Aller au contenu


Photo
- - - - -

L'interdiction des pesticides en France


  • Veuillez vous connecter pour répondre
187 réponses à ce sujet

#21 Raymondo

Raymondo
  • Membres
  • 658 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :belgique-jette
  • Pays :Belgique
  • Département :Bruxelles-Jette

Posté 27 janvier 2014 - 11:19

pour vous dire,samedi il y a eu une manifestation devant les les bureaux du marché commun  avec placement de abris pour abeilles pour interdire(ça ne viendra jamais car l'economie)l'emploi de pesticides par L AGRICULTURE reponsable de la mort et eventuelle disparition des abeilles en europe qui comme tout le monde le sait est problématique,le problême c'est donc bien l'agriculure AVEC LEUR UTILISATION MASSIVE ET INCONSIDERE DE PESTICIDES ,avec mes 25 arbres j'utiIisdes un flaçon de pesticide  en 5 ans(deux traitements parfois même qu'un en été,chaque fois un litre et demi).Evidemment c'est toujours les petits qui sont visées mais les vrais responsables   restent hors atteinte. :spb95:



#22 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 5 682 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Nanning, Chine
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :Chine
  • Département :Guangxi

Posté 27 janvier 2014 - 11:23

Le semis stérile est une obligation légale dans le cas des OGM, pour éviter la dissémination du gène inséré (on peut critiquer le fait que çà ne marche pas de manière absolue)....

Pour les semences traditionnelles, il n'y a aucune stérilité, simplement une conséquence tout à fait normale de la génétique mendélienne : si tu croises une tomate bien rouge mais petite et une jaune bien grosse, tu auras des semences de tomates bien rouges et bien grosses. C'est ce qu'on appelle les hybrides F1. les F1 héritent de "tous" les bons cotés de leurs parents respectifs, ce qui est pas mal pour la sélection ensuite. Mais si tu ressèmes les graines issues des tomates bien rouges et bien grosses, tu retrouves la diversité génétique en F2... tu as des tomates bien rouges et bien grosses, mais aussi des petites rouges, des petites jaunes, et des grosses jaunes. C'est pour cela qu'il n'est pas conseillé de ressemer des graines issues de F1, parce que tu ne peux pas savoir ce que tes graines vont donner..... mais ELLES VONT GERMER !

C'est une erreur qu'on retrouve très souvent, de croire que les F1 sont stériles (il n'y a que quelques très rares variétés, produites par croisement inter-spécifiques qui soient stériles, et encore...).

On est obligé de rechuter chaque année des graines, mais c'est juste pour garder la même variété ;-)

 

Fin de la parenthèse génétique :-D


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#23 Syra

Syra
  • Membres
  • 375 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Tours
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Literati Bonsai Club et Parlons Bonsai.
  • Pays :France
  • Département :37, Indre et Loire

Posté 27 janvier 2014 - 11:25

Je suis seulement partiellement d'accord.
Peut être que toi tu fais attention et tu respecte scrupuleusement le dosage.
Mais comme tu dois le savoir, beaucoup de gens s en balancent des règles et conseils écrits sur les boîte. Le problème est et reste que en moyenne et par des mesures rigoureuses on a quand même largement mis en évidence que la majorité d l intoxication des terres était faite par des amateurs. Tu sais Mamie qui a l habitude de mette 5 tonnes de pesticides parce que Ras le bol des parasites, ou le jeune qui commence et qui s en balance des règle et qui veut seulement que ça pousse pour lui.

Oui les professionnels aussi polluent et ont pollué, mais il est beaucoup plus facile d aller contrôler les parcelles des professionnels plutôt que chaque petit jardin. Et puis il y a aussi une bonne partie des professionnels qui sont responsables et qui veulent donner une terre cultivable à leurs enfants.

#24 jox

jox
  • Admins
  • 6 379 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB + EB
  • Pays :france
  • Département :8

Posté 27 janvier 2014 - 12:01

Merci Hin d'avoir rectifier ma bourdasse. En même temps, stérile ou pas, il est interdit de faire ses propres semences il me semble... bref, c'est pas le débat finalement.

