Aller au contenu


Photo
- - - - -

L'interdiction des pesticides en France


  • Veuillez vous connecter pour répondre
187 réponses à ce sujet

#1 Micheldupecq

Micheldupecq
  • Membres
  • 700 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Le Pecq

Posté 23 janvier 2014 - 19:15

vient d'être votée aujourd'hui par le Parlement :

 

Les pesticides interdits dans les espaces verts et les jardins

 

Cela concerne tous les produits pesticides, fongicides, herbicides.

 

L'utilisation en sera interdite à partir de 2020, sauf en cas d'urgence sanitaire.

 

La commercialisation et la détention de produits phyto sanitaires non professionnels seront, elles, interdites à partir de 2022.

 

Il reste à voir (je n'ai pas encore lu le texte de la Loi, mais ce sera certainement les décrets à venir qui traiteront le sujet)  si cette interdiction sera absolue (interdiction pure et simple) ou relative (comme en Allemagne où on peut se procurer certains produits de traitement en faisant apprécier "l'urgence sanitaire" par un vendeur qui délivre ou mon le produit après description de la maladie dont le végétal est atteint.

 

Certes, 2020 est loin, mais il va falloir apprendre (ou réapprendre) à soigner nos arbres (et à privilégier les traitements préventifs) avec des produits "bio", de type, soufre, cuivre, SDN, qui a priori ne semblent pas concernés (s'ils sont reconnus par le Parlement comme ayant une action non dangereuse, et ce sur la base d'un rapport qui devra être déposé par le Gouvernement -[mode grognon on] -qui n'a semble-t-il rien d'autre à faire en ce moment ! [mode grognon off]- avant le 31 décembre 2014.

 

J'ai personnellement un peu de mal à comprendre cette interdiction, qui comme indiqué dans l'article, concerne moins de 10 % des produits phytosanitaires utilisés en France, et dont les effets néfastes (certains ou non, je me méfie un peu des résultats des études épidémiologiques sur ce sujet) ont été observés sur des utilisateurs professionnels.

 

Le projet de Loi tel qu'il a été adopté


Face à la maladie, essayer d'être utile, et d'abord ne pas nuire

(attribué à Hippocrate)

#2 arno44

arno44
  • Membres
  • 199 messages
  • Pays :france
  • Département :44

Posté 23 janvier 2014 - 19:34

bonjour michel,

un ami qui travaille en jardinerie m'a dit que le décis sera interdit des l'année prochaine,si c'est le cas comment faire pour se débarrasser des scolythes par exemple ou pire des bupestres qui bouffent nos junips,je sais que le décis est déjà interdit en forêt et quand on voit ce qui se passe sur la cote est des etats-unis en ce moment sur les pins ça fait peur.avec le climat qui part a la hausse ça nous prépare de belles batailles avec les nuisibles.



#3 Clement34

Clement34
  • Membres
  • 1 126 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Montpellier
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :34

Posté 23 janvier 2014 - 20:06

Bah, les industriels trouveront bien d'autres produits a nous vendre! Je sais plus ou j'avais lu ça mais ça planche déjà sur l'utilisation de phéromones pour éloigner les insectes ravageurs.
(Ça existe déjà en tant que piège a phéromones d'ailleurs...)
Amicalement

Clement

#4 psandre

psandre
  • Membres
  • 2 441 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8
  • Formation :Bonsaï club de nimes, Kodama Art Studio, PB
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 23 janvier 2014 - 20:14

c'est une "mesurette" si ça exclue l'agriculture ou la sylviculture.

bah d'ici la le lobying du pétrochimique aura fait voter des amendements....


IN TARTIFLETTE WE TRUST !

"Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé" (le petit prince)

 

http://www.facebook....?ref=ts&fref=ts


#5 alexw

alexw
  • Membres
  • 245 messages
  • Zone USDA :0
  • Formation :club des amis des bonsaïs de nantes
  • Pays :france
  • Département :44

Posté 23 janvier 2014 - 20:24

pourvu que ça n'éloigne pas non plus les auxiliaires. On remplace souvent un mal par un autre. Je trouve personnellement que c'est un bonne idée cette interdiction. ça restent des produits dangeureux et polluants utilisés la plupart du temps sans protection.



#6 hokaido

hokaido
  • Membres
  • 1 257 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :le tholonet
  • Zone USDA :9b
  • Pays :france
  • Département :13

Posté 24 janvier 2014 - 02:27

Pas un soucis je ne traite qu'au cuivre à la chûte des feuilles puis une 2 eme fois avant débourrement éventuellement , et pour le jardin c'est cuivre aussi 1 fois /an , si j'ai des pucerons sur mes bonsai(ce qui n'arrive jamais en fait) à défaut d'imidaclopride (confidor J)j'utiliserais une dose d'anti- puce ou anti- tiques pour chiens ou chat diluée dans le pulvérisateur (à ne jamais utiliser sur les arbres ou plantes en fleurs ou prêtes à fleurir c'est évident ! (abeilles)



#7 François85

François85
  • Membres
  • 170 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :Vendée

