrie dans l’installation des pierres (espaces, axes, etc.).
  • Choisir des pierres de forme et de grosseur différente.
  • Il y a toujours trois pierres principales : la pierre grue (le ciel,la plus haute), la pierre tortue (la terre, la plus basse), la pierre médiane (l’humain).
  • Le nombre des pierres doit toujours être impair.
  • Pas d’alignement entre les pierres.
  • La (les) ligne (s) sur laquelle sont les pierres doit être dynamique (mouvement)
  • Le ratissage se fait avec méthodologie : d’abord les lignes droites ensuite les vagues autour des roches.

www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#8 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 10 janvier 2018 - 09:37

Bonjour,

Aujourd'hui je veux vous parler de notre quatrième jardin du Jardin Arboretum de Bonsaï.

Il s'appelle le jardin de la belle endormie, un jardin inspiré des jardin kare sansui et des jardins secs japonais du 18-19 siècle.

C'est aussi l'occasion de vous parler des Niwa Ki? ici ce sera un très vieil olivier.

 

belle endormie.JPG

 

A plus

Patrice


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#9 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 5 600 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 12 janvier 2018 - 17:48

Désherbage à la main? Si oui > :bow:

Et au passage, un grand bravo pour tout ce travail! Bonne continuation ;)


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#10 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 13 janvier 2018 - 16:47

Merci beaucoup,

Voui, nous désherbons tout manuellement et nous utilisons aussi un désherbeur thermique. Pour certaines parties, comme nous sommes tout en BIO, nous utilisons un désherbant acétique, mais de moins en moins.

L'entretien du parc est un gros boulot, bon j'ai maintenant un apprenti, donc nous avons moins de main-d’œuvre, mon épouse et moi.

De toute façon nous n'aimons pas les jardins trop nickels, on aime sur certaines zones laisser quelques herbes folles et laisser un peu faire la nature. Bon, c'est vrai que ce n'est pas toujours compris par certaines visiteurs, habitués aux parcs de loisirs où tout est artificiel.

 

Malheureusement le constat est que la mentalité des gens ne s'arrangent pas avec toutes ces technologies et réseaux sociaux où la malveillance est de mise.

Mais bien heureusement, il y a aussi des gens qui savent prendre le temps de regarder et d'apprécier, chez nous c'est un bon 80 %.

 

-Voici quelques vues prises cet été 2017 dans notre parc:

 

Cet année, j'ai créé un panneau explicatif complet pour une meilleure compréhension (Il y en a qui ne le lisent pas, ils sont en vacances, ! :spb106:.

 

panneau.JPG

 

Une vue sur le pont et la salle d'accueil et d'expo à partir du jardin du thé.

 

vue sur le pont.JPG

 

Voici une partie de la collection de pins. L'été, ils sont sous ombrière, c'est mieux pour eux, plus 2 arrosages par jours :

 

les pins 2017.JPG

 

Puis, du coté de la Bergerie, au mois d'Avril une petite pouliche (Ludivine) miniature est née, quel bonheur, ces animaux sont trop mignons.

 

ludivine.JPG

 

A peluche !!

 

patrice

 

 

 

 

 

 


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#11 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 15 janvier 2018 - 11:06

Bonjour,

Alors aujourd'hui, je vais vous présenter la création de 4ième jardin japonais du Jardin Arboretum de Bonsaï, le jardin de la belle endormie.

 

Étant sculpteur, je me suis dis qu'il serait intéressant d''intégrer dans mes jardins un projet de grande sculpture en résonance avec la symbolique des jardins japonais et de l'environnement, à savoir les piémonts cévenols.

Ici les montagnes ne sont pas très hautes, elles sont toutes en rondeurs, tout en féminité.

Pour moi, sculpteur, le corps féminin exprime bien ces courbes et rondeurs, c'est l'image de la terre-mère d'où la vie surgit, pousse et arrive à maturité.

 

Donc j'ai créer une sculpture-maquette en Raku pour mon projet, qui serait la base de référence pour créer cette grande sculpture de corps de femme.

 

Puis je m'inspire des kare sansui pour toutes les bases structurelles du futur jardin.

 

J'avais le projet de créer, en fond du jardin une longue butte avec quelques belles roches installées dessus (selon les principes présentés au-dessus) en m'inspirant des jardins au Japon comme ceux ci, par exemple:

 

belle endormie 01.JPG      belle en 02.JPG

 

Le mois de février 2012 fût très froid (-12°c), beaucoup de bonsaillistes s'en souviennent (malheureusement j'ai moi aussi, perdu un très bel if sublime, malgré mes précautions). En visitant une pépinière locale, qui vends des vieux oliviers espagnols. J'ai vu un olivier complétement dépouillé à cause du gel. Le gars voulait le mettre au feu, moi, en grattant, l'écorce du peu de branches qui restaient, j'ai vu que c'était bien vert.

 

Avec l'expérience de la culture des arbres que j'ai, je savais que je pouvais "ressuscité" ce vieil olivier. Donc je l'ai acheté!! pour le placer sur la butte du fond du jardin.*

 

Voici en photos le travail sur l'arbre et son installation sur la butte et l'installation des roches.

 

Après avoir été chercher l'olivier, nous avons taillé toutes les branches inutiles (on va refaire tout à zéro, comme sur un bonsaï d'olivier), j'ai dégagé les racines de la terre d'origine:

 

belle rempotage olivier R.JPG

 

Puis on fait un grand trou dans la butte à l'emplacement prévu pour l'arbre. J'y jette 4 sacs de pumice que je mélange avec du graviers concassés calcaire et je mélange cela avec un bon engrais organique et du compost (1 sac entier):

 

belle 03.JPG     belle 04.JPG

 

Ensuite on installe l'arbre sur la butte :

 

belle installation olivier R.JPG      belle 05.JPG

 

La suite plus tard.


