Aller au contenu


Photo
* * * - - 1 note(s)

Hêtre


  • Veuillez vous connecter pour répondre
118 réponses à ce sujet

#1 toto25

toto25
  • Membres
  • 111 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :7b
  • Formation :sans club
  • Pays :France
  • Département :25

Posté 05 juillet 2008 - 14:38

PREAMBULE
En plaine et en futaie, le hêtre est un arbre de premier plan, s'élevant droit telle une colonne vivante. Entouré de ses congénères, il forme des forêts à l'ambiance magique, tout en équilibre et en harmonie; une lumière vibrante, des troncs gris et puissants et un sol mordoré qui craquelle doucement sous le pas du marcheur.

Vercel_2003_047biscomp.jpg
Hêtraie - Lumière d'automne

En montagne, le hêtre se transforme en athlète. Alors plus râblé et musculeux, il est marqué par les éléments contraires et la lutte pour sa survie. La vision de ces montagnards, isolés ou en bosquet est humainement impressionnante.
Que dire alors de cet arbre lorsqu'il revêt l'habit d'un animal fantastique.

#2 toto25

toto25
  • Membres
  • 111 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :7b
  • Formation :sans club
  • Pays :France
  • Département :25

Posté 05 juillet 2008 - 18:19

alpes_045novo.jpg1comp.jpg
Hêtre d'altitude (Alpes françaises)


Le hêtre n'apprécie guère le soleil estival, exige des pluies fréquentes et un sol humide.
A la fois dominateur et fragile, cet arbre est envoûtant, suscitant l'émotion et l'inspiration au promeneur curieux.

Pour un bonsaïka, entretenir des hêtres dans sa collection est un grand plaisir mais au prix d'un cheminement personnel et d'un dialogue constant avec ses arbres.
En pot, le hêtre se développe lentement. Donc :
- le semis est préconisé pour les bonsaï de petite taille,
- le plant de pépinière pour les arbres de taille moyenne à grande
- le yamadori pour les arbres de petite à grande taille.


Yamadori, le mot est lâché :
- d'abord ne prélevez jamais sans autorisation,
- ensuite demandez-vous si finalement l'arbre n'est pas mieux là où il est (tout un chacun pouvant en bénéficier) et s'il a une bonne chance de survie après le prélèvement,
- enfin sachez qu'il faut beaucoup de temps pour corriger les défauts d'un arbre prélevé; aussi convient-il de ne pas toucher aux arbres dont les branches sont mal placées, longues et dégarnies.








Le parcours d'un yamadori de hêtre



C'est au cours d'une de mes balades en 1988 que j'ai repéré cet arbre étrange qui semblait me parler d'un passé rude et d'un présent peu glorieux. Pourtant je trouvais cet arbre plein de potentiel et décidais, après avoir examiné les conditions de prélèvement, de le récupérer.
Le prélèvement (autorisé) s'est déroulé fin mars 1989. Il s'agissait d'un hêtre situé sur un talus rocheux à environ 1000 m d'altitude. Il mesurait alors 70 à 75 cm de hauteur et était en piteux état.




Voici l'arbre en hiver 1990, tel que l'ai prélevé.


HYcomp.jpg

Le tronc est solidement attaché au pot (au niveau racinaire et en externe) afin d'assurer une bonne reprise des racines. Plusieurs poignées de terre issues de la zone racinaire et récupérées lors du prélèvement ont été ajoutées au substrat afin d'assurer le développement des mycorhizes (champignons associés par symbiose aux racines d'un végétal, spécifique d'une espèce et facilitant son développement).
Le prélèvement a été rude pour lui et pour moi. Nous nous sommes donc octroyés 2 ans de repos et de soins avant de débuter les travaux. Ce temps sera mis aussi à profit pour envisager le futur de l'arbre.[/font][/font][/font]




HYcompfleche1.jpg

La flèche A nous indique le moignon sec et pourrissant qui correspondait à l'ancien tronc cassé lors de travaux forestiers ou d'un éboulement. Les branches ont poussé tout autour, permettant à l'arbre de vivre et au tronc sous-jacent de grossir.
Le moignon sera retiré à la gouge en 1991, l'arbre étant bien installé dans son pot et ayant fait le plein de racines.





HYcompfleche2.jpg

Les flèches A,B et C nous indiquent les branches inutiles (au sens de l'esthétique bonsaï) qui seront retirées en 1991 et 1992.
D'autres branches, plus grêles, seront aussi enlevées en assurant toujours la protection des plaies avec une pâte cicatrisante.






