Aller au contenu


Photo
* * * - - 2 note(s)

Culture en pleine terre


  • Veuillez vous connecter pour répondre
243 réponses à ce sujet

#181 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 474 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 20 novembre 2010 - 20:03

C'est à dire ? :rolleyes:

Le deux pour un ?

:newsm_4:
Je ne connais pas ce terme (mais je suis biologiste moléculaire de formation, pas agronome, hein !)
5g de sol dans 5ml d'eau distillée, agitation pendant un certain temps, puis mesure.
OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#182 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 20 novembre 2010 - 20:08

Non, si tu dois réhausser ton niveau, demande au terrassier de décompacter au fur et à mesure qu'il rajoute la terre.

C'est à dire : planter le godet de la pelle, arracher, poser au même endroit, planter, arracher poser, etc...sur 10m2, ensuite il rajoute la terre par dessus, il recule, planter, arracher poser, etc...sur 10m2, ensuite il rajoute la terre par dessus, et ainsi de suite... si il doit repasser sur la terre rapportée, il faut qu'il décompacte de la même manière à la fin, en effaçant ses traces.

Les améliorations se font à la fin des travaux. ;)

Par contre pense aux drains et à un puit perdu, sur un chantier il y a toujours du gravat à évacuer, il peut servir ! Le tuyau de drain coute que dalle, le feutre aussi. La seule chose c'est que les gravats ou autres doivent être propres, sans terre.

:newsm_4:
Je ne connais pas ce terme (mais je suis biologiste moléculaire de formation, pas agronome, hein !)
5g de sol dans 5ml d'eau distillée, agitation pendant un certain temps, puis mesure.



Biologiste moléculaire ? Rien que ca ! :newsm_8: :rolleyes:
Ben justement je crois que c'est ca le 2 pour 1 ! bien que je ne vois pas le 2...du 1 pour 1 plutôt ! Nickel merci !
Donc tu mesures avec papier pH ou pH mètre, car là avec les 3 gouttes de je ne sais plus quel produit (permenganate ?) on ne verrai pas la couleur vu que l'eau serai marron...à moins de la faire reposer...

#183 math69

math69
  • Membres
  • 508 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Souzy (un petit bled de l'ouest du Rhône)
  • Zone USDA :0
  • Formation :Tarare Bonsaï Club
  • Pays :france
  • Département :69

Posté 20 novembre 2010 - 20:56

OK :newsm_15:

Merci de ta réponse. J'en prend bonne note.
Pour les drain, le terrain a pas mal de pente, ça va en limité le nombre! Il y a je pense juste un endroi ou il va s'imposer.

:newsm_6:
Par ici, tout le monde disait que c'était impossible.
Un jour, quelqu'un est arrivé qui ne le savait pas et l'a fait.

#184 lanig

lanig
  • Membres
  • 3 474 messages
  • Zone USDA :8b
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 20 novembre 2010 - 21:52

Donc tu mesures avec papier pH ou pH mètre,


J'ai un petit pH mètre qui d'ailleurs, ne me sert plus guère, mais si à lecture de tes excellents conseils, je me mets à chauler, il reprendra du service ;)
OT2 Logiciel libre pour la gestion de votre collection de bonsai. La version 1.1 est sortie.

#185 Lee'Ow

Lee'Ow
  • Membres
  • 1 315 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :dans l'poitou
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Bonsai club Deux-Sèvres / A&G sud -ouest / FFB formation
  • Pays :France
  • Département :79

Posté 20 novembre 2010 - 22:38

hello la PB team ! :newsm_6:

J'aimerais corriger mon noisetier pour un futur plus harmonieux ...

Voila, au dessus du nebari, là ou les 1ere branche sont entrelacé on aperçois un "jour" pas terrible entre 2 branches, (appui avec la photo... ;) )

Est ce que le mettre pleine terre au printemps prochain le stimulerais sur plusieurs années a grossir et refermer cette ouverture pas belle a l oeil ... :unsure:
Biensur plusieurs années de pleine terre sans travail dessus! q uil s exprime a fon avt de retravailler la bete!

qu en penser vous ???? avez vous d autre soluce, astuce ou bon plan pr améliorer ce petit ??? :rolleyes:

Merci de votre soutien et aidees diversses et variées avisées! ;)

Lee'Ow.