 

En tant que particulier, on a beaucoup plus d'impact en choisissant d'acheter des aliments sains (bio ou autres), qu'en se flagellant parce qu'on traite 2 fois par an. On a aussi beaucoup plus d'impact en comprenant qu'on ne peut pas avoir des tomates l'hiver, etc...

 

Mais sinon, tout à fait d'accord sur les recettes de grand-mère. Si ça marche, pourquoi prendre du chimique?

Mais d'un autre côté, je peux dire que quand le savon noir+éthanol+huile de neem ne marche pas, je n'ai aucun scrupule à traiter au pyrèthre (naturel d'ailleur d'après l'emballage). Et c'est pas demain la veille.


Ca court, ça s'agite! Et après ça s'étonne de ne pas vivre vieux.


#25 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 27 janvier 2014 - 13:59

Je trouve injuste de blamer les agriculteurs, il faut voir les choses dans leur globalité et pousser le raisonnement un peu plus loin.

Tout d'abord après la guerre de 45 la préocupation première de la France via l'ancienne pac a été d'arriver à l'autosuffisance alimentaire donc agriculture intensive, remenbrement et emploi croissant d'engrais chimiques et de produits phytopharmaceutiques. Puis il y a eu la réforme de la pac il n'y a pas si longtemps.

Mais interdire le tabac une fois que les fumeurs sont accros c'est un peu dur pour eux.

Ce sont les lobbys phytopharmaceutiques qui développent ces molécules et produits. Ils sont puissants et pèsent lourdement....(Bayer, Scotts.....)

Ce sont nos dirigeants et ex dirigeants qui ont décidés et décident de la conduite à tenir.

C'est nous à la base qui décidont d'acheter des fruits et légumes parfaits et brillants, des tomates en hiver.

C'est notre société de consommation qui impose la rentabilité et le profit, donc le choix entre les deux agricultures est souvent vite fait...par le consommateur.

Pas d'offre sans demande, l'inverse est moins évident.

J'ai passé le certiphyto comme Fraisier.

Il s'agit d'intervenir globalement sur toute la filière phytopharmaceutique, aussi bien les lobbys, les agriculteurs, les paysagistes, les horticulteurs, les particuliers...

Le nombre de retrait de substances ou d'autorisation de mise sur le marché en ce moment est impressionnant....je trouve.

Fraisier va me corriger si je me trompe mais les agriculteurs doivent noter sur un registre la date, le nom de la substance et la dose à l'hectare à chaque traitement effectué.

L'état des stocks doit être scrupuleusement tenu.

Si contrôle et que les quantités restantes ne correspondent pas...gare...

Chaque substance reçoit des homologations pour telle ou telle culture, et il est rigoureusement interdit d'acheter, de posséder une substance non homologuée pour les cultures produites.

Il en va de même pour les distributeurs (coopératives agricoles, grossistes, jardineries, supermarchés....) qui ont quantité de paramètres à respecter.

Etat des stocks rigoureux.

Fiches de données de sécurité consultables très rapidement par les vendeurs ou les acheteurs.

Tous les produits doivent avoir une autorisation de mise sur le marché valide, en cas de retrait les produits doivent être retirés des rayons dans les plus brefs délais.

Chaque applicateur, vendeur, ou personne conseillant, manipulant.... doit avoir le certiphyto.

Les caissiers et caissières doivent être formés aux dangers et doivent appliquer une procédure en cas de déversement accidentel.

Et j'en passe...................

Tout ceci il me semble à été décidé lors du grenelle de l'environnement.

Je trouve cela une très bonne chose.

Ce n'est pas vraiment une mesurette au vu de l'ampleur de la chose.

Cela arrive un peu tard...il n'aurait pas fallut mettre sur le marché les cigarettes ou l'amiante....

Mais c'est fait.

Et c'est une bonne chose (qui viens trop tard aussi) que de former et d'informer professionnels et particuliers sur les dangers et les conduites à tenir pour l'utilisation de ces produits.