HYcompfleche2.jpg

La flèche A nous montre la branche sélectionnée qui servira de futur tronc, support de la structure actuelle.
Certes, j'étais sur le point de faire une entorse aux règles qui régissent le bonsaï, en "créant" un tronc défectueux en canon de fusil (teppo-miki) donc un défaut de conicité.
Mais j'ai tranché pour la transgression respectant l'histoire de cet arbre et son vécu.





1991 : le début des travaux


HY1compfleche.jpg

Les flèches A et B nous indiquent les zones d'autogreffes à partir de rameaux secondaires de la branche supérieure droite (flèche C).
Le rameau greffé en A sera à l'origine d'une branche occupant une zone à l'arrière et en latéral droit de l'arbre.
Le rameau greffé en B sera retiré dans un second temps car la greffe se fixera malheureusement à angle droit par rapport à la branche (une de mes erreurs et cet arbre m'en a pardonnées un certain nombre).





HY2compfleche.jpg

La branche indiquée en A sera retirée en 1992 après de bons et loyaux services.
Le moignon, indiqué par la flèche B a été retiré laissant une plaie nette et du bois sain.
L'arbre se présente en rayon de roue et en arête de poisson mais le temps et quelques reavaux vont améliorer la situation.





HY3comp.jpg

La face latérale droite confirme bien l'absence de profondeur qui sera l'objet de travaux étalés sur une dizaine d'années.
Notez le mouvement d'inclinaison naturelle vers la gauche. C'est ce qui me fera, avec le positionnement des racines, choisir la face avant de l'arbre indiquée par la flèche.





HY4compfleche4.jpg

C'est ce rameau (flèche A) issu d'un oeil dormant qui, en se développant, formera la branche arrière.
Cette branche mesure (2008) environ 35 cm et le diamètre, à sa base, est d'environ 2 cm.



Les techniques que j'ai utilisées pour améliorer cer arbre :


- le grossiment du tronc et des branches est obtenue par la technique dite de l'abstention. Je m'explique. Les nouvelles pousses de l'année sont laissées libres de s'exprimer et ne sont rabattues qu'à l'automne (ainsi l'arbre se fortifie mais ne se ramifie guère)

- la ramification s'obstient par la taille précoce à l'ouverture des bourgeons et par leur sélection (ainsi l'arbre se ramifie mais aussi s'affaiblit)

- c'est l'alternance de ces deux techniques, année après année, qui permet à l'arbre de se charpenter et de se ramifier. Le rythme de l'alternance est dicté par l'arbre, son état de santé, son comportement les années précédentes, son âge et l'état de la ramification.

- la taille de structure fin mars et le haubanage.

La défoliation est à proscrire, à l'origine d'un stress inutile pour cette espèce qui se trouve déjà, fin juin, physiologiquement en semi-repos.





HY5comp.jpg

L'arbre en été 2003.
Il poursuit son évolution et s'améliore doucement.

A noter le tronc musculeux et marqué des hêtres de montagne.






HY6comp.jpg

L'arbre en novembre 2007.

Tous les soins prodigués pendant ces années l'ont été dans le respect du végétal et des caractéristiques de l'espèce.
Seuls la taille et le haubanage au raphia ont permis de structurer l'arbre et de positionner les branches.

Le ligaturage (à l'aluminium) n'a été utilisé que 2 fois en 19 ans pour des rameaux tertiaires et sur une période allant d'avril à juin (l'écorce marque très vite en période d'activité).








HY8comp.jpg

Hêtre de montagne (Fagus sylvatica)
50 ans environ - 80 cm de hauteur
9 à 10 cm de diamètre à la base
yamadori - 19 de soins depuis son prélèvement

Le hêtre fin avril 2008 après une légère taille de structure et de nouveaux haubanages (discrets).

Bien de soins restent à faire comme l'amélioration de la ramification, un meilleur positionnement des branches, un travail complémentaire sur le ^pain racinaire afin de baisser l'implantation de l'







HY7comp.jpg


Cet arbre que j'aime beaucoup, m'impose sa puissance et sa force, cette force de ceux qui ont passé des épreuves
Pourtant la rudesse et la masculinité de ce hêtre semblent tempérées par une note de féminité peut-être en raison de la structure de la frondaison.
De cette dualité, de cette complémentarité nait la vie

A l'avenir, cer arbre sera placé dans un pot légèrement évasé et ovalaire pour la note de douceur.
La céramique, émaillée, sera de couleur vert pâle moucheté de noir rapellant la roche, les herbes folles et la mousse.