Photo témoin :
noisetier_mai_4.jpg
BonsaÏka ou pas, il faut trouver sa voie !

:-)

#186 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 21 novembre 2010 - 11:31

Je n'ai pas encore l'expérience du bonsai en pleine terre.

Mais j'aurai dit que oui si ce trou te gène, bien que cela puisse être un attrait...

Antonin, Abcd, Kingju, Damien 59, Papounette, Lanig et bien d'autres pourront te répondre.

#187 Lee'Ow

Lee'Ow
  • Membres
  • 1 315 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :dans l'poitou
  • Zone USDA :8b
  • Formation :Bonsai club Deux-Sèvres / A&G sud -ouest / FFB formation
  • Pays :France
  • Département :79

Posté 25 novembre 2010 - 22:16

yes! merci tony !


donc d autres reponses a me proposer ??? :rolleyes:
BonsaÏka ou pas, il faut trouver sa voie !

:-)

#188 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 29 novembre 2010 - 21:10

:newsm_4:
Je ne connais pas ce terme (mais je suis biologiste moléculaire de formation, pas agronome, hein !)
5g de sol dans 5ml d'eau distillée, agitation pendant un certain temps, puis mesure.



Alors j'ai cherché, et en fait ta technique s'appelle "pâte saturée". Donc bien 1 pour 1. Mesure possible seulement avec pHmètre.

Le 2 pour 1 on double la dose d'eau distillée et on prends la mesure dans le surnageant. Mesure possible avec pHmètre, papier pH ou des kits test...

Mais on peut aussi faire des dilutions encore plus diluées, mais elles sont moins précises.

Petite question : peut on utiliser de l'eau déminéralisée achetée en grande surface (sans colorants ou parfum...) ?

#189 yaosefu

yaosefu
  • Membres
  • 15 931 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :la ciotat
  • Zone USDA :9b
  • Pays :FRANCE
  • Département :13

Posté 29 novembre 2010 - 21:14

yes! merci tony !


donc d autres reponses a me proposer ??? :rolleyes:



absolument ;)

#190 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 16 décembre 2010 - 20:20

-L'ENTRETIEN HUMIQUE DU SOL

-Les rôles de l'humus

-Action sur les propriétés physiques.

L'humus, qui est un constituant du complexe argilo-humique, permet la formation des agrégats dans le sol, il facilite l'obtention d'une bonne structure. Il allège les terres "lourdes" et donne de la tenue aux terres "légères". C'est aussi un des éléments essentiels de la stabilité structurale.
L'humus retient beaucoup d'eau, il permet d'augmenter la capacité de rétention en eau dans le sol, et par sa couleur sombre, favorise le réchauffement de la terre.
En agissant sur la structure et sa stabilité, en favorisant la rétention en eau et le réchauffement, l'humus à une action bénéfique sur l'ensemble des propriétés physiques du sol.

-Action sur les propriétés chimiques.

Avec l'argile, l'humus forme le complexe absorbant : il permet de retenir les éléments nécessaires à la plante et il augmente la capacité d'échange du sol.
Il est aussi lui-même une source de sels minéraux pour la plante lorsqu'il se minéralise. Pour exemple l'humus contient 5% d'azote.
Il intervient aussi dans l'utilisation du phosphore et il limite la rétrogradation du potassium (entre les feuillets d'argile).
L'humus favorise l'absorption des éléments minéraux par la plante : une terre bien pourvue en humus permet d'optimiser des fumures minérales élevées.
Il favorise aussi l'acidification du sol : en sols calcaires, il favorise la solubilisation des éléments minéraux du sol, par contre en terres acides il faudra faire attention à l'entretien calcique pour limiter l'acidification... :spb72:

-Action sur l'activité biologique

On a vu que l'humus est le support de nombreux micro-organismes du sol et qu'il sert aussi d'aliment aux bactéries...
L'humus est donc un élément fondamental de l'activité microbienne dans le sol. Il permet l'accomplissement du cycle des principaux éléments : cycle de l'azote, du phosphore, du soufre...