Parce que traiter au Lannate (interdit maintenant) en tongs, short et sans masque......j'ai un mauvais souvenir de ce produit...même avec un masque...

Ou le papy qui double la dose de Roundup....ou qui traites à la bifenthrine quelques jours avant de ramasser ses tomates....

Après on peut s'interroger ? Va t on arriver à canaliser les ravageurs et maladies sans substances de synthèse ? Maintenant qu'on a bien foutu le bordel dans les chaines alimentaires......??



#26 hin175

hin175
  • Rédacteurs
  • 5 682 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Nanning, Chine
  • Zone USDA :0
  • Formation :Les Amis du Bonsai Plaisir, L'arbre et le Geste, La Scuola d'Arte Bonsaï, etc
  • Pays :Chine
  • Département :Guangxi

Posté 27 janvier 2014 - 14:14

Merci Hin d'avoir rectifier ma bourdasse. En même temps, stérile ou pas, il est interdit de faire ses propres semences il me semble... bref, c'est pas le débat finalement.

 

Il n'est pas interdit de faire ses semences soi-même, mais tu ne peux pas les vendre. De même que tu peux planter n'importe quoi dans ton jardin (sauf espèces interdite comme le Cannabis, ou des espèces invasives réglementées)...

 

 

 

Sinon, tout à fait d'accord à Tony, chaque maillon a sa part de responsabilité...

Juste que je n'utiliserais pas le terme lobby ici. Lorsque les groupes écologistes ont fait pression pour cette interdiction, personne parle de "lobby"... Il est normal pour moi qu'un groupe (individus - même si ce n'est pas un groupe ;-),association, entreprise, état,etc) cherche a faire valoir des arguments en sa faveur auprès des décideurs. L'industrie cherche à vendre ses produits, mais elle est limité par le cadre légal, déjà contraignant (on peut débattre s'il est assez contraignant ou non...), mais aussi par la loi du marché. Si une société double "officiellement" la dose nécessaire pour traiter un champ, alors le coût pour l'agriculteur augmente... lequel agriculteur, comme tout acteur économique, va soit répercuter ce prix au consommateur (à travers toute la chaine de distribution), soit chercher à remplacer ce produit par un autre, plus rentable (=moins couteux à l'usage). Donc la société va perdre un client, et donc de l'argent... bref, 1 "tiens" vaut mieux que 2 "tu l'auras" ;-)

Il faut trouver l'équilibre adéquat pour ne pas tomber dans l'excès, d'un coté comme de l'autre :-)


"Toute chose a une fin. Sauf la saucisse, qui en a deux.", Monroe.

Lao Tseu a dit :
En premier, on enlève la soucoupe sous le pot, suivant la saison on rempote dans un substrat drainant, c'est à dire SANS terreau (même du terreau "spécial bonsaï") ni terre végétale, on met son arbre à l'extérieur, on l'arrose quand le substrat est sec en surface (pas tous les X jours), et SURTOUT, on lit cet article, et les autres accessibles depuis la page d'accueil ...

Culture et ligature sont les deux mamelles du bonsaï... mais culture est la plus grosse.


#27 NITOP33

NITOP33
  • Animateurs
  • 902 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bordeaux
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte, et vous
  • Pays :FRANCE
  • Département :33

Posté 27 janvier 2014 - 15:08

Tony bien évidant sur ta réflexion de l'impacte que les lobbies ont eu sur tout notre environnement.

Que ce soit sur le pétrochimique ou l'agroalimentaire, ils ont imposé le marché donc les prix donc l'hyperproduction avec son cortège d'inconvénients, tirer les prix et la qualité vers le bas.

Des tomates en hivers des fruits toute l'année,(import= transport=gaz à effet de serre).

Mais le positif c'est les gens qui commencent à en prendre conscience, j'ai autour de moi pas mal de personnes qui veulent acheter local, des produit de qualité, à des commerçants locaux, moins mais mieux consommer.



#28 jox

jox
  • Admins
  • 6 379 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB + EB
  • Pays :france
  • Département :8

Posté 27 janvier 2014 - 17:44

@ Hin: Un agriculteur a le droit de faire ses semences lui-même? Je suis sûr d'avoir lu le contraire. Faut que je recherche la source.

