Aller au contenu


Photo
- - - - -

Marcottage d'un pin en image


  • Veuillez vous connecter pour répondre
28 réponses à ce sujet

#1 Dr. GreenThumb

Dr. GreenThumb
  • Membres
  • 683 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Oslo
  • Zone USDA :6a
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :Norvège
  • Département :30

Posté 31 mai 2012 - 01:33

Hello,

Le 2ème projet de mon idée de "Bonsaï Research & Development": Le Marcottage d'un pin (Mugo)

Je vais vous décrire comment j'ai fait tout en décrivant chronologiquement le fil conducteur de cette technique.


Comment faire:
1) Réaliser la marcotte
2) Gratter et nettoyer avec de l'alcool
3) Appliquer de l'hormone de bouturage
4) Mettre un substrat idéal
5) Utiliser un petit pot



En détails:

1) Marcotter
Les racines de pins poussent beaucoup en automne.
-->Marcottage fin Août

Est-ce que je m'attendais à avoir des racines avant l'hiver ? NON
Je me suis simplement dit que ça commencerait le travail pour le printemps en "gonflant" le cambium au dessus de la marcotte par afflux de sève élaborée.
Remarque: L'arbre à subit -20°c durant l'hiver, aucunes précautions particulières ont été prises.




2) Gratter et nettoyer la zone ou le cambium a été enlevé
Que se passe-t-il lorsqu'on cré un Jin sur un pin ? Ou tout simplement lorsqu'on blesse un pin (contrairement aux feuillus) ?
La sève recouvre rapidement la blessure (ou le Jin) sur PLUSIEURS centimètres...
Est-ce que ça peut créer un pont au niveau de la marcotte? Je pense que oui (ca reste à confirmer)

Comment y remédier ?

Sur la zone ou le cambium a été retiré:
- Gratter soigneusement toutes les cellules de cambium restantes susceptibles de créer un pont en évitant d'abîmer l'aubier (j'ai fais ça avec mes ongles).
- Nettoyer l'aubier avec de l'alcool pour être certain de tuer toute les cellules.



3/ Appliquer de l'hormone de bouturage
Recouvrir le tout avec du mastic pour éviter de laver l'hormone lors des arrosages/pluies (le mastic a été retiré à la fin de l'hiver).



4/ Substrat idéal

Connaissant la "sensibilité" des racines du pin il faut éviter de marcotter avec de la sphaigne entouré de plastic fermé hermétiquement (souvent fait sur les branches de feuillus). Si non les racines apparaissent et pourrissent tout de suite.

Mettre un substrat adapté à la culture du pin ET à la marcotte:
- Aéré
- Rétenteur
- Mycorhizé
J'ai utilisé 70% de pouzzo, 20% de terreau et 10% d'écorces
Le terreau pour ne pas avoir à arroser plusieurs fois par jour lorsque je suis absent et éviter de créer un choc thermique lorsque le pot chauffe en plein soleil.



5/ Utiliser un petit pot (qui chauffe rapidement) pour démarrer l'enracinement


Résultats:
Avril: (pas de racines)
IMG_0825.jpg

9 Mai:
IMG_0818.jpg IMG_0824.jpg


31 Mai: Les racines sont 3 à 4 fois plus longues
IMG_0963.jpg IMG_0966.jpg




Ce qui est intéressant dans la recherche c'est que l'on trouve souvent des choses inattendues:
IMG_0821.jpg

- Sur cette photo, on voit qu'un bourgeon s'est transformé en racine et pousse très doucement (il était dans le substrat de la marcotte).
- Sur les 1ères photos on peut aussi remarquer que les racines sont réparties sur 360° mis à part sous les branches principales.


Ce n'est qu'une hypothèse pour l'instant, mais ça laisse penser que les bourgeons donnent soit des chandelles, soit des racines dans de bonnes conditions.

Je vais donc tester cet automne:
- Une marcotte sur une branche qui a bien pris le soleil tout l'été juste en dessous d'un bourgeon.
- Une marcotte sur du vieux bois (qui généralement ne bourgeonne plus).


A suivre
En espérant que ça vous a intéressé.

