Aller au contenu


Photo
- - - - -

Un Prunellier inouï mais un défi à relever

Prunus spinosa Prunellier Yamadori Prunelier

  • Veuillez vous connecter pour répondre
61 réponses à ce sujet

#41 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 5 049 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 17 mars 2018 - 15:57

J'opterais plutôt pour de l'hormone liquide. Il me semble que j'avais essayé de "mouiller" celle en poudre et qu'elle ne s'était pas dilué.

Aucune idée pour le dosage désolé.


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#42 Invité_TomA.R_*

Invité_TomA.R_*
  • Invités

Posté 17 mars 2018 - 16:46

Salut Bonsaïphil,

 

 

L' "Osyril" tu connais ? Peut être plus adapté que de la poudre d'hormone diluée (celle que j'utilise n'est pas faite pour être dissoute).



#43 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 687 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 17 mars 2018 - 17:33

Oui, je connais et même que j'en ai !

Mais dans mon esprit l'Osyril n'est pas vraiment une hormone.

Je pensais que ce liquide à la consistance du miel (la comparaison s'arrête là) c'était un peu comme le Tonus5 que.ça agirait sur les racines existantes et non sur la création de racines.

Je suis donc retourné sur le site  et je lis :

Osiryl est un concentré d'enzymes naturelles qui activent le dynamisme racinaire des plantes. Ces matières actives se lient au système racinaire des plantes en cours d'enracinement et des boutures....

 

Un peu compliqué tout ça. Je ne sais plus trop quoi penser.

Mais comme j'ai réussi des marcottes sur des prunelliers sans aucun apport de produit, même sans écorçage, juste en disposant de la mousse autour du tronc, peut être vaut-il mieux ne rien faire d'autre qu'arroser ?



#44 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 5 049 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 17 mars 2018 - 17:46

Dans tous les cas, je ferai des apports foliaires riche en P, avec si possible un stimulateur racinaire vendu en "grow shop".

Ça peut pas faire de mal. Qui dit + de sucres qui descendent, dit + de chance de faire sortir une racine.


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#45 Invité_TomA.R_*

Invité_TomA.R_*
  • Invités

Posté 17 mars 2018 - 18:04

L' Osyril je m'en sers (en suivant les instructions surl'emballage) comme liquide de trempage pour les boutures, et j'imbibe bien le substrat des boutures avec le même mélange.

Après je n'en remet qu'une fois deux semaines plus tard, mais je zappe parfois ce deuxième apport...et je dois dire que j'ai plutôt des bons résultats ( je ne parle pas de Prunus Spinosa), mais à vrai dire mon expérience n'est pas très parlante, car depuis que je bouture avec sérieux j'ai toujours utilisé l'Osyril. Je ne peux donc pas juger si mieux avec que sans. Mais j'aurais tendance à croire que c'est assez approprié pour stimuler ta marcotte, le mieux étant quand même les hormones en poudre que tu n'aurais pas du oublier  :spb107:

 

Et sinon, si j'ai bien suivi, tu recouvres le pot et la marcotte sous les pierres.

Sous les pierres, il doit faire frais non ? Un peu de chaleur, n'est ce pas bienvenu pour stimuler la création de racines ?

N'aurais tu pas à gagner à dégager les pierres et exposer le pot au soleil ? Si oui par contre ça risque de créer un autre problème qui est celui de l'humidité de la sphaigne. sous les pierres ça doit rester humide plus longtemps. De plus les pierres permettent de camoufler le dispositif et de ne pas intervenir dans le paysage. 



#46 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 687 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 18 mars 2018 - 10:13

Pour un arbre qui pousse en pleine terre - ici en pleines pierres - la gestion de l'exposition au soleil offre que peu de degré de liberté.

Dans ce cas précis il y a un compromis à trouver entre exposition et maintenance de l'humidité du substrat rapporté.

Comme je l'ai indiqué plus haut je ne suis pas entièrement vierge d'expériences pour obtenir des Prunus spinosa sur ce site un peu spécial. J'ai réussi à faire tirer des racines à deux de ces prunelliers et les prélever sans problème.

