Aller au contenu


Photo
* * * - - 2 note(s)

Culture en pleine terre


  • Veuillez vous connecter pour répondre
225 réponses à ce sujet

#121 jessy.P

jessy.P
  • Membres
  • 89 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Chateauroux
  • Zone USDA :0
  • Pays :france
  • Département :18

Posté 24 juin 2010 - 10:50

aucune reactions..? que dois-je faire a present? attendre que sa pousse?
Sachant que je l'ai mis en terre il y a peu.. quand doi-je le deterrer pour lui tailler ses racines?
Sinon, il se porte bien, le tronc grossi.. je le vois aux craquelures sur le tronc.. (sa apparait vert).

#122 bossvert

bossvert
  • Membres
  • 1 169 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Haut Anjou, porte de Bretagne
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Tous les jours
  • Pays :France
  • Département :49

Posté 24 juin 2010 - 13:55

Hel'eau,

Arrosage régulier...

De l'engrais en fin d'été, ensuite et rien d'autre.

;)

Mais aussi beaucoup de patience.

#123 na !

na !
  • Wm
  • 2 109 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8b
  • Formation :BCT
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 22 juillet 2010 - 21:47

Les racines plongeante ( pivots) seront fortement garrottés (sans taille) pour permettre à la racine de continuer à nourrir l'arbre tout en bloquant la sève descendante à l'endroit qui m'intéresse, et de ce fait provoquer une excroissance de la base.


quelqu'un pourrait développer svp ? :newsm_6:

#124 Aurélien Porté

Aurélien Porté
  • Membres
  • 71 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :Autodidacte anarcho-indépendante
  • Pays :France
  • Département :95

Posté 22 juillet 2010 - 22:01

C' est tout simplement le principe de la marcotte appliqué à une racine pivot.

La racine continue d'alimenter en sève brute l'arbre (pas de stress inutile donc) mais le garrot empêche la sève élaborée de redescendre dans le pivot, elle s'accumule alors au dessus du garrot où de nouvelles racines vont apparaître.

#125 na !

na !
  • Wm
  • 2 109 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8b
  • Formation :BCT
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 22 juillet 2010 - 22:08

génial, et on fait ça avec du fil de cuivre ? comme pour la marcotte sauf qu'on fait pas de décortication, c'est ça ?

#126 Aurélien Porté

Aurélien Porté
  • Membres
  • 71 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :Autodidacte anarcho-indépendante
  • Pays :France
  • Département :95

Posté 22 juillet 2010 - 22:23

Je pense que l'intérêt du fil sans décortication c'est le renflement supplémentaire créé (réaction au fil comme pour une ligature et réaction à l'accumulation de sève) qui accentue l'évasement du nébari.... ( je ne suis pas sûr, il y a peut-être une autre raison)

Pour ce type d'opération, il vaut mieux utiliser du fer galvanisé (moins cher).

#127 na !

na !
  • Wm
  • 2 109 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8b
  • Formation :BCT
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 23 juillet 2010 - 07:21

oui ok en plus j'ai dit fil de cuivre mais je pensai aluminium...

bref, du fil de ligature c'est bon.

#128 na !

na !
  • Wm
  • 2 109 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Toulouse
  • Zone USDA :8b
  • Formation :BCT
  • Pays :france
  • Département :31

Posté 27 juillet 2010 - 11:13

:newsm_15:

#129 Pierre P

Pierre P
  • Membres
  • 1 459 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Rouen
  • Zone USDA :0
  • Formation :L'Arbre En Pot Rouen
  • Pays :FRANCE
  • Département :76

Posté 21 septembre 2010 - 07:46

Salut je lisais à l'instant un post où l'on parlait de mettre un arbre en pleine terre à la Ste Catherine (fin novembre)car tout bout de bois prend racine...

J'ai donc une question à ce sujet...

Chez mes parents j'ai un petit bout de terre ou je laisse pousser quelques arbres, chênes, charmes, érable champêtre, buerger, et quelques conifères (picéa, pins et junip)...

Cette année je voulais tous les sortir de terre pour travailler les racines, poser des plaques de carrelages sous la terre et en profiter pour aérer la terre et pousser de paillis pour stopper la pousse des herbes...

Dois-je attendre le printemps pour faire ça, ou alors à cette période de la ste Catherine ça peut le faire, en sachant que je ferai cette opération pour toutes les espèces en même temps (feuillus et conifères)????

Merci pour votre réponse, Pierre

Site du Club de l'Arbre en pot à Rouen
Et vous pouvez aussi "liker" la Page facebook du club


Pour tout nouvel arrivant, comme pour tout le monde LA CHARTE à lire et à respecter..... Merci

I don't want to shine, I just want to glow

Et aussi: C'est pas parce qu'on a un bel arbre dans son jardin qu'on ne peut pas faire un tour en forêt...