Dr. GreenThumb


PS: Prochain projet (si ça se confirme), "Comment refermer une coupe de plusieurs centimètre sur un feuillu en une saison"

#2 Zelkova

Zelkova
  • Membres
  • 564 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :31

Posté 31 mai 2012 - 09:20

cool !
Merci pour l'article, clair et méthodique :-)

http://www.formo.fr

 

- - - -

Le soir après l'orage,

ça crépite sous ma semelle,

les escargots sont de sortie


#3 Maraga

Maraga
  • Modérateurs
  • 2 101 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB, atelier l'arbre et le geste et quelques années d'erreurs diverses...
  • Pays :France
  • Département :60

Posté 31 mai 2012 - 10:17

a voir sur une grosse branche. je ne peux pas tester chez moi car je n'aurais pas la possibilité d'arroser regulierement. mais sinon tres interessant!

c'est en forgeant que l'on devient forgeron, et c'est en sciant que Léonard de vinci


#4 jox

jox
  • Membres
  • 2 010 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB + EB
  • Pays :france
  • Département :8

Posté 31 mai 2012 - 11:51

Merci !
Ca court, ça s'agite! Et après ça s'étonne de pas vivre vieux...

#5 Dr. GreenThumb

Dr. GreenThumb
  • Membres
  • 683 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Oslo
  • Zone USDA :6a
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :Norvège
  • Département :30

Posté 01 juin 2012 - 12:49

a voir sur une grosse branche.


Ne t´en fais pas c´est en cour, je suis en train de tester ca sur un Sylvestre dans la forêt.
L´arbre fait plus de 10m de haut et j´essaye de marcotter la 1ère branche (7-8 cm de diamètre).
On verra bien, mais si ca marche je ramènerai une belle marcotte d´1m50.



Je teste aussi sur un pin Sylvestre d´une 10ène d´années chez moi mais avec la marcotte réalisée ce printemps.
J´ai lu à plusieurs reprises sur PB que les Japonais y arrivaient car leur climat le permettait; et je ne suis pas d´accord.

J´ai donc apporté quelques modifications à la technique et si j´y arrive sous mon "climat tropical Norvègien", ca devrait être à la porté de tous :)
Je posterai quelques photos ce soir.


A bientôt !
Dr. GreenThumb

#6 Maraga

Maraga
  • Modérateurs
  • 2 101 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB, atelier l'arbre et le geste et quelques années d'erreurs diverses...
  • Pays :France
  • Département :60

Posté 01 juin 2012 - 13:34

nickel merci pour ces investigations!

c'est en forgeant que l'on devient forgeron, et c'est en sciant que Léonard de vinci


#7 Dr. GreenThumb

Dr. GreenThumb
  • Membres
  • 683 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Oslo
  • Zone USDA :6a
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :Norvège
  • Département :30

Posté 01 juin 2012 - 19:56

Pour ceux que ça intéresse, voici la 2ème expérience:

Un Sylvestre Waterii de pépinière que j'ai mis en pleine terre pendant 2 ans, en faisant l'erreur de ne pas travailler le racinaire préalablement (à mes débuts):
_DSC0169.jpg

Le racinaire et la ligne de tronc se prêtant bien pour une (semi-) cascade, je l'ai mis en pleine terre au printemps avec un bon travail des racines:
_DSC0178.jpg

Je ne trouve plus de Waterii en pépinière et j'aimerai pouvoir récupérer la 1ère branche, utilisé en tire sève jusqu'à maintenant, pour avoir un 2ème arbre.
J'ai donc décidé de tenter la marcotte le 22 Mai 2012.
IMG_0973.jpg


Mode opératoire différent:
- 50% terreau, 50% pouzzo
- 2 petits pots superposés (la marcotte est dans le pot inférieur)

Pourquoi j'ai fait ces changements ?

Simplement pour éviter que le substrat sèche trop vite car:
- Il est exposé au vent et au soleil 14 heures par jours
- J'ai créé mini serre avec du cellophane et du fil de ligature, ca va chauffer :)
On est tard dans la saison pour une marcotte et c'est un pin, donc faut le stimuler.

IMG_1003.jpg IMG_1005.jpg


Rien n'est fait, ça risque de ne pas marcher... mais ça risque de marcher aussi :)

Je regarderai le 5 Juillet s'il y a des débuts de racines car je serai absent pendant 3 semaines.
S'il n'y a toujours rien, je gratterai un peu plus et remettrai de l'hormone.
Il sera ensuite géré par l'arrosage automatique de la pelouse.