Évidemment, c'est le plus beau qui résiste le plus fort :-)

 

"...De plus les pierres permettent de camoufler le dispositif et de ne pas intervenir dans le paysage...."

C'est à l'évidence un point important, mais surtout pour me prévenir des yeux et des mains un peu trop curieuses. L'endroit est particulièrement caché et difficilement accessible, mais pour avoir eu des expériences malheureuses de cette sorte, je préfère jouer la prudence.



#47 arbophil

arbophil
  • Membres
  • 1 181 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Perpignan
  • Zone USDA :0
  • Formation :J. Naka; Ben Oki, suzuki et bts horticole
  • Pays :france
  • Département :66

Posté 18 mars 2018 - 12:59

Oui Phil, mais les pierres protègent le sol des pluies et renvoient plus loin les eaux.
Si ton cal n'a pas fait de racines, je crains que ce soit parce que le mélange autour de la marcotte n'est pas assez humidifié régulièrement.

#48 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 687 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 18 mars 2018 - 14:28

Les pierres ne renvoient pas "plus loin" l'eau. Elles éclatent les gouttes en nombre de gouttelettes projetées dans tous les sens.

Statistiquement cela donne donc une répartition homogène à la surface du sol partout jonché de cailloux.

 

Ceci dit en replaçant les pierres tout autour du pot j'ai toujours veillé à disposer sur le dessus des morceaux assez plats pour faire entonnoir , un peu comme ceci :

Scan0003.jpg Les pierres sont placées sur toute la circonférence

"....le mélange autour de la marcotte n'est pas assez humidifié régulièrement..."

Je l'ai dit plusieurs fois plus haut , chaque fois que je passais je testais l'humidité du substrat dans le pot et le résultat a toujours été positif. J'aimerais bien le voir sécher : cela voudrait dire qu'il y a des racines qui pompent !

Par ailleurs les deux diagrammes d'arrosage, de précipitations et de température en Aout 2016 et 2017 montrent que ton argument ne tient pas vraiment.

 

Cette année j'ai aussi amélioré le dispositif en utilisant de la sphaigne du Chili en lieu et place de la sphaigne récoltée sur place. Je l'ai plaquée mouillée autour du tronc au dessus du tourniquet et maintenue en place avec 3-4 tour  de raphia.



#49 arbophil

arbophil
  • Membres
  • 1 181 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Perpignan
  • Zone USDA :0
  • Formation :J. Naka; Ben Oki, suzuki et bts horticole
  • Pays :france
  • Département :66

Posté 18 mars 2018 - 15:28

Alors, c'est que le mec est vraiment vieux, et qu'il lui faudra plus de temps pour raciner. Et si les précipitations ont été importantes, cela explique aussi l'état du cal. En effet si le sol à toujours été plus humide que le pot, la plante est partisane du moindre effort. Pourquoi percer d'autres racines si l'alimentation en eau est suffisante par les racines existantes? Une sécheresse du sol couplée avec un arrosage du substrat aurait favorisé l'émission de racines vers lui. Peut être tailler un peu les longues racines existantes aiderait la marcotte.

#50 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 687 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 18 mars 2018 - 16:24

Oui il me semble vieux aussi.

"...Pourquoi percer d'autres racines si l'alimentation en eau est suffisante par les racines existantes?..."

Un peu spécieux comme raisonnement , non ?

La sève élaborée descend et se trouve dans une impasse quoi qu'il en soit. Si alors l'environnement autour de l'impasse est propice (humide) il va percer des racines.

"...Peut être tailler un peu les longues racines existantes aiderait la marcotte...."

Tu te moques ou quoi ?

Non mais ! je crois que j'en ai dit assez sur les alentours de ce prunelier, comme il me fait ramper, comme il blesse mes genoux, mes coudes, mes mains.

Alors il faut te faire un dessin ?