Posté 24 janvier 2014 - 07:59

pourvu que ça n'éloigne pas non plus les auxiliaires. On remplace souvent un mal par un autre. Je trouve personnellement que c'est un bonne idée cette interdiction. ça restent des produits dangeureux et polluants utilisés la plupart du temps sans protection.

 je partage ce point de vue. On verra bien d'ici quelques années mais on à mon avis les pouvoirs publics dévoileront les effets sur la santé



#8 pierre-bh

pierre-bh
  • Membres
  • 1 614 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :35

Posté 24 janvier 2014 - 09:11

bon , c'est marrant c'est vote car dès que la droite revient ça annule tout, c'etait pour faire plaisir au vert:

 

"

L'Assemblée nationale a voté ce texte dans les mêmes termes que le Sénat le 19 novembre. Outre les écologistes, les socialistes, les radicaux, l'UDI et le front de gauche ont voté pour, tandis que les élus UMP se sont prononcés contre ou abstenus."

 

s'il y a de la demande , il y a de l'offre,

perso je n'ai aucun produit chez moi  , je ne met rien sur mes arbres ni dans mon jardin, et ça fonctionne!



#9 Gwinru

Gwinru
  • Admins
  • 9 426 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Courbevoie
  • Zone USDA :9
  • Formation :Bonsaï Club du Point du Jour + formateurs PB
  • Pays :France
  • Département :Hauts de Seine - Calvados

Posté 24 janvier 2014 - 10:29

En temps qu'administrateur d'une association qui qualifie les entreprises françaises du paysage, je peux témoigner que le souci des professionnels demeure constant sur l'inutilisation des produits phyto. De plus en plus de grandes villes, via leurs responsables de parcs et jardins publics, sont comptables d'une gestion raisonnée des entretiens des espaces verts. Ce qui passe de plus en plus par le recours aux auxiliaires, la suppression des tontes, la plantation de plantes mieux adaptées aux conditions géoclimatiques, moins gourmandes en eau, moins fragiles et donc ne nécessitant plus le recours au chimique pour leur maintien.

 

Les végétaux d'ornement sont désormais recherchés pour leur capacité de colonisation, d'autonomie et d'adaptation à un milieu défini sans pour autant sacrifier l'esthétique.

Les belles pelouses sont de plus en plus traitées en prairies, avec fauchage annuel ou semestriel, tonte laissée sur place pour permettre leur biodégradation, favorisant du même coup la biodiversité, le nichage des oiseaux et la reproduction des insectes. Le désherbage chimique est hors la loi dans la plupart des villes, au profit d'un désherbage thermique...ou manuel.

 

C'est pas encore une situation idyllique mais on est sur la bonne voie. La prise de conscience de la plupart professionnels a précédé la règlementation française qui ne fait d'ailleurs qu'appliquer des directives européennes. Par exemple le Tigre du platane est traité par des nématodes qui colonisent et détruisent les larves. Ce n'est pas la panacée, mais sur le long terme ça devient efficace. Idem pour les palmiers dans les villes méditerranéennes.


雲をりをり
人を休むる
月見哉
Aux admirateurs de lune 
les nuages parfois
offrent une pause
 


#10 NITOP33

NITOP33
  • Animateurs
  • 902 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bordeaux
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte, et vous
  • Pays :FRANCE
  • Département :33

Posté 24 janvier 2014 - 11:45

Comme pour beaucoup de problèmes récurrents, c'est souvent dans la contrainte que des solutions sont trouvées.

L'idée de préserver nos nappes phréatiques même si ça commence à petite échelle, ben c'est un début. 

Un marché contraint pour les sociétés pétrochimiques qui n'auront pas le choix.

A voir l'évolution que vont prendre les choses, peut être un virage.



#11 corto35

corto35
  • Membres
  • 3 058 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Saint Malo
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Brocéliande Bonsai Club
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 24 janvier 2014 - 12:02

Vu la position qu'à pris l'europe sur les gaz de schiste malgré les dégats que l'on voit au canada.Je doute qu'il s'agisse d'un virage.



#12 Clement34

Clement34
  • Membres
  • 1 126 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Montpellier
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :34

Posté 24 janvier 2014 - 13:56

Malheureusement je pense que tu es dans le vrai...


Modifié par Emmy40, 25 janvier 2014 - 16:22.
citation inutile


#13 NITOP33

NITOP33
  • Animateurs
  • 902 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bordeaux
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte, et vous
  • Pays :FRANCE
  • Département :33

Posté 24 janvier 2014 - 15:02

Ben on verra, de toutes les façons on ne parle pas de la même chose et l'Europe n'est pas la France.

Il faut savoir ce que l'on veut, parler d'un problème c'est déjà avouer qu'il existe et c'est un bon début, arrêtons de cultiver le pessimisme même si c'est la mode en ce moment. 



#14 Vital Bonsai

Vital Bonsai
  • Membres
  • 266 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :24
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :24

Posté 24 janvier 2014 - 18:39

bonjour a tous,

en tant que pro, certaine restriction sont deja en place.

en effet j ai du suivre une formation et a la fin de c elle ci un certificat m a ete remis.

sans le numero de ce document je ne pourrai plus acheter de produit ni en posséder.

