Aller au contenu


Photo
- - - - -

Quand cerner un arbre

If

  • Veuillez vous connecter pour répondre
18 réponses à ce sujet

#1 brioche

brioche
  • Membres
  • 1 087 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :l'Arbre en pot
  • Pays :france
  • Département :76

Posté 25 juin 2013 - 09:17

Bonjour a tous,

J'ai l'occasion de récupérer un gros if tout droit (presque 30 cm de diamètre, c'est un if de jardin mais je pense qu'il me permettra un super apprentissage !!!).

Il a été coupé à environ 1 mètre de hauteur et il repart à fond de la base !

Voila mon dilemme j'aimerais le prélever mais je pense qu'il va avoir un sacré racinaire !!

Alors je pensais le cerner cette année et le prélever en mars prochain ??

 

Est ce le moment, les racines pousses beaucoup en automne devrais je donc attendre ?

Est ce utile tout simplement ?

 

Merci des conseils des yamadoristes !!!!



#2 abcd

abcd
  • Membres
  • 3 358 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :BONSAI CREATIVO CHANTELINOTTE
  • Pays :FRANCE
  • Département :38

Posté 25 juin 2013 - 12:05

Inutile avec les ifs, ils font beaucoup de petites racines, le prélever fin mars et le mettre en caisse dans de la pumice pure, et surtout ne pas le toucher pendant 2 ans au moins.


"A la limite , il se passe toujours quelque chose" A. MONTAGNE

#3 brioche

brioche
  • Membres
  • 1 087 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :l'Arbre en pot
  • Pays :france
  • Département :76

Posté 25 juin 2013 - 12:44

Ok merci,

J'avais peur qu'il ai de grosses racines c'est pour ca que je pensais le cerner mais du coup je vais attendre mars prochain !



#4 arno44

arno44
  • Membres
  • 199 messages
  • Pays :france
  • Département :44

Posté 25 juin 2013 - 18:59

oui,il doit avoir de sacrés pivots.abcd parle de l'émission des futures racines.

autant tout faire en meme temps,comme tu vas le couper très court,il ne faut pas hésiter a couper les pivots et surtout en dessous de la motte,perso les gros ifs je taille jusqu'au tronc et ne garde que du racinaire sur le pourtour.comme le if fait des descente de sève,garde une reserve de 20 bons cm sur ta coupe du haut.



#5 corto35

corto35
  • Membres
  • 2 994 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Saint Malo
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Brocéliande Bonsai Club
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 25 juin 2013 - 19:48

Si ça peut te rassurer, j'ai récupéré un gros if de pépinière cette année (75 cm de haut dans les 30 cm à la base).

Pour info, le nébari était 15 cm au dessous du niveau de la terre.J'ai tout rabattu.La motte faisait 80 cm de circonférence,

J'ai très peu tâpé dans les  racines.J'ai fabriqué la caisse de culture qui va bien.La caisse est intransportable.

à cause du temps, il a peu pousser au début.Depuis tout va bien, il fait des pousses de partout.

Le prélever c'est bien mais il faut aussi avoir conscience du poids que cela représente.ça pèse très très lourd !!

C'est un projet à long terme.Les soins post prélèvement sont impotant.Comme indiqué pas de boulot dessus

avant deux voir trois ans suivant la pousse.

 

http://www.parlonsbo...-66#entry747385



#6 brioche

brioche
  • Membres
  • 1 087 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :l'Arbre en pot
  • Pays :france
  • Département :76

Posté 26 juin 2013 - 12:25

Super merci pour ces infos,

Je vais le prélever sinon il est voué à la destruction !

Pour ce qui est du poid je vais le placer à un endroit sans le bouger.

J'aime les projets à long terme ce sera mon premier "gros" prélèvement j'espère que tout ira bien !

des nouvelles au mois de mars !



#7 KAEL

KAEL
  • Membres
  • 804 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Besac
  • Zone USDA :6
  • Formation :ASCAP Bonsai
  • Pays :France
  • Département :Franche-Comté

Posté 08 septembre 2013 - 19:13

up !

 

je trouve dommage que la question de base est été écartée, je pense que le sujet est intéressent, 

 

Alors quand cernez vous vos futures prélèvements (nature ou pépinière)?


la terre est bien ronde mais il y a des c...s dans tous les coins....

                                                    et me.de moi aussi des des fois je suis dans un coin...  :emo4:


#8 NITOP33

NITOP33
  • Animateurs
  • 902 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bordeaux
  • Zone USDA :8
  • Formation :Autodidacte, et vous
  • Pays :FRANCE
  • Département :33

Posté 09 septembre 2013 - 08:31

Oui, sujet très intéressent, et j'aimerais savoir si on cerne les conifères et les feuillus de la même manière et au même moment.