Scan1.jpg

Quand je l'avais découvert je suis descendu à 1m. UN mètre de caillasses a retirer une à une avec mes petites mains si fragiles ! et au bout de 1m : rien pas une racine latérale. Ce gaillard là plonge très profond et tu voudrais que je recommence ce cirque ? Pour soit disant trouver les premières racines secondaires ? Non, mais tu t'imagines ? tu réalises ?

 

C'est à la fois injuste et irresponsable de me demander cela, à moi qui pourrait peut être être ton père ! :newsm_8:

 

PS : L'endroit est inaccessible au tracto-pelle.



#51 arbophil

arbophil
  • Membres
  • 1 181 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Perpignan
  • Zone USDA :0
  • Formation :J. Naka; Ben Oki, suzuki et bts horticole
  • Pays :france
  • Département :66

Posté 18 mars 2018 - 19:06

Lol! T'es remonté aujourd'hui.
Oue! Ben y a plus qu'à attendre!
Ou parfois, envisager de le laisser vivre sa vie.
Prunellier, ce n'est pas si super en bonsaï. C'est raide. Ça pique. Capricieux des racines. Ect. Il faut vraiment être motivé. Dans ton état papy c'est encore plus impressionnant. Respect.

#52 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 687 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 19 mars 2018 - 10:19

"...Prunellier, ce n'est pas si super en bonsaï. C'est raide. Ça pique. Capricieux des racines. …"

 

On est absolument d'accord.

C'est une espèce qu'il faut fuir en matière de Bonsaï.

En plus de toutes les caractéristiques que tu cites je dirais simplement que le prunellier est moche. Il est d'une laideur incommensurable. Pour preuve quelques images qui illustrent particulièrement bien ses difformités et surtout sa prodigieuse raideur.

IBC1.jpg

source : http://ibonsaiclub.f...t521-blackthorn

 

Voilà bien une espèce pour les grand-mères : pensez donc, de jooolies fleurettes blanches, ça se marie tellement bien avec les géraniums sur le balcon.

Non, non, un bonsaî-ka mâle aurait beaucoup de mal à supporter ce spectacle mielleux teinté d'un romantisme désuet.

blackkthorn-TonyTickel1.jpg blackthorn-1.jpg

source Tony Tickel

 

Et quand bien même on apprécierait la floraison des fruitiers, avez vous vu la simplicité ridicule des fleurs de Prunus spinosa ? Elles sont proprement insignifiantes, n'est ce pas ?

evans_Blackthorn.jpg

source : evans http://artofbonsai.o...eries/evans.php

 

A moins d'être masochiste, comment pourrait-on estimer une espèce aussi agressive, avec des épines aussi acérées : en comparaison celles de l'aubépine sont caressantes.

 

IMG_8311.JPG

source : Tony Tickel

WP--a.jpg

source Walter Pall http://walter-pall-b...-promising.html

 

Ne faut-il pas être pervers pour apprécier ce bois à la couleur funeste ? Cette écorce noire est pour le moins morbide et un être humain normalement constitué devrait en ressentir le dégoût le plus profond.

 

Oui je le concède : le prunellier est tout juste bon pour ceux qui veulent singer le Prunus mume.

Mais tout de même, quelle effronterie que de vouloir donner à notre espèce européenne très roturière un statut aussi prestigieux que le noble prunier japonais !

 

PS : sans rancune arbophil :-) . C'était juste le prétexte à un petit délire



#53 petitpoissondansleau

petitpoissondansleau
  • Membres
  • 810 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :France
  • Département :67

Posté 19 mars 2018 - 10:33

Par contre du coup c'est capricieux des racines ou pas ?

#54 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 687 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 19 mars 2018 - 13:59

Je ne vois aucun caprice dans le développement des racines du prunellier. Au contraire, elles se développent vite, se subdivisent bien, et sont robustes.

Comme je le disais plus haut : c'est vraiment moche :newsm_8:



#55 jox

jox
  • Admins
  • 5 916 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB + EB
  • Pays :france
  • Département :8

Posté 19 mars 2018 - 15:52

Et vous en pensez quoi de celui de Walter Pall ?


Ca court, ça s'agite! Et après ça s'étonne de ne pas vivre vieux.