#8 Sylviou

Sylviou
  • Membres
  • 1 109 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :47

Posté 01 juin 2012 - 20:43

Tres instructif merci :newsm_12:
-FEARLESS-

Un p'tit anagramme :

Rien n'est etabli / Albert Einstein

#9 Dr. GreenThumb

Dr. GreenThumb
  • Membres
  • 683 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Oslo
  • Zone USDA :6a
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :Norvège
  • Département :30

Posté 02 juin 2012 - 01:48

Et comme je suis d'humeur à partager ce soir, j'aimerai vous décrire comment une autre idée m'est venu lors du travail sur le Mugo et le Waterii (grâce à la serre en cellophane et à l'idée qu'un bourgeon puisse donner une racine).

Je me suis souvent posé la question: "Pourquoi un pin ne bourgeonne-t-il pas sur le vieux bois ?"

Pour essayer d'y répondre, il faut se faire une image générale et détaillée de l'arbre grâce aux observations et à nos connaîssances:


- Quel est le facteur le plus important (mis à part une bonne culture) pour faire bourgeonner un pin en arrière ?
---> Faire pénétrer le soleil sur les branches

En toute logique, les questions qui suivent sont:

- Comment ces mêmes branches "savent" que le soleil tape fort à cet endroit et font des bourgeons en arrière ?
---> Les branches ne font pas de photosynthèse

- Quels sont donc les candidats possible à la creation de nouveaux bourgeons ?
---> Températures élevées sur les branches
---> Fort afflux (pression) de sève brute dans ces branches (dans l'image que je me fais des pins, le mekiri donne plus d'énergies aux bourgeons déjà créé (ou sous-jacents) pour leur permettre de mieux se développer; et il n'est pas indispensable à un bourgeonnement arrière).


Mais si on y réfléchie bien, la totalité de la sève passe à la base du tronc, l'afflux y est donc bien plus important... :spb28:

- Alors pourquoi l'arbre ne fait-il pas de bourgeons sur le tronc quand le soleil tappe fort dessus (plein sud) car l'afflux de sève y est maximal ?


En observant de plus prés mon 1er Yamadori de sylvestre d'environ 40 ans (prélevé il y a 3 ans):

En haut ça explose en arrière (sans aucun mekiri): _DSC0193.jpg

En bas, exposé plein sud, rien....: _DSC0184.jpg

...Rien ??? Noooon une belle écorce :rolleyes: ET un diamètre bien plus important.


Pourquoi utilise-t-on du bois pour faire des maisons en Norvège ?
... ce ne serait pas un super bon isolant, pour se protéger des -25°C de l'hiver ??? :)

Mon jardin en hiver: _DSC0334.jpg
Et si ca protège des -25°C, ca protège aussi des +31°C de ces derniers jours (pendant qu'il grêlait en France :newsm_8: )


Maintenant, ça se complique un tout petit peu mais heureusement qu'on sait utiliser Google ou qu'on parcourt PB assez souvent.
En simplifiant (beaucoup) les choses et en poussant le raisonnement plus loin:

- La sève élaborée descent vers les racines
- La sève brute monte pour créer et développer de nouveaux bourgeons (entre autres)

- La sève élaborée circule dans le cambium (plus à l'extérieur de la branche)
- La sève brute circule dans l'aubier (plus à l'intérieur de la branche)


Or on a observé que sur les "vieilles" branches qui ne bourgeonnent pas en arrière et qui ont un diamètre supérieur aux jeunes branches, que le cambium ainsi que l'écorce étaient plus épais, donc:

---> L'aubier chauffe beaucoup moins sur le vieux bois
---> Il est plus difficile pour l'arbre de créer des bourgeons sur ces mêmes branches; voir impossible lorsque l'écorce est "sèche", dure et très développée (comme sur la base de mon Yamadori).



On peut donc penser que:

"L'arbre favorisent les bourgeons aux endroits où l'aubier est le plus chaud"
"L'arbre favorisent les bourgeons aux endroits où il peut les créer facilement: Cambium pas trop épais, avec pas ou peu écorce"


Et si on y réfléchit bien, ces hypothèses sont en accord parfaite avec la nature (en terme de survie de l'espèce):
---> Pousser là où il y a de l'énergie (où il y a le plus de soleil), les pins sont particulièrement bons pour ça.
---> Pousser le plus facilement possible pour garder le maximum d'énergie en réserve.

