Aller au contenu


Photo
- - - - -

Plaidoyer pour le Cornouiller mâle, un arbre miraculeux

cornus mas

  • Veuillez vous connecter pour répondre
258 réponses à ce sujet

#241 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 736 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 17 octobre 2019 - 14:33

 En coupant, j'ai trouvé plus de boutons floraux prêts pour le printemps prochain. Je n'ai eu que trois fleurs cette année, je m'attends à beaucoup plus au printemps prochain.

J'ai eu de mon côté l'heureuse surprise de découvrir dernièrement un, un unique pauvre petit bouton floral sur un des cornouillers mâle que je cultive depuis 4 ans.

C'est bon signe, car d'après  mes expériences ancestrales (années 90) sur l'espèce, j'ai observé que le nombre de boutons floraux ne fait qu'augmenter d'années en années.



#242 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 736 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 01 février 2020 - 11:02

Je ne peux pas m'empêcher de publier cette vidéo qui me laisse pour le moins dubitatif.

Il s'agit d'un cornouiller mâle hongrois qui est mis en forme par ligature !!

 

 

La sempiternelle musique qui accompagne cette vidéo est totalement décalée. Qu'on m'explique ce qu'elle apporte sinon de l'agacement. Il vaut donc mieux couper le son.

Comme on l'explique tout au long de ce sujet, la ligature est déconseillée pour cette espèce. De toute manière elle n'est techniquement possible que sur des branchettes jeunes.

Rappelons que la densité du bois de cornouiller est la plus forte de toutes les espèces autochtones.

 

La forme qui est donnée à cet arbre (voir les dernières images) pourrait tout aussi bien être celle d'un érable, d'un charme ou d'un frêne. Toutes les spécificités de l'espèce sont gommées.

L'apex de ce cornouiller est très contestable.

 

Mon avis est que ce n'est pas parce qu'on a un gros arbre qu'il est forcément bon.



#243 petitpoissondansleau

petitpoissondansleau
  • Membres
  • 1 596 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :France
  • Département :67

Posté 01 février 2020 - 14:53

Allez une petite contribution à ce post passionnant, un Cornus Mas exposé à l'UBE, photo de Arnaud Desbois, et photo officielle de l'expo :

83556270_2585084561704825_1532733300907442176_o.jpg 84363936_2585084511704830_8281453453637582848_o.jpg 84521544_592112764681142_1571311178196451328_o.jpg



#244 manumidam

manumidam
  • Membres
  • 5 302 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :8
  • Formation :Mon jardin, M. Akanuma (Académie Bonsai)
  • Pays :France
  • Département :Lot (46)

Posté 01 février 2020 - 15:51

 

...

 

Comme on l'explique tout au long de ce sujet, la ligature est déconseillée pour cette espèce. De toute manière elle n'est techniquement possible que sur des branchettes jeunes.

Rappelons que la densité du bois de cornouiller est la plus forte de toutes les espèces autochtones.

 

La forme qui est donnée à cet arbre (voir les dernières images) pourrait tout aussi bien être celle d'un érable, d'un charme ou d'un frêne. Toutes les spécificités de l'espèce sont gommées.

L'apex de ce cornouiller est très contestable.

 

Mon avis est que ce n'est pas parce qu'on a un gros arbre qu'il est forcément bon.

Comme on l'explique tout au long de ce sujet? c'est qui on? et ou ça tout au long du sujet?

en faisant une recherche avec pour mot clé "ligature" on trouve un seul commentaire déconseillant la ligature.

 

même si son approche diffère de ce que tu sembles considérer être la bonne approche, la mise en forme est plutôt réussie et cet arbre est plutôt bien mené.

ce n'est pas parce qu'une mise en forme n'est pas à ton goût qu'elle est forcément de mauvais goût.



#245 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 736 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 01 février 2020 - 17:14

Effectivement, tu as raison.

La difficulté à ligaturer efficacement Cornus mas est tellement évidente dans mon expérience de cette espèce, que j'avais pensé en avoir parlé de manière exhaustive. Il s'avère que non et c'est l'occasion de  souligner cette difficulté.

L'expérience de courbure que je décris ici se solde par

"Ce qui est remarquable - mais non étonnant - c'est que le tronc a repris en 24h sa position initiale."

