Aller au contenu


Photo
* * * * * 4 note(s)

Mycorhizes.....en question


  • Veuillez vous connecter pour répondre
237 réponses à ce sujet

#41 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 15 juillet 2010 - 09:50

....et bien il y a peu de chance, meme si l'amanite est un champignon mychorizien du chêne ! :(

.....il faut savoir qu'en nature les variétés fongiques ne sont pas stables avec le temps .Celles-ci evolue avec l'age des plants hotes et également tributaire de l'évolution du substrat lui-même. Ainsi on ne trouvera pas necessairement les memes champignons ecto-mycorhiziens dans une très jeune chénaie, que dans une chénaie centenaire par exemple...Si dans le premier cas la litière est de faible epaisseur, dans le deuxième cas elle y est plus epaisse et diversifiée, le ph y est différent, etc....cette variation va s'accopagner d'un cortège de bactéries et de champignons spécialisés...les saprotrophes vont y etre plus importants, les bois morts vont attirer quantité de champignons xylophages...sans parler de la faune...Dans ce contexte il a été mis en évidence deux types de comportements de champignons mycorhiziens....Il existe des genres "pionniers", associés à des plants hotes plutot jeunes, en environnement peu évolué, et des genres "tardifs" associés a des arbres plus vieux en environnement forestier bien établi. La présence de ces derniers n'implique pas pour autant la disparition des premiers...on les retrouvera plus en periphérie de l'arbre,sur racines plus jeunes, en zone plus lumineuse (?), dans les zones de litière moins importante (?)....alors que les champignons "tardifs" ont plutot coloniser les vieilles racines dans des zones proches du tronc...riches en matières organiques.

les recherches ont montré de meilleurs résultats quant à l'inoculation de plants avec des genres"pionniers" qui sont quelques parts des champignons moins regardants tant sur l'age des plants que de l'environnement immédiat (et ce n'est pas pour rien que l'on trouve des solutions commerciales basées sur ces champignons, ou des arbres de pépinières mycorhizés avec ces genres)...Sans parler de la recherche concernant la fructification encore à son balbutiement et dont les rares succès ne concerne que quelques espèces pionnières.

Les principaux genres pionniers sont :...suillus, laccaria, hebeloma, thelephora, ainsi que des gasteromycètes comme rhizopogon, melanogaster, scleroderma, pisolithus...


Quelques photos de "pionniers" (source wikipédia)
Laccaria Laccata : le candidat générique par excellence?
Ecto_Laccaria_laccata_JPG2.jpg

Laccaria Bicolore : Idem
ecto__Laccaria_bicolor.jpg

Hebeloma crustuliniforme
Ecto__Hebeloma_crustuliniforme_20061022wa.jpg

un hebeloma en pot ! (Photo Diex)
ecto2006.10.21_Expo_Veyrier_268.jpg

Suillus Luteus : le générique des pinacées
Ecto__Suillus_luteus_2.jpg

Suillus Grevillei (Photo Mbdemaibelle)
champignon relativement spécifique , mycorhizien du Larix, mais du Pin également
Picture4.jpg


les genres tardifs : Russulla, amanita, Boletus, cortinarius....
(liste non exhaustive)


...à présent, je ne dis pas que ca demeure impossible, simplement je pense que dans le cadre de culture en pot, il me parait difficile de réunir les conditions favorables à l'établissement d'associations mycorhiziennes avec ces champignons tardifs...sur de jeunes arbres, en substrat minéral pauvre en matière organique c'est je pense peine perdue...par contre sur des bonsaï (arbre âgé) bien établi et rempoté depuis longtemps, à structure racinaire en place, riche en matière organique au niveau substrat...pourquoi pas ? mais j'ai un gros doute (a quand du cèpe de Bordeaux ou de la chanterelle sur nos substrats ?)


...l'avantage supplémentaire des champignons pionniers c'est que nombreux d'entre eux peuvent mycorhizer un large panel d'arbres, et ne sont pas rares en foret...pourquoi s'en priver ! mais encore une fois sans garantie aucune de réussite et fonction de nombreux critères!!!!...