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#12 Ben34

Ben34
  • Membres
  • 1 682 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :34

Posté 15 janvier 2018 - 11:39

Merci pour ce reportage et merci d'avoir sauvé ce superbe Olivier .

Quel outil utilises tu pour faire tes tracés sur le gravier , j'ai déjà vu ça fait au râteau mais lá j'ai l'impression , vu les reliefs , que c'est autre chose , Du style bâton de croupier ?

#13 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 15 janvier 2018 - 12:42

Bonjour,

Pour le ratissage du gravier des jardins secs, j'ai créé un ratal (ben oui, un ratal, des rateaux :spb110:) spécial qui permet de faire des vagues régulières mais un peu plus hautes aux extrémités, comme ceci:

 

ratissage.JPG .

 

Bon revenons au jardin de la belle endormie.

Après avoir installé le vieil olivier, on place les roches sélectionnées d'avance.

 

belle olivier et roche en cour de création R.JPG

 

Bon, maintenant je vais vous présenter la création de la sculpture de la belle endormie (3,5m de long).

 

D'abord, j'ai créé la maquette en argile (qui deviendra une pièce en Raku) à partir de laquelle je vais pouvoir définir les dimensions de la grande sculpture:

 

belle 06.JPG      belle 08.JPG

 

 

A plus

 

 

 

 


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#14 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 15 janvier 2018 - 14:05

Avant de poser les plaques de gazon Zoysia (gazon japonais) (qui coute une blinde!!) on a bien ratissé la terre de la butte, poser des pierres au pied de l'olivier, pour des raisons d'aération du sol au pied de cet arbre et pour des raisons esthétique.

Comme cet arbre avait subit une coupe sévère et très large d'un ancien tronc qui partait à droite en haut. J'ai retravaillé cette coupe, pour en faire un beau bois mort.

 

belle 08.JPG

 

Et le jardin avant l'installation de la sculpture de la belle endormie et la pose du zoysia:

 

belle 09.JPG

 

La pose du zoysia en plaque:

 

belle 10.JPG      belle butte zoysia R.JPG   

 

Voici, en images la création de la grande sculpture de la belle endormie, puis je vous raconterai un truc marrant après (résonance- intuition) :

 

- Je vous laisse regarder, les yeux ébahis, sur les matériaux, la technique et le bricolage du mec génial ( :spb52:) !!!!!! Cliquez sur la photo !!

 

belle 11.JPG

 

Pose du grillage:

 

belle 12.JPG

 

A plus

 

 

 

 

 


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#15 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 15 janvier 2018 - 16:00

Bon,voilà la suite:

 Le grillage est fini d'être posé:

 

belle 13.JPG

 

Maintenant on va pouvoir appliquer le mélange hypertufa (si vous le voulez je vous montrerai plusieurs autres possibilités (fausses roches !!), offertes par cette technique.

L'hypertufa est une invention venant d'Angleterre, c'est un mélange de ciment, sable grossier, tourbe, perlite ou vermiculite.

 

Voici les travaux d'application, gros taf :spb32:!!

 

belle 14.JPG     belle 15.JPG

 

et pis c'est fini !!

 

belle 16.JPG

 

Puis en été:

 

belle 17 R.JPG

 

L'évolution de l'olivier NIWAKI, 2 ans après (en 2014)

 

olivier niwaki du jardin belle endormie.JPG

 

D'autres photos bientôt!

 

A plus

Patrice


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#16 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 15 janvier 2018 - 18:12

Tiens à propos de l'hypertufa, voilà ce que l'on peut faire aussi !!!!

 

patrice roche arche R.JPG

 

Elle est pas belle la Vie !

 

Patrice


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com

#17 PHIL26

PHIL26
  • Membres
  • 28 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Nyons
  • Zone USDA :0
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :Drome

Posté 15 janvier 2018 - 19:42

Très chouette et impressionnant  tout le travail et la réflexion effectués

Avec la patine que tous les éléments ont pris, on a l'impression que le Jardin a toujours existé.....  Bravo !!!!!! 



#18 patrice jab

patrice jab
  • Membres
  • 2 639 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 16 janvier 2018 - 10:28

Merci, Phil26, c'est gentil.

Bon pour continuer et terminer sur le Jardin de la Belle Endormie du Jardin Arboretum de Bonsaï, voici quelques photos prises ce matin par temps gris, humide et froid (pouah ! pas courant ici) qui vous permettent de voir l'évolution du vieil olivier et de la sculpture:

 

L'hypertufa reste poreux, ce qui permet que la sculpture prenne une belle patine, de la mousse, etc. Il y a 2 ans nous avons eu une grosse grêle qui à pas mal détruit le dessus de la sculpture (et je vous dis pas pour certains arbres, aïe !) donc j'ai remis une couche du mélange hypertufa ce qui donne un aspect original, car la patine n'a pas évolué pareil.

 

belle 18.JPG

 

L'olivier maintenant, vous voyez sa belle évolution !! :spb105:

 

belle 19.JPG

 

Sa belle base:

 

belle 20.JPG

 

Le bois mort du haut:

 

belle 21.JPG

 

Le shari du tachiagari:

 

belle 22.JPG

 

Voilà pour ce jardin.

 

A plus

 

Patrice


www.patrice-bongrand.com

www.bonsai-arboretum.com


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)