-Rôle spécifique de l'humus

L'humus exerce une action stimulante sur la croissance des végétaux...il accroït l'absorption de l'azote par la plante, mais il agit aussi sur l'activité respiratoire et la croissance des racines est accrue en présence d'humus...
En résumé, l'humus augmente la capacité de production du sol.
:spb23:

#191 bonsaika58

bonsaika58
  • Membres
  • 1 013 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :marais poitevin
  • Zone USDA :0
  • Formation :Autodidacte
  • Pays :france
  • Département :85

Posté 16 décembre 2010 - 20:37

certes,d'ailleurs c'est pour ca que dans mon potager,je n'utilise comme engrais que du fumier vache/cheval de 3 ans.

1 tonne/100m2 tout les trois ans avec rotation de culture pour les variétées n'aimant pas les fumures récentes.

8ans de ce traitement dans un "grosse" terre et c'est devenu un miel a travailler!et je te parle meme pas du nombre de gros lombric au m2,pratique pour la peche!

sans dec,si les vieux dans le temps amendaient en organic y'avait ben une raison!

entre avoir un sol fertile et vivant et manger sains ou engraisser monsanto & cie y'a pas photo!

"Ce n'est pas en contemplant la lumière que l'on devient lumineux, mais en portant son regard sur sa propre obscurité, ce qui est beaucoup plus impopulaire parce que beaucoup plus difficile"

Carl Gustave Jung

 

"Fort triste est de constater que des gens soient incapables de voir plus loin que ce que leurs yeux leur disent "

réplique du mutant Diablo, tirée du film X-Men 2

 

​La différence est une richesse qui n’apparaît qu'aux esprits clairs...


#192 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 16 décembre 2010 - 22:37

-Le bilan humique.

L'humus est en constante évolution, la minéralisation en détruit une partie chaque année...

On ne va pas s'étendre sur les calculs qui permettent de l'évaluer...on ne fait pas de la prod céréalière hein...mais deux trois infos en gros :

L'humus disparait par minéralisation sous l'effet des micro-organismes : le taux de minéralisation est entre 1.5 et 2% du stock d'humus du sol chaque année... :blink:
Il dépends des conditions d'activité des micro-organismes (température, humidité, pH, texture et structure...)
Les pertes sont comprises en moyenne entre 1000 et 1500kg par hectare et par an.

Les résidus organiques des cultures contribuent à limiter les pertes, mais il y a toujours un déficit...on va voir comment le combler...

-Les amendements humiques

Ils doivent être apportés seulement dans les 25 premiers cm du sol ! Et enfouis très vite après épandage pour éviter les pertes d'azote.
Selon que la terre soit argileuse ou sableuse, acide ou basique, on a le choix entre différents amendements humiques :

Les fumiers

Valables pour toutes terres, acides ou basiques, argileuses ou sableuses.
Ils contiennent des éléments minéraux essentiels, azote, phosphore, potassium...et des micro-éléments.
Attention avec les fumiers frais, il faut donc les composter avant utilisation !
Les fumiers de volaille sont très forts. De même que les guanos.
Ensuite les ovins, mouton, brebis...
Puis le fumier de cheval.
Et ensuite ceux des bovins..
Mais le fumier de cheval est celui qui a le meilleur rapport humus/matières minérales. En comparaison le fumier de volaille n'apporte que peu d'humus, mais beaucoup d'éléments minéraux.
Pour les fumiers d'herbivores :
En terres "légères" on peux en apporter en moyenne entre 5 et 10 kg/m2 tout les deux ans. En terres "lourdes" 10 à 15kg/m2, tout les 4 ans. (on exclue de cette dose les fumiers de volaille et guanos, plus des engrais que des amendements humiques...)
Un fumier très décomposé libèrera plus vite ses éléments minéraux, mais son action sur la structure sera de plus courte durée...
Le plus simple pour s'en procurer est de se mettre en boite avec un agri ou un éleveur, vous aurez une remorque ou un camion pour pas grand chose.

Le compost

Valable pour toutes terres, acides ou basiques, argileuses ou sableuses.
Ils contient, comme le fumier, des éléments minéraux essentiels, azote, phosphore, potassium...et des micro-éléments.
Comme pour le fumier, il faut qu'il soit bien décomposé, mais pas trop longtemps non plus...un compost d'un an est bien mûr en général.
Il contient énormément d'humus.
On ne va pas s'étendre sur comment fabriquer son compost, il y a tout ce qu'il faut sur le net, mais il faut éviter les composts monospécifiques...il faut des matières organiques de provenances variées : feuilles, plantes herbacées, paille, petites branchettes, fruits, légumes, écorces compostées, fumier...et si vous passez vos éléments au broyeur avant de les mettre sur le tas, la décomposition ira bien plus vite.
Vous pouvez en mettre un minimum de 20L/m2 tous les ans, dose doublée en terre sableuse.