#130 Pierre P

Pierre P
  • Membres
  • 1 459 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Rouen
  • Zone USDA :0
  • Formation :L'Arbre En Pot Rouen
  • Pays :FRANCE
  • Département :76

Posté 21 septembre 2010 - 11:02

Alors M'sieurs, dames???

Site du Club de l'Arbre en pot à Rouen
Et vous pouvez aussi "liker" la Page facebook du club


Pour tout nouvel arrivant, comme pour tout le monde LA CHARTE à lire et à respecter..... Merci

I don't want to shine, I just want to glow

Et aussi: C'est pas parce qu'on a un bel arbre dans son jardin qu'on ne peut pas faire un tour en forêt...


#131 Pierre P

Pierre P
  • Membres
  • 1 459 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Rouen
  • Zone USDA :0
  • Formation :L'Arbre En Pot Rouen
  • Pays :FRANCE
  • Département :76

Posté 21 septembre 2010 - 12:42

C'est surtout pour les conifères que je posais la question...

J'espère que ça pourra le faire car me taper ça en plus en période de rempotage... :wacko:

Site du Club de l'Arbre en pot à Rouen
Et vous pouvez aussi "liker" la Page facebook du club


Pour tout nouvel arrivant, comme pour tout le monde LA CHARTE à lire et à respecter..... Merci

I don't want to shine, I just want to glow

Et aussi: C'est pas parce qu'on a un bel arbre dans son jardin qu'on ne peut pas faire un tour en forêt...


#132 davidaks

davidaks
  • Membres
  • 2 987 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :AUXERRE (89)
  • Zone USDA :0
  • Formation :PB et le club de Sens
  • Pays :france
  • Département :89

Posté 21 septembre 2010 - 12:51

moi aussi je vais m'y mettre a la pleine terre! ca leur fera du bien! mais je pense ne rien apporter de plus à la terre, ma terre est sableuse je pense que ca le fera bien!

respect et ouverture d'esprit, rien de tel pour éviter les conflits...

RAS¤¤¤daks


#133 Delyha

Delyha
  • Membres
  • 448 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Dijon
  • Zone USDA :7b
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :Fance
  • Département :21 Dijon

Posté 21 septembre 2010 - 22:23

vous rajoutez quoi a une terre argileuse ?

#134 abcd

abcd
  • Membres
  • 3 271 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :0
  • Formation :BONSAI CREATIVO- DR RHONE ALPES
  • Pays :FRANCE
  • Département :38

Posté 22 septembre 2010 - 05:22

De la pouzzolane , 50/50 , et autant le passage en pleine terre est profitable aux feuillus , autant ,pour les conifères , je trouve que c'est plus compliqué et je ne le fait plus , ils poussent très bien , peut être mieux , en caisse de culture avec un substrat adapté.
Ne pas dissocier de la culture en pleine terre un apport d'engrais et des arrosages conséquents et réguliers tout au long de l'année .
"A la limite , il se passe toujours quelque chose" A. MONTAGNE

#135 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 171 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 25 septembre 2010 - 22:13

J'ai une soirée à tuer, alors je vais écrire ce que je sais sur la culture en terre. Ce sont des notions théoriques, apprises pendant mes études, ou pratiques, apprises par la pratique :newsm_8: .
A vous de les adapter au bonsai. Pi dabord vous en faites ce que vous voulez de ce que j'écris...c'est super chiant à lire :newsm_6:

LE SOL

-La Texture

-Le sol est constitué de plusieurs éléments :
Des éléments minéraux, classés du plus fin au plus grossier : argile, limon et sable.
De la matière organique.
Du calcaire (carbonate de calcium) mais pas dans tous les sols.

-On peut les mettre en évidence en faisant le test du bocal (pas une analyse d'urine...) : dans un bocal en verre, mettre moitié eau et moitié prélèvement de sol, et secouer fortement et longtemps. Puis laisser reposer jusqu'à ce que l'eau soit claire. Les sables se déposeront en premier, puis le limon, puis l'argile. En surface les débris organiques vont surnager.

-L'argile est présente dans les sols dans une proportion allant de moins de 2% à plus de 50%.
Le limon et les sables dans une proportion allant de moins de 50% à plus de 75%
La matière organique représente en général 2% à 5%
Le calcaire de 0% à plus de 50%...