 

D'une manière générale lorsque une branche est plus ancienne qu'une année, la ligature devient problématique. On peut essayer de ligaturer une branche de deux ans, mais il faut alors le faire de manière très serrée. Dans ce cas et étant donné le taux d'épaississement des jeunes branches la ligature va marquer au bout de 3 mois. De plus, en  retirant le fil la branche aura tendance à revenir alors dans sa position initiale.

Au delà de 2 ans le fil pour courber une branche devrait presque avoir le diamètre de la branche. On voit bien la difficulté.

 

Je donne dans ce message la densité du bois du Cornouiller mâle comparé aux autres bois de nos contrées. Même si la densité n'est pas directement liée à la capacité à courber, c'en est tout de même un indicateur fort. Pour faire court, l'aubépine c'est du chewing-gum comparée au cornouiller.

 

Tout au long de ce fil - cette fois c'est vrai ! - j'essaye de montrer à quel point cette espèce se démarque des autres feuillus sous nos latitudes. Cette différence ne devrait-elle pas aussi se manifester dans la mise en forme ?

On s'interroge, à juste titre, quand un feuillu est mené comme un Pin, par exemple.

Il me semble simplement qu'on peut s'interroger quand une espèce aussi différente que le cornouiller est mené comme un Orme ou un Erable.

Le magnifique specimen publié par PPDL a su conserver son caractère sauvage et buissonnant et je trouve qu'il est assez représentatif de ce vers quoi j'essayerais de m'approcher.



#246 manumidam

manumidam
  • Membres
  • 5 302 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :8
  • Formation :Mon jardin, M. Akanuma (Académie Bonsai)
  • Pays :France
  • Département :Lot (46)

Posté 01 février 2020 - 18:16

on peut effectivement se poser des questions.

et pour tirer le meilleur de nos questionnements il est utile de le faire avec ouverture et sans aprioris.

 

quelques questions qui me semble interessant de se poser:

  • à quoi ressemblera ce cornouiller dans quelques mois, une fois les fils retirés et les nouvelles pousses établies?
  • à quoi ressemblera ce cornouiller dans quelques années, après quelques mises en formes de ce genre?
  • la raison principale de ce choix de mise en forme est-elle esthétique ou horticole?
  • l'auteur a-t-il simplement une préférence pour les feuillus aux branches descendantes?
  • son expérience l'a-t-il amené à la conclusion que des branches abaissées produisaient des ramifications plus fines?


#247 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 736 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 02 février 2020 - 16:40

Ou encore

Dans quelques mois, dans quelques années cet arbre pourra-t-il évoquer un cornouiller tel qu'on les croise ?

Plus généralement

Quelle place donner au port d'une espèce quand on mène la même espèce en bonsaï ?

Conduire un charme comme un épicéa est ce : un tour de force ? Une originalité ? Une aberration ?

 

Bref : tout ce vaut-il ?

cornusMasHongrois1.JPG

L'arbre en question sous un angle différent durant le travail de ligature.

 

En consultant d'autres vidéo de ce bonsai-ka je ne vois que ligatures et encore des ligatures. Il ligature  systématiquement



#248 manumidam

manumidam
  • Membres
  • 5 302 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :8
  • Formation :Mon jardin, M. Akanuma (Académie Bonsai)
  • Pays :France
  • Département :Lot (46)

Posté 02 février 2020 - 17:44

tout à fait, toute question est bonne à poser, et si tu poses ces questions avec ouverture et sans aprioris tu pourras en tirer le meilleur parti.

 

sinon, tu ne poses pas vraiment de questions, tu prépares juste le terrain pour tes affirmations à venir.

dans ce cas là tu en tireras peut-être une satisfaction immédiate mais j'ai bien peur que tu ne perdes une opportunité d'apprendre quelque-chose.



#249 Vincent67

Vincent67
  • Membres
  • 104 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Haguenau
  • Zone USDA :0
  • Formation :Matsugawa Bonsai Club
  • Pays :France
  • Département :67

Posté 02 février 2020 - 18:44

Moi je trouve le Cornouiller du Hongrois magnifique !  

Peu de bonsai reflètent réellement les ports naturels des espèces traitées.

Une citation très intéressante d'un des plus éminents maitre Bonsai actuel, Shinji Suzuki: "il ne faut pas chercher à imiter la nature, mais à évoquer en miniature la puissance de l'arbre". Ce que le collègue hongrois fait plutôt bien. Tout est affaire de point de vue.



