Aller au contenu


Photo
- - - - -

Semis


  • Veuillez vous connecter pour répondre
35 réponses à ce sujet

#21 Ekdu

Ekdu
  • Membres
  • 172 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bruxelles
  • Zone USDA :8b
  • Pays :Belgique
  • Département :Bruxelles-Capitale

Posté 11 septembre 2017 - 19:06

Le 'petit albazia', tu es sur que ce n'est pas un fevier d'amérique ?



#22 arbophil

arbophil
  • Membres
  • 667 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Perpignan
  • Zone USDA :0
  • Formation :J. Naka; Ben Oki, suzuki et bts horticole
  • Pays :france
  • Département :66

Posté 11 septembre 2017 - 19:53

Le belge pourrait bien avoir raison. Il a bon œil. Un Gleditzia. Il semble qu'il soit inerme.

#23 Ekdu

Ekdu
  • Membres
  • 172 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bruxelles
  • Zone USDA :8b
  • Pays :Belgique
  • Département :Bruxelles-Capitale

Posté 11 septembre 2017 - 20:41

Tu crois pouvoir faire quelque chose avec ? J'en ai semé quelques-uns, la pousse est chouette, mais l'épaississement a l'air long, et c'est une légumineuse...

Seulement belge d'adoption néanmoins ;-) 



#24 baboulet

baboulet
  • Membres
  • 974 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marseille
  • Zone USDA :9a
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 12 septembre 2017 - 21:13

Bonsoir à tous !

Merci pour votre passage. Alors j'ai mis que c'était un albizia, mais en même temps je n'ai pas trop cherché ce que c'était. Pourquoi pas Gleditsia, mais il semblerait que cette essence ne soit pas inerme justement non ? au vue des photos que j'ai pu trouver sur google ...

Concernant le projet .. aucune idée, je vais regarder le port des vieux arbres sur internet et je vais essayer de m'en inspirer. Après pour le grossissement du tronc, faut voir mais je trouve qu'ayant germé quelques semaines après les autres, notamment les buergers, je trouve qu'il peut rivaliser niveau mensurations ^^

 

 

Philippe, j'ai lu le post. Il est extrêmement intéressant, je vais le garder dans mes favoris. La technique de l'arcure par la sécheresse et coup de froid est extrêmement intéressante et peut permettre effectivement d'économiser quelques ligatures ^^ je vais l'approfondir. L'engrais à base de rognures d'ongles est elle aussi sympathique !

La qualité des nébaris que tu sortais est juste hallucinante. Et pour avoir vu le tilleul à Prades (c'est toi qui exposais ?), le nébari est vraiment impressionnant. Même si je n'ai pas compris pourquoi tu as piqué la porte de tes cabinets pour faire la tablette (boutade :D), j'ai adoré cet arbre. Très puissant.

Dis moi, tu aurais des conseils pour la construction de mes lignes de tronc de mes semis ? Je ne cultiverai qu'en pot, je maitrise mieux et je n'ai pas de terrain à ma disposition. Je vais en mener quelques uns en ligatures pour sortir des trucs marrants rapidement avec des courbes qui sortent de l'ordinaire mais j'aimerais bien en sortir d'autres à plus long terme avec une belle ligne de tronc, bien conique et surtout avec un nébari puissant. Je m'inspire beaucoup des travaux de Tony, de fraisier (vitalbonsai) et de lanig. Mais je serai vraiment heureux d'apprendre encore un peu plus de toi ;)

Merci et bonne soirée :D



#25 arbophil

arbophil
  • Membres
  • 667 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Perpignan
  • Zone USDA :0
  • Formation :J. Naka; Ben Oki, suzuki et bts horticole
  • Pays :france
  • Département :66