Les terreaux

Valable pour toutes terres, acides ou basiques, argileuses ou sableuses...sauf pour les terres basiques, le terreau ayant servi à faire pousser des champignons en cave ! Car il contient du plâtre...qui est calcaire.
Ils contient, comme le fumier et le compost, des éléments minéraux essentiels, azote, phosphore, potassium...et des micro-éléments.
Achetés dans le commerce, coopératives ou jardineries, il peut remplacer le compost, ou le compléter lorsque le tas de compost n'est pas suffisant pour la surface à traiter.
On l'utilise aux mêmes doses que le compost.
Petite astuce, car ca peut revenir vite cher : des fois on fait des affaires en supermarché ! Au printemps ou à l'automne, on trouve du terreau de mauvaise qualité pour une culture en pot, mais parfait comme amendement...à moins de 2€ le sac de 80L...là, n'hésitez pas, revenez avec des potes, plusieurs caddies et prenez la palette !
Mais en général, chez les marchands de granulats, vous allez pouvoir trouver du terreau au m3 ou à la tonne, à bons prix.
:PB223:
La tourbe

Valable pour terres basiques, argileuses ou sableuses.
Elle ne contient pas ou peu d'éléments nutritifs (tourbe enrichie ou non enrichie), mais améliore sans commune mesure la structure des sols.
Elle permet aussi, comme le terreau et le compost, mais de manière plus rapide, à faire baisser le pH des sols trop basiques.
Au minimum 25L/m2 tous les deux ans, ou en fonction du pH.
Essayez d'acheter la tourbe en ballots de 250L, en coopérative, en général c'est 12€ le ballot, voire moins.

Écorces compostées

Pour terres basiques, argileuses ou sableuses.
Elle contiennent peu d'éléments nutritifs, peu d'humus, beaucoup de lignine. Elles contribuent à acidifier le sol, et sont un réserve humique sur la durée.
Il faut au moins les composter, encore mieux les passer au broyeur avant.
Il ne faut les utiliser qu'après un minimum de deux ans de compostage.
On peu les employer à la dose de 5L/m2, tous les 4 ans, ou suivant le pH.

Engrais verts

Valable pour terres, basiques ou acides, argileuses ou sableuses.
Entre deux cultures on peu semer du trèfle, de la moutarde, du colza, des radis...qui seront fauchés par la suite pour les faire sécher sur place, et les enfouir.
:spb121:
Pulpes et marcs

Valable pour terres, basiques ou acides, argileuses ou sableuses.
Il doivent être compostés avant emploi.
Ils contiennent des éléments minéraux et de l'humus.
Il faut se renseigner auprès des producteurs de fruits et des viticulteurs pour en trouver, là aussi vous pourrez avoir une bonne quantité pour pas grand chose.
Je n'en ai jamais utilisé, donc je ne connais pas la dose à apporter...mais apparemment c'est assez équivalent au fumier en composition...

Les algues

Valables pour terres acides, argileuses ou sableuses. Ne pas utiliser en terre calcaire car elles remontent le pH, comme le lithothamne par exemple.
Elles contiennent des éléments minéraux et de l'humus.
On peut les employer à raison de 1 à 2 kg/m2 tout les deux ans, ou suivant le pH.

La cendre

Valable en terre acide et sableuse.
Ne pas utiliser en terre basique car elle remonte le pH.
Ne pas utiliser en terre argileuse, ca les particules de cendres bouchent la porosité entre les agrégats d'argile.
Elle contient surtout du phosphore et encore plus de potassium.
Il faut y aller mollo avec la cendre, 0.5 kg/m2 tous les trois ans.