#250 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 736 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 02 février 2020 - 19:36

Moi je trouve le Cornouiller du Hongrois magnifique !  

LOL , bien sûr, tu aimes les gros, les puissants, les majestueux (cf ton hêtre). Alors c'est pas de jeu !

 

Ce que je dis de mes observations : chassez l'esprit du cornouiller, il revient au galop.

Je ne prétendrais pas cela d'une multitude d'autres espèces.

 

A l'évidence "peu de bonsaïs reflètent réellement les ports naturels des espèces traitées". On est d'accord.

Mais quand je vois l'arbre que présente PPDL ici, ou Vesna de Maros Belan ici , ou les trois au début du premie messge ici,  c'est la même délicatesse  que je  rencontre dans mes balades sous les cornus mas. C'est le même esprit subtil alors que les ports ne sont pas réellement voisins des arbres que je connais. Le sumo hongrois ne rentre pas en résonance avec mon  vécu cornouilleux. 

Je ne sais pas comment le dire autrement, mais c'est ce que je ressens, moooaaa .



#251 waoo

waoo
  • Membres
  • 304 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Nantes
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :44

Posté 07 février 2020 - 20:47

Ton vécu ... Peut être pas le même pour tout le monde justement ...



#252 na !

na !
  • Membres
  • 2 130 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8b
  • Formation :BCT
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 10 février 2020 - 20:47

Bonsoir,

 

Merci pour cette mine d'information, j'ai lu avec intérêt le fil.

 

Je poste ici des photos de ce que je pense être le bourgeon du mas (prélevé hier dans le Lot), n'ayant pas beaucoup vu de photos sur ce thème. C'est là que je suis embêté avec mon prélèvement : je ne suis pas certain que ce soit bien un cornus mas bien qu'il possédait bien les bourgeons à fleur sur la partie haute des branches.

 

Quelqu'un peut-il confirmer ? Et par delà, nous parler des bourgeons ?

Merci d'avance :)

 

20200210_083647.jpg

20200210_083842.jpg

20200210_083850.jpg

 



#253 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 736 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 10 février 2020 - 23:42

Désolé pour toi, mais il ne s'agit pas d'un Cornouiller, ni C. mas ni C. sangunea.

Les bourgeons du Cornouiller sont opposés et ce n'est pas le cas sur les photos que tu montres.

 

Les bourgeons de Cornus mas et leur distribution ci-dessous :

IMG_0667.JPG IMG_0672.JPG

 

Et quant aux bourgeons floraux ils se présentent ainsi

DSC_6432.JPG



#254 na !

na !
  • Membres
  • 2 130 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8b
  • Formation :BCT
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 11 février 2020 - 06:39

Merci pour ta réponse :)

 

 

Il me reste donc à chercher de quelle espèce il s'agit alors !

Les racines étaient  brun rouges en surface... et sentaient bon ! [EDIT] la dernière fois que j'ai coupé une racine qui sentait bon, il s'agissait d'un prunus (pas mahaleb). De là à penser qu'il s'agit d'une Sainte-Lucie, il n'y a qu'un pas que je ne veux pas franchir, pour ne pas me précipiter.

De toute manière, je pense qu'il ne me reste plus qu'à patienter jusqu'à la reprise. J'ai le nez dans les clés de détermination en ligne mais les résultats sont pour le moins surprenant, voir incohérent ! Encore une fois, patience...

 

Peut-être que si un modo peut déplacer mes messages vers la bonne partie du forum, histoire de ne pas polluer le post :)

 

Dans tous les cas, Bonsaiphil, merci pour le post. Encore une fois, c'est une espèce qui est trés belle (vue en bonsai "pour de vrai" l'année dernière) et j'ai eu un vrai coup de coeur.

 

Peut-etre qu'un jour, j'attraperai un candidat : au hasard de la rencontre :)



#255 waoo

waoo
  • Membres
  • 304 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Nantes
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :44

Posté 11 février 2020 - 09:03

C'est  étrange de prélever un arbre sans savoir ce que c'est , et de chercher après , non ?



#256 na !

na !
  • Membres
  • 2 130 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8b
  • Formation :BCT
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 11 février 2020 - 09:07

C'est ce qu'on appelle une erreur d'identification, non ?