Histoire d'enfoncer le clou jusqu'au bout, ca expliquerait aussi pourquoi un jeune pin bourgeonne beaucoup plus facilement en arrière:
---> Branches et tronc de diamètre sensible
---> Peu ou pas d'écorce




Alors, comment faire pour vérifier ça et essayer de bleufer la nature si les hypothèses de dessus sont correctes ??? (Je n'ai encore rien essayer).
Sur un arbre vigoureux, bien engraissé et à l'endroit où l'ont aimerait avoir des bourgeons:

1/ Retirer l'écorce
2/ Eventuellement réduire le cambium
3/ Créer une mini serre

---> Dans le but d'avoir un aubier plus chaud que sur les petites branches et sans obstacles pour sortir les bourgeons.


Qu'est ce que ça coute d'essayer ça ?
- Du cellophane et du fil de ligature.
- Un pin en culture qui cicatrisera et refera son écorce en 2-3 ans maximum

Autrement ça ne coûte absolument rien d'essayer, alors pourquoi s'en priver ?



Pour ma part, je me pose tellement de questions quand je travail / observe mes arbres que je suis obligé de faire mes recherches.
Et c'est ce genre de travail et de raisonnement que j'aimerai faire et partager avec vous sur beaucoup d'autres espèces.



IMPORTANT: J'ai fais un gros raccourci en schématisant grossièrement le fonctionnement de l'arbre, du cambium et de l'aubier, et les choses peuvent (et sont) bien plus complexe que ça (échanges entre les differentes couche de l'arbre, maturité des cellules, metabolismes, interactions avec l'environnement, le climat, ...); donc je ne sais vraiment pa si ça va marcher....


... à part si j'essaye. :newsm_6:

A bientôt !
Dr. GreenThumb

#10 fred_

fred_
  • Membres
  • 107 messages
  • Pays :Belgique
  • Département :NA

Posté 03 juin 2012 - 11:30

Très instructif effectivement - merci pour les infos.
2 questions à propos de:
  • la marcotte : as-tu aussi essayé d'autres méthodes de marcottage pour le mugo? Par exemple, dans un autre post, qqun semblait obtenir une réussite assez simple en garottant simplement le tronc/la branche à l'endroit où il voulait faire apparaître des racines avec un fil d'alu/cuivre - aucune expérience avec cette technique?
  • le bourgeonnement arrière : est-ce qu'une technique de greffe (latérale ou par rapprochement) ne serait-pas plus simple et moins hasardeuse?

Merci!
Fred

#11 Dr. GreenThumb

Dr. GreenThumb
  • Membres
  • 683 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Oslo
  • Zone USDA :6a
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :Norvège
  • Département :30

Posté 03 juin 2012 - 12:16

La marcotte : as-tu aussi essayé d'autres méthodes de marcottage pour le mugo? Par exemple, dans un autre post, qqun semblait obtenir une réussite assez simple en garottant simplement le tronc/la branche à l'endroit où il voulait faire apparaître des racines avec un fil d'alu/cuivre - aucune expérience avec cette technique?


J'ai fais beaucoup de recherche sur internet et j'ai trouvé beaucoup de personnes qui disent que ça marche avec telle ou telle technique. Beaucoup de témoignages et jamais de photos...

Ce site est sité un très grand nombre de fois.
Même tarif, pas de photos suite à cette marcotte, ni sur le site, ni sur les forums.

Je garde en tête qu'un bout bois est un bout de bois, et que le fonctionnement de la marcotte est le même sur tous les abres.
Si ça ne marche pas c'est qu'il y a quelque chose qui empêche les racines de sortir (pont de sève, racines qui moisissent, ...).

Je pense que la chose la plus importante pour marcotter un pin est d'empêcher / d'éliminer la sève qui vient suinter sur toute la coupe (création d'un pont):
- Bien gratter la couche brillante
- Mettre de l'alcool
- Eventuellement refaire ça après 1 ou 2 semaines.


A mon avis, le garrot à le même effet mais est trop aléatoire. Si tu retrouve le lien je serai curieux de m'y attarder.



Le bourgeonnement arrière : est-ce qu'une technique de greffe (latérale ou par rapprochement) ne serait-pas plus simple et moins hasardeuse?


Je trouve que c'est intéressant d'identifier pourquoi un pin bourgeonne (ou pas) en arrière.
Et on a pas toujours de plans ou de branches bien placés pour faire une greffe.

Mais oui il y a d'autres techniques. Ce n'est qu'une simple idée pour l'instant... rien de concret !

