Aller au contenu


Photo
- - - - -

Plaidoyer pour le Cornouiller mâle, un arbre miraculeux

cornus mas

  • Veuillez vous connecter pour répondre
153 réponses à ce sujet

#141 Shrub

Shrub
  • Membres
  • 1 266 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :FRANCE
  • Département :56

Posté 28 octobre 2017 - 18:05

Intéressante cette variante de couleur, les sujets sont cultivés, nourris, exposés de la même manière? Si oui, la génétique des individus serait elle la seule responsable? ou alors le cépage des vins qui étaient dans les caisses de culture? ;-)

#142 Wasabi

Wasabi
  • Membres
  • 321 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Le Mans
  • Zone USDA :8a
  • Pays :France
  • Département :72

Posté 28 octobre 2017 - 21:11

Ca doit surement couter une petite fortune un bonsai jeune de cette espèce, je me trompe ?


Wasabi - Mes Kusamono !

Je veux devenir Japonais. Je porte du maquillage du théâtre japonais kabuki, je dort sur un futon et je ne mange que des sushis. Pas sûr que cela sois la bonne façon d'y arriver...


#143 PetitRoro

PetitRoro
  • Membres
  • 518 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :94

Posté 29 octobre 2017 - 08:59

Trouver un plan dans une pépinière je pense pas que ça soit si cher. Après trouver un arbre mené en bonsai depuis plusieurs années je dis pas....
Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse.<p>N.Mandela

#144 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 288 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 29 octobre 2017 - 12:45

Ca doit surement couter une petite fortune un bonsai jeune de cette espèce, je me trompe ?

Je l'ai déjà dit et même répété ailleurs dans ce forum : je n'ai jamais acheté un arbre.

J'estime qu'il est précieux de se réserver des domaines où les transactions marchandes sont absentes.

Trouver un plan dans une pépinière je pense pas que ça soit si cher.

Je vois la construction d'un bonsaï comme une quête . Payer un pépiniériste serait me priver de la première étape de cette quête, celle de la rencontre et de l'adoption d'un arbre vierge dans le cas d'un Yamadori (voir ce message dans ce fil) ou celle du spectacle de la germination dans le cas d'un semis.

Cette première étape jette les fondations de ma relation avec le futur bonsaï. Il me faut une assise riche en péripéties, en rencontres, en situations pittoresques où j'ai impliqué la tête et le corps pour amorcer une liaison qui va durer des années.

 

Payer un arbre serait donc un peu comme aller aux putes. Ça peut avoir son charme quand on est impatient, quand la pulsion est irrépressible ou qu'on ne trouve pas son bonheur pour toutes sortes de raisons. Mais cela ne fonde pas une histoire affective au long cours.

Dans ce contexte j'admire pardessus tout ceux qui marient à la fois la quête de l'arbre et la réalisation du pot. Eux, ils ont tout compris. Ils évitent les marchants à la fois pour le "bon" et pour le "saï" dans le terme bonsaï. Ça doit sûrement être le pied intégral de faire naître de la terre et du feu l'écrin parfaitement adapté à un arbre qu'on a cherché, prélevé et formé.



#145 ZENZEN

ZENZEN
  • Membres
  • 127 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :FRANCE
  • Département :57

Posté 29 octobre 2017 - 13:22

On peut aussi composer ses substrats soi-même, ses engrais, fabriquer ses outils, se passer d'un club, et s'informer sur internet ou dans des bibliothèques spécialisées.

Mais la question du prix d'un bonsaï de C.mas par rapport à une autre espèce reste posée.



#146 arbophil

arbophil
  • Membres
  • 768 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Perpignan
  • Zone USDA :0
  • Formation :J. Naka; Ben Oki, suzuki et bts horticole
  • Pays :france
  • Département :66

Posté 31 octobre 2017 - 11:34

Quand j'étais pro, les cornouiller mâle, cornus mas avaient un coefficient comme les juniperus. Ça ne grossit pas vite
J'en ai encore deux.
Philippe, as tu constaté toi aussi qu'en pot ils ont toujours soif? Ce sont toujours les premiers a baisser les feuilles.
Après l'engraissement à l'automne est important, c'est à ce moment que se fait l'induction florale et le grossissement des boutons qui deviennent ronds.

