Aller au contenu


Photo
- - - - -

fiches biologie végétale


  • Veuillez vous connecter pour répondre
52 réponses à ce sujet

#41 Invité_san.lei_*

Invité_san.lei_*
  • Invités

Posté 11 janvier 2009 - 18:51

Et si tu vois des choses à rajouter à cette fiche sur le fonctionnement de l'arbre, fais signe à la team rédac ! ;)

#42 Thiasss67

Thiasss67
  • Membres
  • 56 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :LA WALCK
  • Zone USDA :7
  • Pays :france
  • Département :67

Posté 11 janvier 2009 - 18:57

En gros pour les plantes de climats tempérés,

les stomates s'ouvrent:
-en présence de lumière,
-en atmosphère humide,
-si la concentration en CO2 dans la plante est faible ( quand la plante en consomme beaucoup).

les stomates se ferment:
-obscurité,
-deshydratation
(- effet de l'acide abscissique).

Alors pourquoi éviter une vaporisation ou un arrosage (modéré)en pleine journée, surtout l'été?! Quand on vaporise de l'eau sur les feuilles, les stomates ont tendance à s'ouvrir. Malheureusement, avec le soleil et l'air sec, l'eau vaporisée s'évapore vite et comme la fermeture des stomates est un phénomène relativement lent, la plante perd plus d'eau que la vaporisation en a apporter. Plus de mal que de bien et même pire que ça... .La feuille se deshydrate et "brulent". C'est ce qui est faussement appelé "effet loupe".

#43 Fredceram

Fredceram
  • Membres
  • 76 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Isère.(Bourgoin-Jallieu)
  • Pays :FRANCE
  • Département :38

Posté 11 janvier 2009 - 20:51

Les racines quant à elles absorbent les sels minéraux en puisant l’eau et après...comment sont transformé, assimilé ces minéraux ..?

#44 Pentaphylla

Pentaphylla
  • Membres
  • 306 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Bruxelles
  • Zone USDA :8
  • Formation :Bruxelles Bonsaï Club
  • Pays :Belgique
  • Département :1170 Bruxelles

Posté 11 janvier 2009 - 21:28

Aller je vais essayer de vous faire une cours de biologie végétale et de botanique mais il me faudra un peut de temps et beaucoup de motivation car comme dit plus haut c'est pas simple.
A la limite si la team redac pouvait me le rappeler régulièrement à partir du 16 janvier datte de la fin de mes examens je pourrais avoir finis un dossier très complet pour mi février avec dessins schémas lexique etc.
mais faut me le rappeler svp car je vais oublier d'ici la fin de la semaine.
Je précise que se travail entre dans mes cordes suite aux études d'agronome que je fait....
La vie est un cadeau que l'on ne reçois qu'une seule fois ; alors protège là.

#45 thumberg

thumberg
  • Membres
  • 4 813 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Aix en pce
  • Zone USDA :0
  • Formation :bcprovence,ecole des 4 saisons , b franco japonais
  • Pays :france
  • Département :13

Posté 11 janvier 2009 - 21:30

Tu pourra me le passé je collectionne tout les rapports. :spb52: :spb52:
pour les débutants par ici

#46 Invité_san.lei_*

Invité_san.lei_*
  • Invités

Posté 12 janvier 2009 - 15:48

Aller je vais essayer de vous faire une cours de biologie végétale et de botanique mais il me faudra un peut de temps et beaucoup de motivation car comme dit plus haut c'est pas simple.
A la limite si la team redac pouvait me le rappeler régulièrement à partir du 16 janvier datte de la fin de mes examens je pourrais avoir finis un dossier très complet pour mi février avec dessins schémas lexique etc.
mais faut me le rappeler svp car je vais oublier d'ici la fin de la semaine.
Je précise que se travail entre dans mes cordes suite aux études d'agronome que je fait....

Message laissé dans le forum de la rédac. Tu devrais être relancé.... en temps voulu ;)
Merci pour ta proposition.

#47 Fauvea

Fauvea
  • Membres
  • 47 messages
  • Sexe :Femme
  • Ville :Oxford
  • Zone USDA :8
  • Formation :Debutante
  • Pays :Royaume-Uni
  • Département :OX

Posté 13 février 2010 - 20:12

Le problème , c'est que ce passage permet également le passage de l'eau de la plante vers l'atmosphère ( évapotranspiration).