-Ces différents constituants ont des propriétés spécifiques :

L'argile est la plus fine des particules du sol. Elle reste très longtemps en suspension dans l'eau, à l'état dispersé. Mais si on ajoute du sel de calcium dans l'eau, l'argile se rassemble et forme des flocons. On appelle ca la floculation. L'argile est un colloïde, c'est à dire qu'elle peut être soit à l'état dispersé, soit à l'état floculé. L'argile à des propriétés très importantes dans le sol.
*Elle est plastique, lorsqu'elle est humide on peut lui donner une forme.
*Lorsqu'elle est saturée en eau, elle devient imperméable. Elle se rétracte en séchant et forme des crevasses de retrait.
*L'argile forme la cohésion du sol : à l'état floculé (donc en présence de carbonate de calcium dans le sol) les flocons relient des grains de sable, et forment des agrégats. La cohésion est la force qui relie les différents constituants du sol en agrégats.
*Elle retient les éléments minéraux.
*Elle donne la notion d'adhérence : c'est la faculté du sol à coller aux outils.

Le sable et le limon favorisent l'aération la perméabilité et le réchauffement du sol. Mais si la proportion de limon ou de sable très fin est importante, le sol peut se tasser facilement, et donne la notion de battance le sol est dit battant lorsque après une pluie ou un arrosage en pluie il se forme une croute en surface après ressuyage.

Le calcaire est chimiquement basique. Il est donc un remède à l'acidification. Il intervient dans pas mal de paramêtres, on verra ca plus bas.
L'action du calcaire dépends de sa solubilité, donc de sa dureté (calcaire tendre type craie, ou dur) et de sa grosseur (les particules les plus fines seront plus solubles...eh oui, ouah trop fort, trop interesting :blink: )

La matière organique fraiche (verte, récemment zigouillée quoi.) et incorporée au sol n'a seulement qu'un rôle de division, comme les sables. Mais sous l'effet des décomposeurs (vers, bactéries, champignons, insectes...) une partie se transforme en humus et le reste donne des éléments minéraux comme de l'eau, du CO2 et de l'ammoniaque (azote)...
En 2 à 3 ans l'humus représentera seulement 30% de la m.o. enfouie...et il se minéralise très lentement, de l'ordre de 1.5% à 2% par an...
L'humus, de couleur noirâtre favorise le réchauffement du sol. Il peut comme l'argile prendre un état colloïdal, et il a des qualités similaires.
Il flocule plus difficilement mais il est plus stable, et il fixe en plus grande quantité les éléments minéraux.
Une des différences par rapport à l'argile c'est qu'il reste perméable même au point de saturation.

-La texture du sol est donc la proportion entre ses différents constituants, sauf que l'on exclue dans cette notion la m.o. et le calcaire, mais lorsque leur proportion est très importante, ont les fait intervenir.

Avec le test du bocal (imprécis mais faisable à la maison) ou avec une analyse granulométrie on peut donc connaitre les proportions de ces constituants.
En ayant les proportions d'argile et d'humus, on peut les reporter sur le triangle des textures :
Triangle_des_textures.png
Une texture est dite argileuse, sableuse ou limoneuse lorsque un des éléments domine, de l'ordre de 40% pour l'argile, 60% pour le limon et 85% pour le sable.
Lorsqu'un élément ne domine pas nettement, on nomme la texture par les deux ou trois éléments les plus importants, par ordre d'importance (le premier étant le dominant).
Exemple pour une terre contenant 10% d'argile et 15% de limon :
Triangle_des_textures_exemple.png

La texture du sol constitue la base de la plupart des propriétés du sol.

#136 mahatma

mahatma

    Toubib des ficus

  • Membres
  • 7 797 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :La Seyne-sur-mer
  • Zone USDA :10a
  • Pays :FRANCE
  • Département :83 (Var)

Posté 25 septembre 2010 - 22:21

ce que j'écris...c'est super chiant à lire :newsm_6:

:blink: Il est fou, lui !
C'est super intéressant au contraire ! :newsm_15:
L'éternité, c'est long ... surtout vers la fin (Woody Allen)

Signez la pétition pour le chêne-liège : http://www.petitionpourleliege.org/

#137 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 171 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 26 septembre 2010 - 00:49

-La Structure

-La structure du sol c'est la manière dont les particules sont agencées les une par rapport aux autres.
Le sol est un ensemble d'élements plus ou moins construits entre lesquels circulent l'eau et l'air.
L'élément de structure de base, c'est l'agrégat.
Agr_gat.png
Un agrégat ce sont des grains de sable réunis par le complexe argilo-humique, celui-ci est maintenu floculé par le calcium provenant du calcaire actif dissous.
Les agrégats sont relativement stables aux actions chimiques et physiques comme la pluie ou le travail du sol. Ils sont souvent regroupés en motte plus ou moins grandes, qui elles sont beaucoup moins stables : dans un sol ressuyé elles se brisent facilement avec les mains.