De l'harmonie des formes et des couleurs, du vert pâle au brun des feuilles marcesentes d'hiver, pourrait bien surgir quelque instant de bonheur.

Désolé deux petites coquilles se sont glissées : :newsm_13:

- le fléchage du moignon sec

HYcompfleche.jpg




- le fléchage des branches retirées en 1991

HYcompfleche1.jpg

#3 Zeke

Zeke
  • Membres
  • 6 468 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Bonsaï Club Toulousain - L'Arbre et le Geste
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 06 juillet 2008 - 14:48

:newsm_12: Bravo toto25 pour ton travail, je trouve que tu as bien accompagné cet arbre. Il exprime quelque chose de très respectable amha :newsm_12:

La charte PB
Insertion et réduction des images
Je débute

L'urodèle, qui ne fait pas le printemps, de l'A.R.B.R.E.

c'est pas faux (Perceval: Kaamelott)

L'ombre de l'arbre


#4 cram

cram
  • Membres
  • 15 255 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :arriere pays nicois
  • Zone USDA :0
  • Formation :en V
  • Pays :france
  • Département :06

Posté 07 juillet 2008 - 20:13

dis toto ...j aime ton arbre
mais la branche du bas a gauche me gene un petit peu

t as une idee precise de ce vers quoi tu le guides?
le top ce serait un dessin :rolleyes:

seuls ceux qui y croient peuvent voir les fees...

cramadawa..ma boutique sur trocbonsai
 


#5 toto25

toto25
  • Membres
  • 111 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :7b
  • Formation :sans club
  • Pays :France
  • Département :25

Posté 27 juillet 2008 - 20:28

LES PROJETS ET LA PRISE EN CHARGE FUTURE DE CE HETRE.


Un grand cycle de travail (de vingt ans) s'achève avec cet arbre, travail de mise en forme et de structuration. Evidemment, ces travaux ne se sont pas faits à l'aveugle.


Penser l'arbre, imaginer son avenir s'inscrit dans une quête où le bonsaï est le prétexte au cheminement de l'âme, où l'homme est le servant de l'expression de la beauté. Le pas de deux et le dialogue explorent et nourrissent ce chemin initiatique.

Penser l'arbre est fondé sur des principes d'esthétique, de styles et de formes.
L'nspiration est basée sur des intentions spirituelles, philosophiques, symboliques, mathématiques ou d'autres encore ...
le ciment pouvant être l'état et l'exercice d'esprit du bonsaika.




Vercel_2003_045biscomp.jpg

Elever son esprit, tutoyer la beauté.








LE CHEMIN



HYcomp.jpg



En 1989, penser ce yamadori de hêtre revenait, pour moi, à envisager son avenir selon quatre axes principaux :


- l'inscrire dans une forme, en l'occurence la forme droite informelle ou moyogi.

- envisager dès le départ la structure future de l'arbre.

- guider l'inspiration par des considérations spirituelles et symboliques, à savoir :
* le respect de l'histoire de cet arbre et de son vécu,
* la capacité de cet arbre à surmonter les épreuves,
* l'interprétation personnelle de cette histoire et la nécessité d'apporter une note de féminité à cet arbre rude et puissant empreint de
masculinité. "De cette dualité, de cette complémentarité nait la vie".

- représenter le concept esthétique par un arbre d'expression naturelle. (Aujourd'hui nous parlons de style naturaliste, qui selon la définition
même qu'en donne Walter Pall, correspond à un arbre qui vous donne l'impression d'avoir été entièrement façonné par la nature et qu'il n'a
jamais été touché par les mains de l'homme).








LA VOIE


Nous avons le privilège de pratiquer un art en quatre dimensions, les trois dimensions de l'espace et cette dimension du temps, ô combien précieuse et étourdissante.

A ce cycle de structuration de l'arbre succède un cycle de travail du détail et de modelage de l'aspect de l'arbre. Pour ce faire, un certain nombre de travaux sont et seront à mettre en oeuvre :

- un travail de positionnement des branches et d'élaboration des espaces vides,
- un travail sur la ramification,
- un travail sur le pain racinaire,
- le choix d'une poterie à sa mesure,
- enfin, laisser passer le temps, seul véritable maître de la maturation de ce jeune bonsaï.