#12 vivian db

vivian db
  • Membres
  • 2 186 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :montpellier
  • Zone USDA :0
  • Formation :Thierry Font, Kodama Art Studio
  • Pays :france
  • Département :34

Posté 03 juin 2012 - 12:57

un vrai doc :newsm_6:

#13 fred_

fred_
  • Membres
  • 107 messages
  • Pays :Belgique
  • Département :NA

Posté 03 juin 2012 - 17:25

D'accord avec toi en ce qui concerne le site souvent cité en référence - pas assez d'information, de détails, et des étapes de progressions.
Maintenant, je me dis que le garrot permet peut-être justement d'éviter le pont de sève. Je vais peut-être tenter cette technique-là, en utilisant un substrat identique au tiens, comme ça on aura des infos précises et une bonne comparaison sur les 2 techniques.

#14 Dr. GreenThumb

Dr. GreenThumb
  • Membres
  • 683 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Oslo
  • Zone USDA :6a
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :Norvège
  • Département :30

Posté 13 août 2012 - 19:47

J'ai regardé l'état des racines ce weekend et j'ai décidé de sevrer avant l'automne.
J'avais fait 2 marcottes sur le même arbre, les racines sont bien blanches et bien actives pour les 2:

11 Août:

IMG_1210.jpg IMG_1212.jpg

- Le 1er a été replacé dans mon coin pouzzo à côté de l'arbre père.
- L'autre à été placé en pleine terre dans un mélange 50% pouzzo / 50% terreau.

Les radicelles ne courent pas les rues mais je ne me fais pas de soucis.
La pousse automnales des racines devraient y remédier.

Prochain check au printemps prochain.

#15 Omega

Omega
  • Membres
  • 116 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :Club Bonsai Levis Saint Nom
  • Pays :France
  • Département :78

Posté 14 août 2012 - 07:32

Merci de partager ces recherches doc, c'est non seulement très interressant mais ça manque à la culture du bonsai.
Je suis le fils :newsm_15:

#16 -- JP --

-- JP --
  • Membres
  • 6 718 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Paris
  • Zone USDA :0
  • Pays :France
  • Département :75

Posté 14 août 2012 - 19:22

Je suis le fils :newsm_15:



Et moi le père ! :newsm_8:
Je ne sais qu'une chose c'est que je ne sais rien.

Socrate, philosophe grec (-470 à -399)

#17 Omega

Omega
  • Membres
  • 116 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :Club Bonsai Levis Saint Nom
  • Pays :France
  • Département :78

Posté 15 août 2012 - 17:50

Tu sors! :newsm_15:

#18 brioche

brioche
  • Membres
  • 1 087 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :l'Arbre en pot
  • Pays :france
  • Département :76

Posté 25 avril 2013 - 13:50

Alors ces marcottes ???



#19 Dr. GreenThumb

Dr. GreenThumb
  • Membres
  • 683 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Oslo
  • Zone USDA :6a
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :Norvège
  • Département :30

Posté 25 avril 2013 - 14:02

Tout va bien.

 

Une a été mise en pleine terre et est en pleine forme.

L'autre à été mise dans la pouzzo et a moins bien supporter l'hiver mais est toujours vivante.

 

Pour le Sylvestre RDV dans quelques mois.



#20 Dr. GreenThumb

Dr. GreenThumb
  • Membres
  • 683 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Oslo
  • Zone USDA :6a
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :Norvège
  • Département :30

Posté 10 mai 2013 - 15:43

Bon les 2 marcottes repartent très bien malgré les -20°c prolongés de cet hiver (2 mois), aiguilles bien vertes, de beaux bourgeons bien gras qui s'allongent de jour en jour.

_DSC0001-2.jpg

 

 

Quant au pied mère je ne savais pas quoi en faire, il était bien amoché à cause des 2 marcottes.

J'ai donc décidé de tenter cette technique:

screen_capture_3.jpg

Le travail a était fait il y a 2-3 semaines quand les bourgeons commençaient à grossir vu que je n'ai trouvé aucunes infos sur la technique.

 

J'ai bien veillé à ne laisser aucunes aiguilles, aujourd'hui les plus gros bourgeons continuent de grossir et certains petits  ;) :

_DSC0010 1.jpg

_DSC0009 1.jpg

_DSC0009 2.jpg

 

On verra si la suite est interessante je lui ouvrirai un post dédié.

 

A bientôt :)






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)