Tant mieux si c'était une connerie.

 

@ Tony: Je ne blâme pas, je constate. Et les normes... mon boulot (dans le biomédical) me montre régulièrement que les normes sont appliquées et efficaces à 100% sur le papier et le jour de l'audit, le reste du temps c'est déjà moins vrai. Alors qu'une vraie prise de conscience (par la formation) est 10x plus efficace qu'une norme ou une loi. Et ça ça fait un peu défaut je pense, en tout cas dans mon domaine, et je ne vois pas pourquoi ça serait une exception.

 

C'est nous en tant que consommateur qui faisons des choix et qu'ils nous faut les assumer, sans attendre je ne sais quelle reglementation (tu vois Tony, on se rejoint). Soyons logiques et ouvrons les yeux. Ca parait pompeux et etre des biens grands mots, mais ça j'y crois vraiment.


Ca court, ça s'agite! Et après ça s'étonne de ne pas vivre vieux.


#29 Gwinru

Gwinru
  • Admins
  • 9 363 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Courbevoie
  • Zone USDA :9
  • Formation :Bonsaï Club du Point du Jour + formateurs PB
  • Pays :France
  • Département :Hauts de Seine - Calvados

Posté 27 janvier 2014 - 17:59

@ Hin: Un agriculteur a le droit de faire ses semences lui-même? Je suis sûr d'avoir lu le contraire. Faut que je recherche la source.
Tant mieux si c'était une connerie.

La France vient de signer un document autorisant les agriculteurs a utiliser leurs propres semences....il était temps

@ Tony: Je ne blâme pas, je constate. Et les normes... mon boulot (dans le biomédical) me montre régulièrement que les normes sont appliquées et efficaces à 100% sur le papier et le jour de l'audit, le reste du temps c'est déjà moins vrai. Alors qu'une vraie prise de conscience (par la formation) est 10x plus efficace qu'une norme ou une loi. Et ça ça fait un peu défaut je pense, en tout cas dans mon domaine, et je ne vois pas pourquoi ça serait une exception.
 
C'est nous en tant que consommateur qui faisons des choix et qu'ils nous faut les assumer, sans attendre je ne sais quelle reglementation (tu vois Tony, on se rejoint). Soyons logiques et ouvrons les yeux. Ca parait pompeux et etre des biens grands mots, mais ça j'y crois vraiment.

La prise de conscience est déjà là, et sur la dangerosité des produits phyto pour l'applicateur et sur leur impact sur l'environnement. Les applicateurs phyto sont formés et régulièrement informés. Il ne s'agit pas de normes au sens d'une procédure ISO ou autre, encore que pas mal d'entreprises soient certifiées, du moins dans le paysage, secteur que je connait un peu.
Ensuite de quels choix s'agit-il? Au niveau du consommateur? C'est là que le bât blesse, car faute d'information, la production de masse réclame toujours l'emploi de produits chimiques et pharmaceutiques dans l'industrie agro alimentaire comme dans l'élevage ou la production arboricole, viticole, etc..


雲をりをり
人を休むる
月見哉
Aux admirateurs de lune 
les nuages parfois
offrent une pause
 


#30 NITOP33

NITOP33
  • Animateurs
  • 902 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bordeaux
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte, et vous
  • Pays :FRANCE
  • Département :33

Posté 27 janvier 2014 - 18:22

Voilà on en arrive tous au même constat, les consommateurs commencent à ouvrir les yeux et le problèmes, la production intensive que ce soit culture et élevage avec la surproduction =  gaspillage et pertes, une enquête sur New York avait démontré que les poubelles pourraient nourrir le tiers monde



#31 Micheldupecq

Micheldupecq
  • Membres
  • 700 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Le Pecq

