Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Réalisation d’une serre froide, par Laurent89

Voilà un exemple de réalisation d’une serre froide, par Laurent89. L’avantage de cette serre est qu’elle est très lumineuse (donc très intéressante notamment pour les conifères en hiver ), et que l’on peut l’adapter aux dimensions de ses arbres.
C’est également un bon outil pour les jeunes boutures de l’année, fragiles au gel.

L’ensemble est composé de deux parties : le couvercle et le "corps de la serre". Il y a aussi deux ouvertures : une frontale et un couvercle transparent.

Mais ATTENTION, il faut être très attentif aux risques de brusques montées de température dès l’apparition du soleil, il faut alors aérer dès que la température augmente.
Il faut savoir également qu’au bout de quelques heures,la température intérieure par temps froid tend à s’équilibrer avec la température extérieure,les cultures restant protégées du vent.

Voici les plans de sa serre, ainsi que quelques réflexions sur de possibles améliorations.

Pour le couvercle, il vous faut :

- 1 planche de 20 cm par 157 cm (fond)
- 1 planche de 10 cm par 157 cm (avant)
- 2 planches de 10 cm par 20 cm par 80 cm (côtés)
- 1 planche de plastique alvéolé de 18 mm d’épaisseur (env. 45 euros le m²) d’environ 170 cm par 95 cm ou PVC, plexi (env. 10 euros le m²),d’une épaisseur minimum de 15 mm.

Pour la serre elle même :

- 1 planche de 80 cm par 157 cm (fond)
- 2 planches de 80 cm par 80 cm (Côtés)
- 2 planches de 10 cm par 80 cm (façade avant, montants verticaux)
- 2 planches de 10 cm par 137 cm (façade avant, montants horizontaux)
- 1 planche de plastique alvéolé de 18 mm ou de PVC, plexi de 70 cm par 145 cm

Il a choisi une épaisseur de 1,5 cm pour le bois (imputrescible). L’épaisseur dépendra des hivers dans votre région. Ici le couvercle est en un seul bloc. Toutefois, si vous en avez la possibilité, divisez le en deux parties, car en l’état il est très encombrant donc peu pratique à deplacer.

Les deux côtés viennent se plaquer sur la planche de fond, et la façade. Idem pour le couvercle. Le tout est vissé.

Planche de plastique alvéolé :

ça prend forme ...

Le couvercle déborde d’environ 5 cm tout autour, ce qui permet de protéger tout l’ensemble de la pluie.

Bien que le bois soit imputrescible, deux précautions valent mieux qu’une... Des charnières ont été rajoutées pour joindre le couvercle et le corps, les côtés sont renforcés, et des poignées sont ajoutées, afin de la déplacer facilement.

Merci à Laurent89.

haut de page