#257 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 736 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 11 février 2020 - 10:41

C'est  étrange de prélever un arbre sans savoir ce que c'est ,

Le Cornus mas n'est pas évident du tout à identifier sans feuilles. Je pointais déjà dans un message précédent la difficulté à le différencier de Cornus sangunea par exemple.

Bon, mais le coup des feuilles - et donc des bourgeons - opposés aurait dû te mettre la puce à l'oreille.

Je n'ai aucune idée de l'espèce que tu as prélevée. Ça va être la surprise au débourrement.

 

Il m'est arrivé une seule fois de me planter lors d'un prélèvement d'arbre où j'ai confondu Quercus robur et Quercus pubescens .

En revanche, et là c'est moins drôle, je me suis rendu compte la semaine dernière et  5 ans après son prélèvement de la rareté d'une saxifrage recueillie dans la nature. Elle est sur la liste rouge. Rarissime. Honte sur moi.

Ceci dit, je n'ai prélevé qu'une infime partie du plant.

 

 

Peut-être que si un modo peut déplacer mes messages vers la bonne partie du forum, histoire de ne pas polluer le post :)

 

Pas la peine ! Les digressions quand elles ne durent pas de trop, font tout l'intérêt d'un fil.



#258 waoo

waoo
  • Membres
  • 304 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Nantes
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :44

Posté 11 février 2020 - 11:04

Ben oui ,une discussion ça part toujours un peu sur les côtés .... Rien du plus normal à mon sens ...

 

L'erreur m'étonnait, surement  par rapport à ma façon de faire .... En effet tous mes prélèvements jusqu'à maintenant sont repérés bien longtemps avant d'être prélevés ...



#259 na !

na !
  • Membres
  • 2 130 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8b
  • Formation :BCT
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 11 février 2020 - 11:40

 

 

L'erreur m'étonnait, surement  par rapport à ma façon de faire .... En effet tous mes prélèvements jusqu'à maintenant sont repérés bien longtemps avant d'être prélevés ...

 

En fait, à la base, je connais assez bien les espèces présentes sur le terrain. J'ai "perdu" un arbre que j'avais trouvé (d'habitude, je repars chercher mon matos en traçant le chemin avec mon téléphone, je fais le trajet en sens inverse et je retrouve l'arbre. Là, j'ai oublié :/) 
En cherchant l'arbre, je suis tombé dessus. J'ai cherché sur mon téléphone les bourgeons du cornouiller pour valider l'espèce. Problème : difficile de trouver facilement des photos en dehors de pubs sur la gemmothérapie.

 

J'ai pourtant le souvenir de ces bourgeons à fleurs du cornouiller mais j'ai vu tellement d'arbres que j'ai dû m'embrouiller.

 

De plus, à la base, l'option était de préparer les arbres éventuels pour les prélever à l'automne ou printemps n+1. Notamment s'il s'agissait de chenes. Là, il était posé sur une dalle de calcaire et donc, j'ai pensé que ça allait passer : beaucoup de racines fines, moyennes et 2 grosses tirantes.

 

La leçon que nous avons tiré ce matin, avec ma copine (parce qu'on fait ça en couple), c'est que nous allons y retourner sur une période "feuilles" et marquer les arbres afin de 1/ ne pas reperdre un arbre 2/ éviter de se planter d'espèce et de prélever sans préparation si elle est nécessaire ou meme de couper trop sur des espèces qui ne gèrent pas bien le choc.

 

Bref, une bonne leçon :)

 

 

 

Je n'ai aucune idée de l'espèce que tu as prélevée. Ça va être la surprise au débourrement.

Totalement, bien que j'ai des pistes :) Des pistes, ce n'est pas suffisant et trés frustrant, voir inquietant sur pas mal de points tels que : reprise, espèce adaptée ou pas au travail en bonsai, etc etc

Comme dit : une bonne leçon. J'espère juste qu'elle n'aura pas pour conséquence la mort d'un arbre que j'aurais pu laisser tranquille dans son environnement...

 

 

 

Ceci dit, je n'ai prélevé qu'une infime partie du plant.

Plan que tu peux peut-etre aujourd'hui diviser et replanter sur place, si c'est faisable et autorisé. Je ne sais pas. J'adore les saxifrages :)





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : cornus mas

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)