Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Cognassier du Japon

FICHE BOTANIQUE

AVERTISSEMENT :

Les indications fournies sur cette fiche le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications ultérieures liées à l’évolution des connaissances. Vous devez "adapter" nos conseils en tenant compte de votre localisation géographique et de votre expérience.

Si vous constatez une anomalie ou une erreur, n’hésitez pas à contacter l’équipe des rédacteurs.


Généralités

Famille Rosaceae

Genre : Chaenomeles

Espèce : Chaenomeles japonica (syn. Chaenomeles maulei)

Nom commun : Cognassier du Japon, Pommier du japon, Flowering Quince, Crimson on gold


Observations générales

Chaenomeles vient du Grec chaïnen, se fendre et mêlea, pommier : Lindley croyait, d’après Thunberg, que le fruit éclatait en cinq divisions. Ce qui arrive mais très rarement.

Le cognassier du Japon est un arbuste épineux ou inerme à feuilles caduques utilisé en Chine depuis des millénaires pour célébrer le nouvel an chinois en raison de sa floraison précoce (début Février) avant l’apparition des feuilles. Il est courant dans les parcs et jardins et fleurit en même temps que le forsythia.

Il donne des fruits amers jaunes vert très riches en vitamine C comestibles de 2 à 3 cm à l’automne dont certains font des confitures. Les parfumeurs utilisaient autrefois l’agréable parfum des fruits mûrs pour en faire une essence nommée "essence de cananga" en raison de ses similitudes avec le parfum de l’ylang-ylang (Cananga odorata).

Cette plante robuste fait un excellent bonsaï très prisé des Japonais en raison de sa belle floraison et de sa facilité de culture.

Le chaenomeles a tendance à buissonner et peut atteindre 1 à 2 m à l’âge adulte. Il faudra donc veiller à bien le tailler pour obtenir un tronc décent. Les rameaux apparaissant au printemps deviennent matures à l’automne et pourront ainsi donner parfois une nouvelle floraison à cette époque. Contrairement à la majorité des espèces, le planter en pleine terre ne semble pas améliorer beaucoup sa croissance. Prévoir 5 ans pour obtenir un tronc de 2 cm de diamètre. En hiver, son tronc longtemps étroit et son absence de feuille permet de le distinguer du cognassier de Chine qui a un nom très proche mais est bien une espèce différente.


Zone climatique

Zone USDA 5 à 8


Obtention

Par séparation des rejets en été.

Semis : Le semis est possible, après avoir récolté les graines à complète maturité des fruits, puis les avoir stratifiées dans du sable humide durant tout l’hiver. Le mélange sable et graines est semé au printemps, en ligne, en pleine terre. La levée peut demander deux mois. Les premières fleurs apparaissent après trois à cinq ans de culture.

Bouture : Les chaenomeles se bouturent facilement en demi-herbacé, c’est-à-dire en Juin-Juillet. Avec de la sève dans le rameau prélevé, les racines se forment plus facilement. Possible aussi en automne avec des boutures à talon de 15 cm de long, prélevées sur des pousses latérales. L’utilisation d’hormone de bouturage facilitera grandement la reprise.

Conservez la culture à l’intérieur car une température minimale de 16 °C est nécessaire pour l’enracinement. Les boutures sont empotées individuellement à la fin octobre dans un terreau pour semis et hivernées sous châssis. Les jeunes plants peuvent fleurir dès l’année suivante, selon l’âge de la branche bouturée.

Prélèvement : Le cognassier du Japon se prélève en fin d’hiver mais il y a de fortes chances pour qu’il ne fleurisse pas l’année suivante. Plutôt que de bouturer, il vaut mieux prélever un drageon qui aura plus de vigueur et dont la reprise est quasi assurée.


Culture

C’est un arbuste très vigoureux non gélif en pleine terre. En bonsaï, il faut de préférence ne pas le laisser fleurir jusqu’au dernier bouton, tailler (au-dessus d’un bourgeon à feuilles) dès que les boutons floraux commencent à s’ouvrir et bonne fertilisation de printemps ensuite. La floraison est effectivement un peu épuisante et peut faire mourir des branches sans les soins ci-dessus.

Paramètres généraux

Difficulté : Facile

Vitesse de croissance : Développement et ramification sont rapides

Exposition : Plein soleil pour une bonne floraison

Plage de température : Rustique. Résiste de -20°C à +35°C.


Soins

Arrosage : Le chaenomeles tolère un sol sec. Ce n’est pas indispensable mais on peut laisser sécher entre 2 arrosages.

Rempotage : Tous les 2 ou 3 ans selon les dimensions du pot car le chaenomeles ne produit pas un gros volume de racines.

Substrat : On veillera à le rempoter dans un substrat bien drainant.

Il ne faut pas oublier non plus que le choix du substrat dépend aussi de l’étape de culture et de la région dans laquelle l’arbre est cultivé.

Pour les débutants, un substrat composé à 100 % d’akadama sera parfait, le temps d’en apprendre un peu plus.

Fertilisation : Le chaenomeles n’est pas très gourmand. Mieux vaut s’abstenir de l’engraisser au moment ou il fleurit. Fertilisation d’automne riche en potasse pour qu’il fleurisse bien au printemps suivant.

Taille : Le cognassier du Japon se taille très bien à condition de bien tailler à parts égales le feuillage et les racines juste après la floraison de printemps. Il fleurit habituellement sur des branches de 1 à 2 ans mais après une taille sévère, il fleurira également très bien sur du vieux bois.

Ligature : En période végétative, après la floraison.


Phytosanitaire

Attention aux pucerons, au feu bactérien et à la tavelure qui provoque des taches noires sur les feuilles et les fruits. Chlorose sur sol alcalin. Traitement préventif à la bouillie bordelaise en automne au début de la chute des feuilles puis au printemps.

Pour de plus amples renseignements, se reporter à la rubrique Mon arbre est malade.


Esthétique

Le chaenomeles produit de superbes fleurs allant du rouge foncé au blanc en passant par l’orangé et le rose. La forme du tronc étant difficile à gérer (bois raide et assez cassant), on le traite souvent sous une forme naturelle évasée, par tailles successives ou haubanages, comme les fruitiers de plein champ.

Styles : Souvent utilisé dans des formes dépouillées très japonaises, tendance Ikebana, avec peu de branches et peu de fleurs.

Poteries : Bleu foncé, vert foncé, brun, beige. Les poteries raku cendrées s’accordent aussi très bien avec les fleurs de ce cognassier.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Esthétique


Photographies

- Chaenomeles fleurissant sous la neige de Février (Copyright Photo : Saikei)

JPEG - 29.8 ko
fleurs sous la neige

- Fleurs de Chaenomeles (Copyright Photo : A.Abrahami)

JPEG - 58 ko
fleurs de Chaenomeles

- Cognassier du Japon au printemps, issus de prélèvement en 1995 (propr. : Penjing)

JPEG - 13.1 ko
cognassier

- Fleurs

JPEG - 100.4 ko
Fleurs cognassier

- http://images.google.fr/images?hl=f...


Liens externes

- http://www.hort.purdue.edu/newcrop/...

haut de page