-Il y a différents types de structure :
*Structure particulaire, en général en sols très sableux, on ne peut pas faire de boule avec ce type de terre, même une fois humidifiée, il n'y a pas de véritable structure.
*Structure compacte, en général en sol très argileux, les agrégats sont sous la forme de prismes agglomérés, avec peu d'espace entre eux.
*Structure grumeleuse, elle est idéale, les agrégats sont arrondis, avec des espaces entre eux pour l'eau et l'air. (Du drainant quoi....)

-Les espaces entre les agrégats sont plus ou moins grands, ils forment la porosité du sol. Il y a deux types de porosité, distingués par leur taille :
* La macroporosité formé par les espaces les plus grands, ils sont remplis d'air en sol ressuyé, d'eau en sol saturé.
* La microporosité formé par les espaces les plus fins (taille d'un cheveu, capillaire, capillarité, coiffeur, bigoudis...)
Dans un sol en bon état la microporosité doit représenter 60% de la porosité totale.
-La porosité varie en fonction de :
*La texture, un sol argileux aura une forte microporosité, et inversement un sol sableux aura une forte macroporosité.
*La structure, un sol grumeleux aura une meilleure porosité qu'un sol compact.
*La profondeur, plus on descends, moins il y a de porosité.
*Le travail du sol, un sol labouré peut doubler en porosité par rapport à un sol tassé. (Attention, le travail du sol mécanique avec des fraises rotatives, toujours à la même profondeur provoque une semelle de labour très peu perméable)
*Le gel, qui provoque une augmentation du volume de l'eau et améliore la porosité.

-La structure est donc très importante car elle conditionne les principales propriétés du sol :
*L'aération (macroporosité), la rétention en eau (microporosité) et la perméabilité.
*Le travail du sol, un sol compact va être dur à travailler.
*Le réchauffement car elle agit sur la circulation de l'eau et de l'air.
*Les plantes et certaines bactéries ont besoin d'air et d'eau...
*Pénétration racinaire.

-Par contre une structure n'est pas éternelle, elle évolue suivant :
*La pluie et les arrosages :spb23: , les gouttes détruisent les agrégats qui en se dispersants forment une croute en surface. Dans un sol sec, l'eau en pénétrant dans le sol comprime l'air qui occupe la porosité, et pour s'échapper cet air sous pression fait éclater les agrégats. L'eau entraine aussi par lessivage le calcium, le complexe argilo-humique qui était à l'état floculé se disperse, et donc la structure se dégrade.
*Le gel sur une terre ressuyée, labouré à grosses mottes en automne, provoque leur éclatement et une amélioration de la structure. Mais cette action n'est pas bénéfique sur un sol trop humide.
*L'alternance humide/sec du sol favorise la division en raison de l'argile qui gonfle et se rétracte.
*L'homme peut provoquer la dégradation de la structure par des passages d'engins lourds ou des piétinements sur sol humide, ainsi que le travail du sol sur sol trop humide ou trop sec. (Il faut prendre la terre à temps, lorsqu'elle est convenablement ressuyée.) Par contre un travail du sol intelligent peut contribuer à améliorer ou maintenir la structure.

-La structure du sol est donc en constante évolution, mais suivant la nature du sol, les variations peuvent être plus ou moins importantes, suivant la stabilité structurale. Les facteurs qui augmentent la stabilité structurale sont ceux qui maintiennent le complexe argilo-humique à l'état floculé :
*La présence d'une certaine quantité de calcium, au contraire le sodium est un dispersant des colloïdes.
*La présence d'une certaine quantité de matière organique et d'humus, plus stable que l'argile.
*Un bon équilibre dans la texture.

:spb8:

-Les propriétés physiques du sol

Elles sont conditionnées par la texture et la structure.

-L'eau et le sol

-Le sol est un réservoir, qui se vide et se remplit. Lors d'une pluie ou d'un arrosage, l'eau tombant sur le sol s'infiltre, ruisselle ou s'évapore. L'eau d'infiltration est la seule qui va nous intéresser, sa proportion par rapport à la pluviométrie totale dépends :
*De la pente, lorsqu'elle est forte favorise le ruissellement.
*Du tassement, un sol meuble permet une meilleure infiltration.
*Du relief local de la surface, l'eau ruisselle plus facilement sur un sol plan que sur un sol irrégulier (donc éviter les billards au râteau, préférer les petites mottes de binage)
*De l'humidité du sol, c'est dans un sol correctement ressuyé que l'eau penetre le mieux, dans un sol humide, la porosité est déja occupée par l'eau, dans un sol sec, l'air va avoir du mal à s'échapper.
*Du couvert végétal car l'eau pénètre mieux dans un sol végétalisé. Sur un sol nu elle va dégrader la structure de surface et le ruissellement va augmenter.
*De l'intensité de la pluie, une pluie trop faible va être en grande partie évaporée, et une pluie trop violente n'aura pas le temps de s'infiltrer.
*De la température de l'air et du vent, qui augmentent l'évaporation.