Salut,

Juste une note en passant. Il me semble qu'il y a confusion entre transpiration et evapotranspiration. La plante perd de l'eau par les stomates, elle transpire. Il y a bien evaporation de l'eau, ce qui est le processus physique, mais c'est tout de meme de la transpiration (comme pour nous).
En revanche, l'evapotranspiration est un terme utilise dans l'agronomie ou on prend en compte pour une surface donnee la transpiration de la plante et l'evaporation qui s'effectue au niveau du sol, d'ou le terme evapotranspiration. Par exemple si je veux calculer l'evapotranspiration pour mon bonsai, je dois additionner la transpiration par les stomates et l'evaporation a la surface du substrat.


Les racines quant à elles absorbent les sels minéraux en puisant l’eau et après...comment sont transformé, assimilé ces minéraux ..?


Ils sont transportes dans la seve brute jusqu'aux feuilles.
Are you going to cowboy up or just lay there and bleed?

#48 Boulette

Boulette
  • Membres
  • 1 messages
  • Pays :France
  • Département :31

Posté 17 mai 2010 - 20:29

Alors déjà bonjour, je débarque tout fraichement et ce topic à attiré mon œil. Au début je me suis dit "Tiens un poste de bio veg' alors qu'il y a les fiches et les topics d'identification par feuille ? Allons voir". Pour moi la bio veg' c'est surtout de l'étude des genres, vous comprendrez donc que je sois étonnée. Bon en fait il s'agit essentiellement de questions de physiologie végétale. Je n'irai pas jusqu'à prétendre que c'était ma matière préférée tout au long de mes études, mais disons que quand on se destine à l'agronomie on ne peut pas trop y couper...
Si j'ai bien suivi l'essentiel des questions portaient sur le rôle et le fonctionnement des stomates et la nutrition minérale.

Je vais essayer d'éclaircir un peu tout ça, mais avant tout un peu de généralités sur les cellules ^^ La cellule végétale possède comme l'a dit je-ne-sais-plus-qui (désolée ^^', mais ça t'apprendra à dire qu'on schématise quand on fait un dessin d'observation, na !) une paroi rigide que l'on appelle paroi pecto-cellulosique car elle contient des pectines et de la cellulose (fichtre !). C'est elle qui donne sa forme bien droite à la cellule végétale. La cellule possède également une membrane cellulaire (comme sa copine la cellule animale) ainsi que de nombreux organites. Celui qui nous intéresse ici est la vacuole qui stocke entre autres choses de l'eau, ce qui permet à la cellule de réguler sa turgescence avec quand même des limites, la cellule peut donc gonfler plus ou moins selon la disponibilité en eau du moment.

Les stomates maintenant : vous l'avez compris ils servent à la régulation de la transpiration et donc de la température et des échanges gazeux de la plante. Ainsi en période de grosse chaleur une plante ne photosynthétise pas ou très peu. Ils sont généralement sur la face inférieure de la feuille, tout simplement parce qu'en général c'est la face à l'ombre et qu'ainsi la plante limite la perte en eau. Ils sont constitués par une paire de cellules qui lorsqu'elles sont turgescentes (plein d'eau dispo) créent entre elles un petit pore qui débouche d'un côté sur la chambre stomatique où se font réellement les échanges gazeux et de l'autre sur l'extérieur. Lorsque les 2 cellules du stomate ne sont plus turgescentes (moins d'eau à proximité) elles s'accolent l'une à l'autre et ferment ainsi le pore (qui s'appelle ostiole, mais je ne m'en souviens jamais)

Image IPB

Évidemment rien n'est jamais tout noir ou tout blanc, on a donc divers degrés d'ouverture/fermeture en fonction de la température, de l'humidité, de l'ensoleillement... Globalement je pense qu'on peut vaporiser de l'eau sur un arbre au soleil, ça ne changera pas fondamentalement son fonctionnement, il est même assez peu probable que les stomates s'ouvrent s'il fait vraiment chaud donc pas de risque de déperdition d'eau très importante et sinon ils se refermeront très bien tous seuls quand l'eau aura séché. En revanche attention à l'effet loupe de l'eau (que l'on peut différencier d'une senescence précoce due à la sécheresse par la position et la forme de la zone "morte" : lorsqu'une feuille sèche elle se racornit par les bords et non par le milieu). J'ajouterais qu'en verger en été on utilise plutôt des goutte à goutte au pieds des arbres pour éviter une évaporation trop forte et permettre une absorption plus facile par la plante (sol humide => meilleure absorption car forces de rétention moindres)

Pour ce qui est de la nutrition minérale : je ne suis pas une grande spécialiste des engrais et des substrats pour bonsais donc je ne sais pas trop ce qu'il y a dedans, mais globalement l'azote (N) donne de la vigueur et le phosphore (P) et le potassium (K) sont indispensables à la photosynthèse et aux mécanismes de régulation type ouverture/fermeture des stomates (encore eux !). Pour ce qui est de l'assimilation, je vais devoir me limiter à ce que je sais : l'azote. Mais ce sera l'objet d'un autre message si celui-ci ne vous a pas trop gonflés ^^

