Aller au contenu


Photo
- - - - -

Plantes du Québec comme bonsaïs?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Montrealais

Montrealais
  • Membres
  • 6 messages
  • Pays :Canada
  • Département :Montréal

Posté 14 janvier 2017 - 04:44

Je voudrais savoir si je peut prendre une pousse d'un arbre du Québec et d'en faire un bonsaï? Il va survivre si je le laisse toute l'année dehors?

 

Il fait dans les -20 durant l'hiver.



#2 Shany

Shany
  • Membres
  • 202 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Sherbrooke
  • Zone USDA :4b
  • Formation :Jardin Eden
  • Pays :Canada
  • Département :Quebec

Posté 14 janvier 2017 - 05:17

C'est toujours plus sécuritaire de les mettre dans un petit arbris, car dans un pot les racines sont plus fragile au gel. Sinon les mélèzes sont ultra résistants au gel. Sinon tout nos espèce indigènes sont assez résistance.

L’art du bonsaï c’est pouvoir créer une histoire sans utiliser de mots. Derrière chaque arbre se cache un monde miniature, où la seule frontière est celle de l’imagination de celui qui le regarde.  


#3 Montrealais

Montrealais
  • Membres
  • 6 messages
  • Pays :Canada
  • Département :Montréal

Posté 14 janvier 2017 - 05:59

Merci beaucoup pour ta réponse, j'ai hâte de commencer ce projet.

 

Quel genre de petit abris je pourrais faire? 



#4 Shany

Shany
  • Membres
  • 202 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Sherbrooke
  • Zone USDA :4b
  • Formation :Jardin Eden
  • Pays :Canada
  • Département :Quebec

Posté 14 janvier 2017 - 15:36

Si tu a un terrain, tu peux monter un grosse caisse de bois isoler avec du styrofoam, quand il y a suffisamment de neige tu peux en mettre dans ta boite, sa aide a isoler les arbres, l'important c'est de bien la fermer pour évité que des rongeurs y entre et grignote tes arbres. Va sur le site de Bonsaïs Québec ou la socitété de bonsaï penjing de Montréal, c'est plein de truc et astuce ;)

L’art du bonsaï c’est pouvoir créer une histoire sans utiliser de mots. Derrière chaque arbre se cache un monde miniature, où la seule frontière est celle de l’imagination de celui qui le regarde.  



0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)