-L'eau est retenue dans le sol de plusieurs manières :
*Une partie imprègne les colloïdes d'argile et d'humus, c'est l'eau d'imbibition.
*Une autre partie forme un film à la surface des agrégats, c'est l'eau pelliculaire.
*La dernière partie occupe la microporosité, c'est l'eau capillaire.
L'eau de rétention gravite continuellement entre ces trois parties.
R_tention_de_l__eau.png
De l'eau peut temporairement se retrouver dans la macroporosité, mais elle n'est pas retenue, c'est l'eau de gravitation (celle qui s'écoule par exemple des trous de drainage d'un pot, ou qui file vers le sous sol d'un sol). Elle est entrainée par la pesanteur, la gravité.
Le point de ressuyage est atteint lorsque il ne reste plus dans le sol que l'eau de rétention.

-Plus les éléments du sol sont fins et plus ils retiennent d'eau (plus de microporosité donc d'eau capillaire, d'eau pelliculaire et d'eau d'imbibition)
La capacité de rétention en eau est la quantité d'eau retenue en sol ressuyé, en grammes d'eau pour cent grammes de terre fine et sèche.
Elle dépends donc essentiellement de la texture.
Sol sableux : environ 20gr pour 100gr de terre
Sol argileux : de 56 à 80gr pour 100gr de terre
Sol humifère : plus de 100gr pour 100gr de terre....(genre terreau à banzai)
L'eau de gravitation pénètre plus ou moins vite suivant la perméabilité du sol, cette vitesse dépends de la texture et de la structure.
Terre argileuse peu perméable : 0.6cm/h
Terre sableuse très perméable : 55cm/h
La capacité de rétention est essentielle pour calculer la dose d'arrosage, la perméabilité pour la vitesse d'arrosage.

-Mais le sol se dessèche sur quelle profondeur ?
Si on met la base d'un bloc de terre dans de l'eau, l'eau va monter dans la terre par capillarité, assez rapidement au début puis de plus en plus lentement, pour finalement s'arrêter à un certain niveau. Alors qu'avec un morceau de sucre l'eau serai montée jusqu'en haut. C'est dû au fait que le sol n'a pas une granulométrie interne régulière. De plus l'ascension capillaire est plus forte en sol argileux qu'en sol sableux (micro et macroporosité)...
*Un sol nu se dessèche sur une faible profondeur puis ne perds plus d'eau, c'est un mulch naturel. Par contre un sol nu tassé va augmenter la capillarité.
*Un sol cultivé se dessèche sur une profondeur correspondant à l'enracinement, plus une partie de capillarité... :fou4:

-Le sol doit avoir une macroporosité suffisante, les racines des végétaux et les êtres vivants du sol aérobie ont besoin d'air.
L'excès d'eau occupant la macroporosité provoque une asphyxie racinaire. Le renouvellement de l'air est assuré par le travail du sol et les alternances humide/sec.

:lire: suite plus tard...

#138 thumberg

thumberg
  • Membres
  • 4 761 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Aix en pce
  • Zone USDA :0
  • Formation :bcprovence,ecole des 4 saisons , b franco japonais
  • Pays :france
  • Département :13

Posté 26 septembre 2010 - 08:10

Chapeau j'ai jammais eu le courage de l'écrire quelle volonté :newsm_12:
Reste plus cas ajouté des photo structure grumeleuse , particulaire , compacte
pour les débutants par ici

#139 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 171 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marsillargues
  • Zone USDA :9a
  • Formation :Kodama Art Studio / Parlons Bonsai
  • Pays :france
  • Département :34, 30

Posté 26 septembre 2010 - 08:17

T'as eu les mêmes cours toi :lol:

#140 thumberg

thumberg
  • Membres
  • 4 761 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Aix en pce
  • Zone USDA :0
  • Formation :bcprovence,ecole des 4 saisons , b franco japonais
  • Pays :france
  • Département :13

Posté 26 septembre 2010 - 11:47

Oui fallait les apprendres par coeur ça me sortais des yeux
pour les débutants par ici




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)