#9 brioche

brioche
  • Membres
  • 1 087 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :l'Arbre en pot
  • Pays :france
  • Département :76

Posté 09 septembre 2013 - 09:41

Pour les arbres dans la nature c'est, je pense très différents : présence de grosse racines qui alimentent certaines branches (donc "incernable" si l'on veux garder la branches), il faut surement travailler sur plusieurs années ?

 

Mais en pépinière il me semble qu'ils font cela en même temps (ils gagnent du temps ainsi), en plus les arbres ont toujours étés cernés donc les plants ont beaucoup de chevelu et pas beaucoup de grosses racines, donc peu de risque de les couper, en plus lors du cernage il recomblent le trou avec des substrat riches pour favoriser l'apparition de nouveaux chevelu. (c'est pourquoi il faut bien attacher l'arbre à la plantation pendant au moins 2 ans s'il l'on veut qu'il s'ancre bien au sol !)



#10 reivax

reivax
  • Membres
  • 951 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :37
  • Pays :france
  • Département :37

Posté 09 septembre 2013 - 16:23

perso je n'ai jamais cerné un arbre. a mon avis ça ne fait que l'affaiblir avant son prélèvement qui lui sera fatal. Ou alors faut aller l'arroser l'été et prélever une motte supérieur au "cernage" initial.


sauvez le climat, plantez un bonsai

#11 Djerkoff

Djerkoff
  • Membres
  • 59 messages
  • Pays :France
  • Département :Haut de Seine

Posté 28 juillet 2019 - 08:25

Bonjour à tous,

 

Je remonte le sujet car il n'y a pas de réponse sur la période du cernage ?

Une idée ?

 

Je pensais cerner des arbres cette année en leur apportant de quoi faire du chevelu (eau de saule et terreau bouture + amendement organique).

Mais quand faire ca ?

 

Pour les chênes je pense que ca aiderait les prélèvements

 

Merci.



#12 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 512 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 28 juillet 2019 - 09:31

Cerner c'est tailler les racines. Donc la période optimale serait l'hiver ou le début du printemps.

Mais dans son milieu naturel - s'il n'est pas trop hostile - l'arbre possède assez de ressources pour réparer quasiment en toute saison. Ce qu'il faut éviter c'est un cernage alors qu'une période de canicule s'annonce. Cerner en été est donc plutôt risqué.

 

Mettre des intrants après le cernage est certainement inutile : tout fout le camp dans le sous-sol en moins de deux.

 

Le cernage et les chênes : vaste programme !

La difficulté du prélèvement du chêne réside dans sa racine pivot qui capitalise beaucoup de ses ressources. Je ne cerne pas à proprement parler les chênes, j'explore préalablement autour de son nebari surtout pour reconnaitre la nature de la terre (blocs rocheux etc...). L'idéal (mais je ne l'ai jamais fait) serait de creuser un tunnel d'accès à la racine pivot et de la sectionner profondément au moins une année - voire deux - avant le prélèvement. Mais c'est vraiment invasif parce que trouver cette racine n'est pas une mince affaire. Elle ne se trouve pas nécessairement pile poil à la verticale du tronc.

En conclusion je n'ai pas vraiment cerné préventivement les chênes que j'ai prélevés (avec succès)



#13 Clem

Clem
  • Membres
  • 2 818 messages

Posté 29 juillet 2019 - 11:34


Je pensais cerner des arbres cette année en leur apportant de quoi faire du chevelu (eau de saule et terreau bouture + amendement organique).

Mais quand faire ca ?

 

Pour les chênes je pense que ca aiderait les prélèvements

salut, peux-tu préciser quels arbres tu vas p'tet cerner ? des chênes seulement ?



#14 Djerkoff

Djerkoff
  • Membres
  • 59 messages
  • Pays :France
  • Département :Haut de Seine

Posté 29 juillet 2019 - 16:40

Salut,

 

Je pensais cerner un chêne, des aubépines et un Picea, pour le moment.

 

Merci des conseils !



#15 Clem

Clem
  • Membres
  • 2 818 messages

Posté 29 juillet 2019 - 18:22

je n'ai pas d'experience pour les aubepines et chêne, mais concernant le picéa, je pense que ça peut être une bonne chose de le cerner, de lui mettre du terreau dans la fosse autour de la motte, si tu peux l'arroser 1 fois/mois et si la zone où il vit n'est pas trop sèche (orages/averses). Pense à mettre des pierres/galets/cailloux sur la motte pour qu'elle reste au frais et humide + engrais organique boulettes. Par contre cerner un conifère pour lui remettre autour son ancien substrat pauvre, et ne pas venir l'engraisser/l'arroser de temps en temps, je pense que c'est contre-productif car les nouvelles radicelles ne vont pas pouvoir bien se developper au sec et dans un sol trop pauvre. J'ai perdu un vieux pin sylvestre comme ça que j'avais cerné et laissé plusieurs années sans soins.

