Aller au contenu


Photo
- - - - -

L'absorption foliaire


  • Veuillez vous connecter pour répondre
27 réponses à ce sujet

#1 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 03 avril 2011 - 20:51

Voilà un sujet qui est mal connu je crois, perso je viens de m'y intéresser de plus près et je suis tombé sur cet article...on y apprends beaucoup de choses et il mérite d'être lu jusqu'au bout (pas trop barbant à lire comparé à d'autres articles scientifiques lourds à la compréhension.).

On y apprends entre autres que l'absorption foliaire (légèrement variable suivant espèces) :
-Est maximale à 20°, en dessous et au dessus elle diminue graduellement.
-Nécessite de la luminosité, mais pas trop forte, elle est quasi nulle en obscurité.
-Nécessite une forte hygrométrie, de l'ordre de 90 à 100 % pour être pleinement efficace !! Car elle permet la pleine ouverture (avec d'autres facteurs) des stomates et la pleine solubilité des sels...
-Les jeunes feuilles sont plus efficaces pour l'absorption car la couche de cire est peu épaisse...
-L'absorption est meilleure lorsque le ph de la solution est acide.
-Des pulvérisations à faible dose mais souvent sont bien plus efficaces que des pulvérisations à dose normale ou forte à fréquences plus faibles.
-Etc, etc...

Alors du coup je comprends mieux l'intérêt d'envelopper un prélèvement ou une bouture dans un plastique transparent.

Lorsqu'on fait une bouture ou que l'on prélève, on diminue considérablement (ou totalement) la masse racinaire.
Donc la plante est en déficit hydrique puisqu'elle ne peut compenser la perte d'eau due à la transpiration par l'absorption racinaire.

En mettant son prélèvement ou sa bouture en sac transparent (pot y compris) et à l'ombre, on les mets en conditions quasi optimales d'absorption foliaire, ils peuvent s'hydrater correctement et assimiler au mieux les engrais ou phytostimulants qu'on leur administre.

Pulvériser en plein air au soleil au final ca n'est pas très efficace, l'eau s'évapore avant que la plante ai le temps d'absorber, il se forme un dépôt de sels phytotoxique...le pourcentage d'efficacité doit être très faible...surtout sur des espèces à cire épaisse comme les junips à aiguilles, les pins, le buis, cèdres, etc...

Et une serre froide...pour être efficace il faudrait qu'elle ai un taux d'humidité de 90 à 100%...et c'est rarement le cas...

Je le remarque bien sur mes junips en reprise :
Un à été prélevé en octobre, en serre depuis avec pulvérisations de produits divers régulièrement, et bien il y a pas mal de dépôts de sels sur les aiguilles, et les gouttelettes ne restent pas bien longtemps sur le feuillage avant de s'évaporer...du coup mes pulvérisations sont peu efficaces...
Alors que deux autres sauvetages sont dans la serre eux aussi, mais sous plastiques transparents, je les aères touts les deux jours environ et je pulvérise par la même occasion avec une mixture qui normalement devrait former du dépôt...et bien non, tout est absorbé, quand j'aère les feuilles sont encore humides du fait de l'étanchéité et que le pot est enveloppé aussi, donc l'humidité du substrat contribue à garder l'air humide...

Je vais tester d'envelopper le premier, pour voir si le dépôt disparait...

Après, de part le fait que les jeunes feuilles soient plus efficaces pour l'absorption et que l'on conseille de ne pas trop tailler les conifères prélevés, je me demande si au lieu de tailler, on ne pourrait pas désaiguiller et supprimer les pousses faibles (comme la préparation pour un ligaturage)...on ne laisserai donc que des parties pouvant bien absorber et tous les apex qui stimulent la formation des racines...

Vous en pensez quoi ?

#2 Yull

Yull
  • Membres
  • 306 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Choisy le Roi
  • Zone USDA :8a
  • Pays :France
  • Département :94

Posté 04 avril 2011 - 09:23

Super !!! :newsm_15:

Merci Tony34 pour ces infos, je commence moi aussi a m’intéresser de près à la pulvérisation foliaire et grâce à toi j'ai toutes les infos pour qu'elle soit le plus efficace possible. :newsm_6:
C'est dans les difficultés que lui oppose la nature, que l'esprit de l'homme s'élève .