 

donc il me parait logique qu'il y est quelque restriction pour le grand publique.



#15 brioche

brioche
  • Membres
  • 1 087 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :l'Arbre en pot
  • Pays :france
  • Département :76

Posté 24 janvier 2014 - 19:09

Tout a fait d'accord avec fraisier d'autant que normalement les vendeurs doivent aussi avoir des habilitations !

Allez demander à un vendeur de botanitruc ce qu'est un nicotinoide par exemple et comment fonctione t il sur l'organisme des insectes !

Les pesticides ne sont pas forcément un problème mais c'est leur utilisation massive et inadapté qui est très dangeureuse à mon idée

Leur utilisation doit etre (je pense) etre parcimonieuse et surtout que en cas de necessité !



#16 Raymondo

Raymondo
  • Membres
  • 658 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :belgique-jette
  • Pays :Belgique
  • Département :Bruxelles-Jette

Posté 25 janvier 2014 - 11:47

Je traite mes arbres deux fois l'an avec toute la prudence que ça nécessite, ce n'est pas ça qui va polluer,par contre l'excès de ces produits dans l'agriculture professionnelle c'est la le gros hic.De toute façon le petit jardinier se débrouillera toujours et achètera ces produits sur le net ,et-ce que ça c'est mieux?

Et de toute façon celui qui croit que le cuivre n'est pas nocif pour l'environnement est a coté de la question,bref l'usage massif de tous ces produits c'est la le gros hic.



#17 Syra

Syra
  • Membres
  • 375 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Tours
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Literati Bonsai Club et Parlons Bonsai.
  • Pays :France
  • Département :37, Indre et Loire

Posté 26 janvier 2014 - 22:36

C est quelque chose de Genial. Bravo.
Parce que oui, ce ne sont pas les professionnels mais bien les petits jardiniers chez eux qui tuent nos terres et notre environnement.
Raymondo . Peut être que des produits naturels sont mauvais pour la terre, peut être que l importation par le net se fera oui, mais ça reste un énorme frein. Et puis l import par internet sera contrôlé par la douane il ne faut pas croire.
On a ici un frein au pourrissement et à la gangrène que l homme représente pour la planète. Génial.

#18 NITOP33

NITOP33
  • Animateurs
  • 902 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bordeaux
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte, et vous
  • Pays :FRANCE
  • Département :33

Posté 27 janvier 2014 - 10:01

Raymondo, oui on a toujours l'impression de na pas être responsable compte tenu des faibles quantités utilisées mais multiplié par le nombre!

Tu traites, tu arroses, tu rinces ton substrat, tout finit inexorablement dans le sol.

Un jardinier d'agrément et potager, n'est pas exonéré de responsabilités



#19 jox

jox
  • Admins
  • 6 409 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB + EB
  • Pays :france
  • Département :8

Posté 27 janvier 2014 - 10:44

Sauf que le jardinier traite au pulvérisateur de manière localisé.

Même en multipliant par le nombre, il n'en reste qu'un traitement appliqué en cas de besoin sur les zones concernées, en quantité correspondant aux besoin (on est devant, on voit bien quand ça coule partout, et là on arrête).

 

Pas en hélicoptère à 30m de haut (= à l'aveugle) et ce tous les X jours quoiqu'il arrive, aux quantités par hectare définie par le vendeur.... donc par définition exagére.

 

On est tous responsables de nos actes, mais faut pas non plus me dire que je pollue autant que M. Monsato et ses potes qui imposent leurs traitements aux agriculteurs de par leurs semis tout pourrave (et stérile en plus, le comble du semis).

 

Mais je suis bien concient que c'est aussi la demande qui a amené à cette situation. Bref, c'est pas tout blanc ni tout noir.


Ca court, ça s'agite! Et après ça s'étonne de ne pas vivre vieux.


#20 NITOP33

NITOP33
  • Animateurs
  • 902 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bordeaux
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte, et vous
  • Pays :FRANCE
  • Département :33

Posté 27 janvier 2014 - 11:16

Jox, je suis d'accord sur l'impacte modéré des amateurs, mais même un produit appliqué avec parcimonie se retrouve souvent délavé à la première pluie qui passe.

Le but n'est pas de faire culpabiliser qui que ce soit mais de pousser les gens, nous en l'occurrence, à se poser et de poser la question s'il n'y a pas un produit de substitution au produit que l'on utilise habituellement qui pourrait poser problème, un produit naturel(de nos grand mère).

C'est pas parceque ton voisin a une poutre dans l'œil qu'il ne faut pas voir la paille dans le tien.

J'ai également vu une émission sur une chaine M6, je ne me rappelle plus, qui parlait des traitements de masse des professionnels de l'agriculture et du nombre de pesticides trouvés dans notre alimentation, ce problème a très souvent été mis sur la table sans vraiment le régler, mais ça bouge et c'est le but.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)