Posté 27 janvier 2014 - 18:27

Oui, en France, le plus puissant des lobbys, et même si cela peut paraître provocateur, c'est le lobby des consommateurs : c'est lui qui pousse à la consommation massive aux prix les plus bas. Nous sommes le pays avec la plus grande surface cultivée d'Europe, et nous importons maintenant la quasi totalité de notre jus de tomates; nous produisons du lait en quantité, très mal payé aux producteurs, dont une partie finit parfois au ruisseau, mais nous achetons du camembert "fabriqué en Normandie", mais fabriqué avec du lait en poudre importé de Chine, parce que, malgré le coût du transport, celui-ci revient encore moins cher et permet ainsi de remplir les étals des super-marchés. (voir entre autres ici )

 

C'est cette pression à la baisse de prix (et notre naïveté dans nos actes d'achats) qui induit une nécessité  de baisse des prix pour les producteurs.


Face à la maladie, essayer d'être utile, et d'abord ne pas nuire

(attribué à Hippocrate)

#32 NITOP33

NITOP33
  • Animateurs
  • 902 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bordeaux
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte, et vous
  • Pays :FRANCE
  • Département :33

Posté 28 janvier 2014 - 09:41

Micheldupecq, salut

Même si je suis d'accord sur l'essentiel de tes propos, ce n'est pas les consommateurs qui pousse à la consommation mais les industriels qui créent un besoin, c'est une base Marketing, dans les années 80 et 90 un concept existait , c'était :"si c'est tout à fait inutile, c'est donc, rigoureusement indispensable" avec ce genre de communication on a vendu tout un tas de M.... qui finissent dans les déchetterie et c'est vrai aussi avec des produits de conso courante qui fabriqué à l'arrache avec des produits de piètres qualités ne se conservent pas et arrivent quasi direct poubelle(fruits, légumes, etc..)

Pour moi les publicitaires créent un besoin, des habitudes de consommation et oui les consommateurs deviennent sous influence, manipulés et c'est ça qu'il faut changer .



#33 reivax

reivax
  • Membres
  • 951 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :37
  • Pays :france
  • Département :37

Posté 28 janvier 2014 - 10:10

Moi je trouve que même si c'est insuffisant, c'est une bonne mesure, qui va dans le bon sens.

 

Concernant l'agriculture, même si ça change un peu, on peu encore s'étonner de la schizophrénie de l'Europe qui d'un côté pousse toujours au productivisme petrochimique (à se demander si le système est viable sans argent public ! voir les surendettements des paysans en Inde ou ailleurs) et de l'autre prend des directives environnementales comme la Directive Cadre sur l'Eau qui impose aux Etats membres d'avoir l'ensemble de leurs cours d'eau en bon état écologique (à l'origine de la DCE pour 2015 !!).


sauvez le climat, plantez un bonsai

#34 Vital Bonsai

Vital Bonsai
  • Membres
  • 257 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :24
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :24

Posté 29 janvier 2014 - 14:11

J'ai toujours du mal avec la réflexion agriculteurs pollueurs.
Je rejoins Tony sur son constat.
Je pense qu il es toujours difficile de faire une généralité un cas particulier.
J'ai du mal à supporter les remarques des personnes qui critique le modernisme de l'agriculture.
En effet on admet qu'une secrétaire ai laissé tombé ça machine à écrire pour un ordi, alors que le paysans devrai resté avec ces bufs et sa charrette.
Perso, j'utilise peu de produit chimique, je favorise les préparations à base de plantes et d huile essentiel.
Néanmoins je suis soumis à un résultat et je n'hésite pas a utiliser un produit chimique pour sauver ma production.
Le 100% bio n'existe pas, je crois plus à une culture raisonner et une consommation local.

#35 Raymondo

Raymondo
  • Membres
  • 658 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :belgique-jette
  • Pays :Belgique
  • Département :Bruxelles-Jette

Posté 31 janvier 2014 - 11:43

D'accord avec fraisier,on supprime le chimique et vous allez voir dans vingt ans si ça dure si longtemps on pleure après le chimique,le gros problème c'est qu'on est de trop sur ce monde et qu'il faut toujours nourrir plus de bouches,allez dire a un chinois qu'il ne peut pas tuer les insectes et par ce qui est mauvais alors qu'il y a tant de bouches a nourrir,.il certain  on est beaucoup de trop sur la terre et qu'elle  finira un jour par se venger et a détruire l'humanité,nous on pollue plus tellement en Europe mais allez dire ça aux nouveaux pays industriels qui joyeusement continuent a détruire le monde de façon massive(chine-indonesie-bresil-pour en citer quelques uns).