#3 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 04 avril 2011 - 10:34

....nickel sur la marche à suivre et les conditions :newsm_15: !...

#4 Micheldupecq

Micheldupecq
  • Membres
  • 700 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Le Pecq

Posté 04 avril 2011 - 11:51

Attention quand même :

- l'article parle de "fertilisation foliaire" et pas absorption foliaire, qui est un phénomène beaucoup plus vaste.

La différence étant, entre autre, qu'on peut faire absorber des produits (au hasard des insecticides ou du glucose, qui n'est pas à proprement parler un fertilisant) par les feuilles, sans pour cela fertiliser. L'absorption foliaire inclut aussi la respiration foliaire, qui n'est pas non plus une fertilisation.

- la restriction (importante) est que la fertilisation foliaire n'a une portée significative que lorsque la plante est stressée, affaiblie ou que ses racines sont déficientes.

- la fertilisation par les stomates est un point très controversé, certains affirmant même que les stomates n'ont d'autre fonction que la respiration, c'est à dire des échanges gazeux. Dans cet article, ce point est affirmé de manière bien peu scientifique : dans le tableau, il est question au sujet des stomates, d'humidité, et de jour. Dans la note 1, si je comprend bien (en fait, je comprend bien), il est dit seulement qu'humidité et luminosité jouent un rôle dans l'ouverture des stomates, et que une partie (extrêmement faible apparemment) de l'apport pénètre par la voie stomatale. Et encore il ne s'agit-il que d'une seule étude...Et la suggestion qui est faite est peu convaincante : ne serait-ce pas les cellules des stomates qui absorberait l'engrais ??

- ce qu'il faut en retenir essentiellement, c'est que la fertilisation foliaire à base de produits organiques ne sert à rien : seul l'azote sous forme d'urée est faiblement absorbé. Pour les autres éléments chimiques, mieux vaut fertiliser avec un engrais chimique qui a toutes les chances de pénétrer directement la cellule par osmose.
C'est logique : le temps que les molécules d'engrais soient dégradées et susceptibles d'être utile au végétal, nous (la pluie et l'arrosage) aurons lessivé la feuille depuis belle lurette.

Tout ça pour dire que le champ d'application de ce résumé est extrêmement succinct.
Face à la maladie, essayer d'être utile, et d'abord ne pas nuire

(attribué à Hippocrate)

#5 guizmo23

guizmo23
  • Correspondants
  • 495 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lens
  • Zone USDA :8
  • Pays :france
  • Département :62

Posté 04 avril 2011 - 12:55

Très intéressant en effet.

S'il est évident que l'on doit parfois prendre avec des pincettss ce que l'on lit (ou mettre en perspective, c'est pour ça que malgré mes lectures je pose toujorus autant de questions parfois bêtes sur le forum), c'est une technique avérée.

J'ai un ficus d'hypermarché qui n 'avait aucune forme et dans un substrat merdique très compact ou l'eau ne pénètre pas très bien. Je n'ai aps encore rempoté j'attends juin et puis je lui ai fait une taille de structure pour enlever toutes les branches inutiles qui partaient du tronc + ligature et avec alternance Tonus V, engraissage organique au sol et engraissage chimique foliaire il reprend bien. Il faut environ 3 semaines pour qu'il se remette de ces traitement mais là sur une semaine en combinant ces méthodes il a développé une bonne vingtaine den ouvelles feuilles.

Or depuis que je l'ai je le vaporise plusieurs fois par jour. Bref, tout ça combiné à une bonne exposition je pense que ça peut aider tout de même.
'A défaut d'avoir un bel arbre à montrer un joli pot tu montreras'

#6 Micheldupecq

Micheldupecq
  • Membres
  • 700 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Le Pecq

Posté 04 avril 2011 - 13:30

En recherchant un peu sur ce qu'a écrit ce Monsieur Thomas Eichert (auteur de l'étude sur laquelle est basée la note citée plus haut) , on tombe là-dessus (c'est plus récent que la précédente) :

Size exclusion limits and lateral heterogeneity of the stomatal foliar uptake pathway for aqueous solutes and water-suspended nanoparticles