#42 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 16 juillet 2010 - 07:23

.....un lien interessant qui va dans notre sens
http://documents.ire....pdf?sequence=1

#43 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 613 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 16 juillet 2010 - 07:44

Document un peu vieux mais très intéressant. En particulier, il indique très clairement comment faire ses inoculums à partir de spores.
OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#44 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 16 juillet 2010 - 08:58

Merci Lanig ! ...je pense qu'on peut certainement remplacer le milieu nutritif de Pachlewski par un mélange eau distillée + miel à 4% (multifleurs, plus foncé : riche en éléments et oligoéléments variés) ! :rolleyes:

(pour les proportions du premier mélange :vermiculite (2/3) + tourbe (1/3))

#45 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 17 juillet 2010 - 10:55

Il y en a qui ont bossé là :newsm_12:

Excellent toutes ces informations ! :newsm_15: reste à experimenter !

Et les associations avec les feuillus ?

#46 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 17 juillet 2010 - 11:06

En résumé pour l'ensemencement des Ecto -Mycorhiziens :

...Pinacées : suillus et les autres en complémentaires (pour le laccaria: préferer laccaria bicolor, Hebeloma cylindrosporum..)
...Feuillus : les autre génériques (Laccaria Laccata, Hebeloma crustuliniforme...) + suillus en complémentaire(préferer suillus luteus)
on a l'essentiel dans la liste ci-dessus

Concernant les Gasteromycètes, ce sont d'excellents mycorhiziens mais très difficiles à trouver !

...en fait il y en a pas 36 !.....quelques champignons suffisent à la mychorisation d'un large échantillon d'espèces....et ce n'est pas pour rien qu'on retrouve étonnamment ceux la dans nos pots !!!!
...donc pas d'amanites, ni de cèpes, de cortinaires ou de russules... !!!! :spb22:


et n'essayez pas d'ensemencer un acer avec ces champignons......l'acer est à association endo-mycorhizienne.
(cf liste 1ère page du sujet)

#47 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 19 juillet 2010 - 10:57

Un champignon pousse communément chez moi à l'automne sous les pins, on l'appelle le cèpe des pins, c'est bien le Suillus bovinus ?

#48 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 19 juillet 2010 - 11:17

...c'est un nom générique qui englobe pas mal de Suillus....le mieux est encore une photo ! ;) ....mais dans le 34 ca peut etre une espèce mediterranéenne....un peu moins générique que le S. Luteus par exemple....ceci dit il peut tout a fait mycorhiser et être conforme aux conditions locales.

Il faut faire la disctinction avec le vrai cèpe, le genre Boletus...qu'il faut oublier parce qu'impossible à produire!

#49 stéphane28

stéphane28
  • Membres
  • 571 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :senonches
  • Zone USDA :0
  • Formation :les Amis du Bonsaï à Plaisir
  • Pays :france
  • Département :28

Posté 19 juillet 2010 - 11:35

Quelques infos collectées ici et là qui confirment ce qui a été déja dit :
-les mychorizes se développent en terrain pauvre en phosphate, en proportion inversée à la conteneur de ses derniers dans le substrat, donc modérer les apports en engrais (ou pas du tout) après le rempotage (car ils n'aiment pas non plus les sols travaillés).
-certaines espèces d'arbres sont tantôt ecto tantôt endo : genévriers, cyprès.

par contre, la notion de "parfaite" symbiose entre le champi et le partenaire est contestée dans certaines études. Il semble que par périodes, le symbiotique devienne parasite pour un temps donné. Cela ne change rien à la plus value globale pour l'arbre dans nos pots, mais peut apporter un éclairage plus précis dans la connaissance du procéssus. ici

Pour ce qui est de la culture et innoculation de myco à nos arbres, plusieurs laboratoires commercialisent des arbres déja mychorysés en s'appuyant sur des tests et parfois on trouve des résultats de test qui laissent sceptiques sur les capacités de survie des myco ou sur la plus value alors que d'autres sont très optimistes et donnent des modes d'emploi.