Lors d'une première mise en culture, il faut faire un amendement humique complet, en prenant en compte un amélioration de la structure, du taux d'humus, du pH, etc...
Exemple pour une terre argileuse et basique, qui n'a jamais été travaillée, donc première amélioration :

-Tourbe 30L/m2
-Compost ou terreau 20L/m2
-Écorces compostées 5L/m2
-Fumier 10kg/m2

Ensuite les années suivantes il faut chercher à entretenir un bon taux d'humus (compost, terreau, fumier, engrais verts...), les éléments humiques visant surtout à gérer le pH (algues, cendres, tourbe, écorces...) sont à incorporer par la suite au besoin.

:spb108:

#193 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 18 décembre 2010 - 17:34

certes,d'ailleurs c'est pour ca que dans mon potager,je n'utilise comme engrais que du fumier vache/cheval de 3 ans.

1 tonne/100m2 tout les trois ans avec rotation de culture pour les variétées n'aimant pas les fumures récentes.

8ans de ce traitement dans un "grosse" terre et c'est devenu un miel a travailler!et je te parle meme pas du nombre de gros lombric au m2,pratique pour la peche!

sans dec,si les vieux dans le temps amendaient en organic y'avait ben une raison!

entre avoir un sol fertile et vivant et manger sains ou engraisser monsanto & cie y'a pas photo!


voui :newsm_15: entièrement d'accord.

#194 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 28 janvier 2011 - 18:43

Approuvé par Jacques de Molay : Le compost des templiers :rolleyes:

J'avais aussi vu dans un bouquin un compost à base de fruits/légumes et pailles je crois..faut voir si on trouve ca sur le net...

#195 zen'to

zen'to
  • Membres
  • 405 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :savoie
  • Zone USDA :5
  • Pays :france
  • Département :73

Posté 28 janvier 2011 - 19:43

Approuvé par Jacques de Molay : Le compost des templiers rolleyes.gif


Lequel à fait un bon apport en potasse...

#196 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 28 janvier 2011 - 21:14

:newsm_8:

#197 -Tony-

-Tony-
  • Membres
  • 4 676 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marguerittes
  • Zone USDA :9a
  • Pays :france
  • Département :30

Posté 30 janvier 2011 - 22:40

-LE TRAVAIL DU SOL

Avant tout il faut rappeler qu'il ne faut faire aucune façon culturale si la terre n'est pas correctement ressuyée...sinon mauvais travail et dégradation de la structure.

Quand on mets en culture un sol pour la première fois, ou lorsque cela n'a pas été fait depuis longtemps, la première chose à faire est de se débarrasser des mauvaises herbes vivaces, genre chiendent, mauve, liseron, prêle...

Pour cela deux options :

Désherbage chimique, avec un désherbant systémique peu rémanent et ne contenant pas d'antigerminatif si vous souhaitez effectuer des semis...une opération à faire au minimum 1mois et demi avant travail du sol et plantation, le temps que les herbes sèchent et que la rémanence du produit se soit estompée.

Désherbage manuel...mais on ne peut le concevoir que sur des surfaces réduites, car il faut bêcher en enlevant toutes les racines...à savoir que la prêle par exemple descends très profondément...l'opération peut se faire en même temps que le labour.

Une fois les mauvaises herbes éliminées, toujours sur un sol "nouveau", l'idéal serai d'effectuer un défoncement, sur 40cm, pour décompacter. MAIS EN AUCUN CAS LA TERRE INFÉRIEURE A 25cm DOIT ÊTRE RAMENÉE EN SURFACE, ET VICE VERSA. (voir plus haut)

Plusieurs options :

Double bêchage manuel, à la bêche ou la fourche-bêche si le sol et lourd ou caillouteux. Pour ca il faut partir d'un bout de la planche à travailler, ouvrir une première fosse de la profondeur de la bêche, et de 1 m de largeur, sur toute la largeur de la planche, emmener cette terre à l'autre bout de la planche. Puis faire pareil en recreusant la fosse d'une deuxième profondeur de bêche, sur 50cm de largeur et sur toute la largeur de la planche, emmener cette terre à l'autre bout de la planche en faisant un deuxième tas. Maintenant vous avez une ouverture avec deux paliers, celui du haut plus avancé que celui du bas, logique, car il faut maintenant bêcher en bas, poser devant, bêcher en haut, poser devant, etc...toute la planche comme ca et quand on arrive à la fin on rempli avec la terre réservée, sans les mélanger. Comme ici le schéma mais ne faites pas comme le schéma car il mélange les terres...pas bon...surtout que la matière orga se retrouve en dessous et qu'elle se décomposera peu ou pas...