Ça n'est pas la totalité de l'article, mais seulement un résumé, mais la conclusion me semble limpide :

"Ces résultats montrent que la voie stomatale est hautement "capacitive" (capable d'absorber), grâce à sa limite d'exclusion élevée (= capable d'absorber de grosses particules), et à sa grande rapidité, mais en même temps, la grande variabilité (des résultats) rend cette voie totalement imprévisible"

En gros, si j'en crois le résumé de cet article, on ne sais toujours pas vraiment comment ça fonctionne vraiment, en tout cas au niveau de la taille des particules pouvant être administrées.
Face à la maladie, essayer d'être utile, et d'abord ne pas nuire

(attribué à Hippocrate)

#7 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 04 avril 2011 - 16:05

Merci d'avoir poussé l'analyse et de préciser certains points ;)

En effet j'ai mélangé absorption foliaire et fertilisation foliaire, l'un est permis par l'autre.

C'était plutôt sur l'aspect "reprise de prélèvement" vers quoi je m'orientais quand j'ai cherché et suis tombé sur cet article...
Comment stopper la transpiration en provoquant une absorption.

Donc on peut se baser sur les conditions citées plus haut non ?

Après pour la fertilisation à proprement parler, ca à l'air plus compliqué avec ces notions de tailles de molécules...
Ok, plutôt chimique en foliaire alors.

#8 mars volta

mars volta
  • Membres
  • 943 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Région Nantaise
  • Zone USDA :0
  • Formation :l'arbre et le geste
  • Pays :France
  • Département :44

Posté 04 avril 2011 - 20:22

Salut. En ce moment je suis une formation dans la culture bio et le prof nous a dit à peu près les même
choses. A savoir

- 1/100 seulement des substances apportés en pulvé sont absorbé.(ce chiffre doit varier selon les essences je pense).

-Une plante avec un système racinaire faible va chercher à absorber sa nourriture par la feuille.


J'ai toujours eu un doute sur l'efficacité d'apporter du Tonus V par ex. en plein soleil l'après midi. En pulvérisant à ce moment, la plante referme ses stomates et donc n'absorbe plus non?

Donc il faut mieux un milieu humide. Mais pour les pin, la serre n'est pas conseillé. Un endroit frais au bord d'un point d'eau légèrement ombragé serait pas mal alors?

Ce truc là qui fait que les riches ne dirigent jamais,  'tain, ça vous fait pas quelque chose?!       ÉTIENNE CHOUARD


#9 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 04 avril 2011 - 20:44

Oui, il me semble que pour éviter que la plante ne transpire trop elle émet un signal qui provoque leur fermeture.

Certains fabricants d'engrais foliaires préconisent d'arroser les plantes la veille pour qu'elle ne souffre pas d'un stress hydrique et lors des journées chaudes d'été de pulvériser avant 7h du mat...ou en soirée...

J'avais lu ca aussi à plusieurs endroits que le pin n'aimait pas la serre...au bord d'un point d'eau ca à l'air pas mal... :rolleyes:

#10 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 731 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 04 avril 2011 - 21:10

Ma petite seconde de poésie.

L'absorption foliaire
existe...
Le glyphosate
l'a rencontrée.
OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#11 zen'to

zen'to
  • Membres
  • 405 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :savoie
  • Zone USDA :5
  • Pays :france
  • Département :73

Posté 04 avril 2011 - 21:23

Monsanto m'a tuer.

#12 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 04 avril 2011 - 21:31

:newsm_8: ...tellement évident en plus...

...tu veux dire par là que lorsqu'on passe du désherbant on ne se pose pas toutes ces questions existentielles et que ca fonctionne...l'absorption foliaire serait effective en plein soleil aussi...après il s'agit de graminées dont la cuticule des feuilles est mince...mais une projection sur des arbustes provoque des dommages...mais pas toujours...le glyphosate sur les ronces, la prêle et la vigne de mémoire ca ne fait pas grand chose...
Là aussi les fabricants d'herbicides préconisent le matin ou le soir...seulement pour la faune auxiliaire ?
La compo des désherbant serait elle d'une forme qui facilite l'absorption ?
???