Autre chose, il semble qu'il ne soit pas primordial d'implanter le myco le plus adapté à l'arbre. Un champi standard se développant rapidement serait remplacé par l'espèce endemique de l'arbre...j'avoue que là, j'ai du mal à suivre

dans tous les cas, c'est passionnant :newsm_6:

#50 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 19 juillet 2010 - 11:43

...le parasitage n'est en règle générale que de courtes durées...et sur certaines essences....c'est le cas pour certaines associations endo-mychoriziennes....ou les besoins carbonés peuvent être à un moment donné en concurrence entre l'hote et le symbiote....comme par exemple dans le cas de boutures.....mais la symbiose intervient rapidement...

De même, le plant hote au contact du mycelium peut produire une réaction, le considérant comme un réel parasite , mais levant ensuite toute barrière suite à l'association.

#51 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 19 juillet 2010 - 11:46

En règle générale quelle est la plage de ph optimale pour une bonne mycorhyzation ?

#52 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 19 juillet 2010 - 12:05

...d'une manière générale entre 5 et 6 !...mais il faudrait s'étendre sur les variations de Ph....
je pense que c'est une bonne fourchette optimale ;)

#53 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 19 juillet 2010 - 13:32

concernant, les tests sur les buis...je pense qu'il aurait été plus judicieux de mycorhizer les plants avant transplantation. ;) ...mais on ne sait rien de la souche utilisée pour l'inoculation, les qtés d'inoculum,...pour moi c'est une étude qui n'est pas significative.

#54 stéphane28

stéphane28
  • Membres
  • 571 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :senonches
  • Zone USDA :0
  • Formation :les Amis du Bonsaï à Plaisir
  • Pays :france
  • Département :28

Posté 19 juillet 2010 - 14:05

oui je suis d'accord, pas très significatif ce test, mais je n'en ai pas trouvé qui donne des résultats plus parlant...
j'ai comme le sentiment que bien des tests ont été lancés, mais comme la mychorization intervient d'elle naturellement en pleine terre, et même en pot...
peut être que finalement le but pour nous c'est comment :

- accélérer le processus de mychorization
- par quels moyens la préserver, ou bien identifier ce qu'il ne faut pas faire pour la mettre en danger

#55 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 19 juillet 2010 - 14:15

...une parmi d'autres (Ecto - pleine terre)....
http://documents.ire...94D4?sequence=1



...mais il s'agit d'ecto

pour les endo, je pense que la quantité d'inoculum est très importante pour réussir....déja en pot...alors en pleine terre !

#56 stéphane28

stéphane28
  • Membres
  • 571 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :senonches
  • Zone USDA :0
  • Formation :les Amis du Bonsaï à Plaisir
  • Pays :france
  • Département :28

Posté 19 juillet 2010 - 14:22

oui très bien

#57 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 19 juillet 2010 - 14:29

une réponse globale (Ecto et Endo - pleine terre)?
http://documents.ire...8FBF?sequence=1


...mais c'est de la pleine terre !...ce qui nous interesse c'est beaucoup plus l'aspect en "pot"....ou on a effectivement des résultats flagrants.

#58 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 19 juillet 2010 - 16:15

.....pour en revenir à nos pots.....et à nos substrats


voici un mycelium en cours sur un orme champêtre sur roche en préparation....le substrat n'est pas organique (sable grossier, pouzzo, pumice), pas d'engrais derrière la bouteille....saprotrophe ou ecto-mycorhizien...je ne sais pas encore....mais bon : de l'air, de l'eau, de la chaleur....d'autres photos avant l'hiver.

Miniature(s) jointe(s)

  • ectomyc.jpg


#59 stéphane28

stéphane28
  • Membres
  • 571 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :senonches
  • Zone USDA :0
  • Formation :les Amis du Bonsaï à Plaisir
  • Pays :france
  • Département :28

Posté 19 juillet 2010 - 20:00

tu as incorporé des spores au départ?

#60 pascal37

pascal37
  • Membres
  • 10 790 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Touraine
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :France
  • Département :37

Posté 19 juillet 2010 - 21:09

...celui-ci est naturel, bien fourni au niveau racinaire au départ, une bonne mycorhisation initiale au prélèvement. ;)


par contre quand je disais pas d'engrais....ca ne voulait pas dire rien.....je vous dirais après avec quoi j'arrose cette partie....


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)