#147 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 288 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 02 novembre 2017 - 10:18

Philippe, as tu constaté toi aussi qu'en pot ils ont toujours soif? Ce sont toujours les premiers a baisser les feuilles.
 

A vrai dire je n'ai pas observé cela.

Il faut dire que je me suis remis aux Cornus mas en 2013-2014 et par conséquent ils se trouvent actuellement en caisse de culture. L'humidité y est normalement plus importante que dans un pot, vu le volume de substrat.

J'essaye de me souvenir de cette soif aux temps reculés où je bichonnais un cornouiller en pot, mais là aussi ce n'est pas une caractéristique qui aurait retenu mon attention.

D'ailleurs dans la littérature on lit qu'il est assez résistant à la sécheresse....

 

Par ailleurs il faut bien être conscient que ce n'est pas un arbre de pleine lumière. A l'état sauvage il pousse généralement sous le couvert d'arbres bien plus imposants que lui (chêne, frêne, merisiers etc...). En bonsaï, une position à mi-ombre me semble indiquée.

Ce printemps et cet été j'ai laissé un des mes deux Cornus mas dans une exposition plein soleil entre 7h et 14h. Il a baissé les feuilles non par manque d'eau, mais par adaptation à l'ensoleillement. En réagissant ainsi il offre moins de prise aux rayons directs. C'est du moins mon explication corroborée avec ce que j'observe dans son milieu naturel. Sur un même arbre les feuilles des parties exposées se replient légèrement vers le bas pour se rapprocher du tronc.

C'est un petit futé !



#148 bof

bof
  • Membres
  • 60 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :PACA

Posté 03 novembre 2017 - 05:58

j'ai deux cornus mas prélevés dans un endroit très sec sur du rocher, je ne pense pas qu'il soit particulièrement "assoiffé" !

je les ai prélevés il y a plus de dix ans, par contre leur croissance est lente en pot



#149 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 288 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 03 novembre 2017 - 16:38

En comparant avec d'autres espèces (chênes, prunelliers, ormes, aubépines ...) que j'ai dans des caisses de culture de même taille, je n'ai pas été frappé par une lenteur à croitre.

N'oublions pas que c'est une espèce qu'il ne faudrait pas laisser trop longtemps en pot sans rempotage.



#150 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 288 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 02 décembre 2017 - 13:50

En parcourant ce fil je m'aperçois que l'un des points absents est l'aperçu des boutons floraux qui commencent à se former en Août et qui arrivent à maturité en Novembre.

Ceci est donc d'actualité.

A partir de Novembre ces bourgeons vont attendre la fin du mois de Février pour éclore.

bouton3.jpg bouton2.jpg bouton1.jpg

Ces images sont celles du Cornouiller mâle que Belan Maros a baptisé "Vesna" (novembre 2017).

 

Comme on le constate, les boutons se forment sur les pousses de l'année.

Théoriquement le Cornus mas commence à fleurir (boutons + fleurs) à l'âge de 8-9 ans.

Mais cela ne signifie pas qu'un arbre prélevé et d'un âge supérieur à une dizaine d'année formera nécessairement des boutons floraux. Le stress du prélèvement, la taille des racines et des rameaux sont autant de facteurs qui inhibent leur apparition.

Donc ne vous étonnez pas si vous avez entrepris la culture de cette espèce miraculeuse et que votre arbre ne montre aucun bourgeon floral.... pour l'instant

De plus, comme pour toutes les autres espèces, il n'est pas conseillé de fatiguer l'arbre par une floraison dans la phase initiale de culture.



