Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Présentoirs et installations diverses

Pour installer leurs arbres, les membres de Parlons Bonsaï savent faire preuve d’ingéniosité et utilisent aussi parfois le bon vieux système D qui permet, avec peu ou du matériel de récupération, d’avoir des étagères et des présentoirs aussi utiles que pratiques.

Ensuite, chacun fait en fonction de la place dont il dispose, de son budget, de ses talents de bricoleurs......

En voici quelques exemples :

L’installation de Yamadori74 :

La longueur est de 6 m, tout l’assemblage est fait à l’ancienne (tenons-mortaises) et les côtés sont en plus collés à la polyuréthane. Toutes les pièces ont été généreusement imbibées de plusieurs couches de Xylophène puis deux couches de lasure. Tous les deux ans, l’installation est passée au Karcher puis une nouvelle couche de lasure est mise. Au niveau du sol, les chevrons sont fixés à des pieds en alu enfoncés à 60 cm en terre, donc le bois ne touche pas le sol, et de plus, il est recouvert de goudron sur 20 cm de haut. Il n’a pas mis de planches en-dessous car l’hiver il place ses arbres en-dessous, enterrés dans de l’écorce de pin.

L’installation de Nejikan :

Peu chère et solide.

Le toit est aussi très utile pour faire prendre le soleil aux arbres.....

Le présentoir de polo :

La longueur est de 3 m. Budget bois et vis 50 € le tout à peu près.

De plus, l’installation est mobile pour peu qu’il y ait du renfort pour le porter et le replanter un peu plus loin. Il en a d’ailleurs plusieurs comme ça, mais il faut avoir un bon sol bien limoneux, sinon il est très difficile de planter les piquets (et deplacer si besoin...).

Pour proteger le bois, au lieu de la bonne vieille huile de vidange, un truc du siècle dernier, utiliser de l’huile de lin coupée a 50% avec de la terebenthine.

L’étagère de touffoux :

Depuis ces photos, il a remplacé le toit en cannisse de bambou par une plaque de plexiglass dépolie pour que les rayons du soleil ne puisse pas bénéficier de l’effet de loupe. Hauteur 2.2 m, longueur 1.2 m.

Pour l’hiver, il a découpé des joues en plexi qu’il pose sur les cotés, juste pour éviter le gel des branches à cause du vent.

L’étagère de Dchéné :

Planches de récupération, une poigné de vis et le tour est joué. Peu couteux !

L’installation de Manu21 :

Au printemps :

En été :

L’installation du bûcheron :

Fabrication maison et le tout pour moins de 50 €.

Le présentoir de Bégou :

Récupération de tables d’un collège dont il n’a gardé que le piètement. Achat de dalles de jardin en bois traité (5€ pièce), quelques bouts de fil électrique pour fixer les planches au pied, ce qui permet aussi un démontage sans outils.

L’installation de goubs :

Il a opté pour une étagère Ikea à concevoir soit-même.
On prend 8 pieds, 3 coins, 2 planches et le tour est presque joué. Après, il suffit de monter et de mettre quelques couches de lasure.

Les présentoirs de papounette :

Réalisation papounet.

Le présentoir de Steph26 :

Une table de 2.8 m de long sur 0.8 m de large. Cette installation est relativement économique. Les 14 dalles de jardin en bois autoclave valent 1€, les 6 poteaux valent 1.65€ pièce. Il y a deux bastaings de maçon récupérés sur un chantier qui ont été lasurés plusieurs fois. Et il y a trois grosses équerres métalliques fabriquées à son travail. En fait il s’agit de 6 fer plat de 30mm de large sur 120 et trois longueur de 800mm de fer u de 30mm de large soudés. Avec la récupération, le budget est aux environs de 25€.

Steph26 en a une autre de quatre ans qui n’a pas bougé pour l’instant. On peut arroser plein pot, l’eau passe au travers des dalles.

L’installation de Yama :



Voici sa pergola (9m x 6m) avec une partie ombrage à 50%(noir), et une autre à 20%(vert). Sur ces photos, elle est un peu en désordre car elle n’est pas finie.

La partie où il y a la table de jardin va devenir un petit jardin japonais de 3m x 3m et tout le reste doit être délimité au sol par des traverses de chemin de fer et l’intérieur en gravier de 30-40.

Les poteaux sont des poteaux en bois ou galva france télécom. Au moement de la prise de ces photos, il a fait un trou de 80 cm de profondeur et cimenté, entre chaque poteaux il était en train d’installer des chevrons pour garder l’écartement et lui permettront de suspendre un aspersion automatique des arbres.

Le présentoir de Al :

Voici ce qu’il avait fait, avant de déménager, avec des blocs et des bordures en béton.