Posté 12 septembre 2017 - 23:14

Merci à toi, c'est cool comme message. Oui, j'ai posé le Tilleul le vendredi soir, une épopée, et récupéré le dimanche, j'avais d'autres obligations... À la sélection régionale, on m'avait dit de lui trouver une tablette. J'avais pas la taille. À la maison, il était exposé sur ce volet, avec du sabi, les tons allaient bien ensemble avec le pot, ça sortait mieux avec le feuillage doré bordé d'orange du demarrage... Et dans la galère pour charger la bête, j'ai oublié la tablette de la plante d'accompagnement... Bref, oui, j'ai encore à apprendre et perfectionner l'exposition et la présentation.
J'étais un producteur, je voyais le bonsaï dans un arbre quelconque, savais où couper, où casser, où déchirer. Et puis faire pousser et faire disparaître l'intervention humaine, préparer des Nebari, des troncs, des formes et imaginer la forme évolutive. Et j'ai rarement garder un arbre au delà. Au niveau de l'exposition, les arbres partaient. Et je n'ai pas vraiment exposé en dehors du départemental, un peu régional ou des stands pro..
Ça coûte pas mal, ça rapporte ?...
Et pour les Nebari et la force, il n'y a pas de secret. C'est la pousse, oui pleine terre à chaque fois qu'on peut, et le temps. Et, pour les formes, il n'y a pas vraiment de secret, on a les formes codifiées (Naka) et naturelles des arbres. Mais sur le long terme et la quantité, les pièces les plus intéressantes et mémorables, sont celles issues des accidents de cultures ! Lol! On s'applique à faire du codifiés pour être commercial, et à la sortie, c'est toutes celles où tu t'es planté dans le code, les bouts de rangées qui si sont fait piétinés par le tracteur ou la débroussailleuse, ceux qui se sont fait bouffer par une zeuzère en deuxième année, qui cinq ans plus tard, après grosses difficultés de reprise qui s'avèrent être des bombes dans le mouvement, les écorces, ect....
Alors oui, l'idée du Burton en deuxième ou troisième pousse. Puis on déligature au mieux. Une bonne taille de structure , en haut, et en bas. Et on les oubli deux ans. Je pense qu'en cinq ans, on a tout. Nebari, tronc, mouvement, écorce, structure de base. Après feuillage et exposition.. Tout le travail de construction se fait en grands contenants, gros grains (3/6mm), mais oublie osmocote et minéral, je prône plutôt pour bouse de corne, silice de corne, les auxiliaires oomycètes et bactériens , trichoderma et tous les nouveaux que vous trouvez pour l'indoors. Mais que la biodynamie utilise depuis un siècle. Et oui les déchets organiques. L'urée, et si tu te rases à l'électrique ,ce qui sort est directement assimilable par un arbre mycchorizé. À plus

#26 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 123 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 13 septembre 2017 - 00:07

Je ne suis pas d'accord avec les indications d'Arbophil pour les contenants de culture : tant qu'un pot n'est pas « bien rempli » de racines avant un rempotage, cela signifie que la taille du pot n'est pas limitante et donc qu'un pot plus grand n'apporterait pas de croissance supplémentaire, simplement des frais de substrats supplémentaires.

De même, moi aussi, j'ai tendance à rempoter tard avec le raisonnement que quand on rempote tôt, on perd les réserves contenues dans les racines qui ne pourront pas être utilisées pour faire des feuilles (le meilleur moyen d'éviter cela est de rempoter juste avant la chute des feuilles, mais alors, se pose le problème de la protection des plants vis-à-vis du gel). Par contre, si un rempotage tardif se traduit par la perte de feuilles, alors on perd l'énergie qui correspond à la fabrication de ses feuilles, on perd la photosynthèse qu'elles auraient du faire jusqu'à la production de nouvelles feuilles. C'est contre-productif.


OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#27 arbophil

arbophil
  • Membres
  • 667 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Perpignan
  • Zone USDA :0
  • Formation :J. Naka; Ben Oki, suzuki et bts horticole
  • Pays :france
  • Département :66

Posté 13 septembre 2017 - 09:02

Non, lanig, la feuille se déshydrate pour nourrir l'oeil et la pousse anticipée. On gagne un an, et il est vrai que ce n'est pas obligé qu'elle tombe. Si on a travaillé vite et en condition humide, elles peuvent ne pas broncher. Après, on les enlève qd même parce qu'elles sont bien plus grosse que celles qu'on provoqué en juin. Après, si le contenant n'est pas rempli au rempotage, il l'est en une où deux saisons. Si il veut faire grossir le Nebari, deux saisons de pousse sans taille et rempotage sont un minimum nécessaire. Pour du Mame, ce serait différent. Et pour finir, il a déjà parlé de la place restreinte, ses contenants ne seront jamais très grands. Et comment explique tu alors que le mieux pour grossir vite est la pleine terre?