HY8comp.jpg

Bonsaï de hêtre - Avril 2008





HY8compEE.jpg


Pour les besoins de la cause, le bonsaï est divisé en trois zones :

- la zone 1 correspondant au tronc et à l'appréciation du tronc,
- la zone 2 réservée aux charpentières,
- la zone 3 incluant la ramure fine et le feuillage.

Les deux premières branches sont indiquées par les flèches a et b. La présence d'une branche prenant naissance sur le tronc en zone 1 est tout à fait légitime pourvu qu'elle ne se confonde pas avec la première branche et qu'elle ne cache pas le tronc.

Pour notre part et dans ce cadre, il sera nécessaire dans le futur de faire grossir les branches a et b par la technique de la taille tardive.

Les branches c, d et e représentent les branches arrière et latérales de la zone des charpentières (zone 2). Elles nécessitent de grossir mais dans une moindre mesure.





HY8compCC.jpg


Dans l'avenir, la branche issue du tronc (zone 1), et qui vous l'avez saisi n'est pas la première branche, sera légèrement abaissée. Les rameaux tertiaires supérieurs seront supprimés facilitant la lecture globale de l'arbre. Cette branche bénéficiera principalement de tailles précoces facilitant la ramification et non l'épaississement.





HY8compBB.jpg


Dans un même temps, le rameau cerclé de noir (issu d'un bourgeon dormant) va prendre de l'ampleur, comblant partiellement l'espace vide sous-jacent, rééquilibrant l'arbre et donnant du caractère à la branche.





HY8compKK.jpg


Le rapport entre la hauteur d'insertion de la première branche (flèche) et la hauteur totale de l'arbre ne respecte pas la règle des 1/3 2/3 (règle du nombre d'or). Actuellement ce rapport est de 0,4 - 0,6. Idéalement il devrait être de 0,32 - 0,68 (7/22).

Pour améliorer la situation, deux types de travaux seront mis en oeuvre :

- un travail sur le pain racinaire afin d'abaisser un peu l'implantation de l'arbre dans son pot gagnant quelques centimètres,
- une légère augmentation de la hauteur de l'arbre par le jeu de la densification de la ramification de la zone apicale.

#6 a bonsai

a bonsai
  • Membres
  • 723 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :Fred Chenal + Ecole de l'art du bonsai et propre expérience
  • Pays :FRANCE
  • Département :69

Posté 27 juillet 2008 - 20:34

félicitations!!!!!!!!!!!!!! :newsm_12: :newsm_12: :newsm_12:

ce sujet est super et l'évolution de l'arbre génial.

je regrette de ne pas voir plus de sujet de cet qualité.

#7 cram

cram
  • Membres
  • 15 255 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :arriere pays nicois
  • Zone USDA :0
  • Formation :en V
  • Pays :france
  • Département :06

Posté 27 juillet 2008 - 20:43

c est vrai
un peu a donf toto25
j ai rien compris a l histoire de la premiere branche pas vraiment la premiere
ni aux zones tronc charpentieres et ramif fine...pour moi les trois peuvent etre present dans les trois zones non?
mais super arbre


c est vraiment utile tous ces calculs?
japan....c est toi? :huh:

seuls ceux qui y croient peuvent voir les fees...

cramadawa..ma boutique sur trocbonsai
 


#8 toto25

toto25
  • Membres
  • 111 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :7b
  • Formation :sans club
  • Pays :France
  • Département :25

Posté 27 juillet 2008 - 20:50

HYHH.jpg


Le travail sur les espaces vides :

- l'espace vide principal s'inscrit dans la zone a. Il est tourné vers la droite, vers l'avenir pour nous occidentaux. Je le trouve un peu monotone et pour l'améliorer, le volume de la branche indiquée en c sera un peu augmenté.
- l'espace vide secondaire s'inscrit en b.
- les espaces vides de la zone supérieure seront modelés par le jeu du positionnement des branches et celui de la ramification. Ces petits espaces vides asymétriques et multiples ajouteront à la note de douceur de la frondaison.





La ramification :

Le travail de ramification doit se poursuivre. Néanmoins, la ramification ne devra pas être trop poussée et sophistiquée ce qui nuirait au style naturaliste choisi. La ramification s'obtient principalement par la taille précoce juste après le bourgeonnement, la sélection des bourgeons et le débourgeonnement (technique que je n'utilise pas sur cet arbre qui bourgeonne naturellement assez généreusement).