Coût modique d’environ 20€. Il conseille de recouvrir le béton avec des planches de bois pour maintenir une atmosphère plus humide autour des arbres.

L’installation de sumo :

Celle-ci qui ne lui a rien coûté. Tout est de la récup de chez un menuisier, le tout en bois exotique, celui utilisé pour l’entourage des piscines.

Le présentoir de ptitemaison7 :

Réalisé avec une demi palette, des caillebotis et du bois de récupération. Le présentoir métallique est aussi de la récupération.

Le présentoir de Tiop :

Faite avec du bois de coffrage qu’on lui a donné, quelques vis et un petit coup de peinture.

L’installation de maverick :

Les présentoirs de Ungars :

Au départ :

Avec les protections :

Une autre réalisation de Ungars :

Cette étagère de présentation mesure 2,40 m de long sur 60 cm de large. Elle a représenté environ 4 après-midi de travail. En tout, ce sont 50 équerres et 300 vis qui ont été utilisées, ainsi qu’un litre de lasure et un litre de traitement contre les parasites et les champignons. Le bois est du pin traité à l’autoclave. La traverse centrale servira à fixer le système d’arrosage automatique.

Après traitement et installation du filet d’ombrage :

Et la voilà installée :

La réalisation de Seb86 :

Il s’est inspiré des idées trouvées sur le post du forum.

Les présentoirs de Stoofxxx :

Réalisation faite avec des étagères IKEA comme matériel de base.

Les dimensions :

- 2 profondeurs de tablettes 31 et 54 Cm
- la largeur de chaque tablette est de 70 Cm
- 2 hauteurs de pied 70 et 110 Cm

Cette installation est très évolutive. Il est toujours possible d’ajouter ou de supprimer des éléments.

Les présentoirs de bicou :

Mélange pierre et bois.

La réalisation de bégou :

Piquets en métal galvanisé, montants et poteaux en pin traité autoclave et dalles de bois de terrasse.

L’installation de Zorg31 :

Tout le bois est de la récupération, son beau père ayant refait une de ses pièces et ayant changé toutes les lames de bois qui couvrait les murs.

Après c’est découpage (à la scie à main pour les voisins),

Ensuite, quatre couche de lazure (naturel),

Puis montage..... aie ouille....

Et re une couche de lazure,

Ensuite, adaptaion du système d’arrosage automatique.

L’étagère de miramar :

Les présentoirs d’hokaido :

Il les appelle "ses racines de vie intemporelles en sustentation dans l’espace tridimentionnel.

Il a adopté des pieux bien plus pratiques pour passer entre les arbres pour arroser et pouvoir mieux les contempler à loisir.

Les plans de l’installation d’abcd :

Monter des petits murets en parpaings 100 mm d’épaisseur de différentes hauteurs, poser dessus des profilés carrés en acier du commerce peints et scellés au mortier, poser perpendiculairement à ces profilés des éléments de tôle galvanisée, étendre dessus un feutre géotextile imputrescible style "BIDIM", fixer sur le profilé de la face avant et arrière des planches (volige) en pin traité à l’autoclave donc imputrescible, remplir d’une couche de 1 à 2 cm d’épaisseur avec de la pouzzolane gros grains.

Cela fait 15 ans qu’il a construit ces étagères qui ne nécessitent aucun entretien et elles sont indestructible.
Il faut que les supports des arbres soient à l’image de ceux ci : faits pour durer.

L’installation de Jean-Denis :

Ses arbres commençant à être un peu à l’étroit, il a du leur fabriquer de nouvelles étagères.

Il n’a fait aucun de plan, la réalisation étant très simple. Six poteaux, 3 en 9 cm de 3 m de haut, 3 en 7 cm de 2,40 m de haut, le tout sur des supports à enfoncer. Un cadre vissé sur les poteaux du fond avec des canisses des deux cotés, des bambous (du jardin) pour les traverses décoratives (il n’a pas encore la ficelle noir pour faire les nœuds, mais c’est prévu), les étagères sont en parquet pour terrasse (à l’envers pour ne pas voir les stries anti-dérapantes). Le tout est en bois étuvé classe 4 pour extérieur, laissé sans protection car il n’est pas en contact avec le sol. Il suffit de laver au savon les étagères une fois par an et c’est parti pour de nombreuses années (voir les piquets de clôture dans les champs, il n’ont pas de protection et la couleur du bois devient très jolie avec le temps).

Alors, ils ne sont pas bien installés ses arbres ?


La réalisation détaillée avec plans de Chinzaï

Le petit abri sympa de ludo84

Le lien vers le topic du forum


L’équipe des rédacteurs fous tient à remercier toutes celles et ceux qui ont donné leur accord à la publication des photos.

haut de page