 

Après ça depend de l'âge et de la vigueur du conifère, en l'occurence du picéa, ça depend aussi du temps que tu peux lui consacrer pour l'arroser, l'engraisser. Le picéa est moins dur à prelever que le pin de mon experience perso, donc si tu as toute la motte, si le prelèvement se passe bien (plein de racines), au printemps, au debourrement, c'est pas forcement utile de le cerner. Je pense quand même que ça augmente les chances de réussite de cerner si tu peux bien t'occuper de l'arbre pour qu'il emette plein de radicelles. Sinon ça peut être utile aussi de redonner de la vigueur à un picéa qui est vieux et faible, avant de le prélever : arrosage + engrais



#16 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 512 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 29 juillet 2019 - 21:59

L'épicea (Picea abies) développe ses racines horizontalement immédiatement sous la surface du sol.

Pour cette raison je n'ai jamais eu a procéder à une quelconque préparation  à son prélèvement. Souvent le louchet est inutile et une simple bêche suffit. En revanche avant de le soulever, il faut prévoir un peu plus large que d'habitude car les racines chevelues se trouvent parfois au bout de tuyaux assez longs.

Sa reprise est vraiment fastoche.

Je dirais même que le cercler l'année d'avant pourrait l'affaiblir dangereusement.

Prélever un Épicéa ne pose généralement aucun problème



#17 Clem

Clem
  • Membres
  • 2 818 messages

Posté 30 juillet 2019 - 07:20

c'est vrai que cerner sans s'occuper de l'arbre ensuite regulièrement (eau + engrais) jusqu'au prelevement me semble plus contre-productif que ne rien faire du tout et attendre le jour J du prelevement.



#18 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 6 696 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 30 juillet 2019 - 07:40

Et j'ajouterais que cerner une espèce pivotante ne peut qu'être contreproductif (chêne aubépine) Puisqu'en taillant les racines périphériques la seule chose qu'on risque d'obtenir, c'est un affaiblissement des racines superficielles et un renforcement du pivot. Ce qui, au mieux rendra sa réduction plus délicate les années après, au pire, compromettra le prélèvement.

 

Par contre deux options pourraient être envisageables pour préparer le prélèvement:

 

-Rabattre fortement, en fonction du projet, l'année avant. Ainsi la réponse à la taille est plus forte, et de solides bourgeons assureront la reprise l'année du prélèvement.

De plus, si on part du principe qu'une branche = une racine correspondante, on peut obtenir sensiblement le même résultat qu'en cernant. C'est à dire que si on fait pousser un départ en amont d'une branche, on va favoriser une racine en amont du chevelu, donc plus prêt de la base. Mais bon ça, ça reste théorique...

 

-Creuser un trou le plus petit possible sur un coté, assez loin du tronc pour ne pas abimer les éventuelles racines intéressantes, pour essayer de libérer un accès SOUS l'arbre. Puis tenter d’avoir accès à ce fameux pivot pour le couper, en partie ou entièrement, en fonction du nombre de racines superficielles. Souvent on trouve plusieurs pivots.

 

Une dernière solution peut aussi s'envisager, en cas d'absence de racines superficielles, et si on peut assurer un certain suivi, c'est le marcottage sur place.

On marcotte, on rehausse le niveau du sol, et on arrose et fertilise régulièrement

A savoir que dans le cas d'un chêne, il faudra attendre plusieurs années avant de sevrer...


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur

#19 bonsaiphil

bonsaiphil
  • Membres
  • 3 512 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Strasbourg
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 30 juillet 2019 - 10:52

-Creuser un trou le plus petit possible sur un coté, assez loin du tronc pour ne pas abimer les éventuelles racines intéressantes, pour essayer de libérer un accès SOUS l'arbre. Puis tenter d’avoir accès à ce fameux pivot pour le couper, en partie ou entièrement, en fonction du nombre de racines superficielles....

Pas forcément "assez loin du tronc"

Exemple pour cette aubépine

IMG_2636.jpg Novembre 2014 : 1er sciage de pivot

Mars 2016 : tailles de racines

IMG_6633.JPG Mars 2017 : second sciage du pivot

IMG_6635.JPG

IMG_0458.JPG Mai 2019 : Mise à nu et tailles de racines

IMG_0460.JPG

 Oui oui ! vous avez bien lu . Au moi de Mai. Elle n'a pas bronché parce qu'un arbre dans son milieu naturel c'est costaud. Mais je ne le referais pas forcément avec n'importe quel candidat au prélèvement





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : If

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)