Aller au contenu


Photo
- - - - -

La pratique du prélèvement s'inscrit-elle dans l'art du bonsai?


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
2 réponses à ce sujet

#1 Nebula77

Nebula77
  • Membres
  • 86 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Chessy
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :77

Posté 14 novembre 2015 - 20:12

Bonjour à tous,
Je pense que tout ou presque est dans le titre, considerez-vous que la pratique des prélèvements soit réellement inscrite dans l'art du bonsai?
Cet art ne doit-il pas nous permettre d'apprendre le respect de la nature, de ses forêts et des êtres qui les peuplent?
Beaucoup ont encore le carnage relaté dans un Esprit Bonsai sur un pin.
Le bonsai ne doit-il pas permettre l'accompagnement de l'arbre?
Je pratique le clip and grow donc je modifie l'avenir de mes arbres, je l'entends. Mais doit-on laisser faire lorsque, pour des interets commerciaux, un arbre qui tente de vivre depuis 20-30 ans dans son milieu est arrache la plupart du temps pour être coupé a ras et pouvoir être vendu/exposé plus rapidement?
Cela me fait plutot penser a un elevage en batterie qu'a un elevage en plein air.

J'aimerais avoir vos avis la-dessus.

Merci d'avoir lu ma folie.

#2 Shrub

Shrub
  • Membres
  • 2 557 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :FRANCE
  • Département :56

Posté 14 novembre 2015 - 20:30

Encore un sujet sur le "pour/contre le yamadori" les modos vont devoir faire encore du ménage. ;-)
Rien contre toi Nebula77 :-) Juste un constat sur des discussions déjà entamées par le passé sur le forum

#3 jox

jox
  • Admins
  • 6 833 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB + EB
  • Pays :france
  • Département :8

Posté 14 novembre 2015 - 21:21

D'ailleurs je ferme direct, au moins temporairement.

Le truc a été déjà débattu quarante mille fois, souvent de manière stérile. C'est bien dommage, mais c'est un constat.


Ca court, ça s'agite! Et après ça s'étonne de ne pas vivre vieux.



0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)