#28 baboulet

baboulet
  • Membres
  • 974 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marseille
  • Zone USDA :9a
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 13 septembre 2017 - 10:13

Merci pour le petit historique de ton périple pour Prades ;)

Je suis d'accord la clé est la culture et c'est pour cela que je m'y penche depuis trois ans.
Je pense aussi que l'on peut avoir l'essentiel d'un arbre en pas beaucoup de temps, le reste étant un travail de ramification et de peaufinement pour donner un aspect mature à l'arbre et puis le travail du temps.

Personnellement je suis beaucoup penché sur les techniques utilisées en indoor même si leurs produits sont trop onéreux. Mais sur des sites de culture indoor comme cannaweed, il y a des rubriques sur la culture organique qui sont très intéressantes et qui ont le mérite d'être lues et pourquoi pas mises en oeuvre. Je vais m'y pencher cet hiver.


Lanig c'est ce que je pensais aussi après avoir parlé avec Tony, que tant que le contenant ne devient pas limitant, il ne contraint pas la culture. Et puis c'est vrai que ça nécessite tout de suite des volumes importants de substrat et de soupe. Mais après pourquoi pas mettre directement, une fois la base du nébari posée, les arbres en poubelle de 80 litres par exemple ? Puisque la base du nébari est posée, plus besoin d'y revenir tous les ans ou deux ans et on peut se permettre de laisser pousser fort. La réflexion sur la pleine terre est pertinente ...

 

C'est intéressant ces histoires de rempotages et c'est vrai qu'avec un peu de jugeote il est vrai que rempoter trop tôt fait perdre le bénéfice des réserves stockées dans les racines. Etant donné que je suis à Marseille et que je dispose d'un garage hors gel (mais tout de même très lumineux) je pourrais rempoter à la fin de l'année.
Concernant les érables par exemple le changement de couleur des feuilles est un bon témoin pour la période de rempotage. Avant, après ou pendant l'apparition des couleurs automnales ? Si j'ai bien compris ça serait avant ...



#29 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 123 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 13 septembre 2017 - 11:44

Non, lanig, la feuille se déshydrate pour nourrir l'oeil et la pousse anticipée.

 

L'eau ne nourrit pas donc la feuille perdu ne nourrit rien. Déjà à l'automne, les arbres perdent l'énergie correspondant à la cellulose des feuilles mais récupèrent les acides aminés et les vitamines. C'est déjà ça. Une feuille qui grille, on perd tout.
 

l l'est en une où deux saisons. Si il veut faire grossir le Nebari, deux saisons de pousse sans taille et rempotage sont un minimum nécessaire.

 

 

Je dirai que la réponse dépend de savoir si on veut un beau nébari ou un gros nebari.  Pas de rempotage fréquent = grossissement supérieur mais racines en tuyaux. Personnellement, je préfère m'abstenir.

 

Et comment explique tu alors que le mieux pour grossir vite est la pleine terre?

 

 

Je n'ai pas à l'expliquer car c'est globalement faux. La culture en pot bien conduite est bien plus efficace pour le grossissement que la pleine terre du fait des caractéristiques très supérieures d'un bon mélange de culture comparées à celles de la plupart des sols. La culture en pleine terre n'est vraiment intéressante en terme de croissance que lorsque le volume du contenant devient difficile à gérer.

Mais après pourquoi pas mettre directement, une fois la base du nébari posée, les arbres en poubelle de 80 litres par exemple ? Puisque la base du nébari est posée, plus besoin d'y revenir tous les ans ou deux ans et on peut se permettre de laisser pousser fort.

 

Parce qu'un nébari, c'est pas un truc que l'on pose et que l'on peut laisser aller sans rien faire. Un beau nebari, c'est le fruit d'un travail régulier (tous les deux ou trois ans au plus).


OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#30 arbophil

arbophil
  • Membres
  • 667 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Perpignan
  • Zone USDA :0
  • Formation :J. Naka; Ben Oki, suzuki et bts horticole
  • Pays :france
  • Département :66

Posté 13 septembre 2017 - 20:09

Ce n'est pas de l'eau que la feuille rend à l'oeil, c'est de la sève élaborée... Mais si tu veux avoir raison, tu peux. Pour les mêmes conditions de culture, d'arrosage et de fumure, on a toujours de meilleures pousses. Le contenant permet de changer de mode de culture.

#31 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 123 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 13 septembre 2017 - 21:10

Mais si tu veux avoir raison, tu peux

 

C'est pas une question de vouloir ou de pas vouloir. C'est une question de réalité biologique.

Une feuille qui grille parce qu'elle ne reçoit pas assez d'eau ne peut physiquement pas exporter de l'eau. C'est aussi simple que cela.


OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#32 baboulet

baboulet
  • Membres
  • 974 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marseille
  • Zone USDA :9a
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 14 septembre 2017 - 15:26

Merci Lanig pour tes précisions.

Oui tu as raison sur la construction du nébari, je me suis mal exprimé. Je voulais évidemment dire, une fois la base posée (suppression des pivots, départs de racines bien placés, etc ..) que l'on pouvait faire réellement pousser fort dans un gros contenant, que ça ne sert à rien de faire pousser fort alors que le nébari n'a pas été préparé car on y reviendra plus tard, temps perdu. C'est logique qu'il faut y revenir régulièrement, tous les 2, 3 ans en fonction de la vigueur du plant, pour rabattre justement les tubes qui auraient pu se former.

 

Petite question pour les plants que je ne vais pas construire par ligature, uniquement par taille et pousse. Que me conseillez vous ?

 

- Laissez pousser, puis couper une fois le diamètre atteint, puis repousse etc .. un clip and grow quoi. Un peu pénible pour refermer les coupes, quoi que avec une pousse relativement forte ça le fait.

 

ou 

 

- Rabattre court régulièrement les plants pour partir sur des bourgeons neufs et donner du dynamisme comme ceci, tout en faisant pousser. En gros rabattra alors que l'on a pas forcément atteint le diamètre souhaité directement.

Je sais pas si je m'exprime bien ^^

Allez pour patienter un peu avant les couleurs automnales qui se font attendre, petite photo des dessous des caisses en plastiques où sont entreposées les semis. Je sens que je vais bien m'amuser au rempotage ..

 

Racines 1.jpg

Racines 2.jpg

 

Bonne journée :)

 



#33 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 123 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 14 septembre 2017 - 20:27

Perso, je pratique plutôt la solution 2, pour faciliter la cicatrisation.


OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#34 Azuma

Azuma
  • Membres
  • 60 messages
  • Pays :France
  • Département :74

Posté 20 septembre 2017 - 19:52


Je n'ai pas à l'expliquer car c'est globalement faux. La culture en pot bien conduite est bien plus efficace pour le grossissement que la pleine terre du fait des caractéristiques très supérieures d'un bon mélange de culture comparées à celles de la plupart des sols. La culture en pleine terre n'est vraiment intéressante en terme de croissance que lorsque le volume du contenant devient difficile à gérer.

Parce qu'un nébari, c'est pas un truc que l'on pose et que l'on peut laisser aller sans rien faire. Un beau nebari, c'est le fruit d'un travail régulier (tous les deux ou trois ans au plus).

 

Quelles sont les caractéristiques "superieures" d'un mélange de culture par rapport à un sol?



#35 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 123 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 20 septembre 2017 - 21:24

Porosité globale et disponibilité de l'eau notamment.


OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#36 baboulet

baboulet
  • Membres
  • 974 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marseille
  • Zone USDA :9a
  • Pays :France
  • Département :13

Posté 21 septembre 2017 - 18:09

Merci Lanig :)

Exact tu as raison.
Et puis tu as quand même beaucoup moins de chance de tuer le pouvoir tampon du sol avec ta solution nutritive quand tu es en pot plutôt qu'en pleine terre (si tu décides, en pleine terre, d'arroser à la solution nutritive). Surtout si tu utilises de un acide ou une base pour modifier ton pH et des engrais minéraux.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)