Le choix du pot :

un pot ovalaire et légèrement évasé pour la note de féminité. Emaillé vert pâle et moucheté de noir, il sera mis en place dans un an ou deux en fonction de la date du prochain rempotage.







L'ARBRE


Le travail du temps qui passe fait son oeuvre sur cet arbre déposant lentement une patine à nulle part égale.

La pratique de l'art du bonsaï, quelques que soient les concepts et les techniques utilisées, participe à la quête de la beauté, quête universelle élevant notre esprit et adoucissant la perception de notre finitude.



Vercel_2003_050bis.jpg

Ce chemin n'est-il pas, d'une certaine manière, la voie de l'arbre.

#9 cram

cram
  • Membres
  • 15 255 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :arriere pays nicois
  • Zone USDA :0
  • Formation :en V
  • Pays :france
  • Département :06

Posté 27 juillet 2008 - 21:02

La ramification :

Le travail de ramification doit se poursuivre. Néanmoins, la ramification ne devra pas être trop poussée et sophistiquée ce qui nuirait au style naturaliste choisi.


ah? pourquoi?

seuls ceux qui y croient peuvent voir les fees...

cramadawa..ma boutique sur trocbonsai
 


#10 toto25

toto25
  • Membres
  • 111 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :7b
  • Formation :sans club
  • Pays :France
  • Département :25

Posté 27 juillet 2008 - 22:16

c est vrai
un peu a donf toto25
j ai rien compris a l histoire de la premiere branche pas vraiment la premiere
ni aux zones tronc charpentieres et ramif fine...pour moi les trois peuvent etre present dans les trois zones non?
mais super arbre
c est vraiment utile tous ces calculs?
japan....c est toi? :huh:


Cher Cram,

Peut importe ce qu'il y a derrière (concept esthétique japonais, chinois, calcul mathématique ou autre) (à condition de respecter le végétal), si tu apprécies l'arbre exposé.

HY8compEE.jpg

La zone 2 porte les branches charpentières a et b pour la première et deuxième branche; c, d, e pour la branche arrière et les branches latérales. Elles sont fortes, peu nombreuses dans cette zone mais doivent présenter bien sûr une ramification fine.

Les branches de la zone 3 sont plus nombreuses et plus fines. Elles portent elles aussi une ramification fine.

#11 cram

cram
  • Membres
  • 15 255 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :arriere pays nicois
  • Zone USDA :0
  • Formation :en V
  • Pays :france
  • Département :06

Posté 27 juillet 2008 - 22:18

on est bien d accord ;)
et ton arbre est chouette

seuls ceux qui y croient peuvent voir les fees...

cramadawa..ma boutique sur trocbonsai
 


#12 Invité_Anjin san_*

Invité_Anjin san_*
  • Invités

Posté 28 juillet 2008 - 06:28

J'ai quand même toujours rien compris à cette histoire de première branche qui ne l'est pas, surtout prominente comme elle est. D'autant que si on l'enlève, ça enlaidirait beaucoup, la "vraie première" prenant naissance beaucoup trop haut.
A mon avis, ce n'est pas parce qu'elle est mathématiquement mal placée qu'elle ne compte plus, faut pas se leurrer, je trouve pour ma part qu'elle est tout à fait indispensable...
Ça n'empêche que c'est un bel arbre, je crois même que j'avais voté pour lui il y a quelque. :newsm_12:

#13 philippe999

philippe999
  • Membres
  • 16 924 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :belgique
  • Zone USDA :7
  • Pays :Belgique
  • Département :province de liège

Posté 28 juillet 2008 - 09:37

Pour cette branche dans la zone 1 , elle pourrait devenir beaucoup mais beaucoup plus longue et baisser légèrement (dû au poids de tout le bois dont elle serait constituée ) et ainsi se rapprocherait de ce que l'on voit dans la nature sur des sujets très agés et nobles.
;)
Marcotte de l'A.R.B.R.E.