#36 reivax

reivax
  • Membres
  • 951 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :37
  • Pays :france
  • Département :37

Posté 31 janvier 2014 - 12:51

euh.. il n'y jamais eu aussi peu de famine (d'ailleurs on pourrait nourrir encore pas mal de monde en plus en consommant moins de viande) ;

Et les pays industrialisé (U.S.A et U.E.), par habitants, restent les plus gros consommateur et donc "pollueurs", et de loin ;

après, je suis bien d'accord sur l'agriculture raisonnée et sur le fait qu'il est difficile de donner des leçons aux pays emmergants.


sauvez le climat, plantez un bonsai

#37 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 612 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 31 janvier 2014 - 16:54

J'ai toujours du mal avec la réflexion agriculteurs pollueurs.

Peut-être, mais ça existe bel et bien. Il suffit de voir les marées vertes sur les côtes, notamment, mais pas que, en Bretagne, pour constater que cela existe,  avec la complicité des pouvoirs publics qui ne font pas respecter des règlements européens par peur des réactions.


OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#38 Gwinru

Gwinru
  • Admins
  • 9 363 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Courbevoie
  • Zone USDA :9
  • Formation :Bonsaï Club du Point du Jour + formateurs PB
  • Pays :France
  • Département :Hauts de Seine - Calvados

Posté 01 février 2014 - 14:58

En Ile de France: 58% de terres agricoles, 50% d'espèces sur liste rouge des espèces en voie de disparition ou disparues, contre 25% dans le reste de la France. Se pose quand même la question des pesticides et autres désherbants, les pollutions diverses qui en résultent et leur impact sur la bio-diversité. Il y'a des prises de conscience en recréant des haies et des bordures de champ permettant le nichage d'oiseaux et à certaines plantes de pouvoir se réimplanter, mais elles restent limitées. Et puis certains agriculteurs optent pour une agriculture raisonnée, par GPS, pour limiter l'apport de traitements phyto. Inverser la tendance prendra sans doute une décennie... ou deux


雲をりをり
人を休むる
月見哉
Aux admirateurs de lune 
les nuages parfois
offrent une pause
 


#39 thumberg

thumberg
  • Membres
  • 4 813 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Aix en pce
  • Zone USDA :0
  • Formation :bcprovence,ecole des 4 saisons , b franco japonais
  • Pays :france
  • Département :13

Posté 01 février 2014 - 22:11

Regarder  la sncf  comme ces bien désherber  leur rails  .Comment vont t'il  faire ? d'habitude c'est  un wagon desherbeur qui passe sur des  km .

Je  pense que c'est  une prise  de  conscience et impose de  nouvelle façon de travailler .J'ai lu plus  haut qu'un vendeur phyto  a botatruc n'y connais  rien .Bien en fait ,  il sont tous formé et on le  certiphyto pour  pouvoir commercialisée ,  leur produit référencé dans  le bio.

Les agriculteurs ne  sont plus dans  les année  70, ils sont tous  informé , et évolué .C'est obliger d'avoir une haute technicité  pour faire tourné  une exploitation de  nos jours . Les doses ne sont  plus  mis a l'aveugle et  la règlementation et de  plus  en plus  contraignante.Déjà  qui sont bien emmerder , par les charges accablante des  taxes etc..


pour les débutants par ici

#40 reivax

reivax
  • Membres
  • 951 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :37
  • Pays :france
  • Département :37

Posté 02 février 2014 - 07:36

Les céréaliers ne sont pas trop à plaindre...
Et pour les voies ferrées, elles ne sont pas concernées par cette évolution réglementaire (sécurité oblige), bien que ca soit peut être le plus gros consommateur d'herbicides..
sauvez le climat, plantez un bonsai


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)