#49 mahatma

mahatma

    Toubib des ficus

  • Membres
  • 7 797 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :La Seyne-sur-mer
  • Zone USDA :10a
  • Pays :FRANCE
  • Département :83 (Var)

Posté 17 mai 2010 - 21:21

Non, non, continue, c'est très intéressant. :newsm_15:

Par contre, j'aimerais savoir si le schéma est bien de toi. Attention de ne mettre que des images dont on est l'auteur ou qui sont libres de droit en indiquant la source. ;)

Je ne connais pas énormément de chose sur la biologie mais, en tant que prof de maths, je vais réagir (une fois de plus) là-dessus :

En revanche attention à l'effet loupe de l'eau

L'effet-loupe de l'eau sur une feuille est une légende... :rolleyes: En effet, pour cela, il faudrait que la distance focale de l'eau soit inférieure au diamètre de la goutte ou, pire en considérant qu'une goutte est applatie, qu'elle soit même très très inférieure à ce diamètre.
C'est comme si tu essayais de brûler une feuille de papier au soleil avec une loupe en la collant sur la feuille : Tu peux essayer tant que tu veux, ça ne marche pas. Par contre, en reculant la loupe se forme une tâche lumineuse de plus en plus petite juqu'à être un point et là, ça s'enflamme très rapidement.
L'éternité, c'est long ... surtout vers la fin (Woody Allen)

Signez la pétition pour le chêne-liège : http://www.petitionpourleliege.org/

#50 heimdall

heimdall
  • Membres
  • 6 messages
  • Sexe :Homme
  • Zone USDA :8
  • Pays :France
  • Département :35

Posté 20 juillet 2010 - 17:44

En fait quand on vaporise de l'eau sur le feuillage on diminue les pertes en eau de la plante, car ça sature en humidité l'air ambiant au niveau des stomates ce qui diminue la transpiration.
Attention à certaines plantes: si on les arrose en petite quantité le midi en été par exemple, on provoque l'ouverture des stomates, la transpiration et donc une perte d'eau, mais dans un même temps on n'a pas apporté suffisamment d'eau au pied pour combler cette perte en eau: on dessèche la plante. En été mieux vaut donc arroser beaucoup tous les trois jours qu'un peut chaque jour.

#51 Anima verde

Anima verde
  • Membres
  • 2 864 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Tregastel
  • Zone USDA :9b
  • Formation :Me Andô
  • Pays :Bretagne
  • Département :22

Posté 20 juillet 2010 - 20:34

Ça dépend des espèces et du climat.

Saviez vous que les palmatum supportent très bien le sec prolongé, plusieurs jours, par contre en plein soleil à Ajaccio je suis moins sur.
Ils seraient presque aussi résistant que les pins sylvestre :blink:

A contrario, le Buerger peut dépérir au bout de quelques heures sans eau, même à Brest. J'ai également constaté des variations de tolérance au sein d'une même espèce (surtout sur le palmatum, en terme de pousse)

"L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire jamais que le chemin parcouru" Confucius


#52 thanh

thanh
  • Membres
  • 2 391 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marseille
  • Zone USDA :0
  • Formation :Michel Vacher
  • Pays :france
  • Département :13

Posté 26 septembre 2013 - 11:27

Si on continue ce sujet car maintenant j'ai compris que je n'ai rien compris :PB143:



#53 thanh

thanh
  • Membres
  • 2 391 messages
  • Sexe :Homme
  • Ville :Marseille
  • Zone USDA :0
  • Formation :Michel Vacher
  • Pays :france
  • Département :13

Posté 15 novembre 2013 - 09:21

Ça dépend des espèces et du climat.

Saviez vous que les palmatum supportent très bien le sec prolongé, plusieurs jours, par contre en plein soleil à Ajaccio je suis moins sur.
Ils seraient presque aussi résistant que les pins sylvestre :blink:

A contrario, le Buerger peut dépérir au bout de quelques heures sans eau, même à Brest. J'ai également constaté des variations de tolérance au sein d'une même espèce (surtout sur le palmatum, en terme de pousse)

Je peux ajouter  à la suite que l'itoî ne vit pas bien ,pour ne dire pas du tout à Marseille , la Ciotat ,-> climat trop sec et il leur manque le rosé du soir .

J'ajoute que les génévriers aiment l'eau et l'ombre  .

De là on peut être certain que l'espèce vit aussi par son feuillage , et que l'engrais foliaire est utile pour eux.

Avec le Palmatum ,il n'est pas conseillé d'en avoir en bonsaï




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)