Pour les débutants quelques infos [size=4]ICI
svp ne m'envoyez plus de mp pour vos questions de problèmes avec vos protégés ... je suis trop nul pour vous répondre et il y a le forum qui est plus adapté ! merci d'avance a vous

#14 cram

cram
  • Membres
  • 15 255 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :arriere pays nicois
  • Zone USDA :0
  • Formation :en V
  • Pays :france
  • Département :06

Posté 28 juillet 2008 - 09:40

tu parles de la premiere? ^_^

seuls ceux qui y croient peuvent voir les fees...

cramadawa..ma boutique sur trocbonsai
 


#15 philippe999

philippe999
  • Membres
  • 16 924 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :belgique
  • Zone USDA :7
  • Pays :Belgique
  • Département :province de liège

Posté 28 juillet 2008 - 09:47

Je parle de la première branche qui n'est pas la première et qui est dans la zone 1 du tronc ! :newsm_13:
Marcotte de l'A.R.B.R.E.

Pour les débutants quelques infos [size=4]ICI
svp ne m'envoyez plus de mp pour vos questions de problèmes avec vos protégés ... je suis trop nul pour vous répondre et il y a le forum qui est plus adapté ! merci d'avance a vous

#16 toto25

toto25
  • Membres
  • 111 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :7b
  • Formation :sans club
  • Pays :France
  • Département :25

Posté 28 juillet 2008 - 20:16

Pour cette branche dans la zone 1 , elle pourrait devenir beaucoup mais beaucoup plus longue et baisser légèrement (dû au poids de tout le bois dont elle serait constituée ) et ainsi se rapprocherait de ce que l'on voit dans la nature sur des sujets très agés et nobles.
;)



Cette hypothèse pourrait s'envisager pour des arbres de plaine.

Elle est, me semble-t-il, moins plausible pour un arbre de montagne. Je n'ai jamais vu, pour ma part, de hêtre de montagne avec de longues branches. Elles ne résisteraient probablement pas aux éléments. Les hêtres évoluant dans des conditions dures sont plus compacts, les branches ramassées sur elles-même souvent bien ramifiées. Un concentré d'énergie.

#17 philippe999

philippe999
  • Membres
  • 16 924 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :belgique
  • Zone USDA :7
  • Pays :Belgique
  • Département :province de liège

Posté 28 juillet 2008 - 22:16

Désolé, en belgique nous n'avons pas de montagnes donc je ne connais que les Hêtres de plaines et surtout ceux qui sont autour du ring de Bruxelles.

;)
Marcotte de l'A.R.B.R.E.

Pour les débutants quelques infos [size=4]ICI
svp ne m'envoyez plus de mp pour vos questions de problèmes avec vos protégés ... je suis trop nul pour vous répondre et il y a le forum qui est plus adapté ! merci d'avance a vous

#18 Invité_Bonsaiolo_*

Invité_Bonsaiolo_*
  • Invités

Posté 28 juillet 2008 - 22:28

Cette hypothèse pourrait s'envisager pour des arbres de plaine.

Elle est, me semble-t-il, moins plausible pour un arbre de montagne. Je n'ai jamais vu, pour ma part, de hêtre de montagne avec de longues branches. Elles ne résisteraient probablement pas aux éléments. Les hêtres évoluant dans des conditions dures sont plus compacts, les branches ramassées sur elles-même souvent bien ramifiées. Un concentré d'énergie.

et les troncs souvent penchés, tortueux

Miniature(s) jointe(s)

  • circuit_10_155.jpg
  • circuit_10_156.jpg
  • circuit_10_157.jpg
  • circuit_10_158.jpg
  • sentier_des_roches_avec_Ch_029__R_solution_de_l___cran_.jpg


#19 MBdeMaibelle

MBdeMaibelle
  • Animateurs
  • 4 425 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :Animateur des ateliers ABC
  • Pays :BELGIQUE
  • Département :Nord et Est

Posté 28 juillet 2008 - 22:34

Les arbres que tu montres bonsaiolo sont des arbres caractéristiques de versant ayant un fort enneigement, leurs bases se coudent avec les glissements de la neige quand ils sont encore jeunes.

Mais comment sont leurs branches?
C'est ça qui nous interesse nous, petits belges.

Courtes et trappues? tordues? pliées vers le bas? à l'horizontale?....

MB

QUELQUES ARBRES A CEDER SUR: http://assesse-bonsa...es-a-ceder-2016


#20 Invité_Bonsaiolo_*

Invité_Bonsaiolo_*
  • Invités

Posté 28 juillet 2008 - 22:38

Mais comment sont leurs branches?
Courtes et trappues? tordues? pliées vers le bas? à l'horizontale?....

Tu verras par toi même très bientôt !! Y'aura surement une sortie yamadori pendant le prochain Bonsaiolo Stage
Dis, c'est la première fois qu'on me dit "courte et trapue" :newsm_8:


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)