#13 Micheldupecq

Micheldupecq
  • Membres
  • 700 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Le Pecq

Posté 04 avril 2011 - 21:42

Non, pas tout à fait.

L'efficacité du glyphosate pur est à peine supérieure à celle d'autres désherbants, justement parce que seul il est peu absorbé par la feuille.

Ce qui multiplie son efficacité, c'est qu'on lui adjoint des agents mouillants (pour améliorer la surface de contact, c'est le rôle de l'eau et de l'humidité dans la fertilisation foliaire), et surtout des agents qui détruisent la cuticule pour améliorer l'absorption. Et comme ça, il devient redoutable. Et on estime que seul 20% du produit est effectivement absorbé.

Et ils préconisent matin et soir parce que ce sont les deux périodes où l'humidité ambiante est la plus favorable.
Face à la maladie, essayer d'être utile, et d'abord ne pas nuire

(attribué à Hippocrate)

#14 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 731 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 04 avril 2011 - 21:43

Moi, je ne veux rien dire, je suis juste un poète...

En plus de ce que dit Michel, il y a peut-être un autre facteur.

Acides aminés, urée, glucose etc sont des substance qui pour avoir une action, ont besoin de pénétrer en quantité abondante. Pour le glyphosate, il suffit peut-être de doses très faibles.
OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#15 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 04 avril 2011 - 22:03

Ok, je comprends mieux du coup. Très intéressant tout ca. :rolleyes:

#16 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 12 avril 2011 - 19:34

Donc utilité d'utiliser un agent mouillant/Wetting agent, pour les pulvérisations foliaires, si on veut que celle ci ai une bonne efficacité.
Des tensio-actifs qui baissent la tension superficielle d'un liquide qui favorisent la diffusion et l'absorption par les feuilles, et ramollissent la couche cireuse (cuticule)...et d'autres choses dont je n'ai pas tout saisi.
J'en utilise un à base d'extraits de Yucca et de saponine depuis peu...on verra bien.
Mais il ne faut pas pulvériser en plein soleil...ca crame sinon.
Le matin à l'aube ou le soir.

#17 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 12 avril 2011 - 20:37

Ben justement il ne faut pas de la mousse au pieds des bonsai ? ^_^

#18 yoyo84

yoyo84
  • Membres
  • 164 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :84

Posté 23 avril 2020 - 08:17

Intéressant ce sujet sur l absorption foliaire.
- Est ce que quelqu un saurait si cette absorption continue à se faire l hiver, lorsque l arbre est en "dormance" ??
En fait j ai 2 cèdres prélevés à l automne, qui n ont tjs pas débourés, ce qui est normal pour cette espèce qui se réveille très tard. Je pensais les mettre tout l hiver sur lit chauffant, mais ça ne s est pas fait... du coup j ai peur qu ils n aient pas encore créé de racines. Je sais pas si je peux les aider un peu par voie foliaire. Ils sont en serre bien humide, du coup je ne voudrai pas non plus favoriser une moisissure si ça ne sert à rien, s ils n absorbent rien tant qu ils ne sont pas "réveillés" ...
Dans cette video, Walter Pall parle des pins Blancs qui s hydrateraient essentiellement par les aiguilles en hiver. https://youtu.be/ykVqOfyRr4M

#19 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 731 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 23 avril 2020 - 10:40

Je suis toujours très sceptique sur ce type d'affirmations données en dehors de tout protocole rigoureux de mesure.

Je sais que pour les forêts boréales, où  les sols sont gelés durablement, les mesures montrent que les arbres finissent l'hiver très déshydratés ce qui est un peu contradictoire avec l'idée d'une hydratation par les aiguilles.


OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#20 boots19

boots19
  • Modérateurs
  • 7 545 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Lauzerte
  • Zone USDA :8b
  • Pays :france
  • Département :82

Posté 23 avril 2020 - 11:58

Faut dire aussi que là bas en hiver il ne tombe pas beaucoup d'eau liquide ^^ Et que l'humidité de l'air quand il fait très très froid est proche de 0 :newsm_5:


"La critique constructive est un levier du progrès." "Ayez le culte de l'esprit critique." Louis Pasteur


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)