#56 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 687 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 19 mars 2018 - 15:59

Il ne vient pas à la cheville de celui (ceux) de Tony Tickel.

Il n'a pas la "bonne" écorce, en particulier.

Et dieu sait que j'adore ce que fait le Walter.



#57 Gwinru

Gwinru
  • Admins
  • 8 660 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Courbevoie
  • Zone USDA :9
  • Formation :Bonsaï Club du Point du Jour + formateurs PB
  • Pays :France
  • Département :92+14

Posté 19 mars 2018 - 17:31

Ceux de john Pitt ne sont pas mal non plus:

John Pitt-2011.JPG

 

John Pitt-2015.jpg

 

un autre de Lucas Carpentier:

Lucas Carpentier-2016.JPG


雲をりをり
人を休むる
月見哉
Aux admirateurs de lune 
les nuages parfois
offrent une pause
 


#58 kanojo

kanojo
  • Correspondants
  • 4 699 messages
  • Sexe :Femme
  • Ville :un petit village artésien
  • Zone USDA :8a
  • Formation :L'arbre dans la main
  • Pays :France
  • Département :62

Posté 19 mars 2018 - 20:43

j'ai pas tout lu ... mais .... "t'as essayé des greffes de racines?"


Image IPB

#59 arbophil

arbophil
  • Membres
  • 1 181 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Perpignan
  • Zone USDA :0
  • Formation :J. Naka; Ben Oki, suzuki et bts horticole
  • Pays :france
  • Département :66

Posté 19 mars 2018 - 21:50

Ok! C'est plus sympa ici, que le mume, peut être que c'est pk je ne suis pas arrivé à en faire un bien.
Il faudra que je re essaie.

Pour répondre au spécieux. La sève élaborée qui redescend, si elle n'a pas besoin de chercher de l'eau, fera un pont et refermera la plaie.
J'ai lu de la part d'autres commentaires, sur la marcotte de l'érable palmatum "pose du tourniquet, le pot plastique coupé, attaché autour, et rempli d'un mélange retenteur, et conseil supplémentaire arroser la marcotte mais laisser sécher le pot. Pour effectivement favoriser la sortie des racines là où c'est humide. Ce n'est pas spécialement spécieux, c'est logique.
Après les racines poussent qd on arrive à les faire sortir ! Sourire.

#60 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 687 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 20 mars 2018 - 12:00

Et vous en pensez quoi de celui de Walter Pall ?

En parlant des Prunelliers montrés ici :
Ma première réponse était  "Il ne vient pas à la cheville de celui (ceux) de Tony Tickel." (voir ce message)
Depuis j'ai cherché et trouvé des images plus récentes de cet arbre de Walter Pall
Le voila en 2015
2015-04.jpg 2015-04-b.jpg
Je trouve que j'ai jugé un peu rapidement. Il faut se méfier du maitre bavarois. Il sait faire évoluer ses arbres très vite.....
 

un autre de Lucas Carpentier

J'ai déjà vu cet arbre (dans un pot plus ancien) et je le trouve vraiment extraordinaire.
Mais je ne connais pas Lucas Carpentier. C'est qui ?
 

t'as essayé des greffes de racines?

Non.  Pour plein de raisons.

Je parts du principe que tu parles de greffes par approche.

L'écorce de ces vieux pruneliers est très épaisse (bien plus d'un centimètre). On s'en rend compte quand on voit plus haut les clichés des écorçages. Pratiquer les entailles précises dans cette masse avant d'arriver aux parties vives est un travail de précision. 

Inutile de dire que réaliser un travail propre quand on couché  sur un lit de pierres pointues est quasiment impossible. Sans compter le crane ou le visage qui titille sans arrêt des épines au dessus.

J'ai réussi deux marcottes de pruneliers dans les mêmes conditions, dans la même zone. Celui là résiste plus que les autres. Tôt ou tard il cèdera. Je serai patient.

Et puis j'adore tellement l'endroit que c'est toujours un plaisir de m'y rendre.... Ça compte.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : Prunus spinosa, Prunellier, Yamadori, Prunelier

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)