#151 papymandarin

papymandarin
  • Animateurs
  • 6 223 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :8
  • Pays :Belgique
  • Département :bruxelles

Posté 02 décembre 2017 - 14:03

sur un bonsai ca pourrait donner un attrait hivernal supplementaire plutot sympa!



#152 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 288 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 04 décembre 2017 - 18:36

Parlons de la taille des cornouillers mâles.

Pour l'instant mes cornouillers en caisse de culture n'ont jamais subi de taille en vert. Uniquement des tailles hivernales. Ils ont poussé chaque saison sans intervention.

Celui qui figure dans ce fil a été taillé fin novembre dernier.

Images avant taille

IMG_8069.JPG IMG_8071.JPG

Depuis son prélèvement en 2014 j'avais pris l'habitude de lui réduire les branches entre mi-Février et mi-Mars. L'année dernière quand j'ai commencé à tailler le 17 Mars j'ai eu la surprise de le voir pleurer. C'était trop tardif. J'ai donc procédé avec un peu d'avance cette année

Images après taille

IMG_8074.JPG IMG_8076.JPG

Si vous regardez de près vous constaterez que j'ai taillé plutôt "large".

En effet pour l'année à venir je compte amorcer un processus en deux temps (au moins).

1/ une taille en début d'hiver que je viens d'opérer

2/ une taille en vert au alentour du mois de Mai.

 

La taille hivernale ne s'est pas faite sur les bourgeons sur lesquels je veux repartir. J'ai taillé sur les bourgeons au dessus de ceux que je pense garder, dans l'esprit décrit ici .

tailleHiver.jpg tailleMai.jpg

Au printemps, les bougeons au dessus accapareront l'essentiel de la force et ceux en dessous ne vont faire que des entre-nœuds rapprochés. En Mai, après le sacrifice, ces derniers prendront alors le relais.

Pour donner une idée de la croissance d'un Cornus mas non suffisamment ramifié, une image qui donne une idée de la dimension des entre-nœuds : inexploitables

croissance_entrenoeuds.jpg



#153 maros

maros
  • Membres
  • 1 messages
  • Pays :Slovakia
  • Département :5

Posté 07 décembre 2017 - 21:52

perso I think I would change the angle of implantation, plus it would have the advantage of facilitating the work of nebari.

attachicon.gifcornus.jpg attachicon.gifcornus virtu.jpg

Hi guys, 

 

I will use english since my French is very poor. I hope Google Translator will do the job. Responding to this bit later obviously. 

I think tilting it to the side is interesting idea and it could be considered during next repotting (hopefully in spring 2018). There is still large amount of old thick roots from original structure so I will see how much could be removed safely. This will determine how much position of the tree could be changed. I once have seen even more tilted virtual where tree was turned into cascade, never thought about that before but honestly it looked interesting. 

 

Roots are slowly developing on side where it is necessary and are covering rocks embedded into nebari slowly.

 

 

If you have any question regarding Cornus mas, I currently work it two of them for several years. I can try to help.



#154 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 2 288 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Formation :autodidacte
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 08 décembre 2017 - 11:51

Traduction :

 

Salut les gars

J'ai recours à l'anglais parce que mon français est très pauvre. J'espère que la traduction automatique de Google jouera son rôle. A l'évidence je réponds un peu tard au message.

Je pense que le basculer est une idée intéressante que je pourrai prendre en considération au prochain rempotage (sans doute au printemps 2018).

Il y a encore une quantité importante de grosses racines d'origine et je vais évaluer combien pourra en être retiré de manière sécure. Cela déterminera à quel point la position de l'arbre pourra être modifiée. J'ai vu jadis des virtuels avec des rotations telles que l'arbre était dans une forme cascade. Je n'y ai jamais pensé au paravent , mais, honnêtement cela semblait intéressant.

 

Les racines se développe lentement du coté où c'était nécessaire  et elles recouvrent lentement les cailloux inclus dans le nebari

 

Je travaille actuellement deux Cornus mas, et si vous avez des questions sur cette espèce je pourrais essayer d'y répondre.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)