Sous solage mécanique, avec le motoculteur. Sur le motoculteur on peut monter un soc coeur ou une barre de fer épaisse et de qualité, et faire le travail en plusieurs fois de plus en plus profondément, l'avantage c'est que la terre n'est pas retournée mais aérée, éclatée. Ou une sous soleuse si le motoculteur est très puissant. Cette opération est à faire en vitesse très lente...(il faut un motoculteur à plus de trois vitesses pour ca, pour ceux à trois vitesses pas bon car leur première tourne trop vite...)

Le défoncement n'est à pratiquer qu'au besoin par la suite, surtout pas systématiquement. L'opération doit être répétée si une semelle de labour c'est formée, du fait du travail courant à 20/25cm.
Profitez de l'occasion pour retirer un maximum de cailloux et de racines d'adventices si il en reste...

Sur un sol "nouveau" précédemment défoncé ou un sol "fonctionnel", le travail du sol courant avant mise en culture consiste en un bêchage simple, avec apports d'engrais et amendements (voir plus haut)...

Options :

Bêchage manuel, procéder de la même manière que cité plus haut, mais seulement sur une profondeur de bêche. C'est l'occasion de déposer un engrais de fond au fond du labour, et d'amender en mélangeant intimement les amendements à la terre.

Bêchage mécanique, avec les fraises du motoculteur. Avant l'opération on répands sur le sol les amendements et engrais, puis on motoculte, en plusieurs fois si nécessaire.

Pareil, profitez de l'occasion pour retirer un maximum de cailloux et de racines d'adventices si il en reste...

Par la suite les opérations courantes sont le sarclage et le binage, sauf si vous plantez dans du feutre ou de la bâche horticole...

Les cultures peuvent aussi être menées sur butte ou sur planche haute, favorisant le drainage, le réchauffement du sol, l'accès aux racines, mais les végétaux sont dans ce cas plus sensibles à la sècheresse.

Souvent, après les pluies, une croute se forme sur les terres battantes, il faut alors la casser en binant.

Certains ont une technique que je n'ai jamais employée, mais qui apparemment marche bien, c'est de bien travailler le sol comme précédemment, mais par la suite de ne plus le travailler. Une couche de matières organiques (terreau, compost, fumier, etc...) est disposée en surface et renouvelée par des apports au fur et à mesure. Dans ce cas se sont les vers de terre qui font le boulot en incorporant la M.O. à la terre...

Dans les régions chaudes pensez au paillage...ca maintient l'humidité et évite à la terre de se faire lessiver et dégrader par les pluies ou arrosages...



Voilà, c'est plus ou moins tout ce que j'ai appris ou pratiqué, mais cela concerne la culture en pleine terre en général, la culture du bonsai en pleine terre, je m'y mets à peine...
...alors vous les gars et les filles qui cultivez depuis de nombreuses années le bonsai en pleine terre...lâchez vous please, comme ca on pourra faire un chouette article sur le sujet :newsm_6:

#198 remesd67

remesd67
  • Membres
  • 1 219 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :hoerdt (strasbourg)
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 26 mars 2011 - 16:58

Un orme que je travaille (j'essaye) en pleine terre depuis 4 ans environs en partant d'un plant de pépinière.

je viens de lui couper trois énormes tires sèves à la base.

voici la base, je recherche une bonne conicité je suis servi.

orme en terre reduit 1 (450 x 600).jpg

#199 JEROME66

JEROME66
  • Membres
  • 250 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :66 ARGELES
  • Zone USDA :0
  • Pays :FRANCE
  • Département :66

Posté 29 avril 2011 - 14:39

Bonjour a tous j aimerai savoir ci ca serai faisable de couper use branche sur un de mes arbres en terre a cet epoque la? Quelqun aurai t il un avis

#200 benoit661

benoit661
  • Membres
  • 374 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :perpignan
  • Zone USDA :0
  • Formation :kodama art studio
  • Pays :france
  • Département :66

Posté 29 avril 2011 - 21:01

salut jerome , tu peut y aller pas de souci si c est sur un orme ,ca va cicatriser rapidement


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)